AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266277618
Éditeur : Pocket (04/01/2018)
Résumé :
1081. De vastes empires se livrent une guerre sans merci pour étendre leur puissance. L’Europe et ses abords sont un vaste champ de bataille : depuis le nord avec les Normands, jusqu’au sud avec les Byzantins, aucun peuple ne veut céder du terrain. Mais il se murmure qu’à l’est un empire encore plus puissant détient une arme capable de mettre le monde à genoux : une poudre noire qui explose lorsqu’on l’enflamme.

L’empereur byzantin confie une mission ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Davalian
  21 février 2018
Merci à Babelio et aux éditions Pocket pour l'envoi de cet exemplaire du roman le feu divin de Robert Lyndon. Sans la dernière opération Masse critique, je serai passé à côté de ce pavé (un peu plus de 900 pages) et je dois avouer ne pas avoir lu La quête, le premier roman de l'auteur.
Cette lacune n'empêche pas de suivre cette nouvelle histoire. L'auteur glisse ici et là quelques révélations sur des épisodes qui se sont déroulés au cours de la première épopée mais sans en dévoiler plus que nécessaire. En revanche, ce manque, impacte l'attachement que peu développer le lecteur pour Vallon, le protagoniste, et les personnages les plus importants (Wayand et Hero notamment).
La première de couverture du roman vante une épopée grandiose sur la route de la soie. le propos est ici racoleur et trop flatteur. Il s'agit d'une long, mais alors très long périple entre Constantinople et la Chine. le gros du texte se concentre sur ce voyage et il est pour le moins ennuyeux et rébarbatif.
L'auteur a manifestement travaillé son sujet, en effectuant des recherches historiques et géographiques poussées et tente de faire revivre des cultures, des hommes et des contrées oubliées. Cet effort est évident et malgré toute la bonne volonté de l'auteur, tout cela suscite d'abord un certain intérêt puis celui-ci se fait de plus en déclinant.
Les nombreuses citations que l'on peut extraire de ce roman, sont un autre point fort. Il s'agit de vérités parfois extraites de morales populaires de différentes cultures. Ces propos sont bien vus et habilement insérés.
Le long voyage (qui représente l'essentiel du propos) est ponctué de nombreux imprévus : trahisons, batailles rangées, détours audacieux, pérégrinations sur terre et sur mer, rencontres avec des peuplades locales hostiles. Les personnages sont soumis à des rudes épreuves et pourtant, rien n'y fait : la lassitude cède vite la place à l'ennui. Plusieurs cartes auraient été les bienvenues pour apprécier au mieux ce trajet.
Les relations entre les personnages ne sont guère palpitantes non plus : Vallon le chef qui s'enferme progressivement dans un rôle de tyran, Hero l'érudit de service qui temporise les conflits avec l'autre figure dominante : Wayland. L'auteur a beaucoup travaillé ce personnage dans lequel il se reconnaît sans doute. Quelques passages le concernant restent intéressants bien que plus au moins attendus : l'éducation de Freya, la quête secondaire, la relation avec une protégée rencontrée en chemin. Seul Lucas détonne : son évolution est pour le moins inattendue. Les personnages secondaires ont légions, trop nombreux pour être évoqués ici, mais dans l'ensemble ceux-ci se limitent à des instruments destinés à faire progresser l'intrigue (Aiken en est un bel exemple). Dommage pour un roman de cette ampleur…
Le démarrage de l'intrigue est long : il faut compter environ 200 pages avant que la quête ne soit lancée. La première partie est ennuyeuse mais elle cède le pas à un intermède à Constantinople après une bataille au traitement assez confus. Ce passage-là est agréable et l'on regrette qu'il ne dure pas davantage… Il est regrettable hélas de constater qu'il ne s'agit ici que d'une introduction.
Le coeur, la raison première, du voyage (une mission en Chine) est ici expédiée en quelques 200 pages. Ce constat est franchement agaçant, d'autant que des nouveaux voyages sont prévus et l'auteur sacrifie à quelques lieux communs (l'administration a décidément bon dos !). Tout ça pour arriver là : et bien oui !
Le feu divin devrait plaire aux adeptes de cette période, aux personnes désirant entreprendre un long voyage en Orient ou ayant apprécié La Quête en retrouvant ici les personnages et l'auteur. Sinon, il faudra faire preuve de patience pour arriver au bout de ce pavé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          161
Bobby_The_Rasta_Lama
  06 septembre 2016
Un peu en avant-première; je crois que le livre sort en France le 15 septembre. Donc, d'abord un peu de publicité : si vous avez apprécié La Quête, achetez sans crainte, car cette suite est toute aussi flamboyante !!
On y retrouve les personnages principaux après neuf longues années - Vallon est devenu chef de l'armée impériale à Constantinople et sa philosophie de vie est devenue nettement plus sombre (peut-être à cause de quelques années et quelques kilos en plus); c'est mon seul regret concernant le roman.
Wayland, resté fidèle à lui- même, est fauconnier du sultan. Hero n'est plus ce jeune lapin de la Quête; devenu un excellent médecin, il est un des savants
importants de l'université à Syracuse. On retrouve, bien sur, ce bon vieux Wulfstan, mais aussi Aiken , le fils adoptif de Vallon (dont l'âme n'est pas aussi guerrière que Valllon le souhaiterait) et Lucas, le mystérieux jeune homme à dessein bien précis...
Cette fois, la mission est simple, mais ô combien périlleuse ! L'empereur Byzantin entend parler de l'étrange et puissant mélange explosif, dont le secret est bien gardé en Chine, de l'autre côté du monde - et il le veut !
Alors, Vallon et ses amis prennent la future Route de Soie de Marco Polo pour risquer à nouveau leurs vies....vont-ils réussir ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Dup
  21 février 2017
Je découvre un auteur, encore une fois à l'envers : ce Feu divin fait suite à La quête. Bon, cela ne m'a pas gênée outre mesure car les deux aventures, ou épopées plutôt, sont indépendantes. Juste que nos héros sont moins jeunes, sans doute moins fougueux. Bah, je vous le dirai quand j'aurai lu La quête, car une chose est sûre, je n'en resterai pas là avec cet auteur. Robert Lyndon s'avère un fabuleux conteur, qui vous installe au coin du feu et qui vous raconte un voyage exceptionnel, en compagnie de personnages non moins exceptionnels.
Vallon, mercenaire français au service de l'empereur byzantin va être promu Général par ce dernier, juste avant de lui confier la tâche de mener une expédition en... Chine ! Autant dire pour l'époque aux confins du monde connu. Il n'acceptera pour cette mission dangereuse et aléatoire que des volontaires et c'est une compagnie de plus de trois cents hommes, mercenaires de tous horizons, qu'il aura sous sa responsabilité.
Vallon sera accompagné de deux de ses amis qui avaient pris part aux aventures précédentes : Hero de Syracuse, médecin aujourd'hui et Wayland l'anglais, un fauconnier. Trois hommes au destin incroyable, ces personnages principaux ont été creusés, décortiqués bien évidemment. Mais l'auteur nous fera approcher bien d'autres personnages forts, marquants, passionnants, qui ponctueront ce récit.
Et au milieu de cette marée d'hommes, il y aura quand même une présence féminine. Une jeune fille du peuple du voyage qui avait été enlevée et réduite en esclavage. Libérée par l'armée de Vallon en plein désert, elle n'aura d'autre choix que suivre cette compagnie de mercenaires. Bien évidemment sa présence ne sera pas pour calmer le taux de testostérone ambiant...
Constantinople, la mer noire, le Caucase, la mer Caspienne, l'Himalaya, le grand désert noir et enfin le fleuve jaune pour rejoindre la capitale de l'Empire Céleste. Leur but n'est pas juste une mission ambassadrice : une fois arrivés en Chine, ils doivent s'emparer de la nouvelle découverte chinoise, le poudre à canon. En Occident on en est encore au feu grégeois, d'utilisation ô combien délicate.
Traverser la mer Caspienne sans bateau va s'avérer problématique jusqu'à l'apparition sur le rivage d'un navire viking égaré par là. L'intelligence et la rouerie de Vallon fera le reste, même s'il le paiera cher bien plus tard...
C'est impossible de creuser plus cette lecture sous peine d'en mettre des pages et des pages. Impossible de privilégier un moment plus qu'un autre, tout était passionnant. Des paysages sublimes se déroulaient sous mes yeux tantôt émerveillés, tantôt effrayés... avoir le vertige en lisant, ça c'est fait ! Bref j'ai adoré cette lecture qui m'a dépaysée durant toute une semaine.
Je ne peux que vous conseiller de vous pencher sur les écrits de ce monsieur Robert Lyndon. Mais tant qu'à faire, ne faites pas comme moi, commencez par le début. Car malgré tout, je pense que j'ai raté certaines choses, notamment sur certains pans des relations entre les trois personnages principaux, à peine évoqués comme de vieux souvenirs, dont j'étais tenue à l'écart et qui m'ont parfois frustrée. J'en fais malgré tout un coup de coeur et me régale à l'avance de ma prochaine lecture de cet auteur.

Lien : http://bookenstock.blogspot...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
sweetie
  12 décembre 2017
Le trajet sur la Route de la Soie au Moyen Âge n'était pas de tout repos : parsemée de bandits de grands chemins, traversée de déserts inhospitaliers et de montagnes aux cols quasi infranchissables. de villages habités par des peuplades farouches, Robert Lyndon nous convie à revivre cette expédition, menée par les personnages connus dans le premier volet La Quête. Une lecture fascinante malgré quelques longueurs et une fin qui laisse peut-être présager une suite. Un roman fouillé, documenté, précis et d'une écriture efficace et fluide qui en facilite la digestion car c'est tout un pavé.
Commenter  J’apprécie          60
Aucafelitterairedeceline
  23 mars 2018
Je remercie Pocket et Babelio pour cet envoi.
Dans ce roman riche et précis, on retrouve les héros de la quête, le précédent roman de Lyndon 10ans plus tard, mais vous n'êtes pas obligé d'avoir lu son précédent pour savourer ce roman d'aventures qui nous amène jusqu'en Chine. Les personnages se connaissent déjà, ont déjà un passé commun, mais l'auteur fait en sorte qu'on s'y retrouve parfaitement, du moins il m'a semblé. Mais si vous pouvez commencer par le premier c'est toujours mieux. On suit donc un groupe lancé dans un voyage motivé par des intérêts divers. le groupe va se retrouver confronter à divers obstacles et n'en sortira pas indemme.
Dans cette épopée dense, il y a des rebondissements, mais quelques longueurs parfois. On s'attache à certains personnages dont on prend plaisir à voir l'évolution au fil du grand voyage qu'ils accomplissent. Je lis peu de roman historique, et celui-ci m'a bien plu dans l'ensemble !
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
DavalianDavalian   13 février 2018
Un homme qui craint la mort redoute la vie, et un homme qui redoute la vie pourrait aussi bien être mort.
Commenter  J’apprécie          160
DavalianDavalian   13 février 2018
La richesse se gaspille, la chance tourne, et nous sommes condamnés à mourir. Une seule chose demeure : la réputation du mort.
Commenter  J’apprécie          40
DavalianDavalian   13 février 2018
Un homme qui traite ses semblables comme des bêtes ne vaut lui-même pas mieux qu'une bête.
Commenter  J’apprécie          40
DavalianDavalian   13 février 2018
Un homme qui ne connaît pas son destin à l'avance est libre de tout souci.
Commenter  J’apprécie          51
DelphinePaDelphinePa   10 avril 2018
- C'est la deuxième fois que vous me sauvez la vie.
- Tu exagères, s'escalaffa Hero. Tu es aussi robuste que les chats qui arpentaient les quais de Syracuse où j'ai grandi.
Il lui tapota la poitrine.
- Cela dit tu as utilisé au mois trois de tes vies depuis notre rencontre, alors tu ferais bien de faire plus attention.
Commenter  J’apprécie          00
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1277 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre