AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 978B00WLTN050
318 pages
Mon Petit Editeur (02/04/2015)
3.5/5   101 notes
Résumé :
Lain cherche son avenir. Stan cherche son passé. Année 2992. Heavendale est une ville oubliée du monde. Lain, une jeune femme, y arrive et espère oublier son passé en démarrant une nouvelle vie. Mais quand Stan Howard, un jeune homme habitant les lieux, la bouscule par mégarde un soir, tout change pour eux. Ils découvrent tous les deux qu'un lien étrange et très fort les relie. Des phénomènes insolites vont dès lors se produire dans leur environnement et des quantit... >Voir plus
Que lire après Fallen angel Lain, tome 1 : Les enfants d'apparitionsVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (105) Voir plus Ajouter une critique
3,5

sur 101 notes
Notre récit se déroule en 2992 à Heavendale, une ville fantôme terrassée par sa propre technologie. L'effondrement de cette ville a entraîné par effet domino l'anéantissement du reste du monde et l'émergence d'une société ou la loi du plus fort règne.

Dans ce chaos, nous suivons Lain Ikari, une jeune femme au passé trouble et douloureux. En quête d'une vie normale, elle trouve un emploi de serveuse au Cyberstar, un bar des bas fonds où elle rencontre des personnages hauts en couleur. Un soir alors qu'elle travaille, elle est victime d'une altercation avec un groupe de voyous qui l'attend à l'extérieur pour régler ses comptes. Cependant, en dépit du nombre et de l'acharnement de ces hommes violents, la rixe ne se déroule pas comme on pourrait se l'imaginer.

Après cette empoignade musclée, notre héroïne trébuche sur le beau Stan ignorant que leurs destins et leurs buts sont voués à s'entremêler.

Entre traquenards et poursuites, les péripéties de nos deux protagonistes sont loin d'être de tous repos. Organisation obscure, savant fou, meurtres et autres mystères se dressent devant eux, mettant leurs vies et leur relation naissante en péril. Ils seront pris dans un tourbillon d'intrigues imbriquées qu'il leur faudra démêler pour trouver des réponses.

 

La plume vive de Fatzia Salhi conte brillamment cette histoire haletante dans laquelle les rebondissements s'enchaînent et ne laissent pas le temps de s'ennuyer. Des situations qui font froid dans le dos, des antagonistes effrayants de cruauté et des personnages aux enjeux variés rendent ce premier roman addictif. Il ne reste plus qu'à attendre le deuxième volet qui s'annonce tout aussi prometteur.

 

Je ne peux que conseiller cette lecture que j'ai dévorée sans m'arrêter et qui m'a tenu en haleine jusqu'au bout.

Commenter  J’apprécie          130
Commenter  J’apprécie          10
Cela faisait un bon moment que je n'avais pas lu un livre qui tombe dans la catégorie science-fiction et, franchement, cela fait du bien de retrouve cet univers bien particulier. Il faut aimer, tout le monde n'est clairement pas apte à apprécier un roman de ce genre, encore moins lorsqu'il s'agit de plusieurs tomes. Mais, pourquoi pas vous laissez tenter par celui-ci ,

La SF, tout comme les autres genres littéraires, possèdent ses propres codes, il est rare, du moins dans les livres que j'ai déjà pu lire, que la trame principale s'en écarte, où que l'innovation fasse partie de l'intrigue dans sa globalité. Et, c'est justement cela que j'ai aimé ici. Oui, l'auteure suit les codes de bases, mais elle ose également s'en écarter. Je ne pouvais donc qu'aimer ce premier tome !

Par contre, ne me demandez pas de vous faire une dissertation sur les codes des genres littéraires, je ne pourrais vous les citer tellement ceux-ci sont nombreux, mais vous pouvez en avoir une idée plus précise à force de lire tel ou tel romans en faisant partie. C'est de cette manière que nous découvrons que pour tel ou tel genre, ceci se passe de cette manière, cela doit être comme ça et pas autrement. J'arrête la petite parenthèse ici et je vais vous parler de ce premier tome, c'est bien pour cela que vous êtres ici en ce moment, non ? Allez alors, c'est parti mon kiki, comme disait ma grand-mère 😊

D'après moi, cela doit venir du fait que je n'ai pas lu de science-fiction depuis longtemps, mais j'ai eu un peu de mal au début, un peu comme si je ne parvenais pas à comprendre les mots qui se trouvaient devant moi. Je vous rassure tout de suite, c'est assez rapidement passé, et j'ai franchement apprécié ma lecture après quelques pages. C'est d'ailleurs pour cette raison que je pense que cela vient plus de moi que de l'écriture, ou l'histoire, en elle-même.

Là ou je suis certaine que ce premier tome devrait plaire à un autre public que les lecteurs à fond dans la science-fiction, c'est que l'auteure a réussi à mélanger les genres. En effet, elle intègre un brin de folie à travers son intrigue qui rassemble la SF, mais également le fantastique et même un petit côté thriller. Donc, si vous me suivez toujours à ce stade de votre lecture, que vous soyez lecteur ou pas de SF, si je vous le recommande malgré tout, c'est que je suis persuadée que l'auteure saura vous convaincre grâce aux autres genres bien présents également. Une chose est certaine, c'est que lorsque j'ai lu le résumé, je ne m'attendais pas à ce rendu, mais franchement, j'ai aimé.

Fazia Salhi a su créer un univers à elle, un univers dans lequel est devient le marionnettiste, tant pour ses personnages, que pour nous en tant que lecteurs qui nous laissons emporter sans même penser à protester, je dirais même, sans en avoir l'envie non plus ! En écrivant cette chronique, cela fait déjà quelques jours que ma lecture est terminée, pourtant, c'est comme si je l'avais terminée quelques minutes avant, toute l'intrigue me revient en mémoire, je revois chaque personnage, chaque endroit, chaque émotion, enfin bref, tout me revient, et j'ai envie de me replonger dans cet univers et de redécouvrir les personnages.

Vous connaissez certainement le célèbre encore-un-chapitre-et-je-continue-plus-tard, sachez qu'ici, cela ne sera pas possible, vous les enchaînerai sans vous en rendre compte. Et surtout, si vous tenter cette découverte, prenez bien garde aux détails, parfois ils vous paraîtront sans réelles importances, parfois vous ne les comprendrez pas, mais ne vous inquiétez pas, chaque explication arrive au bon moment.
Commenter  J’apprécie          20
Heavendale, 2992, dans un monde qui fut le nôtre tout en étant autre, où l'ère de l'informatique a atteint son apogée avant de s'avérer bien trop dangereuse pour l'espèce humaine. Voilà le décor du roman Fallen Angel Lain.
Tout est à la fois commun et différent, facile d'accès et quelque peu inaccessible. Tout au long du récit on retrouve cette dualité, ce sentiment de toucher du doigt quelque chose, pour finalement s'en éloigner.
Fallen Angel Lain est un roman oscillant entre science-fiction et enquête policière, le mystérieux côtoie le bizarre, l'étrange, l'inexplicable. Ecrit à la troisième personne du singulier, le texte comporte plusieurs points de vue différents, sur plusieurs espace-temps différents, par moment au sein d'un même chapitre. Cette façon de procéder peut paraitre déroutante de prime abord, mais elle permet de mettre en place une ambiance, une intrigue pleine de suspense. Chaque personnage ayant un morceau de la vérité en sa possession et il nous faut naviguer entre chacun d'eux pour avoir une vision d'ensemble et rassembler toutes les pièces du puzzle.
Parce que finalement c'est exactement ce qu'est Fallen Angel Lain : un immense puzzle.

On suit principalement Lain, jeune femme qui cache un lourd secret et est à la recherche d'un nouveau départ, et Stan, jeune homme qui veut déterrer les secrets du passé quitte à y perdre son avenir. Leur objectif diverge et pourtant voilà que la vie les réunis. Hasard ou destin ?

Si Lain est un personnage très mystérieux, dont on pense deviner l'origine et les capacités, sans avoir de réelles certitudes, c'est aussi une personne très seule et qui souffre de cette solitude forcée. Elle garde en elle beaucoup de remord et d'incompréhension. Et malgré son envie de bien faire, souvent elle se heurte à son incapacité à s'intégrer à un groupe d'individus.

Stan est l'opposé, très humain dans ses réflexions et sa démarche, il nous permet de nous identifier à lui très facilement. Lui aussi possède une grande douleur due à la perte de sa mère 12 ans plus tôt et il veut coute que coute comprendre ce qu'il s'est passé.

Au cours de notre lecture, nous aurons l'occasion de rencontrer d'autres personnages, certains se feront apprécier d'emblée, d'autres ne sont là que pour être détestés, mais dans l'ensemble personne n'est tout blanc ou tout noir, et surtout il ne faut pas se fier aux apparences. Ils ont tous quelque chose à cacher, quelque chose à chercher, une quête, un but et un objectif.
Leurs destins s'entremêlent, se croisent et se heurtent. La résultante étant une intrigue digne d'un bon polar aux tendances de thriller, avec sa dose d'angoisse et d'attente.

Si vous êtes à la recherche d'une lecture qui sorte de l'ordinaire alors vous êtes au bon endroit. Garder l'esprit ouvert et soyez attentif aux détails, parce que tout a une importance. Tout est judicieusement placé pour faire réfléchir ou apporter un élément de réponse.
Mais ne soyez pas trop optimiste, la grande révélation ne se fera pas dans cet opus, oh non ! Auteure sadique s'il en est, Fazia Salhi nous laisse sur une fin bien alarmante, avec encore plus de questions qu'au point de départ !

Aurez-vous l'audace de braver les mystères de la cité oubliée de Heavendale ?
Saurez-vous faire face à l'angoisse de l'inconnu ?
Garderez-vous les yeux bien ouverts devant tant de pièces de ce puzzle cryptique ?

Une lecture peu commune qui m'a entrainée au gré des pages jusqu'à la toute dernière.
Haletant, énigmatique, déroutant, Fallen Angel Lain vous attend.
Commenter  J’apprécie          20
En toute franchise cette lecture a été difficile pour moi, il est vrai que la science-fiction de base n'est pas mon genre de prédilection, mais j'ai voulu tenter l'expérience avec cet ouvrage. Je souhaite quand même mettre en avant l'imagination et le potentiel scénaristique de l'autrice, car pour un premier roman c'est plutôt intéressant et cela pourrait plaire aux fans du genre. La plume est simple, directe mais manque peut-être encore de développement.

Je parle en terme de point de vue bien entendu, il m'a manqué plus de clarté et de cohérence dans la construction de la trame scénaristique. Par contre, au niveau de l'action et de la rythmique générale c'est plutôt bon. Les chapitres sont courts, ce qui donne une cadence agréable. Mais comme je le disais plus haut, et ce n'est en aucun cas la faute de l'autrice, c'est simplement que ce genre littéraire m'accroche moins que d'autres où j'arrive à mieux m'y retrouver.

Mis à part cela, j'ai bien senti que l'autrice a écrit avec son âme et sa passion et rien que pour ça, ce livre mérite d'être découvert au moins une fois. Il y a quelques détails au niveau de la mise en page (du côté narratif/descriptif et des dialogues) qu'il faudrait peut-être revoir ou réécrire afin que cela soit plus fluide. Par moment il y avait des soucis comme un « elle » qui devient « il » et inversement. Certains paragraphes me semblaient trop « lourds » avec pas mal de répétitions de mots, ce qui est vraiment dommage.

Je pense qu'une relecture pourrait être bénéfique, mais je ne veux pas non plus démonter le travail de l'autrice, ce n'est pas mon but. J'imagine à quel point c'est difficile de construire une histoire de A à Z et je tiens à faire preuve de respect et de bienveillance pour les plumes débutantes. Honnêtement je trouve que la deuxième partie de l'ouvrage est mieux structurée que la première, j'ai été un peu plus emballée car on découvre des révélations et ça monte crescendo.

L'univers en tout cas entre dystopie-futuriste/science-fiction est riche en idées, cela foisonne énormément, il y a beaucoup de choses qui s'y passe, pas mal de personnages et d'événements. Mais je pense qu'un peu plus d'équilibre à ce niveau-là donnerait plus de facilité aux lecteurs de ne pas perdre le fil conducteur de l'histoire.

Quant aux protagonistes principaux, ils sont intéressants et sont dépeints avec une psychologie qui peut attiser le lecteur, mais ils sont de mon ressenti trop en relief, en surface et pas assez travaillé dans la profondeur. J'ai donc eu du mal à m'y attacher, mais je pense qu'il y a un moyen de les étoffer et de les développer davantage afin que leurs émotions et leurs caractères puissent nous happer davantage.

Mais je souligne le travail de construction et d'imagination qui donne malgré les fragilités, quelque chose de potentiellement intense et novateur. Il est important de parler des points positifs afin d'encourager le travail entreprit, et cet ouvrage possède une belle capacité en lui-même. La plume n'est pas désagréable, loin de là car à certains passages, je l'ai trouvé généreuse et bien amenée.

Je vous invite donc à donner sa chance à cette autrice ainsi qu'à son premier roman, car il y a de belles choses qui peuvent éclore encore plus. Comme un diamant brut qui a besoin d'être poli afin de déployer toute sa valeur et sa brillance au monde extérieur.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
Le soir, Lain décida de faire des recherches sur ce type qui ne cessait de l’épier depuis quelque temps. Elle avait gardé le ticket qui confirmait sa consommation au Cyberstar. Il avait payé avec sa carte bancaire. Ce jeune homme aux yeux bleus répondait au nom de Stan Howard. Les premières recherches qu’elle avait obtenues l’avaient conduite sur le site de “Howard Corporation”. Elle découvrait qu’il s’agissait d’une multinationale spécialisée dans la robotique, il y était ajouté qu’ils travaillaient en collaboration avec le gouvernement. Sur le site officiel de l’entreprise, on disait qu’il était le fils unique du PDG depuis toujours de la célèbre firme : Robert Howard. Sur l’ensemble du site, il était écrit : en participation avec la fondation Brown, en souvenir de ma bien-aimée Encia Howard. Juste un logo accompagnait cette mention, une photo semblait absente. Parmi les millions de réponses qu’avait données le moteur de recherche, elle trouva son profil “Lifebook”, pour en savoir un peu plus. Il ne parlait que des amis et des événements qu’il célébrait. Sur les photos qui s’affichaient, Lain vit qu’il portait un médaillon. Sans savoir pourquoi, il lui parut familier.
Commenter  J’apprécie          10
La jeune fille arrivait peu à peu aux abords de la ville qui s'étendait à ses pieds. A ses côtés, se trouvait un panneau indicateur abîmé par le temps sur lequel on lisait difficilement : "Heavendale, le jardin d'Eden des temps modernes". Quelques instants plus tard, elle arpentait les rues où des commerces honnêtes se conjuguaient avec le marché" noir qui sévissait depuis le déclin de la commune.
Commenter  J’apprécie          40
Dans la mesure où tous les pays contribuèrent à la conception de
Heavendale, la chute de celle-ci entraîna par ricochet celle de la totali-
té du monde. L’environnement ainsi que l’espèce humaine se
dégradèrent avec le temps. La misère allant en s’intensifiant creusa un
fossé entre les gens aisés et les classes moyennes, eut comme consé-
quence le repli sur soi de chaque individu. Les riches ne s’occupèrent
que d’eux-mêmes, laissant les gens moins fortunés se déchirer entre
eux pour trouver un minimum de nourriture, à des prix souvent
exorbitants. La justice disparut à son tour petit à petit, et ce fut la loi
du plus fort qui régla les conflits sur la terre entière.
Commenter  J’apprécie          10
Le monde de l'informatique n'a pas cessé de progresser à grande vitesse au fur et à mesure que s'écoulaient les années. Un jour les plus gros producteurs dans ce domaine, tels qu'Addle et Microloft, mirent au point la toute première ville high-tech de l'Histoire de l'humanité, baptisée "Heavendale", concept révolutionnaire d'une cité où la puissance des cerveaux numérique régissait tous les fonctionnements électriques, magnétiques, cinétiques et énergétiques réglant la vie de ladite cité.
Commenter  J’apprécie          10
– Ne pleure pas car tu as raison, ne sèche pas tes larmes avec des mensonges ou des craintes car tu finiras par te haïr. Courage, Faith, sois forte, surtout ne leur montre pas tes larmes, sinon tu leur feras croire qu’ils ont gagné, ne leur donne pas ce plaisir…

A ces mots, Faith eut comme un regain de vitalité et de courage, prête à déplacer des montagnes.

– Ouais, tu as raison, Lain. Ils ont gagné la bataille mais pas la guerre.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Fazia Salhi (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Fazia Salhi
interview Fazia Salhi a Lille
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Les plus populaires : Imaginaire Voir plus


Lecteurs (124) Voir plus



Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
4759 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..