AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2748513460
Éditeur : Syros (05/09/2013)

Note moyenne : 3.72/5 (sur 123 notes)
Résumé :
Une histoire d'amour à travers les siècles devient l'ultime chance de survie de l'humanité. Le nouveau roman de Carina Rozenfeld dans la collection « Soon », après Les Clefs de Babel, prix des Incorruptibles 2011.

2359. La Terre est à l'agonie. Mais à New York, une poignée de femmes et d'hommes qui se déplacent dans le Futur l'ont promis : l'avenir est radieux, ils l'ont vu de leurs propres yeux. Le jeune Elon, élève à l'Académie et doté d'un pouvoir ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (55) Voir plus Ajouter une critique
murielan
  17 avril 2014
Elon vit en 2359, à une période où la Terre est à l'agonie, polluée. Nuts vit en 2659, la Terre va mieux mais une nouvelle menace fait des ravages. Grâce aux Sentinelles du Futur, des voyageurs temporels, et malgré les 300 ans qui les séparent, Elon rencontre Nuts et, ensemble, ils vont essayer de sauver le futur...
Un roman d'aventures et de science-fiction qui met l'accent sur la protection de la nature, l'entraide et la solidarité.
J'ai beaucoup aimé cette histoire de rencontre qui défie les règles du temps. Elon et Nuts sont deux adolescents blessés par la vie mais qui gardent en eux beaucoup d'espoir en l'avenir.
Un thème original et bien traité : à découvrir !
Commenter  J’apprécie          350
petitsoleil
  26 novembre 2013
Une bonne dystopie, au rythme fluide et aux personnages attachants.
Les thèmes sont assez similaires à ceux d'autres dystopies, notamment la saga des Eveilleurs, mais la construction est originale en intégrant la possibilité de voyage temporel : on peut passer de 2359 à 2659 ...
En 2359, Elon vit sur une planète dévastée par le changement climatique.
Le ciel gris, les divisions, les guerres, les restrictions de nourriture, la chaleur moite et permanente ... Elon, orphelin de mère, voit de temps en temps son père, mais sa vraie famille, ce sont Micko une jeune Japonaise qui a échappé à la submersion de son ancien pays, et Gérème son amoureux, qui ne rêve que de botanique depuis qu'il a passé une journée dans le futur.
Elon voit aussi Phoebe et d'autres élèves de la prestigieuse Académie qu'il a intégrée, aux Etats-Unis, et où il suit une formation de pilote.
Avec ses amis, Elon rêve d'un monde meilleur, plus vert, où l'on respire
on leur promet ce monde, avec les Sphères de l'Espoir, des sphères blanches assurant l'avenir énergétique, le retour de la biodiversité, et l'arrivée d'une paix sur Terre ... ces sphères qui doivent bientôt arriver : dès 2360 ... mais comment ? Qui les créera, comment arriveront-elles ?
Pour répondre à ces questions, et par curiosité, des Sentinelles sont envoyées dans le Futur, régulièrement ...
Un jour, les Sentinelles découvrent que la Terre est attaquée ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
orbe
  08 mars 2014
Alors que la Terre et l'humanité sont menacés d'extinction, les sentinelles du futur explorent l'avenir afin de tenter de trouver une solution, un avenir. Ces incursions dans le futur ont permi de déceler une date où la Terre serait à nouveau habitable mais sans en découvrir la raison. D'où viennent les sphères blanches qui semblent produire l'énergie et pacifier cette nouvelle ère ? C'est alors que l'impensable se produit pour Elon et ses amis : une nouvelle menace surgit... Faut-il venir en aide aux hommes du futur ?
Un roman centré sur la relation homme environnement qui mêle aventure et réflexions sur la place de l'homme sur Terre. C'est un livre très positif et dynamique qui tente de proposer des solutions tout en racontant une jolie histoire. Un récit simple au départ mais la solution apportée se révelera complexe et intéressante. A découvrir !

Lien : http://cdilumiere.over-blog...
Commenter  J’apprécie          250
pititecali
  08 août 2015
Moyen moins. La faute à un côté trop brouillon.

Bon. Ben bof, bof, hein... L'histoire n'était pas désagréable, mais, il y a quelque chose qui m'a vraiment empêchée d'accrocher, outre le fait que les personnages m'ont laissée totalement indifférente, c'est un côté très brouillon bien prononcé.
Pas flou, non, on n'a pas de mal à suivre ni à comprendre. Juste brouillon. Pas clair, pas fluide. Ca ne coule pas tout seul, on lit par saccade, le rythme ne s'établit pas sans mal. La faute aux sauts dans le temps époque d'Elon / époque de Nuts, à 300 ans d'écart. Les voyages temporels sont un exercice extrêmement casse gueule pour un auteur. Je ne peux pas dire que Carina Rozenfeld ait fait de MEGA bourdes ou se soit totalement mélangé les pinceaux avec son passé, son présent et son futur, pas vraiment non. Mais c'est pas clair, l'équilibre est un peu... branlant, je dirais. Précaire. On sent que ça peut s'écrouler à tout moment. du coup, on ressent comme un manque de confiance dans la construction de cette narration. On ne trébuche pour de bon à aucun moment, mais cette possibilité nous angoisse, clairement. du coup, comment apprécier réellement ce qu'on lit quand on a peur que tout l'édifice narratif s'écroule comme un chateau de cartes ?
Et puis, soyons totalement honnête tant qu'on y est, je me suis un petit peu ennuyée dans cette histoire. Pas complètement, pas tout le temps, mais un petit peu. Il y a de beaux moments, mais il y en a beaucoup aussi qui restent plutôt plats.
Les personnages principaux, comme les secondaires m'ont laissée de marbre. Je ne m'y suis ni attachée, ni identifiée. Micko, peut-être, sortait un petit peu du lot, mais c'est vraiment un personnage secondaire, alors ça n'aura pas été suffisant.
Je ne peux pas vous révéler ce que je sais de "l'ennemi invisible qui attaque la Terre" mentionné dans le résumé, mais je peux vous dire que cet ennemi m'a déçue. Et je ne dirais qu'une chose "à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire." Ben voilà, la conclusion de ma lecture, c'est ça. Un poil trop facile.
Ce livre est un roman jeunesse, donc, on n'est pas là pour lui demander quelque chose de très compliqué, de très savant, ou d'incroyablement littéraire dans l'écriture. Malgré tout, je crois qu'on est en droit d'attendre un tout petit peu plus que ce qui nous est servi là.
Pourtant, il y a eu quelques moments où j'ai vraiment pris du plaisir, et je n'ai pas été très longue pour lire ce livre, ce qui signifie que c'est quand même une lecture agréable. Mais l'impression générale qui me reste à la fin n'étant pas complètement positive, je ne peux pas donner une meilleure note.
Et c'est dommage, car si ce roman avait été un peu plus travaillé, avait gagné un peu en assurance, je pense qu'il aurait vraiment pu me plaire, au lieu de se contenter d'être "moyen". Il y avait de bonnes idées, même si un peu éculées, et j'aurais aimé les voir un peu plus aprofondies, et l'auteure s'engager pour de bon.
Le dernier point négatif pour ma part fut le méga méga méga happy end (pardon si vous trouvez que c'est déjà trop en dire que de vous dire ça) général, qui aurait pu se contenter d'être un message écolo optimiste, mais qui s'avère en fait un bien niais et totalement irréaliste feu d'artifice de happy end concernant tous les fils rouges de l'histoire, chaque petite trame secondaire a sa fin heureuse, et c'est trop, vraiment. On aime une fin heureuse de temps en temps, c'est vrai, et le message écolo pour la planète méritait de passer, mais une explosion de bisounours arc-en-ciel comme ici, c'est too much, même pour moi qui suis une éternelle naïve (du coup, j'imagine même pas pour les lecteurs qui n'aiment que les fins atroces lol).
Au final, ceci est ma deuxième lecture de cette auteure, avec La symphonie des abysses qui m'avait déjà moyennement emballée. Je pense que Carina Rozenfeld et moi ne sommes juste pas faites pour avoir une belle histoire d'amour, c'est tout, cela arrive. Y a pas le feeling, on va pas se forcer :D. Disons, pour faire un parallèle avec la vie, on pourrait être copines et bien s'entendre, comme ça, en se voyant une fois de temps en temps, mais pas les best friends forever, car nous n'avons pas la même vision des choses. Je ne capte pas les messages qu'elle essaie de m'envoyer. Je l'entends, je trouve sa conversation intéressante, mais je ne vois pas où elle veut en venir.
En résumé, c'est une lecture qu'on ne gardera pas longtemps en mémoire, mais qui peut constituer un entre-deux rapide entre deux lectures plus exigeantes. Il ne faut pas en attendre beaucoup de ce livre, au risque d'être cruellement déçu, mais il se lit vite et possède une trame sympathique qui peut faire office de passe-temps acceptable, notamment pour les plus jeunes lecteurs.

Cali
Lien : http://calidoscope.canalblog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
docidf
  14 octobre 2014

Les sentinelles du futur /ROZENFELD, Carina
Syros – Septembre 2013 – 297 pages (Soon)
ISBN : 978-2-7485-1346-2 - Prix : 16,50 €

Résumé : Nous sommes en 2359, et la Terre depuis de nombreuses années est ravagée par la pollution et les catastrophes climatiques. Les conditions de vie des êtres humains sont devenues précaires, difficiles et dangereuses. Mais certains scientifiques ont pu voyager dans le futur, grâce au couloir du temps et ont découvert que 300 ans plus tard, la Terre est un paradis écologique où la violence et les conflits n'existent plus. Ainsi un institut regroupant les élites du monde entier a été créé à New York pour découvrir comment la Terre a pu ainsi être transformée ; et les populations supportent les privations et les misères dans l'espoir que l'institut va trouver la solution dans un avenir proche. Mais un voyageur du futur appelé « sentinelle » découvre qu'en 2659 la Terre est brutalement attaquée par des extra-terrestres avec une telle violence qu'à nouveau l'humanité risque de disparaître. Les hommes de 2359 hésitent à venir en aide à leurs descendants car ils risquent de perturber gravement l'enchaînement des évènements.
Mots clés: ENVIRONNEMENT/ VOYAGE DANS LE TEMPS / AMOUR/ SCIENCE FICTION /EXTRA-TERRESTRE/BOTANIQUE/POLLUTION/SOURCE D'ENERGIE/ RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE / UTOPIE / ALCOOLISME / DEVELOPPEMENT DURABLE/ PERTE D'UN PARENT/
Commentaires : Après un peu d'effort pour se représenter les deux périodes 2359 et 2659, et pour ne pas faire de confusion entre les deux, le lecteur est captivé par ce récit surtout si les désastres écologiques lui tiennent à coeur ainsi que la paix dans le monde. Les personnages principaux, Elon et Nuts inspirent la sympathie et le mécanisme du « voyageur imprudent » de Barjavel, cité plusieurs fois par l'auteur, rend ce récit d'anticipation plus prenant. Les différentes péripéties du récit, cette promesse d'un avenir radieux et le désastre écologique permettent de nombreuses discussions. La fin n'est pas scientifiquement très crédible et la réaction de l'extra-terrestre un peu trop pleine de bons sentiments mais ce roman s'adresse à des 5èmes et 4èmes et il pourra ainsi être perçu par eux comme un encouragement à manoeuvrer pour un monde meilleur.
Pistes de discussion :
• Pensez-vous que les ouvrages d'anticipation peuvent avoir une influence sur vos comportements ?
• Etes-vous sensible aux alertes sur le réchauffement climatique ?
• Croyez-vous qu'il existe d'autres planètes habitées ?
• Que pensez-vous de l'action des envahisseurs ? Quels sont leurs arguments ?
• Peut-on faire le parallèle entre le comportement des extra-terrestres et la manière dont les hommes peuvent se massacrer mutuellement pour conquérir des territoires ?
• Comment l'armée est-elle considérée ? Quel est son rôle, son impact ? Permet-elle d'améliorer la situation ou l'aggrave-t-elle ?
• Quels sont les arguments pour déconnecter le passage ? Quel impact cela a-t-il sur le libre-arbitre. Les choix des personnages ne dépendent-ils que d'eux-mêmes ?
• Avez-vous déjà lu des romans dans lesquels les gouvernements promettaient aux citoyens un avenir radieux pour leur faire supporter une vie très difficile ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (26) Voir plus Ajouter une citation
petitsoleilpetitsoleil   26 novembre 2013
Les parents de Gérème avaient été parmi les premières Sentinelles. Mais il y avait dix ans de cela, le Couloir du Temps avait connu des sursauts d'instabilité. Il s'était resserré, contracté et avait tué les dix Sentinelles qui revenaient dans le présent. Parmi elles se trouvaient la mère et le père de Gérème. Depuis ce jour tragique, l'Académie avait pris Gérème sous son aile et lui offrait le gîte et le couvert, ainsi que sa formation de botaniste, par égard pour les services rendus par ses parents.

Avant le drame, Gérème avait eu la chance d'aller avec eux visiter le futur, à l'occasion de son sixième anniversaire : ils avaient obtenu l'autorisation de l'emmener pour une journée là-bas, et bien que de nombreuses années se fussent écoulées depuis, il gardait un souvenir très net de ce qu'il y avait vu.
Ces quelques heures passées dans un monde vert, bruissant d'arbres et de feuilles, avaient constitué le socle de sa passion : la botanique.
La multitude d'espèces végétales croisée dans les jardins était pour lui la preuve que ses recherches aboutiraient et serviraient aux générations futures.

Trois mois après ce voyage qui avait marqué sa vie entière, Gérème s'était retrouvé orphelin. Il n'y avait jamais eu d'autres victimes de ces voyages entre les deux époques.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
petitsoleilpetitsoleil   26 novembre 2013
L'amiral Sullivan en personne monta sur l'estrade. Derrière lui, en ligne, se tenaient une partie des Sentinelles qui étaient, jusqu'à ce week-end, en mission dans le futur. Il en manquait deux.
D'un geste de la main, l'amiral fit taire la cohue qui s'agitait dans ce vaste espace soudainement surchauffé.

- Cadets étudiants en histoire du futur, je vous demande un peu d'attention. Je suis ici pour vous annoncer une terrible nouvelle. Deux de nos Sentinelles ont péri dans l'exercice de leurs fonctions, en l'an 2659 - une vague de murmures choqués s'éleva dans l'assemblée (...) Il ne s'agit pas d'un accident comme cela s'est produit il y a dix ans. Non, cette fois, c'est beaucoup plus grave et je donne la parole au général Matthieu, qui dirigeait cette dernière mission qui s'est achevée de façon dramatique.

Nous n'avons pas renvoyé d'autre équipe, comme nous le faisons habituellement afin d'assurer le roulement. Nous devons d'abord décider quoi faire, en 2359. Sullivan recula et engagea l'officier à s'avancer et à prendre sa place. (...) Tous attendaient la suite, figés, en état de stupeur.

Le général Matthieu était un homme petit, sec, au nez en bec d'aigle, mais, en dépit de son apparence revêche, Elon savait qu'il était très sympathique et doté d'un humour ravageur. Cependant, l'heure n'était pas à la plaisanterie (...)

- Mes chers amis. La mort des Sentinelles Pedro et Steve est une tragédie.
Nous n'avions pas perdu d'hommes depuis dix ans et nous espérions qu'il en serait ainsi jusqu'à ce que l'Espoir nous libère
(note : un Espoir sous forme de Sphères blanches qui assurent une bonne source d'énergie à tous les humains de façon équitable, leur permettant de retrouver une très bonne qualité de vie, une grande paix sur Terre et la biodiversité qui avait disparu, à partir de 2360 en principe ... l'histoire se déroule en 2359)

Toutefois, elle est le résultat d'une situation plus funeste encore.
L'impensable est arrivé, ce que nous n'aurions jamais cru possible s'est produit ... Il marqua une pause (...) chacun se demandant ce qui avait bien pu survenir de si terrible dans le futur. L'annonce fut brève, et claqua dans le silence.
- Des extraterrestres ont attaqué la Terre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
petitsoleilpetitsoleil   26 novembre 2013
- Elon ? C'est toi ? Tu es rentré ?
Miracle. Son père se souvenait de lui et était assez sobre pour lui répondre. Depuis quand ça n'était pas arrivé ? Il ne se le rappelait pas. (...)
Le cœur d'Elon battait à toute allure. Il avait une conversation avec son père !
- Comment vas-tu, papa ?

- Bof, tu vois bien ... Je me tue à petit feu. La cirrhose finira bien par avoir ma peau, non ?
- Si c'est ce que tu veux ... murmura Elon, blessé de constater que le seul espoir de son père semblait être de disparaître un jour, le laissant seul pour de bon (note : Elon a perdu sa mère il y a des années, il ne revient voir son père que le WE, car il suit des études aux Etats-Unis).

- Tu seras mieux sans moi, tu sais, continua l'homme en écho aux pensées de son fils. Je ne suis plus bon à rien. Alors que toi, toi ... Tu es spécial !
Tu as un avenir magnifique devant toi.

La lumière se posa sur son visage ravagé par le chagrin et l'alcool.
Ses yeux injectés de sang, ses paupières lourdes, ses traits affaissés et sa barbe piquante et drue lui donnaient l'apparence d'un vieillard, alors qu'il avait à peine la quarantaine.

- Il serait meilleur si tu en faisais partie, papa, souffla Elon d'une voix tremblante. (...)

- Je sais que je ne suis pas un bon père. Tu mérites tellement mieux que moi.
J'aurais dû prendre soin de toi, quand ta mère est morte.
C'est juste que ... que je n'ai pas pu et je ne peux plus du tout maintenant, c'est trop tard.

Elon, je suis fier de toi et Lilly le serait aussi. Ta mère a toujours su que tu étais spécial. Elle voulait une vie meilleure pour toi et tu l'as.
L'Académie, on ne peut pas rêver mieux. Et tu vas vivre l'arrivée des Sphères Blanches, tu feras partie de la renaissance du monde.

Quant à moi, j'appartiens au passé. Je suis désolé de ne pas être là pour toi.
Je suis fier de toi ... répéta-t-il.

Elon se força à retenir les larmes qui menaçaient de déborder de ses paupières. Il n'avait pas échangé plus d'une phrase avec son père depuis des mois et voilà que ce dernier, en plus d'être soudainement bavard, versait dans l'émotion. Elon savait que quoi qu'il arriverait à l'avenir, il garderait ces mots comme un trésor précieux à chérir, quand tout serait noir, et quand son père aurait réussi sa dernière mission : rejoindre Lilly, sa mère.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
StellabloggeuseStellabloggeuse   03 octobre 2014
Il scrutait le ciel qui s’éclaircissait doucement, à mesure que le soleil, énorme boule orange pâle, se levait derrière la Skyline qui se découpait en ombre chinoise sur la lumière vive. Le cockpit s’assombrit automatiquement afin de tempérer l’éclat, mais Elon n’y prêta aucune attention. Perché à huit kilomètres d’altitude, étourdi de silence et de solitude, il assistait à son premier lever de soleil. Le soleil… Jusqu’ici, il ne l’avait vu qu’en images sur l’écran géant de l’amphithéâtre, quand il apparaissait dans un film ou une photo.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
StellabloggeuseStellabloggeuse   03 octobre 2014
Même avec les lunettes aux verres fumés sur le nez, Elon dut plisser les yeux sous l’intensité du rayonnement qui s’échappait des parois du boyau, ses contours noyés dans leur propre lumière. Il avançait un pas après l’autre, avec la sensation d’être un escargot errant dans une allée de Central Bubble. Ce qui le guidait, c’était la tâche d’ombre tout au bout du couloir, représentant le point à atteindre. La lumière estompait tous les contours, même les siens. Ses pieds se posaient dans une mare étincelante, légèrement molle sous ses semelles, son corps semblait perdre de sa structure, de sa cohérence.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Videos de Carina Rozenfeld (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Carina Rozenfeld
Conférence Fascinantes créatures... Les dragons enregistrée aux Imaginales 2018. Avec Anne Wagner, Jean-Luc Bizien, Carina Rozenfeld et Marie Brennan.
autres livres classés : voyage dans le tempsVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

la quête des livres-mondes

Comment s'appellent les trois héros de l'histoire ?

Louise, éric et ewen
fred, éden et tom
zec, louis et éden
carine, julien et rozenn

8 questions
21 lecteurs ont répondu
Thème : La Quête des Livres-Monde, Tome 1 : Le Livre des Ames de Carina RozenfeldCréer un quiz sur ce livre
.. ..