AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266244477
Éditeur : Pocket (21/08/2014)

Note moyenne : 3.98/5 (sur 84 notes)
Résumé :
1072 : à Manzikert, aux portes de l’Anatolie, les chrétiens viennent de subir une terrible défaite face aux musulmans. Déjà divisée depuis le grand schisme de 1054 entre catholiques et orthodoxes, la chrétienté est plus menacée que jamais.

Dans ce contexte troublé, Vallon, un mercenaire franc, et Hero, un érudit venu d’Italie, gagnent le nord de l’Angleterre, porteurs d’une demande de rançon adressée à un seigneur normand, dont le fils a été fait pris... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (24) Voir plus Ajouter une critique
Franckync
  27 mai 2017
Souvenir de lecture
Titre : La quête
Année : 2013
Auteur : Robert Lyndon
Editeur : Sonatine
Résumé : 1072 aux portes de l'Anatolie. A Manzikert les chrétiens viennent de subir une défaite cuisante face aux forces musulmanes. La chrétienté est au bord du gouffre et divisée par les conflits entre catholiques et orthodoxes. Dans ce contexte troublé Vallon, un mercenaire franc, est chargée d'une mission qui le conduira du nord de l'Angleterre jusqu'au confins du Groenland à la recherche de faucons d'une espèce rare. de la réussite de leur entreprise dépendra le sort du fils d'un noble normand tombé aux mains des sarrasins et peut-être d'une partie de la chrétienté.
Mon humble avis : Je suis extrêmement fan des livres d'aventures mais également de la période médiévale décrite dans ce roman. Bercé par des auteurs tels que Patrick O'Brian ou Kipling et plus récemment par des auteurs comme Willocks et sa religion, je ne pouvais pas passer à côté de cette quête édité chez Sonatine. le roman de Lyndon est un pavé de près de 1000 pages qui demanda à l'auteur plus de dix ans de travail et au vu de l'érudition et des descriptions de ce monde médiévale, on comprend aisément que l'auteur y est consacré une partie de sa vie. La quête est un immense roman d'aventure dont les personnages sont attachants bien que légèrement caricaturaux. Les descriptions des contrées traversées lors du périple de Vallon et de ses acolytes sont elle aussi à l'avenant c'est à dire imagées et précises et l'écriture fluide de Lyndon plonge le lecteur au coeur d'une période passionnante. Si, à mon humble avis , le roman manque parfois de souffle c'est là son seul défaut et il est vite gommé chaque fois que l'action reprend le dessus : on est ici dans le haut du panier du roman d'aventure et presque au niveau de l'indépassable religion de Willocks c'est dire le plaisir que j'ai eu à suivre les pérégrinations de Vallon à travers l'Europe. le travail de Lyndon a payé, sa quête et le feu divin, suite parue en 2016, sont deux superbes romans d'aventures addictifs et jamais ennuyeux. Pour les grands enfants tels que moi ou plus simplement pour des passionnés de romans moyenâgeux , le plaisir pris à la lecture de tels romans sont sans nul autre pareil et en cela je me dois de rendre hommage à l'auteur. Merci Mr Robert Lyndon.
J'achète ? : Si tu es fan de romans de ce type tu ne peux décemment pas passer à côté de ce bouquin pour toutes les raisons évoquées plus haut. Sinon et pour l'expérience, je te le recommande fortement, tu pourras ainsi découvrir une période troublée et des pérégrinations haletantes.
Lien : http://francksbooks.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          294
GeorgesSmiley
  06 novembre 2018
“Un voyage de mille lieues commence toujours par un premier pas.”Lao Tseu l'a dit (coucou Tintin !).
La Quête est un voyage de mille pages qui, aux détours de l'an mil, entraîne son lecteur sur des chemins, des rivières, des montagnes, des mers, des déserts allant de l'Angleterre à l'Anatolie en passant par l'Ecosse, l'Islande, le Groenland, le nord du Cap Nord, la Russie et la Crimée. Formidablement bien documenté, c'est une immersion dans ce monde tellement violent, dangereux et cruel que nous avons tant de mal à imaginer et qui constitua pourtant l'ordinaire terrifiant de nos lointains ancêtres.
Rien n'est épargné aux voyageurs, faim, humidité, froid, blessures pansées avec les moyens et les connaissances de l'époque, embuscades, tromperies, marchandages ou négociations commerciales. Ils n'ont, pour y faire face, que leur ténacité, leur courage et leur formidable capacité à endurer la souffrance. On y apprend beaucoup de choses sur la navigation (par exemple l'art de dresser un mât sur un bateau viking !), les armes, le commerce et la fauconnerie. En effet, l'objet du voyage consiste à capturer, acheminer et offrir quatre faucons rares pour obtenir la libération d'un seigneur normand prisonnier des Seldjoukides. Poursuivis par des Normands, attaqués par des Vikings, traqués par des Lapons, guettés par des Petchenègues embusqués après les cataractes du Dniepr, à pied, à cheval, navigant en knarr ou en drakkar, les voyageurs doivent veiller sur les faucons qui valent chacun une fortune plus que sur eux-mêmes.
C'est une lecture instructive, captivante et pleine de rebondissements. Si la route est longue, difficile et semée d'embûches, vous pouvez faire le premier pas sans craindre l'ennui !
Pour vous faciliter la route, si tout le monde sait qu'un pied vaut à peu près trente centimètres, notez qu'une toise vaut six pieds, et qu'une verge (en anglais yard) en vaut trois. Pour le passage en Russie sachez que la verste vaut à peu près 1,1km. Lorsque vous serez poursuivis par les féroces drakkars vikings, sachez que s'ils ne sont qu'à une encablure, cela signifie qu'ils ne sont à cent quatre-vingt-cinq mètres de vous, soit un dixième de mille marin. Préparez votre arbalète et surtout ne les laissez pas aborder !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Fredo_4decouv
  20 septembre 2013
La Quête. La Claque.
Ce premier roman de Robert Lyndon, La Quête, bah vous savez quoi ? C'est simplement l'un des romans incontournables de 2013. Voilà, c'est une belle entrée en matière, non ?
Cet ambitieux roman de 926 pages nous plonge dans une incroyable épopée. Une Quête qui devient, dès les premières pages tournées, celle du lecteur.
Passionnant de bout en bout avec une narration exemplaire des personnages très très très attachants. On a le coeur lourd en découvrant les destins tragiques de certains et en tournant les dernières pages.
Impossible de reposer le livre tellement les liens noués avec ses êtres de papier sont forts. La preuve, quand on arrive à la fin, on se sent prêt à repartir avec eux pour 900 pages.
Une mention concernant la traductrice Elodie Leplat qui a fait un sacré travail afin de trouver les termes adéquates convenant à la fois à l'époque et aux lexiques dédiés par exemple aux faucons ou à la navigation.
La Quête de Robert Lyndon, publié par les éditions Sonatine, va indéniablement marquer l'année 2013 de son empreinte.
Ami(e)s lecteurs qui suivez ce blog , attendez vous à être chamboulé !
Bonne lecture.
Frédéric Fontès, Quêtedecouv ;)
Lien : http://www.4decouv.com/2013/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          264
kuroineko
  21 janvier 2017
Et un pavé, un!
Avec La Quête de Robert Lyndon, on s'engage pout un long périple par monts et par vaux, sur mer et sur terre.
La quête elle-consiste à rapportée deux couples de faucons blancs à un haut dignitaire oriental pour libérer un noble anglais capturé pendant la croisade et retenu en otage contre versement de ladite rançon. Mais comme souvent, il y a quête et Quête. Hero, le lettré de l'équipe est à la recherche de quelque chose de bien plus important que ces oiseaux de proie. Sans quoi le tome 2 ne serait pas possible...
Et c'est partie pour une équipée sauvage qui nous fait traverser toute l'Europe jusqu'au Moyen-Orient. Comme dans tous les romans de ce type, l'auteur multiplie péripéties et dangers pour les compagnons de l'aventure. L'univers médiéval est, comme il se doit, parcouru de violence.
J'ai trouvé l'ensemble tiré par les cheveux et contenant des invraisemblances envers le cadre historique choisi. La référence à plusieurs occasions de récoltes de maïs dans l'Angleterre du Moyen Âge m'a beaucoup beaucoup choquée!
Le roman se lit néanmoins assez bien, en dépit de longueurs. L'écriture s'avère très cinématographique, d'où la facilité de lecture. Peu de questions à se poser, il n'y a qu'à suivre.
Le point que j'ai trouvé le plus passionnant est tout ce qui a trait à la fauconnerie. L'auteur maîtrise son sujet et il est fort utile d'avoir un bon dictionnaire pour obtenir la définition du vocabulaire très spécifique ce rapportant à l'élevage et à la chasse aux faucons. Bien que peu attirée par la chasse en général, j'ai été ravie d'en découvrir autant sur la fauconnerie.
En conclusion, un roman d'aventures sans grande originalité mais assez divertissant. Pas indispensable ni inoubliable toutefois. La suite, parue chez Sonatine en 2016, se sera sans moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
sl972
  18 juillet 2017
La Quête fait partie de ces pavés qu'on repère dans une librairie mais qu'on hésite à prendre, qu'on achète sur un coup de tête, qui attende quelques semaines ou quelques mois sur une étagère, qu'on retrouve par hasard, qu'on commence en se demandant si ça vaut le coup et si on ne va pas se lasser, qu'on dévore d'une traite et qu'on referme en se demandant pourquoi on ne l'a pas lu plus tôt.
La Quête, c'est un véritable périple qui commence en Angleterre, se finit à Constantinople et nous fait traverser l'Islande et le Groënland, la mer du Nord et la Baltique. Tout cela pour apporter quatre faucons blancs au sultan, une rançon d'empereur pour libérer le fils d'un seigneur anglais.
La Quête, c'est une galerie de personnages de toutes les conditions, de toutes les nationalités, unis dans but totalement fou. C'est un roman d'aventures et un roman historique, c'est une histoire d'amour, de combat, d'honneur, de voyage et de vengeance. C'est une histoire de navigation et de fauconnerie.
La Quête, c'est le portrait de l'Europe à la fin du XI° siècle. C'est un petit bijou littéraire que j'ai fini à regret. C'est un livre que j'ai pris du temps à lire, mais que je n'ai pas regretté un seul instant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Citations et extraits (22) Voir plus Ajouter une citation
MevoiciMevoici   10 février 2019
" Si vous aviez su que **** avait abusé votre femme, l'auriez vous épargnée ?
_ Non. Bien sûr que non.
_ Ne l'aimiez-vous pas ?
_ Quel est le rapport ? "
Hero vit que le jour se levait.
" Comment s'appelait-elle ? "
Vallon secoua la tête.
" Peu importe. "
Commenter  J’apprécie          00
GeorgesSmileyGeorgesSmiley   05 novembre 2018
Ils étaient entrés dans Kiev par une magnifique porte dorée et s'étaient retrouvés dans la ville la plus animée qu'aucun d'eux ait jamais vue. "Oubliez Novgorod, disait Richard. Oubliez Londres, Paris ou même Rome. Si l'art et le commerce étaient le miroir de la civilisation, alors Kiev devait se situer sur la deuxième marche après Constantinople." On ne pouvait regarder nulle part sans voir au moins une douzaine d'églises. Quatre cents en tout. Ils avaient visité quelques-uns des huit marchés de la ville, où ils s'étaient divertis du spectacle de jongleurs, de cracheurs de feu et de musiciens qui charmaient les serpents au son de la cornemuse. Dans les parcs et sur les avenues, ils s'étaient frottés à des Khazars, des Grecs, des Vénèdes, des Ossetiens, des Circasiens, des Arméniens et des gens venus d'endroits dont même Hero n'avait jamais entendu parler. Un mois n'aurait pas suffi à explorer la moitié des attractions de la ville.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
akhesaakhesa   21 décembre 2015
DEVINETTE:

"Je suis une creature etrange,car je contente les femmes,au grand soulagement des voisins!Nul ne souffre entre mes mains,hormis mon assassin.Je pousse tres haut,dresse dans un lit,j'ai du poil au seant.De temps a autre,une belle donzelle,la fille courageuse d'in quelconque manant,ose s'emparer de moi,saisit ma peau brunatre,me decalotte et me fourre dans la hotte.A peine cette donzelle aux cheveux tresses se souvient-elle de notre rencontre ou elle m'avait cloitre que ses yeux se brillent"
Que suis-je?

un oignon
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
akhesaakhesa   16 décembre 2015
Que suis-je?
J'ai parcouru les cieux,j'ai vogue sur les flots,j'ai tenu bien chaud a mon maitre.
Un beau jour,il est parti,cap au nord au clair de lune.
Un brave homme m'a ramassee et,arme d'un couteau,m'a presque entièrement deshabillee.
Puis il m'a plongee dans un puits noir.
Ce n'est que lorsqu'il m'en a sorti encore degoulinante que j'ai pu raconter mon histoire...

Une plume d'oie
Commenter  J’apprécie          110
GeorgesSmileyGeorgesSmiley   06 novembre 2018
Ils adossèrent Richard contre un chêne gigantesque qui avait fait de l'ombre aux premiers Vikings à avoir parcouru la route des Varègues aux Grecs. Sous ses frondaisons, des marchés avaient été conclus, des traités signés et rompus, des sacrifices offerts. C'est de là que l'un des tout premiers dirigeants rus avait lancé un millier de navires à l'assaut de Constantinople. C'est ici que Sviatoslav 1er avait fait halte un hiver avant de se faire assassiner par les Petchenègues, qui avaient ensuite plaqué d'or son crâne pour y boire du lait de jument fermenté.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
autres livres classés : FauconnerieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Robert Lyndon (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1542 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre