AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2841726169
Éditeur : L'Atalante (23/11/2012)

Note moyenne : 4.16/5 (sur 58 notes)
Résumé :
« Sans hésiter, il lui tendit la main. En trois pas elle fut devant lui, entrelaça ses doigts dans les siens. Ils n'eurent pas besoin d'échanger un mot. D'un mouvement commun, ils s'envolèrent vers la Lune. Jamais Zec n'aurait cru pouvoir voler dans cette liberté totale, sans peur qu'on le voie. Il en rêvait depuis si longtemps.»
Zec et Éden sont deux adolescents originaires de Chébérith, une lointaine planète jadis effacée par l'Avaleur de Mondes. Ils ne po... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
Colombedelesperance
  10 août 2014
Bon, essayons de faire cette chronique ! Non pas que je n'ai pas apprécié ma lecture, bien au contraire, mais parce que je crains légèrement que mes neurones ne me fassent défaut en cet instant. Bref.
Le troisième et dernier tome de la saga de la Quête des Livres-Monde nous permet de retrouver Zec, Éden, Louis et Léa dans la suite de leurs aventures. Les deux premiers livres sont en leur possession, il ne leur manque plus que le Livre du Temps pour reconstruire Chébérith. Mais… l'Avaleur de Mondes est toujours à leurs trousses, et il se pourrait bien que cette fois… il ait trouvé un point faible particulièrement astucieux pour peser sur notre petit groupe. Sans compter que nos amis risquent fort de devoir changer de continent pour retrouver le dernier objet qu'ils cherchent avec tant d'ardeur ! Ils ne sont pas au bout de leurs surprises…
Comment ne pas attaquer ce bouquin avec une certaine dose d'impatience et d'excitation ? C'est le dernier tome ! La fin ! On va enfin savoir ! Maintenant, je peux dire « Je sais ! ». Et je suis trop contente de savoir, parce que j'ai rêvé jusqu'au bout, que Carina Rozenfeld m'a vendu une histoire qui m'a fait planer, décoller, avec toujours cette particularité qui lui est propre et qui fait partie de son style.
J'ai apprécié de retomber directement dans l'histoire avec un article du blog de Zec, qui m'a remise dans le bain mine de rien. C'était toujours aussi frais, fluide, rapide à lire et génial. Tout le livre est composé de chapitres assez courts qui donnent un rythme parfait à l'histoire, à mes yeux, et j'ai vite essayé de prendre une cadence ni trop rapide ni trop lente pour me délecter au maximum de cette histoire superbe.
Encore une fois, j'ai retrouvé toute cette intrigue autour d'une Chébérith à reconstruire, si fantastique et pleine de mystères, de charmes… les descriptions qui en sont faites sont toujours aussi belles, pleines de poésie dans les éléments qui la composent et dans les êtres qui la peuplent.
Cette notion de poésie, de douceur, est revenue à nouveau dans ce troisième tome. Vraiment, Carina Rozenfeld a un style bien à elle, délicat qui nous transporte au loin, dans ses propres univers. le décollage est quasi-immédiat et il serait difficile de ne pas adhérer à ce que l'on découvre. Bref, la plume m'a de nouveau beaucoup aidée.
Les personnages, eux aussi, m'ont de nouveau beaucoup plu. Ils ont réellement beaucoup de caractère et de charme, différent pour chacun. Léa ne me revenait toujours pas, mais j'ai fini par l'accepter comme membre de la fine équipe, et elle en fait désormais partie intégrante, c'était pas gagné ! Zec et Eden sont toujours aussi agréables à suivre, de par leurs caractères déterminés, à la fois enfantins, adolescents et pourtant si mûrs, aussi. Ils portent un tel poids sur leurs épaules ! Avec des chutes et des avancées, ils sont de vrais héros comme on peut en croiser tous les jours. Enfin, il y a Louis, toujours le mot pour rire, je l'aime beaucoup, il a vraiment été un petit plus dans cette histoire si prenante.
Les autres personnages secondaires, comme Eyver, Jérôme, les parents de Zec, ou les amis que nos jeunes vont rencontrer durant leur périple sont à la fois très réalistes et comme sortis d'un rêve.
À dire vrai, vous sortez de ce livre comme d'un rêve… c'est fantastique ! Vous vous êtes laissé transporter le temps d'un roman aux côtés de personnages fabuleux, sans vous en rendre compte, et à la fin, vous vous estimez heureux d'avoir pu vivre ce rêve en mots.
Et puis, la fin… superbe ! J'ai eu peur que tout retombe comme un soufflé, mais non ! Carina Rozenfeld a très bien ménagé ses effets, nous faisant patienter avec habileté, même si nous, on a tendance à vouloir accélérer les choses, exactement comme les personnages ! Jamais on ne perd espoir, et quand tout arrive enfin… youhou ! Yodlé, même, je dirais ! Trop bien !
Une fin superbe, mais aussi un flot d'émotions diverses. Je dois avouer aussi que ce troisième et dernier tome a failli me faire verser ma petite larme. C'était trop mignon ! Je ne vous dirai pas quel passage, certains le savent, mais ça m'a prise au coeur. Et tout au long du livre, vous pouvez vous apercevoir des émotions qui vous traversent à votre tour, bien trop nombreuses pour les énumérer ici.
Bref, je crois qu'il est temps de conclure. Vous n'avez pas encore tenté La Quête des Livres-Monde de Carina Rozenfeld ? N'hésitez plus, foncez ! C'est un rêve en mots léger qui vous transportera loin de notre monde actuel en vous y plongeant d'une manière différente et géniale. Notre contexte est réutilisé d'une façon brillante (surtout dans le trois avec les dessins vus du ciel, j'étais fascinée !), avec des personnages attachants qui vous permettront de ressentir une foule d'émotions, tout en affrontant des périls assez impressionnants et hors du commun.
Vous voulez une lecture qui sort du commun ? C'est tout trouvé, cette saga est pour vous ! Je vous la conseille !
Ce sera un 19/20 pour ce dernier tome plein de surprises et bourré de qualités ! :)
Lien : http://leden-des-reves.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
SushiB
  24 août 2015
3eme et dernier tome de cette trilogie pour ados.
Dans la droite lignée des 2 précédents. On sent un peu d'evolution dans l'écriture, comme si l'auteur se sentait enfin à l'aise complètement avec ses personnages et son histoire, comme si elle était enfin sûre de la destination finale.
De nouveaux personnages ont fait surface, meme si leur présence s'annoncait deja en fin de tome 2, et je dois avouer qu'ils arrangent bien l'histoire sans paraitre trop "hop la boum, des nouveaux qui arrangent tout par magie!" ( un peu quand meme, mais pas trop).
La petite excursion à fort fort lointain (j'essaye d'eviter les spoilers) m'a bien plu, c'etait relativement inattendu apres la lecture des tomes 1 et 2, et ma foi rondement mené.
Comme je l'ai dit, l'auteur semble prendre de l'assurance dans son histoire, et le style s'en ressent: on perd un peu des lourdeurs des 2 premiers tomes ( on échappe quasi complètement aux petites remarques en anglais d'Eden, et on désire un peu moins clouer Louis sur une chaise à coup de scotch d'electricien). Les personnages aussi semblent avoir muri, un peu trop peut-être, on frole une ou deux fois l'inconvenant pour un roman adolescent !
Petite deception, bien que prévisible, au moment du dénouement. Sans spoiler, je trouve les derniers évènements un peu trop faciles ...
Je vous laisse juger par vous même.
Le reste quant à lui est probablement le meilleur des 3 tomes. l'histoire est bien installée, les personnages bien encrés dans l'action, anciens comme nouveaux, et on ne s'ennuie pas: pas vraiment de temps mort, ni d'interrogation dont on devine la reponse 3 chapitres avant les héros. Et on change un peu d'environnement, ça fait du bien (on commencait à connaitre par coeur paris!)
Jolie trilogie, sympathique pour les adolescent, ne méritera pas forcément une relecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Emyline
  25 mars 2014

Et voilà, le dernier tome de la trilogie est lu. de nouveau un très bon tome qui m'a emporté et m'a fait rêver. Je suis conquise par cette série, pas de doute.
Cette fois, le petit groupe est dans l'impasse pour trouver le 3ème livre, Eyver ne pouvant plus les aider pour l'instant (cf. tome 2). Ils ne peuvent donc pas déchiffrer le carnet de Mélior, un des trois Chébériens ayant caché les livres sur Terre, en compagnie de Larchael et Suméor. Mélior a en effet laissé des indices pour retrouver les livres dans un carnet de notes, qu'Eyver traduit décortique depuis le premier tome.
Ainsi donc, les quatre jeunes doivent réfléchir par eux-même pour trouver où Larchael aurait caché le dernier livre, et ce n'est clairement pas une mince affaire, d'autant qu'ils n'ont pas d'indices. Fort heureusement, il leur est possible d'entrer dans la vie du Chébérien, par le biais de sa fille.
Par contre, j'ai trouvé que l'ensemble allait un peu trop vite, les jeunes trouvent les solutions rapidement, et ça manque un peu de crédibilité du coup. J'aurais aimé que ce soit plus complexe, plus développé, que le tout prenne un peu plus son temps.
Le quatuor fait connaissance avec Lodan et son village, des Chébériens et des métis présents sur Terre depuis plus longtemps encore. Ils étaient en lien avec Larchael, le second porteur de livre, afin de faire des recherches dans un désert au Pérou.
On s'en doute vite, ce tome va se dérouler en partie hors de la France, au Pérou plus précisément, non loin des tracés de Nazca, en compagnie de Lodan. Mais Riguel, le frère de ce dernier, n'accepte pas vraiment l'arrivée des jeunes car ils pourraient attirer l'Avaleur de Monde sur la petite communauté, restée jusque-là hors de danger, et intouchée par cette entité (ayant émigré de Chébérith avant qu'elle ne soit attaqué).
Encore une fois, on en apprend un peu plus sur Chébérith, les régions, les animaux qui les peuplent, les origines de Zec et Eden, ainsi que sur les raisons de la présence de tant d'autres Chébériens sur Terre.
Comme dans les deux premiers tomes, Zec partage son ressenti des évènements via son blog, sans entrer dans les détails. C'est plaisant à lire, tout comme les commentaires de proches qu'il a en réponses à ses articles. Ainsi, on a des informations sur ce qu'il se passe ou s'est passé de façon rapide, sans que ça ne s'étale dans le récit en lui-même.
C'est évidemment un tome de réponses, tout s'éclaircie, se conclue, même le problème de l'Avaleur de Mondes. Carina Rozenfeld parvient très bien à conclure sa trilogie, laissant une pointe de mystère concernant la décision finale de Zec et Eden (tiraillés entre leur vie humaine et Chébérith).
Ainsi donc, La quête des Livres-Monde est une jolie trilogie à l'univers intéressant et original qui nous entraine facilement. Je ne peux que la conseiller, vraiment.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Lagagne
  15 janvier 2013
Des années que l'on attendait avec impatience la fin des aventures de Zec, Louis, Léa et Eden. Et nous voici enfin récompensés!
Après avoir trouvé les 2 premiers livres-monde on part ici à la quête du dernier, qui va nous mener à l'autre bout de la terre et nous faire faire de surprenantes découvertes.
Les personnages sont toujours aussi attachants (perso j'adore Louis). La cohésion, l'esprit d'équipe, l'intelligence, la loyauté, la découverte et l'affirmation de soi sont toujours des thèmes mis en avant, mais toujours avec justesse dans un roman pour adolescents qui fait la part belle au fantastique et à l'extraordinaire.
Un très joli point final à cette trilogie fantastique.
Commenter  J’apprécie          90
matane85
  02 décembre 2014
Voici la fin des aventures de Zec et d'Eden. Après lecture je suis toujours mitigée.

L'histoire reprend où celle du tome 2 s'était arrêté. Zec, Eden, Louis et Léa poursuivent leur quête et tentent de retrouver le troisième livre. J'ai trouvé que le début était assez mou, long pour entretenir le suspense. le problème c'est que les premières recherches du petit groupe sont plutôt désordonnées pour ne pas dire mal pensé. Ils recherchent le dernier livre, caché par le père de Léa. Ils se focalisent beaucoup trop sur le carnet trouvé dans le tome 1 en négligeant les autres pistes. Bref, j'aurai aimé retrouver le suspense du tome 2, pas passer ma lecture à me dire « vont-ils enfin se tourner dans cette direction ? ». Enfin bon, après des péripéties d'une durée bien trop longue, Zec et son groupe retrouvent un ancien groupe de chébériens habitant le Pérou étant venus sur Terre avant le passage de l'Avaleur de monde. Ils sont donc sains, pas de risque d'effacement. Avec eux, et avec le même reproche qu'au-dessus en ce qui concerne la phase de recherche, ils vont finir par mettre la main sur ce fameux troisième livre. Ce n'est pas la fin de l'histoire, mais bien le moment qu'on attend tous ! Celui de la renaissance de Chébérith. Je m'arrête là pour l'histoire. Disons qu'après l'action est plutôt cool mais je reste clairement sur ma faim. Pour moi, la conclusion arrive bien trop vite. J'aurai voulu connaître ce qui arrive après. J'aurai aimé que l'auteur exploite à fond l'univers qu'elle a si tendrement crée.

Attention SPOIL : J'aurai aimé bien plus de moment sur la planète natale de nos héros, on a peine un aperçus, guère plus que lors des extraits... déçue. Enfin, je partagerai ici quelques interrogations par rapport à l'univers et à la conclusion du livre. Comment se peut-il que l'équipe Zec puisse anéantir la non-vie ? Et quand bien même on puisse le faire, ne viennent-ils pas de chambouler tous l'univers en rayant de la carte cette entité ? C'est comme enlevé la gomme à un artiste ! Un autre avaleur va-t-il être automatiquement crée ou alors l'univers va vers sa fin ? Rien de rien de tout ça n'est répondu... je suis donc un peu déçu par se deus ex-machina de fin...
Sans parler du fait que l'Avaleur, en trois tomes, est quand même bien incompétent dans sa tâche.
FIN du SPOIL

Je n'ai rien de plus à ajouter aux personnages que lors de ma dernière critique. On retrouve les mêmes avec le même plaisir. J'ai été surprise par la révélation d'un village de Chébérien mais je l'ai trouvé mal introduit. On a l'impression que le village est un peu sous LSD, tout le temps joyeux, heureux, chaleureux... Mais bon, l'impression passe quand on se souvient que Chébérith est une planète de beauté et de douceur. Surtout, leur « temps d'apparition » est court, ce qui fait qu'ils sont brossés rapidement, dommage. Quitte à faire découvrir autant de nouveaux personnages autant qu'ils soient un minimum important...
En bref : un troisième tome en dessous de mes attentes. Je reste sur ma faim avec une impression de travail un peu bâclé. Bon, ça reste correct, c'est juste décevant. du coup, la trilogie ne restera certainement pas comme un de mes souvenirs impérissables.
Lien : http://under-books-spell.e-m..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (1)
SciFiUniverse   14 janvier 2013
La quête des Livres-monde diverge de la littérature vampirique contemporaine actuelle, trop abondante et souvent défaillante. Voici une autre vision de la littérature fantastique adressée aux jeunes lecteurs mais aussi aux grands.
Lire la critique sur le site : SciFiUniverse
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
tbeloeiltbeloeil   30 mai 2014
Elle l’aimait malgré sa différence.
Il plongea son regard dans le sien et n’y découvrit que de l’amour. Non, ses yeux ne mentaient pas et ils le regardaient toujours de la même façon, avec cette même douceur, cette même acceptation de ce qu’il était, ce même amour sans condition.
Pages 42 et 43

D’un coup, tout fut clair : il savait pourquoi il menait cette quête, au-delà du devoir pur et simple.
Page 84

Des millions de vies, de souffles, d’esprits, d’histoires personnelles … Bonheur et malheur, amours, projets, inventions, prodigues … toutes ces choses que les êtres vivants pouvaient expérimenter et réaliser au cours de leur existence. […] Oui, chaque vie contait, car qui savait ce qu’elle pouvait contenir de promesses et de miracles ? Chaque souffle devenait inestimable et méritait de vivre jusqu’au suivant.
Page 139-140

Quand on était sur place, le temps paraissait aller trop vite, je voyais les heures défiler à toute allure et on ne trouvait rien. Et maintenant il me semble qu’il passe trop lentement.
Page 145

Je sais que c’est effrayant, parce que c’est l’inconnu
Page 158

Une maman, c’était un être fort, toujours présent, qui avait des solutions à tout, qui chassait les cauchemars, rassurait … Pour la première fois, il avait conscience du seul point faible de sa mère : lui.
Page 158

En réalité, c’était un objet très laid, mais son but n’était pas d’être beau, juste d’être pratique et utile.
Page 160

Les dingues sont les plus grands génies.
Page 161

Maintenant, il savait exactement qui il était, de quoi il était capable. La vie lui avait donné sa plus grande et belle leçon, ce qui l’avait rendu plus fort.
Page 199

Car, même si je ne serai jamais lui, il a toujours été moi.
Page 211

Je sais que nous vieillirons ensemble car elle est la seule personne qui me comprend et me comprendra jamais.
Enfin, il y a moi. Je me suis trouvé. Je me suis reconnu. Je ne voulais pas être différent quand tout a commencé. Mais je le suis, partout où je vais, et je suis fier de l’être à présent. Mes angoisses d’adolescent m’ont quitté. Mes inquiétudes passées ne sont plus.
Page 220
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
blanc08blanc08   31 août 2014
" "Zec se pencha en avant.son cœur battait la chamade dans sa poitrine. Il avait attendu ce moment si longtemps. Dans sa bêtise ,il avait failli le gâcher,l'empêcher d'arriver un jour. Mais, finalement, la vie était plus forte que tout. Elle apaisait les douleurs,refermait les blessures et permettait au meilleur de rejaillir..."
Commenter  J’apprécie          50
LaChimereLaChimere   10 mars 2013
-Louis était hystérique. Il criait : "Le Père Noël est passé ! Le Père Noël est passé ! Le Livre du Temps est dans le salon !" Je crois que j'ai failli l'assommer. Je lui ai répondu que le Père Noël s'appelait Eden et Zec.
-Et moi, j'ai voulu l'embrasser quand il a dit ça !
Commenter  J’apprécie          20
LeslivresdedidineLeslivresdedidine   01 septembre 2013
Zec contemplait la nuit qui tombait lentement, colorant le cil de strates violettes, roses, orange.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Carina Rozenfeld (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Carina Rozenfeld
Conférence Fascinantes créatures... Les dragons enregistrée aux Imaginales 2018. Avec Anne Wagner, Jean-Luc Bizien, Carina Rozenfeld et Marie Brennan.
autres livres classés : fantastiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

la quête des livres-mondes

Comment s'appellent les trois héros de l'histoire ?

Louise, éric et ewen
fred, éden et tom
zec, louis et éden
carine, julien et rozenn

8 questions
22 lecteurs ont répondu
Thème : La Quête des Livres-Monde, Tome 1 : Le Livre des Ames de Carina RozenfeldCréer un quiz sur ce livre
.. ..