AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2955282146
Éditeur : Black Tailor (19/11/2017)

Note moyenne : 4.48/5 (sur 25 notes)
Résumé :
1943
Cette nuit-là, Louis n’arrivait pas à trouver le sommeil. Peut-être devenait-il fou tout simplement.
« Je crois que j’ai des visions, un peu comme Bernadette à Lourdes. C’est comme si j’étais rentré dans son corps. Il a cogné une femme. De toutes ses forces. Les coups de poing lui ont explosé le visage, puis elle s’est évanoui »

1986
« Je m’appelle Christophe et j’aimerais vous confier mon secret : je suis capable de voir d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (22) Voir plus Ajouter une critique
Ydamelc
  17 avril 2018
Tout ce qui a trait à notre Histoire, aux guerres, tout ça, me rebute, m'ennuie, habituellement.
C'était donc un petit peu mal barré pour Les larmes des cigognes...
Mais bon, là, on ne m'a pô laissé trop le choix... puisque ce roman, on me l'a offert...
Obligation de le lire !
Alors, rassurez-vous tout de suite, non, je ne l'ai pas pris comme un cadeau empoisonné.
Parce que mon ami, avant de me l'envoyer, j'ai vu ses yeux briller, en évoquant ce bouquin. Il m'a transmis ses émotions dans sa façon d'en parler, dans ses mots élogieux...
Même pas peur, donc.
Il savait ce qu'il faisait et de mon côté, j'avais entièrement confiance.
J'ai juste attendu le bon moment pour le débuter.
Après un prologue plutôt très intrigant, l'histoire débute véritablement en 1986, avec 4 adolescents, de Gambstett, en Alsace.
Dès les premiers instants, ces 4 potes qui ont l'habitude de traîner ensemble, s'amuser, rire, parler, tout s'avouer...m'ont happée.
Parmi eux, il y a Christophe.
Chris a des visions depuis quelque temps.
Un secret lourd à porter pour lui...
Qu'il a besoin de confier. A ses amis, évidemment.
Qui eux aussi, joueront le jeu.
Des révélations qui ne seront pas sans conséquence...
Un don qui nous ramènera, en 1943, à Tambov, camp 188, en Russie, avec le grand-père du jeune homme, réquisitionné par l'armée Allemande - un "malgré-nous".
Une seconde partie absolument captivante elle aussi, qui m'a appris un morceau de l'Histoire que j'ignorais.
L'intrigue est prenante, passionnante...
Le lien entre les 2 périodes est intéressant et superbement bien amené.
Tout est parfaitement maitrisé.
Un moment de lecture délectable, instructif, palpitant...
Je n'ai pas pu lâcher ce roman avant de l'avoir achevé.
Merci à l'ami qui m'a permis de découvrir cette histoire, merci à Lawren Schneider pour le bel hommage rendu aux "malgré-nous".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          432
Tostaky61
  10 janvier 2018
Je vais vous parler du premier bouquin qui, en 2018, m'aura fait craquer.
Donc ce premier coup de coeur, ce premier coup au coeur, ce premier coup de poignard dans les tripes, bref, ce truc de ouf, il est pour un thriller "commis" par un auteur indépendant.
Pour ceux qui doute du talent de ces écrivains,  je les engage vivement à  réviser leur jugement et à s'intéresser de plus près à  leur production.
Les larmes des cigognes, il est plutôt sympa le titre, non ?
Et cette faux sur la couverture qui annonce le macabre.
Tout y est dans ce roman, ça commence de façon banale ou presque...
Gambstett (Alsace) 1986, 4 jeunes gens, Chris, Alain, Caroline et Simon, par défi,  révèlent un secret qui concerne chacun d'eux. Ce qui ne pourrait-être qu'un jeu aura des conséquences bien plus dramatiques que prévu.
Puis, nouveau tournant, apparition de Louis, grand père de Chris et ses révélations sur un passé qu'il traîne comme un fardeau.
Tambov (Russie) 1943. La guerre a fait de certains  de nos compatriotes des "malgré-nous", ces jeunes hommes, alsaciens ou lorrains, réquisitionnés par l'armée allemande et envoyés  sur le front Russe, où  ils mourront ou seront emprisonnés dans des camps, Louis qui fait partie de ceux-là,  se découvre un don qui bouleversera sa vie et celle de ses descendants.
Côté thriller, un roman pur et dur qui tient le lecteur en haleine et lui remue les tripes bien comme il faut, Lawren Schneider maîtrise son sujet.
Côté "historique" captivant et documenté.
Merci Monsieur Schneider de m'avoir fait découvrir ce morceau d'histoire de moi inconnu. Ces "malgré-nous" dont j'avais bien sûr déjà entendu parler, mais sans chercher à  en savoir plus.
Ce livre , que dis-je,  cet excellent livre, aura en plus eu le don d'éveiller ma curiosité. Dès que j'ai un moment je vais chercher à  en savoir un peu plus.
Je ne sais pas si j'ai un don (clin d'oeil à Lawren) mais je lui prévois un bel avenir à ce bouquin....
 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
sonfiljuliesuit
  12 février 2018
J'ai découvert l'auteur avec son premier opus « l'héritage de Lizzie » qui ne m'avait pas complètement convaincu…
Pourtant, avec ce titre, cette couverture et ce quatrième de couv, j'ai été intriguée. La couverture simple, avec cette faux ensanglantée, ne pouvait qu'attiser ma curiosité et le titre « bizarre » selon mon fils est typiquement le genre qui me titille…
J'ai donc embarqué à bord des « larmes des Cigognes » et le voyage a été un grand plaisir. L'auteur s'éloigne du style « polar » ou « thriller » classique pour présenter au lecteur un livre qui mélange les genres et retrace avec maitrise tout un pan de l'histoire alsacienne, pour livrer une intrigue de qualité, avec un zest de paranormal…
Lawren Schneider fait le lien avec deux périodes, 1986 à Gambstett (Alsace) avec ces 4 ados dont la vie va basculer et Tambov (Russie) 1943, Louis, son passé qu'il traîne comme un fardeau et ces alsaciens déportés de force dans l'armée allemande…
J'ai été embarquée dans le récit, aussi bien par l'intrigue en elle-même, que par la trame historique, qui se révèle chargée d'informations et surtout lève le voile sur un pan de notre histoire, pour beaucoup (en tout cas pour moi) méconnue… On sent que l'auteur a fait des recherches pour que sa trame historique tienne la route, sans jamais tomber dans le la mièvrerie malgré l'horreur.
La part de paranormal glissée dans l'intrigue, trouve sa place dans ce thriller-historique, sans jamais le rendre illogique, j'ai trouvé que cela rendait l'histoire plus humaine… du moins, elle n'entache en rien le souhait de l'auteur, qui est de rendre hommage à ces hommes, déchirés et enrôlés malgré eux.
Un livre diablement bien construit, des personnages incroyables, maîtrisés, qu'on lit avec avidité, avec une pointe de déception lorsque l'on voit la fin arrivée… J'aurai souhaitée lire quelques chapitres supplémentaires… Pour en savoir plus… Pour comprendre…
Un livre qui rend hommage à l'Alsace, à ces hommes confrontés à l'horreur, un devoir de mémoire…
La plume de l'auteur a mûrie depuis son premier opus et je trouve que ce type d'intrigue et de récit est beaucoup plus réussit et travaillé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
gruz
  26 décembre 2017
Les cigognes pleurent quand elles sont loin de leurs foyers.
Pour son troisième roman, Lawren Schneider s'éloigne du thriller « traditionnel » pour plonger de plain-pied dans un étonnant mélange de genres. Les larmes des cigognes est une lecture particulière pour plusieurs raisons.
Inclassable. Voilà un bel exemple de la stérilité du débat qui consiste à toujours vouloir ranger les livres dans des boites hermétiquement scellées. Ce roman est tout à la fois un roman historique, un roman initiatique, un thriller, un récit fantastique. Ce qui pourrait paraître comme un pari un peu fou est, au final, une intéressante réussite.
Et puis, c'était une gageure que de faire le lien entre deux époques et deux périodes de vie aussi éloignées : l'adolescence durant les années 80 en Alsace, et un pan de la deuxième guerre mondiale avec ces Malgré-nous alsaciens incorporés de force dans la Wehrmacht et envoyés sur le front russe.
Captivant. En 325 pages, l'auteur réussi globalement son pari de raconter une (des) histoire(s) passionnante(s), avec des personnages forts. J'aurais aimé quelques pages supplémentaires tant les thèmes traités sont foisonnants, il y avait largement la place.
Instructif. le sort de ces Malgré-nous est mal connu en France. Une histoire dans l'Histoire, tragique parmi d'autres tragédies… On sent que Lawren Schneider a fait des recherches sur le sujet, sans jamais perdre de vue sa ligne de conduite. le roman ne se veut en rien un cours d'histoire mais parle principalement d'hommes confrontés à l'horreur absolue.
Émouvant. le récit est vécu à travers les yeux des personnages et on sent régulièrement poindre l'émotion qu'a ressentie l'auteur durant l'écriture. Une émotion aussi palpable que communicative.
Nostalgique. Cette lecture a été, à titre personnel, une vraie expérience. Je suis d'Alsace et j'y ai vécu mon adolescence durant les années 80. Autant dire que les passages se déroulant dans la région en 1986 ont particulièrement résonné en moi. Étrange mais agréable sensation de retour en arrière.
Surprenant. Retrouver ainsi une part de fantastique, assez légère, dans un récit aussi ancré dans la réalité est plutôt déconcertant de prime abord. Même constat sur la partie qui s'apparente au thriller. Mais ça fonctionne globalement bien, sans jamais dénaturer le propos ni le rendre irrespectueux par rapport au devoir de mémoire.
Lawren Schneider est un auteur auto-édité. L'auto-édition est une jungle, puisqu'il est maintenant possible à tout le monde (et n'importe qui) de sortir un roman. Même s'il manque un peu de personnalité, le style de l'auteur est de qualité. du boulot fait avec les moyens de bord mais qui n'a rien à envier à certains romans édités dans le circuit traditionnel.
Les larmes des cigognes mérite l'attention des lecteurs qui sont à la recherche de romans forts et touchants, un peu éloignés de leur zone de confort.
Lien : https://gruznamur.wordpress...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
valerie19
  07 décembre 2017
Résumé
1943
Cette nuit-là, Louis n'arrivait pas à trouver le sommeil. Peut-être devenait-il fou tout simplement.
« Je crois que j'ai des visions, un peu comme Bernadette à Lourdes. C'est comme si j'étais rentré dans son corps. Il a cogné une femme. de toutes ses forces. Les coups de poing lui ont explosé le visage, puis elle s'est évanoui »
1986
« Je m'appelle Christophe et j'aimerais vous confier mon secret : je suis capable de voir des choses que vous ne voyez pas... »
Je vois bien à vos têtes que cela vous paraît débile… Putain, il faut que je commence par le début sinon vous n'y comprendrez rien…
« Tout a démarré il y a quelques mois. Ma mère m'avait serré dans ses bras. Un câlin de maman. J'ai posé ma main sur sa nuque et… j'ai eu ma première vision. C'est comme si j'avais plongé dans son corps, comme si j'avais vu à travers ses yeux »
Louis, « malgré-nous » enfermé dans le camp de Tambov est en proie à des visions terriblement réalistes. 43 ans plus tard, Chris, son petit-fils confie à ses amis qu'il a le même don. Il n'aurait jamais dû en parler…
Il est des rencontres littéraires qui ont émerveillé ma vie de lectrice.. Je ne parlerai pas des anciennes.. Je ne parlerai que des récentes ,des découvertes des auteurs auto édités et depuis 2 ans j'ai eu 2 impressionnants coups de coeur Les larmes des cigognes de Lawren Schneider est le troisième.
Comme ce retour est difficile ... difficile de parler d'une telle révélation sans s'égarer. Difficile aussi car le sujet est pour moi doublement poignant.
Quand je suis entrée dans ce récit, j'ai su immédiatement que je tenais le roman que j'attends depuis des mois , celui qui me remuerait les tripes, m'embarquerait et me bouleverserait.
Le thème des malgré nous est un sujet qui me tient à coeur ; je suis limousine non de naissance mais de racines , chez nous en Limousin la division Das reich c'est les pendus de Tulle ( 99 innocents pendus dans les rues en représailles d'une attaque des résistants ) et surtout Oradour sur glane... ( 642 victimes femmes, enfants, hommes mitraillés, brûlés voire brûlés vifs ) or la Das reich c'est une unité dans laquelle avait été enrôlés des "malgré nous"... Les "malgré nous" sont ces alsaciens et mosellans qui furent intégrés dans la Wehrmacht ou dans la waffen SS car considérés comme allemands alors que pour beaucoup ils se sentaient français ...Le roman de Lawren Schneider extrêmement documenté nous permet de comprendre un peu mieux ces hommes coupés entre deux pays traîtres pour tous finalement.
La deuxième raison pour laquelle ce roman me touche c'est que l'un des héros, Louis va se retrouver prisonnier à Tambov, camp soviétique de prisonniers allemands. Mes autres racines sont russes et Lawren Schneider aborde ici un pan de la seconde guerre mondiale dont on parle peu , la survivance dans ces camps russes où régnait l'horreur absolue.
L'autre force de l'auteur est qu'il sait nous tenir en haleine de la première ligne à la dernière. On ne s'ennuie pas une seule seconde. C'est redoutable , ce roman à tiroir puisque s'entremêlent deux histoires , est parfaitement mené on se passionne autant pour le récit de Louis que pour celui de Chris qui pourtant nous invitent dans deux univers distincts ... Petits veinards vous croyez avoir acheté 1 roman c'est un peu comme si vous en aviez 2...
Pour ceux qui redoutent le fantastique , ne vous arrêtez pas à ça, le propos fantastique est facile à occulter, ceux qui aiment seront aux anges. Lire ce roman c'est prendre une claque si puissante que vous aurez du mal à passer à autre chose.
Les cigognes ont pleuré et pleurent encore et de chez nous en Limousin on les a entendues pas toujours comprises mais entendues.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
emiliedubocemilieduboc   10 juin 2018
- Joseph, ce n'est pas tout, j'ai vu autre chose...La femme était inconsciente alors je ...le type s'est levé, a cherché une hache et sans la moindre retenue, il lui a tranché la tête. Puis les mains et les pieds...
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1509 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
.. ..