AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782259263283
Plon (19/03/2020)
3.64/5   14 notes
Résumé :
Ainsi était l'An Mil. C'est une histoire de conquête. Une guerre entre deux univers que tout oppose, le chrétien contre le païen. Guillaume de Normandie face à Harold le Saxon. Les druides contre les prêtres. Dans un roman qui s'ouvre trois années avant Hastings, la bataille qui va bouleverser la face du monde. Un siècle revit alors, celui de l'An Mil avec ses croyances et ses rites, son code de l'honneur qui prend souvent la couleur du sang.C'est aussi l'histoire d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
3,64

sur 14 notes
5
3 avis
4
3 avis
3
4 avis
2
0 avis
1
0 avis

laulautte
  03 juin 2020
Philippe Séguy aime les Secrets d'Histoire(s). Son roman historique, teinté de fantastique, Et passe le souffle des dieux, ne raconte pas seulement les scènes de la plus ancienne oeuvre de propagande de l'Histoire : La Tapisserie de Bayeux. L'auteur brode autour de la conquête de l'Angleterre par Guillaume, duc de Normandie, tous les mystères que l'on peut se complaire à imaginer entrevoir dans les marges et les nombreux détails de la Toile de la Conquête.
Une conquête qui n'était peut-être pas une guerre simplement entre deux hommes mais une guerre de dieux. Deux hommes, Guillaume duc de Normandie et Harold Godwinson, dont chacun se voit assuré de sa victoire par son dieu, l'un chrétien, l'autre païen. S'opposent alors, par le fer et le feu des mains de personnages historiques et fictionnels troublants et touchants, les deux cultes aux lumières éternelles du Christ et de Baldr.
Alors que l'Histoire nous est connue, la dernière scène disparue de la Tapisserie de Bayeux demeurera à jamais un mystère, que Philippe Séguy exploite avec originalité et justesse. L'immersion dans cette période du moyen-âge est immédiate, l'auteur tisse point après point une aventure exaltante qui perd parfois un peu de son souffle et amène quelques confusions, notamment avec des déstabilisantes facilités scénaristiques et le mélange du panthéon celte et de son ordre sacerdotal à celui de la mythologie des Hommes du Nord. Ce roman de taille ne souffre cependant pas de ces anicroches, le travail appliqué et enthousiaste, voire passionnant, de Philippe Séguy rend sa lecture fortement plaisante et intéressante.
Merci aux éditions Plon pour cette agréable et originale découverte dans le cadre de la MC Mauvais Genre de mars.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
pchion
  30 mai 2020
J'ai apprécié la lecture de ce roman historique de Philippe Séguy. le cadre choisi, le royaume de Normandie au début du XIème siècle, et le contexte historique, l'irrésistible ascension de Guillaume le conquérant sont plutôt originaux, intéressants et bien traités.
L'auteur nous conte l'histoire d'un jeune homme de noble famille, Odon de Rhys, ainsi que de sa fratrie et de ses amis. En toile de fond deux conflits particulièrement sanglants... • D'une part, l'opposition entre les tenants de l'ancienne religion, païens, héritiers des druides, réfugiés dans les sombres forêts du royaume et le maître de la Province, Guillaume. Sombre période pendant laquelle la vie humaine n'a que peu de prix !
• D'autre part, la rivalité, sur le plan diplomatique puis militaire entre Harold le Saxon et le même Guillaume, au sujet de la succession du royaume d'Angleterre à la mort d'Edouard. Cet affrontement se conclut par la célèbre bataille d'Hastings, et la défaite des Saxons. Odon, personnage au caractère bien trempé, va savoir naviguer dans les eaux troubles de la cour normande et deviendra, à la suite de quelques faits d'armes mémorables, page de la Reine Mathilde et proche du Seigneur Guillaume.
La construction plutôt dynamique du récit et la plume alerte de l'auteur, permettent d'avaler sans trop de peine quelques situations et surtout quelques comportements des acteurs de l'histoire parfois peu crédibles. le lecteur n'a qu'un souci : savoir ce qu'il adviendra de tous ces personnages plutôt attachants, confrontés à des relations d'amitié et d'amour plutôt complexes. S'il avait voulu faire défiler la tapisserie de Bayeux sous nos yeux, l'auteur ne s'y serait pas pris autrement !
Mon seul regret, une fin un peu rapide à mon goût, laissant trop facilement de côté certains des personnages clés de l'histoire. On n'a que peu de certitudes quant à leur devenir. Plusieurs questions importantes restent sans réponse. Cela correspond-il au désir de préserver une tonalité plutôt mystérieuse à une partie de ce récit ou cela signifie-t-il que l'auteur s'est ménagé la possibilité d'une suite ? J'en doute ; en ce qui concerne le héros de l'histoire, la situation est en effet bien claire... et l'enchainement ne me parait pas évident !
Un régal en tout cas, pour tout amateur de l'histoire de France de cette période car le récit est plutôt bien documenté (sans lourdeur) et permet de se faire une idée assez juste de la vie des acteurs de cette période de notre histoire. Les lois de la féodalité se mettent en place et orchestrent le déroulement des événements.
Cette fresque historique est plutôt une réussite. Bon choix, dans le cadre de l'opération Masse critique, qui m'a permis de bénéficier de l'envoi par l'éditeur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
ChaK_
  08 mai 2020
J'ai beau me dire que l'auteur a passé 5 ans sur ce bouquin, c'est à regret que je dois m'avouer non convaincu. Bien que n'étant pas estomaqué par l'écriture, assez simple, l'histoire s'avère correcte, et la trame narrant le destin des trois frères se suit tranquillement. C'est surtout le fond historique qui me laisse perplexe.
Soyons clair, je suis très (très) loin d'avoir un doctorat en Histoire, spécialité XIe siècle normand, et je ne donnerai donc aucune leçon à qui que ce soit. Mais cette histoire de paganisme mi-celte irlandais (morrigan, dadga…) mi-nordique (odin, baldr, thor...), dirigé par des druides (???) cachés dans des grottes, sacrifiant au couteau des jeunes filles qui lévitent et dirigeant les éléments, j'ai eu du mal à y souscrire. J'ai sans cesse été sorti du récit par les idées, voire les libertés de l'auteur, me demandant où diable il avait été déniché tout ceci, à l'image de la "romance" d'Eudes. Ici l’Angleterre devient une sorte de repère païen, luttant contre Guillaume le conquérant et le Christianisme, et tout ceci, du haut de mes maigres connaissances, m'a semblé une approche étrange, voir parfois complètement anachronique. Comme ces loukoums qu'un héros mange en sirotant un café. Tranquillou.
Mais le tort peut être mien, car à toujours chercher une forme de vérité dans un roman historique, on en vient à avoir des attentes qui ne sont pas forcément les aspirations de l'auteur, se coupant ainsi soi-même d'un roman qui peut surement être qualifié de tout à fait honnête.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          72
PaulineDeysson
  17 juin 2020
Folle chanson de geste, roman foisonnant, épopée prodigieuse : tels sont les termes choisis en quatrième de couverture pour décrire Et passe le souffle des dieux. On y suit Odon de Rhys, troisième fils d'une famille de petite noblesse, alors qu'il entre au service de Guillaume le Conquérant en 1065, un an avant que celui-ci se décide à envahir l'Angleterre. Avec son ambiance médiévale, entre les mystères des druides, les serments des vassaux et les ambitions des princes, le récit de Philippe Séguy avait tout pour me plaire. Malheureusement sa belle plume et la précision de ses références historiques ne m'ont pas fait voyager comme je l'espérais.
Et passe le souffle des dieux est suivi d'un sous-titre : Ainsi était l'an mil. Ce sous-titre convient pour moi beaucoup mieux à ce pavé de près de 600 pages. En effet, plutôt que d'y suivre le personnage promis, on découvre une multitude de protagonistes, dont le narrateur omniscient esquisse tour à tour les pensées. Très vite, les effets de style l'emportent sur l'aventure : le texte rend une atmosphère plutôt qu'il ne raconte une histoire. Les émotions de chacun se réduisent à une avalanche de phrases nominales et de sous-entendus, ce qui donne une perpétuelle impression d'inabouti. Les dialogues monosyllabiques accroissent la distance entre les héros et le lecteur au lieu de l'amoindrir. Odon, ses frères, ses amis, ses ennemis, ils s'expriment et pensent tous de la même manière, sans rien achever de ce qu'ils ont entrepris.
Cette absence de centre est le principal problème d'Et passe le souffle des dieux. Si l'on fait abstraction de l'intrigue très secondaire autour de la tapisserie de Bayeux, on ne comprend pas pourquoi le texte débute et pour quelle raison il s'achève. Étalé sur quatre ans, il donne lieu à des péripéties sans suite et décorrélées, sans dire grand-chose de la longue suite de guerres et de trahisons que fut la vie de Guillaume le Conquérant. Tout s'étouffe et s'uniformise dans une surabondance hachée de vocabulaire d'époque et de syntaxe désuète. Sentiments, descriptions et batailles produisent le même impact embryonnaire, faisant de ce roman un livre tapisserie où tout se passe de loin. Faute de m'avoir passionnée, Philippe Séguy a eu le mérite de m'intriguer : j'ai passé plusieurs heures à lire la biographie de Guillaume le Conquérant et de ses fils, à chercher le personnage qui avait inspiré le père d'Odon et à admirer la tapisserie de Bayeux.
Même s'il ne m'a pas autant plu que je l'escomptais, je remercie les éditions Plon et Babelio de m'avoir permis de découvrir ce texte. Je connaissais très mal cette période historique et j'ai désormais envie de lire d'autres récits sur cette époque. Je suis surtout déterminée à visiter Bayeux pour contempler son incroyable chef d'oeuvre de 68 mètres de long !
Pauline Deysson - La Bibliothèque
Lien : http://www.paulinedeysson.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Felina
  11 juin 2020
Malgré le fait que j'aime beaucoup les romans historiques, l'un des derniers auquel je me suis frottée m'a laissé déconcertée. Il faut dire que cette saga a une très bonne réputation et que la barre était haute. Je fais allusion "Aux piliers de la terre", mais la mayonnaise n'a pas pris et je n'ai pas terminé de lire cette duologie, alors quand j'ai vu arrivé ce pavé, j'ai eu un coup au coeur, mais confinement aidant je me suis lancée.
Le roman s'ouvre trois ans avant la bataille d'Hastings qui opposera le dernier roi Harold à Guillaume le batard, dit Guillaume le conquérant. Odon est un jeune homme de quinze ans, page à la cour de Guillaume, duc de Normandie. Ce dernier a décidé de faire valoir son droit sur l'Angleterre, et il met en marche une campagne de conquête qui s'achévera par la célèbre bataille d'Hastings. Deux mondes vont s'affronter qui vont bouleverser leur époque.
Philippe Séguy offre ici un beau gros roman historique, passionnant et passionné, dans un langage de l'époque. L'intrigue est dense et le lecteur ne perd pas un instant de vue Odon de Rhys, qui sera de toutes les aventures en compagnie de son duc, le célèbre Guillaume le Conquérant. En lisant ce récit, le lecteur ne peut s'empêcher de repenser à la célèbre et longue tapisserie de Bayeux, qui retrace les événements historiques et s'achève sur la bataille d'Hastings.
Cette dernière est d'ailleurs le fil rouge du roman, qui commence quelques années avant cet affrontement, et qui motive tous les actes de Guillaume le Conquérant et de ses hommes. L'entreprise est hardie et téméraire mais elle en vaut la peine. Mais l'homme est rusé et tout est bon pour gagner. Il faut dire que la guerre de succession au trône d'Angleterre est féroce, car deux hommes peuvent prétendre à ce siège, le premier est débouté, mais le second est sacré vainqueur.
Étant donné la qualité du travail, et l'intrigue qui reste attractive tout au fil des pages, le travail documentaire n'a pas dû être une mince affaire, mais l'auteur s'en tire fort bien. Les destins, les rebondissements et les actions s'imbriquent les uns dans les autres avec précision et donne au récit un souffle qui ne se relâche pas. le lecteur se balade ainsi dans ce qui est l'un moment charnière de l'Histoire et le début d'une période anglo-normande qui ne sera pas non plus de tout repos. (...)
Lien : http://lillyterrature.canalb..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
laulauttelaulautte   29 mai 2020
Sous le soleil ou la lune, sous les constellations d'Orion ou d'Andromède, les hommes, entre l'heure de leur naissance et celle de leur mort, restaient des enfants avides de contes.
Commenter  J’apprécie          82
laulauttelaulautte   30 mai 2020
Les jeunes filles tissent leurs rêves aussi sûrement qu'une fleur se change en fruit [...].
Commenter  J’apprécie          50
laulauttelaulautte   29 mai 2020
La mémoire des hommes de bien est écrite dans les cœurs.
Commenter  J’apprécie          70

Videos de Philippe Séguy (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Philippe Séguy
L'émission "Le coup de coeur des libraires est diffusée sur les Ondes de Sud Radio, chaque vendredi matin à 10h45. Valérie Expert vous donne rendez-vous avec votre libraire Gérard Collard pour vous faire découvrir leurs passions du moment ! • Retrouvez leurs dernières sélections de livres ici ! • • Pour Napoléon de Thierry Lentz aux éditions Perrin https://www.lagriffenoire.com/1075287-romans-pour-napoleon.html • Napoléon de Thierry Lentz aux éditions Perrin https://www.lagriffenoire.com/1076267-encyclopedie-napoleon-l-album.html • Napoléon de Richard Holmes aux éditions Gründ https://www.lagriffenoire.com/1080173-romans-napoleon.html • Bonaparte de André Castelot aux éditions Perrin https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=1006340&id_rubrique=52 • https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=1006341&id_rubrique=52 • fouché. Les silences de la pieuvre d'Emmanuel de Waresquiel aux éditions Tallandier https://www.lagriffenoire.com/1081915-article_recherche-fouche---les-silences-de-la-pieuvre.html • Talleyrand : le prince immobile de Emmanuel de Waresquiel aux éditions Tallandier https://www.lagriffenoire.com/1049089-romans-talleyrand---le-prince-immobile.html • fouché de Stefan Zweig aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=16029&id_rubrique=21 • La saga des Bonaparte de Pierre Branda aux éditions Tempus https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=1067986&id_rubrique=52 • Napoléon de Albin Quéru, Bruno Wennagel aux éditions Quelle Histoire https://www.lagriffenoire.com/37206-divers-jeunesse-napoleon-fr-histjeunesse.html • Napoléon expliqué à mes enfants de Jacques-Olivier Boudon aux éditions Seuil https://www.lagriffenoire.com/1081917-article_recherche-napoleon-explique-a-mes-enfants.html • L'Aiglon : le rêve brisé de Napoléon de Laetitia de Witt aux éditions Tallandier https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=1050871&id_rubrique=52 • Journal de Joséphine B., impératrice de Philippe Séguy aux éditions Flammarion https://www.lagriffenoire.com/1081922-article_recherche-journal-de-josephine-b--imperatrice.html • Journal intégral - 1815-1818 de Gaspard Gourgaud et Jacques Macé aux éditions Perrin https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=1031168&id_rubrique=52 • Je suis le gardien du tombeau vide : le consul de Sainte-Hélène raconte de Michel Dancoisne-Martineau aux éditions Flammarion https://www.lagriffenoire.com/79994-romans-je-suis-le-gardien-du-tombeau-vide.html • • Chinez & découvrez nos livres coups d'coeur dans notre librairie en ligne lagriffenoire.com • Notre chaîne Youtube : Griffenoiretv • Notre Newsletter https:/
+ Lire la suite
autres livres classés : Mythologie celtiqueVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2672 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre