AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2812614609
Éditeur : Editions du Rouergue (23/08/2017)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Alors que le monde se meurt, Avril, une jeune fille, tente tant bien que mal d'élever son petit frère, Kid. Réfugiés au coeur d'une forêt, ils se tiennent à l'écart des villes et de la folie des hommes... jusqu'au jour où le mystérieux passé d'Avril les jette brutalement sur la route. Pourchassés, il leur faut maintenant survivre dans cet univers livre au chaos et à la sauvagerie. Mais sur leur chemin, une rencontre va tout bouleverser : Sirius. Avec ce road trip po... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (4) Ajouter une critique
Pikobooks
07 septembre 2017
--> Un road-trip post-apocalyptique
C'est ainsi que le présente la maison d'édition et oui, ce livre est un formidable roman d'aventures : de survie, d'espoir, de cruauté et de tolérance. le scénario de cette survie en milieu hostile est entre-coupé de flashbacks et de plongées oniriques dans la psyché des personnages, ce qui permet au rythme d'être soutenu et haletant. Toute ma lecture, j'étais tiraillée entre l'envie de fermer le livre afin de faire une pause pour prolonger le plaisir et le furieux besoin de tourner les pages sans jamais lâcher le roman.
La Terre stérile décrite dans ce roman est peuplée d'hommes désespérés et de micro-sociétés en souffrance… Les animaux se meurent et ne se reproduisent plus, les rares capsules de survie restantes sont pillées sitôt trouvées… Bref, la vie est dure, voire impossible sur ce reste de planète.
Et pourtant, Kid et Avril sont là : elle adolescente survivante désenchantée, lui jeune enfant rêveur et curieux. Dans leur quête initiatique d'une « Montagne » de vie, ils vont chacun découvrir de grandes vérités, tout en étant confrontés au prisme intégral de l'humain : celui qui aime, qui blesse, qui trahit, qui soutient, qui secoure, qui tue, qui crée.
OK, jusqu'ici, vous allez me dire : « oui, bon, ça a l'air sympa mais… C'est déjà lu non ? ».
Ah ! Mais détrompez-vous !
--> Un roman mature et complexe
Je peine à écrire que ce roman est « adolescent », car il ferait beaucoup de bien à beaucoup d'adultes. J'encourage d'ailleurs chacun à le lire, peu importe son âge, tant son écriture est réfléchie, belle et puissante.
Là où certains romans de young adult se contentent d'une écriture narrative : celle qui ne fait que décrire sans saveur et c'est marre, Stéphane Servant nous offre une merveille littéraire.
S'il ne fallait qu'un exemple, je retiendrais celui-ci : « Au matin, la pointe effilée du soleil trancha les liens du sommeil. Ils se réveillèrent en se frottant les yeux ». Ça n'a l'air de rien comme cela, mais ces deux petites phrases illustrent parfaitement ce que j'essaie de transmettre : rien n'est bâclé, tout est travaillé et affuté (jusqu'à la numérotation des chapitres qui elle aussi porte le sens). Et ça donne un superbe roman.
Car cette écriture magnifique sert des réflexions intéressantes qui elles non plus, ne prennent pas le lectorat pour un simple d'esprit sans cervelle. J'aime que des pistes de réflexion si importantes (comme l'écologie ou l'exploitation des animaux et oui, disons-le franchement, une initiation à l'anti-spécisme) soient exploitées avec tact et discrétion, suffisamment pour que l'esprit s'ouvre mais pas au point de masquer l'intrigue principale.
--> L'animal non-humain : protagoniste essentiel
Voilà la grande originalité de Sirius, celle qui doit vous le faire préférer à telle ou telle autre saga. Non content d'être extrêmement bien écrit, rythmé et beau, ce roman propose (pour la première fois en ce qui me concerne) de nombreuses pistes de réflexion autour des Zanimaux.
--> Une lecture infinie
Sirius appartient à ces romans que l'on a plaisir à relire. Ne serait-ce que parce qu'on en a discuté avec un.e ami.e, qui nous a exposé des points que nous n'avions pas remarqués à la première lecture, ou bien parce que l'on souhaite retrouver ce sentiment d'accomplissement de fin de lecture. Vous savez, cet instant où, la dernière page tournée, on se dit que l'on est bien, là, sur cette Terre, et qu'il y a tant de choses qu'il nous reste à faire.
La suite sur le blog ;)
Lien : https://pikobooks.com/jeunes..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ReveursEtMangeursDePapier
08 septembre 2017
Après la guerre et la propagation d'un virus, le monde a sombré et la vie l'a quitté. Cela fait maintenant cinq ans qu'Avril et Kid vivent dans la forêt, isolés du reste du monde. Alors qu'ils partent en expédition pour trouver de la nourriture et rendre visite à Madame Mô, les deux enfants sont contraints de fuir. le passé d'Avril les rattrape et les Etoiles Noires sont à leurs trousses...

Avril est une jeune fille farouche, prudente et protectrice. Elle a vu le monde s'écrouler et a tout fait pour préserver son petit frère. Elle est déterminée à survivre, à fuir aussi loin qu'elle le pourra pour rester aux côtés de Kid. Il y a pourtant quelque chose dans son passé qui, rapidement, nous interpelle. La jolie histoire qu'elle a raconté à Kid semble bien loin de la vérité et on se questionne sur ce qu'elle nous cache. Kid, quant à lui, est un petit garçon insouciant et rêveur. Son lien tout particulier avec les animaux le rend aussi attendrissant que spécial. D'ailleurs, cet enfant nous fait davantage penser à un petit animal sauvage.

Guidés par Sirius, un troisième personnage remarquable que je vous laisse le plaisir de découvrir, Avril et Kid errent sur des terres dévastées. On ne sait pas bien où ils vont, si ce n'est qu'ils se dirigent vers la Montagne. La Montagne les appelle. On ne sait pas vraiment si elle existe mais tout au long de l'aventure, elle est porteuse d'espoir. Leur traversée se fait tout de même lente et éprouvante. On profite alors de ce long voyage pour découvrir de quelle manière leur monde, notre monde a sombré. Puis on découvre ce qu'est devenu l'Homme. On rencontre des êtres seuls et blessés, mais aussi des coeurs fanatiques envahis par la noirceur, ou d'autres au contraire remplis de bonté et d'amour. Mais ce qu'on retient finalement, c'est que nos protagonistes trouvent de l'aide là on ne l'attend pas...

C'est un roman qui m'a beaucoup surprise dans le sens où les vrais héros sont les animaux. Oui, vous avez bien lu. L'auteur nous offre un voyage étonnant et unique en son genre, au plus proche de la nature, et bien loin de notre monde actuel si agité. Un ensemble plus sauvage et plus fragile. C'est sa dimension écologique qui le rend si différent des récits du genre. J'ai aussi découvert la merveilleuse plume de Stéphane Servant, douce et poétique avec laquelle je ne pouvais passer qu'un agréable moment. Belle découverte !
Lien : http://revesurpapier.blog4ev..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
AlineMarieP
30 août 2017
Ah la plume de Stéphane Servant, c'est toujours un plaisir de la retrouver... Il se lance cette fois dans un road-trip post-apocalyptique aussi fort qu'aventureux.
Avril est une grande ado, elle erre dans un monde ravagé aux côtés de Kid, son frérot, ils doivent retrouver la Montagne. Afin de survivre, d'échapper à Darius, leader fanatique des Étoiles Noires, il faut avancer, faire confiance au Conteur, voir les vestiges d'une humanité terrible et dévastatrice.
Un magnifique roman (pas que pour ado) un peu (beaucoup) inspiré par La Route de McCarthy mais avec une vraie fraicheur, un vrai espoir, une vraie conscience écologique, un vrai humanisme et une vraie aventure!
Commenter  J’apprécie          40
CharleneMouzi
11 septembre 2017
C'est une arche de Noé moderne, dans un monde en perdition. C'est surtout la fabuleuse destinée d'une soeur et d'un frère dotés d'un amour fulgurant mais pas que...
Commenter  J’apprécie          00
Citations & extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
AlineMariePAlineMarieP31 août 2017
Quatre humains perdus dans un monde désolé et froid, le ventre tenaillé par la faim et la peur. Quatres humains qui n'étaient pas certains de vivre jusqu'au matin. Est-ce qu'ils étaient différents du cochon qui grelottait sur la roche gelée? Le garçon se trompait. Un jour peut-être, les hommes s'étaient crus différents. Parce que tout leur appartenait. Parce qu'ils avaient le pouvoir de vie et de mort sur les autres espèces. Mais à présent, à présent, ils étaient nus et grelottants, comme aux premiers jour du monde. À présent, ils étaient semblables tous les cinq. Les hommes n'étaient pas différents du cochon.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
klegall001klegall00125 août 2017
Je sais qu'un jour on sera morts. Toi et moi. Mais y'a quelque chose que j'sais pas : comment c'est, de mourir ?
Avril hésita à répondre.
- Comment c'est ? insista le gamin.
- On meurt un peu tous les jours, Kid. Sans s'en rendre compte. C'est pour ça que la vie est précieuse. Qu'il faut en profiter.
- Alors mourir et vivre c'est la même chose ?
- Les enfants ne meurent pas, frérot. Il grandissent.
Kid se releva, il glissa sa petite main dans celle d'Avril.
- Moi, en attendant d'être mort, j'espère qu'on sera vivants. Tous les deux. Très longtemps.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
PikobooksPikobooks07 septembre 2017
Tous les hommes qu’il avait croisés jusqu’ici n’avaient pu résister à ses formes. A chaque fois, ils avaient voulu l’attraper pour se nourrir de sa chair. Il avait grandi avec, gravée au fond de lui, au plus profond de ses gênes, cette chose terrible. Il était la proie parfaite. Celui que tous voulaient dévorer, depuis la nuit des temps. Si bien que ses ancêtres, des générations de porcs avant lui, avaient accepté cela comme une évidence. Une fatalité. Ils venaient au monde pour mourir sous le couteau des hommes. Ils le savaient avant même de sortir du ventre tendu de leur mère. Il suffisait d’entendre les grognements, les cris, de sentir l’odeur de la peur dans l’urine, les déjections et la sueur qui imprégnaient les stalles où les truies étaient entravées. Ils n’étaient que de la viande. Et leur vie, leur vie de porc, n’était qu’un intermède entre leur naissance et le moment où le couteau se glisserait sous leur gorge. Un purgatoire qu’il fallait traverser docilement. Parce que depuis toujours le monde était ainsi fait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ReveursEtMangeursDePapierReveursEtMangeursDePapier08 septembre 2017
- Tu sais, Avril, je t'ai dit que les histoires étaient comme un bon bout de pain. Qu'elles pouvaient nous nourrir. Mais il arrive aussi que les mots s'entassent au fond de nous comme des pierres dans un sac. Il nous entraînent alors vers le fond. Parfois, ça fait du bien de se délivrer de ce poids...
Commenter  J’apprécie          11
PikobooksPikobooks07 septembre 2017
Au matin, la pointe effilée du soleil trancha les liens du sommeil. Ils se réveillèrent en se frottant les yeux
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Stéphane Servant (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Stéphane Servant
Alors que le monde se meurt, Avril, une jeune fille, tente tant bien que mal d'élever Kid. Entre leurs expéditions pour trouver de la nourriture et les leçons données au petit garçon, le temps s'écoule doucement... jusqu'au jour où le mystérieux passé d'Avril les jette brutalement sur la route. Il leur faut maintenant survivre sur une terre stérile pleine de dangers. Stéphane Servant, avec tout son talent de conteur, nous plonge dans un univers post-apocalyptique aussi fascinant que vénéneux. Une lecture addictive !
autres livres classés : écologieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2071 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre