AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2012028780
Éditeur : Hachette (24/04/2013)

Note moyenne : 3.87/5 (sur 64 notes)
Résumé :
Shakespeare n’a rien compris. Roméo et Juliette ? Complètement à côté de la plaque. Deux amants maudits, déchirés par leur famille et par le destin. Lamentable histoire.

La vérité c'est qu'il y avait déjà quelqu’un dans le tableau avant que Juliette n’arrive. Quelqu’un que Roméo aimait beaucoup. Rosaline. Moi.

Juliette n’était en rien une douce et innocente jeune fille écrasée par la fatalité. Elle avait choisi sa destinée. Et Roméo ? R... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (30) Voir plus Ajouter une critique
Hillel
  10 mai 2013
Je découvre avec ce titre une version revue, corrigée et largement adaptée de Roméo & Juliette. Mais surtout je mets le nez dans un genre "pour fille" étiqueté par l'éditeur sous le logo "Bloom" , le genre pour jeunes ados niaises et superficielles.
Bon je n'ai que ce que je mérite. J'ai voulu voir, j'ai vu, j'ai peu vaincu. C'est mon problème, me mettre dans la peau d'une jeune ado, et lire ce qu'elles aiment... Je n'ai pas du tout adhéré à ce genre de "littérature" si je puis appeler ça ainsi. Pire, je me suis dit, mais comment peut-on proposer cela ? Je sais que c'est le genre de recette qui marche, se lit, se vend... mais permettez-moi d'opposer mon point de vue littéraire à cette recette commerciale!
Nous sommes dans une véritable caricature d'une jeunesse dorée américaine. La vie rêvée de ces héroïnes, filles qui ont tout pour elles, se prélassent dans un style de vie loin de toutes préoccupations réelles. On a les soirées, les mecs, les week-end à Malibu dans une maison de 3000 m2, les plus belles voitures sur le parking du lycée, le physique de rêve, les objectifs capitaux d'acheter un nouveau bikini, perdre sa virginité et éventuellement intégrer une bonne faculté...
Je n'ai rien contre revisiter l'oeuvre pompeuse de Shakespeare le texte est difficile à avaler, pourquoi ne pas le vulgariser, en proposer une version plus moderne, plus sympathique? Je trouvais, de plus, que le point de vue de Rosaline, dont on ne parle quasi pas dans la pièce pouvait être fort intéressant... Je suis particulièrement adepte de la version ciné de Baz Lurmann, petit chef d'oeuvre qui utilise le texte original sur des images et une bande son complètement modernes.
Mais dans ce roman, où est la liberté artistique, si ce n'est dans des répliques débilissantes calées sur une idée du monde des ados? Certes, nos jeunes d'aujourd'hui s'expriment comme des imbéciles, à coup de "allo quoi", et autres répliques télévisuelles sans profondeur. Mais faut-il pour autant leur en rajouter, leur en donner à lire, lorsqu'il y a tant de séries TV qui leur offrent ce genre de mots et d'images.
Je cite:
"-Salut, meuf, t'as passé un bon été?
-On s'est vus ce week-end, Jake, lui réponds-je, patiemment.
-Oui, délire! poursuit-il sans se démonter.
Puis il claque des doigts devant le visage de Rob, qui a toujours son regard fixé sur moi.
-Il faudra qu'on aille tâter de la vague, ce week-end. on m'a dit qu'elles seraient démentes."
Et bien sûr on a la série de réflexions existentielles très intenses:
"doit-on passer le week-end à Malibu?"
"J'ai dis à Jake que je ne camperai pas avec lui devant le nouveau KFC, pour être les premiers à l'ouverture."
"C'est impératif il me faut un nouveau bikini noir"
"Comment sais-tu que les Dragibus sont mes bonbons préférés"!
Wahou! J'en passe et des meilleurs...Je ne voudrais pas tout vous révéler...
Je suis sévère, mais je crois que je ne suis pas du tout objective, je n'ai plus l'âge de ces lectures, et j'aspire, en tant que prof et en tant que mère à donner un peu plus de réflexion et de qualité d'expression à nos jeunes. Des choses un peu plus profondes que les derniers escarpins réservés en boutique, la taille du débardeur, la popularité des filles du lycée, les premiers amours caricaturés...
Passé ces découvertes narratives horripilantes, je me suis quand même laissé emporter par l'histoire d'amour la plus célèbre de la littérature. Certes l'auteur l'a fortement édulcorée et modifiée, elle nous offre d'ailleurs certains choix surprenants. Ainsi, la seconde partie fut plus touchante, on approche à grands pas de la tragédie, et on s'écarte un peu du récit superficiel, ouf!
Je suis sadique, mais une fois que Rosaline fut larguée par le beau Rob alias Roméo...évincée comme une chaussette, par la garce de Juliette...alors là, ce fut certainement plus piquant. La mort de Tybalt a été remplacée par un bon vieux coup de poing, le bannissement par une exclusion temporaire du lycée...Et Rosaline, de manière assez prévisible retrouve du réconfort dans un jeune rebelle au coeur tendre... Bouh! que de bons sentiments, de romantisme dégoulinant, de mièvrerie, qui sont parvenus à me faire tenir jusqu'au bout. Je dois être maso, hyper romantique et aimer la romance de bas étage, ou être profondément restée une midinette de 14 ans!
Si vous êtes dans l'un de ces cas, si vous avez 14 ans, êtes en mal d'amour, si vous adorez "Beverly-Hills" ou "Gossip Girl" vous allez adorer ce roman!
Lien : http://leslivresdalily.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          914
Moonshine
  29 octobre 2013
Et si la plus grande histoire d'amour jamais contée n'était pas la bonne ? Un regard moderne sur l'histoire de l'oubliée de Shakespeare qui nous offre une magnifique romance !
Piou piou je ressors toute chamboulée de ma lecture. Nous avons là une version moderne de Roméo et Juliette. En fait non, ici, ce n'est pas l'histoire de Roméo et Juliette ni celle de Rosaline et Roméo. Non, nous avons une version moderne de l'histoire de Rosaline. Une histoire qui sort du cadre Roméo et Juliette, l'amour fou, plus fort que la haine, plus fort que la mort. Car, et si on refaisait l'histoire ? Et si Shakespeare c'était trompé ? Et si Juliette n'était pas celle que l'on croyait. Et si elle n'était pas la gentille de l'histoire. Et puis, Rosaline, vous y avez pensé à elle ? Tant de points d'interrogations en suspens et ici une réponse sous la forme d'une magnifique romance Young Adult. Alors oui, vous me direz que tout ceci n'est que fiction ! Et alors un peu de magie n'a jamais tué personne non ? Et puis ça fait tellement de bien de lire de telles histoires….
Rosaline, c'est l'oubliée de Shakespeare, le premier amour de Roméo mais dont on ne sait rien de plus, vite oubliée lorsqu'il fait la connaissance de Juliette. Ici, nous avons Rosaline Caplet et Rob Monteg, amis depuis toujours jusqu'à cette fameuse rentrée de terminale. Et si leur histoire prenait un virage à 360 degrés ? Et si leur amitié se transformait, comme une évidence, en un amour profond ? Sauf que pas de Roméo sans Juliette … Juliette Caplet, la cousine de Rosaline. Une partie de la famille de Rosaline qu'elle n'a pas revue depuis de nombreuses années. Et c'est là que le monde de Rosie va s'écrouler. Car c'est bien connu, Juliette et Rob, amour dès le premier regard, Juliette et Rob, coup de foudre le soir du bal (Jeanne et Serge, sortez de mon corps !)(je m'excuse par avance, mais les lecteurs de moins de 20 ans ne peuvent comprendre cette référence hautement culturelle ! :D). Bref, le monde de Rosie s'écroule, trahi le soir du bal par son meilleur ami, par son amour. Pourquoi Juliette (cette SOTB) s'est-elle jetée sur Rob comme ça ? Et pourquoi tant de haine entre la famille de Juliette et les Caplet et Monteg ? Que s'est-il réellement passé ?
Mais peu importe les pourquoi du comment, seul le résultat compte, et ce résultat c'est que Rosie se retrouve le coeur brisé. Mais heureusement, ses amies de toujours sont là pour elle. Il y a d'abord l'inépuisable et épuisante Charlie. Toujours le sourire, le mot pour rire, assez exubérante, le genre d'amie que l'on adore même si parfois on a envie d'appuyer sur le bouton stop. Mais le genre d'amie qui vous pousse à avancer, toujours. Puis il y a Olivia. Olivia la plus discrète, plus douce, l'oreille qui va vous écouter, l'épaule qui va vous réconforter. Il y a également les petits copains de Charlie et Olivia qui nous apportent une sacrée dose d'humour (surtout que le copain d'Olivia, Ben, se trouve être le jumeau de Charlie …).
Et puis, il y a Len. le clown de la promo, celui un peu à part, celui qu'on dit le mauvais garçon (mais pas un bad boy non plus). Len qui va ouvrir les yeux à Rosie. Len qui va être là pour la relever. Len que Rosie ne pouvait pas voir, mais que Rosie va apprendre à connaître. Len dont on tombe sous le charme immédiatement et qui se trouve être un garçon des plus adorables, un garçon plein d'humour, de douceur et de délicatesse.
Puis, il y a cette dernière partie du roman. Une partie que je n'avais pas vu venir, amené d'une telle manière que j'ai dû relire 3 fois les 3 premiers paragraphes pour être sûre d'avoir bien compris et qui m'ont donné malgré tout les larmes aux yeux. Une partie qui concerne les amoureux maudits, mais une partie dont je ne dirais rien de plus.
On s'attache immédiatement au personnage de Rosaline. Comment ne pas l'adorer ? Comment ne pas se retrouver le coeur en morceaux avec elle ? On adore ses amies. On tombe sous le charme de Len. On déteste immédiatement Juliette. Et on en veut forcément à leur famille. Puis il y a Rob. Rob qui nous fait craquer au début tel Roméo. Mais Rob qu'on a juste envie d'écrabouiller, de réduire en bouillie juste après l'avoir passé à la tronçonneuse. Et le garçon ne s'améliore pas au fil des pages et pourtant, et pourtant, on ne peut s'empêcher, à un moment donner de …. Non je ne dirais rien de plus.
J'ai beaucoup aimé l'écriture de Rebecca Serle qui nous emporte au fil des pages, incapable de lâcher le livre avant la fin. Elle a parfaitement réussi sa réécriture de l'histoire d'amour la plus connue et la plus tragique de notre temps. Autre point positif, elle nous offre ce roman sous forme de pièce de théâtre, ultime clin d'oeil à Shakespeare avec des Actes à la place des parties et des Scènes à la place des chapitres.
L'auteure trouve le moyen de nous briser le coeur tout en nous offrant un merveilleux happy end. La culpabilité peut nous briser surtout que parfois, que sommes-nous réellement au milieu de cette multitudes de possibilités ? Est-ce que nos actes changent réellement notre futur ou juste la manière qu'on a d'y arriver ? Est-ce que tout est écrit à l'avance ou avons-nous un quelconque pouvoir sur notre futur et encore plus sur le futur des êtres aimés ? Tant de questions que se pose le livre, tant de questions que l'on se pose. Mais une seule réponse : avancer. Oui toujours avancer quoiqu'il advienne, ne pas renoncer au bonheur, ne pas renoncer à la vie et avancer.
Lien : http://lune-et-plume.fr/il-e..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
AliciaBookshelf
  04 janvier 2015
Rosalie et Rob sont meilleurs amis depuis presque toujours et au fil du temps, petit à petit, chacun à commencer à ressentir autre chose l'un pour l'autre, transformant leur amitié en amour. Alors qu'ils décident enfin de sauter le pas, Rosalie à grand renfort de ses deux amies Charlie et Olivia, une nouvelle débarque au lycée et qui n'est autre que la cousine de Rosalie, Juliette. S'en suit alors une flopée de drames que chacun tentera de vivre plus ou moins bien.
Oyé, oyé, ne vous laissez pas berner par le speech Shakespearien du résumé du livre. Nous avons bien une Rosalie, une Juliette, un Roméo renommé Rob et une querelle familiale entre les Montaig et les Caplet, mais ça s'arrête là. Bon, peut-être qu'il y a aussi une fin tragique pour certains, mais ça, je ne vous le confirme pas parce que sinon, ce n'est pas drôle. Tout ça pour dire que si c'est votre motivation pour lire ce roman, passez votre chemin ou alors mettez-vous bien en tête que ce n'est pas ce que vous allez retrouver dedans.
Cela étant dit, je peux désormais exposer mon avis. J'ai plutôt bien apprécié ma lecture même si bien entendu, le côté Shakespeare de la chose a pu me manquer. Cependant, je trouve que pour moi, cela a été un mal pour un bien. Je m'explique. Quand on connait le drame qu'est Roméo et Juliette, on s'attend forcement à ce que l'histoire que commencent à construire Rob et Rosalie finissent par basculer. du coup, c'est vraiment ça qui m'a entraîné dans le livre : ma curiosité, j'avais hâte de découvrir comment tout allait ce tramer. Par conséquent, je déplore le manque de rapport entre l'oeuvre originale et le récit que l'on m'a offert tout en étant très contente d'avoir pu découvrir autre chose, autrement avec une certaine avidité.
Pour ce qu'il en est des personnages, j'ai trouvé qu'il y avait de très, très gros clichés, en particulier en ce qui concerne Rosalie et ses deux copines Charlie et Olivia qui m'ont toutes deux, particulièrement, fait penser à Mean Girls ou aussi connu sous le nom Lolita malgré moi vous ne voyez pas ? Mais si, le film de Linsay Lohan (oui j'ai de super références, j'ai été jeune que voulez-vous ?). Bref, on a la populaire, Charlie, qui se sait populaire et qui entretient sa popularité avec ses règles de conduites, ses ordres et ses points de vue imposés. Olivia, la riche populaire un peu débile sur les bords, chaudasse, mais toujours vierge et Rosalie, la populaire par procuration un peu en retrait, pas très jolie et qui se laisse mener par la cheftaine. Pourtant, on arrive tout de même à s'attacher à chacune d'elles (même si je dois être franche et avouer que Charlie m'a pas mal tapé sur le système), les trois filles ont un petit quelque chose qui fait que ça fonctionne bien.
Dans tout ça, on a bien sûr Rob, le jeune et beau voisin d'à côté qui est très appréciable durant les dix premières pages. Ben oui, parce qu'au bout de quelques chapitres, Juliette fait son apparition et là on se demande, mais comment est-ce possible qu'une personne comme elle puisse être mise au monde. Elle est carrément détestable et elle entraîne Rob dans cette pente. En plus, on ne comprend pas trop comment du jour au lendemain ce garçon a pu craquer. Sérieusement, je me suis demandée s'il n'y avait pas un côté surnaturel dans ce récit et si Juliette ne lui avait pas jeté un sort alors que non, pas du tout, c'est un Young Adult contemporain tout ce qu'il y a de plus normal, allez comprendre vous ! Bref, deux têtes à claques.
Heureusement que dans tout ce petit univers il y a le petit Len, qui est là pour remonter le niveau des personnages horripilants que sont Juliette et Rob. Original et talentueux, Len nous insuffle un bol d'air frais dans ce récit. J'aurais aimé le voir plus souvent même s'il aurait surement était difficile de l'introduire plus. Cependant, il a été mon petit coup de coeur donc voilà, je suis obligée d'en demander plus !
Lien : http://monjardinpresquesecre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
mutinelle
  19 mai 2013
Ceux qui me connaissent vous diront que je ne suis pas une grande romantique, que les livres de romances me donnent facilement la nausée. Ce livre fait pourtant exception. Quand j'en ai lu le synopsis, j'ai eu envie de le découvrir.
Tout le monde connais l'histoire de Roméo et Juliette, même si vous ne l'avez pas lu, comme moi. Elle est connu par le point de vue des deux amoureux. Hors d'autres personnages les côtoient. Avant que Juliette n'entre en scène Roméo était destiné à Rosaline. Rosaline dont personne ne se souvient, pourtant la demoiselle était là et elle aussi a souffert. C'est l'histoire, translatée à nos jours, que l'auteure nous propose de découvrir. Et si, un autre point de vue nous donnait un autre éclairage sur l'histoire…
Le récit se déroule donc de nos jours. Les personnages ont 17 ans et sont donc plus vieux que ceux de la pièce de théâtre originale. On découvre tout d'abord Rosaline et son petit monde, on s'attache rapidement à elle grâce à sa simplicité et sa gentillesse. Elle est entouré de pas mal d'amis, qu'elle connait depuis l'enfance, et entre en terminal. Une américaine moyenne. Et comme telle, elle est sur le point d'avoir un petit ami, Rob, qu'elle connait depuis toute petite. Un cadre parfait. Jusqu'au petit accroc qui fait tout s'écrouler, comme ça, d'un coup, sans que cela ait pu être prévu.
L'auteure explique qu'on a toute eu un Roméo dans notre vie qui a préféré une Juliette à nous. Elle a raison. On a tous connus ça, de voir le garçon avec qui il allait enfin se passer quelque chose, se détourner de nous en cinq minutes et sans qu'on y comprenne rien. La force de l'auteure c'est qu'elle arrive à nous faire ressentir exactement les sentiments de Rosaline, j'ai souvent eu les larmes aux yeux et la gorge nouée à m'en faire mal. Avec des mots simples, elle explique le sentiments d'abandon, la souffrance et cette impression que le monde s'écroule et que jamais on arrivera à se relever.
Elle nous démontre aussi que rien n'est tout noir ou tout blanc. À travers la maturité de Rosaline qui décide de ne pas se venger et de laisser couler, elle nous prouve que tous les actes qui sont commis, pas toujours sur le coup de la raison mais plus sur celui de la passion, ont des conséquences sur le long terme, parfois sur les générations suivantes et que non, décidément, on ne peut pas dire c'est mal ou c'est bien. Les gens ne pensent pas forcément vous faire souffrir, mais leurs choix ont des incidences. Personne ne connait le futur. Ce que l'on dit à un moment, on le pense, on le ressent, puis demain arrive et la donne change, les sentiments aussi sans pour autant remettre en cause la sincérité de ceux de la veille.
L'auteure prouve que la vie n'est pas simple. Qu'elle est pavée de douleur, mais que nous avons toujours la possibilité de choisir. Choisir de rester prostré et de ce morfondre, ou d'agir et de faire les choix qui nous feront avancer, même si ceux-ci ne sont pas simples à prendre…
J'ai retenue une citation de ce livre, qui colle assez à ma situation du moment :
"C'est la vie. il faut la prendre comme elle vient, parce qu'au milieu de tout ce qui foire, il y a quand même un paquet de trucs géniaux."
J'ai rarement des coups de coeur en lecture, et celui-ci en est un. Il n'est pas transcendant, mais il est vrai par les sentiments et les valeurs qu'il véhicule et c'est ce qui m'a séduite.
Lien : http://mutietseslivres.com/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Linesaitlire
  15 novembre 2015
J'aime beaucoup les romances. Comme je lis très souvent des thrillers et autres livres sérieux, j'ai besoin aussi de me détendre avec de belles histoires. Je suis tombée sur ce livre par hasard en faisant mes courses à Auchan. Et comme il n'était qu'à 3€ j'ai foncé! le synopsis me plaisait pas mal même si je ne savais pas trop à quoi m'attendre :)
Donc le début c'est une histoire toute bête de deux meilleurs amis qui franchissent le pas ... Mais bien évidement il y LA Juliette qui débarque et embarque le Roméo (ici c'est Rob) loin de sa Rosaline (Rosie pour les intimes ^^). L'histoire au final peut sembler banal. On a vu d'autres histoires romantiques être transposées au présent (je me rappelle notamment d'Avalon Hight de Meg Cabot pour la légende du roi Arthur). J'avoue que le début est trop ... abrupte. Tout est très prévisible, tout se met en place très rapidement (surtout la trahison de Rob). Mais voilà alors que ce roman semblait être voué à la facilité et au manque de nouveauté, j'ai été bluffée. Et je pèse mes mots!
Je m'attendais à un roman léger, facile. A un truc d'ado limite sans âme. Je me suis lourdement trompée je dois bien l'avouer ! La légèreté laisse place à la dure réalité. Tout devient sombre d'un coup. Les mensonges, les trahisons, le côté imparfait de la vie. Et cette fin ... Certes nous terminons sur une note très positive. Mais par quel chemin nous y aboutissons?!
Voici donc un livre à lire car une belle romance, un côté frais. Mais aussi une réelle vision du côté obscur de l'amour! Je le conseille vivement :)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          61
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
InvidiaInvidia   28 décembre 2013
Vous vous souvenez de ces livres à issues multpiples, dont les péripéties se transforment selon le bon vouloir du lecteur ? Eh bien, Olivia avait raison : ce qui compte, c'est ce qu'on choisit. La fin n'a aucune importance, comparée au chemin que l'on emprunte pour y parveni. Aujourd'hui, je ne brûlerais plus les étapes pour lire directement la dernière pasge. Parce que nous n'avos aucun moyen de savoir ce que la vie nous réserve. Nous n'avons aucune garantie. On peut choisir une route et se rendre compte tout à coup qu'elle n'était pas pour nous. On changera alors de voie. On réalisera peut-être que, sans le savoir, on a encore emprunté la même direction. Et, voyez-vous, c'est là que le choix prend toute sa dimension. Nus ne savons pas où va le chemin, mais nous avons le pouvoir, en toute dernière instance s'il faut, de nous en écarter. Virer à gauche, rétablir à droite, et se retrouver finalement là où n'aurait jamais pensé aller. J'ai compris une chose : le destin, la fatalité ne font pas tout. Ils donnent peut-être le don, mais ne décident en rien de la suite. Le destin vous a planté quelque part. A vous de trouver votre route et comment la poursuivre. A quel moment enfin tirer le rideau. Shakespeare n'avait finalement pas tort. Il faut simplement garder à l'esprit qu'il y a plusieurs fin possibles à une même histoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
HillelHillel   10 mai 2013
-Saluuuuuut, nous fait Olivia, (...)
Elle s'étire. A mesure que ses bras s'allongent, son haut remonte et nous dévoile une bonne partie de son ventre. c'est typique de ce que Charlie appelle un "mouvement stratégique". Voilà une autre de ses théories: nous avons toutes un mouvement stratégique, un de ces gestes caractéristiques qui nous permettent d'attirer l'attention du chaland. Prenons Beth Ordens, dans notre classe. Il lui arrive de bomber soudainement le torse. Avec les seins qu'elle a, c'est le mouvement stratégique ultime.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
BlackHaruBlackHaru   28 avril 2013
Parfois le plus dur quand on doit renoncer à quelqu'un, c'est de se rendre compte que ce n'était pas le bon.
Commenter  J’apprécie          120
BlackHaruBlackHaru   27 avril 2013
Une tragédie. Qui fait des morts. Et pourquoi ?Pour une amourette qui, d'après moi, était plutôt bancale. Regardons les choses en face : leurs deux familles se haïssaient, donc même s'ils avaient survécu, imaginez un peu l'enfer pour organiser les vacances, les anniversaires...
Commenter  J’apprécie          20
MonBoudoirLivresQMonBoudoirLivresQ   16 mai 2016
"— Comment elle s’appelle ? s’enquiert Olivia.

— Juliette, lâchais-je.
Charlie plisse les yeux sur le journal puis lève la tête vers moi.
— C’est ça, elle s’appelle Juliette.
Alors, mon vieux Shakespeare ? Tu te demandais : « Qu’est-ce après tout qu’un nom ? », eh bien je vais te le dire, moi. Un nom, ça peut tout changer."
Commenter  J’apprécie          10
Video de Rebecca Serle (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Rebecca Serle
Plus d'infos ci-dessous mes pirates ! ________________________
Livres mentionnés :
- Red Queen (Red Queen #1) de Victoria Aveyard : https://www.goodreads.com/book/show/25053847-red-queen
- Je suis là de Clélie Avit : https://www.goodreads.com/book/show/25609469-je-suis-l?ac=1
- Les quatre saisons de l'été de Grégoire Delacourt : https://www.goodreads.com/book/show/25485213-les-quatre-saisons-de-l-t?ac=1
- Il était fait pour moi de Rebecca Serle : https://www.goodreads.com/book/show/17880171-il-tait-fait-pour-moi?ac=1
- Fin de Partie (Night School #5) de CJ Daugherty : https://www.goodreads.com/book/show/25688138-fin-de-partie?ac=1
- All lined up (Rusk University #1) de Cora Carmack : https://www.goodreads.com/book/show/18505845-all-lined-up?ac=1
- Cupcakes et Compagnie #1 de Lisa Papademetriou : https://www.goodreads.com/book/show/25307417-cupcakes-et-compagnie-1?ac=1
- Les Maudits #1 de Edith Kabuya : https://www.goodreads.com/book/show/16039489-r-surrection?ac=1
- le disparu d'Oza-Gora (Oniria #2) de B.F. Parry : https://www.goodreads.com/book/show/23441995-le-disparu-d-oza-gora?ac=1
- Roguewave (La Saga Waterfire #2) de Jennifer Donnelly : https://www.goodreads.com/book/show/20646683-rogue-wave
- Moi, Simon, 16 ans, Homosapiens de Becky Albertali : https://www.goodreads.com/book/show/25113233-moi-simon-16-ans-homo-sapiens?ac=1
- Nuit Rouge (Half Bad #2) de Sally Green : https://www.goodreads.com/book/show/25654711-half-wild
- Cours ou meurs (Black Bird #1) de Anna Carey : https://www.goodreads.com/book/show/25267638-black-bird
- Boxset de la tétralogie The Giver de Lois Lowry : http://www.bookdepository.com/Giver-Quartet-Boxed-Set-Lois-Lowry/9780544340626/a_aid=FairyNeverlandBooks ________________________
Dernière vidéo :
Update Lecture Double Épisode Part. 1 "TOP 5 BOF" : https://www.youtube.com/watch?v=gTs6Z-k9xC0 ________________________
Le site : http://www.fairyneverland.com ________________________
Acheter vos livres sur TheBookDepository via l'affiliation FairyNeverland : http://www.bookdepository.com/a_aid=FairyNeverlandBooks ________________________
Où me trouver ? Facebook : https://www.facebook.com/Ju.FairyNeverland Twitter : http://twitter.com/Fairy_Juu Instagram @fairyju Snapchat @fairyju Goodreads : https://www.goodreads.com/user/show/7617291-justine Amazon : http://www.amazon.fr/registry/wishlist/3RMGNQFBAQZGK Wattpad : http://www.wattpad.com/story/37732807-au-del%C3%A0-d%27une-%C3%A9toile Nanowrimo : http://nanowrimo.org/participants/justine-duhart/novels/au-dela-d-une-etoile ________________________
Me contacter : fairyneverland.leblog@gmail.com
+ Lire la suite
autres livres classés : trahisonVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Rebecca Serle (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3606 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..