AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Bernard Turle (Traducteur)
ISBN : 2264041579
Éditeur : 10-18 (06/04/2006)

Note moyenne : 3.65/5 (sur 66 notes)
Résumé :
Que volent les saris ! Que vibre la cithare ! Siddharth Dhanvant Shanghvi, véritable phénomène de la littérature indienne, a inventé le roman made in Bollywood. Nandini Gandharva, muse, peintre et modèle, est l'égérie de tous les artistes du Bombay des années vingt. Espiègle et indépendante, elle mène une vie trépidante, entourée d'un aréopage d'amis hauts en couleur : la belle Libya Dass, le génial Bunkusdaas, l'inventeur des comédies musicales version tandoori, et... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
Croquignolle
  12 janvier 2019
Voyage étincelant, décalé, coloré, bruyant, souriant, épicé, dépaysant... Bref, tellement indien !
La fille qui marchait sur l'eau est un roman entre mythe, conte, témoignage, et récit qui nous aspire dans ses odeurs de bout du monde aux côtés de la famille Gandharva.
Dans ce livre, il ne faut pas chercher le réel à chaque phrase mais il faut se laisser emmener au pays des songes, des oiseaux porteurs de malheur, des panthères en chaleur, des maisons gardiennes d'émotions et de souvenirs, des grenouilles apaisantes et des personnages plus haut en couleurs les uns que les autres.
J'ai beaucoup aimé ce roman parce qu'il m'a rappelé cette Inde qui m'a abritée, accueillie, nourrie, émerveillée, intriguée, charmée... il y a déjà plus de 20 ans.
Une lecture fraîche et dépaysante !
Commenter  J’apprécie          280
zabeth55
  13 janvier 2016
Une histoire qui commençait bien, dépaysante, ça se passe en Inde.
Mais voilà, plus les pages passaient et plus quelque chose me dérangeait. Pas dans l'histoire, non, mais dans l'écriture.
Est-ce le style de l'auteur ? Est-ce la traduction qui est mauvaise ?
J'aurais bien aimé savoir ce qui arrivait à l'héroïne, mais j'ai abandonné à la moitié.
Trop mièvre, trop long, trop mal dit. Dommage !
Commenter  J’apprécie          165
Wilena
  23 août 2016
Je viens de le relire 8 ans après ma première lecture. Je l'ai savouré avec autant d'enthousiasme. Une plume poétique, lyrique par moments, nous entraîne avec ses personnages qui se débattent et s'aiment dans les tourments de leurs vies. le mystique est présent à chaque page, c'est un livre profondément indien, où la sagesse est au coeur des décisions des personnes.
Je l'ai adoré, c'est un de mes coups de coeur du moment.
Commenter  J’apprécie          90
Follepicarde
  30 novembre 2017
Heureuse rencontre que ce roman, trouvé au hasard chez mon libraire.
J'ai avalé tout cru ce récit bollywood plein de charmes, de filles envoûtantes, d'amours contrariées, de malheurs, mais aussi de chants, et d' hommes qui mettent des fleurs de frangipane dans les cheveux de leurs femmes. Un subtil équilibre de sensualité et de drames.
On suit le destin de deux femmes : Nandini la voluptueuse et sauvage idole et Anuradha Gandharva, la douce épouse amoureuse qui verra sa vie gâchée par sa belle-mère, une maison jalouse et la maladie. Nandini, la peintre mystérieuse connaîtra la gloire puis la déchéance après avoir voulu une place dans la société blanche anglaise. Anuradha est, elle née sous une mauvaise étoile : elle trouvera l'amour et le perdra, devra affronter la pire des épreuves qu'une mère puisse avoir à vivre. La vie ne sera plus pour elle qu'un long cheminement d'épreuves en épreuves.
Une jolie leçon d'amour, d'amitié et d'humilité qui nous est servi avec un parfum de chappatis tout chaud.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Bunee
  30 mai 2008
(...)
Ici, l'action se situe à Bombay, dans les années 20.
Une jeune femme, (effroyablement poissarde, comme on le verra par la suite) très belle, part épouser un homme qu'elle connait à peine. Ils auront un fils, dont la mort brutale et précoce va les marquer et dégrader leur relation.
Puis ils adoptent une orpheline mystérieuse qui sait marcher sur l'eau (peintre à l'ambition dévorante), achètent une maison hantée par l'âme de son propriétaire mort abandonné par son amant, ont un autre fils etc etc.
A cette trame s'ajoutent des dizaines de frioritures, des histoires d'amour, des drames, des gens qui pleurent et qui souffrent. Beaucoup (trop?) d'amour et se solitudes.
J'ai eu énormément de mal à entrer dans l'histoire, tant le style était gluant et romantique au début. le reste se fluidifie, mais j'ai toujours eu l'impression d'avoir à lire un récit ultra sucré, vraiment trop mielleux pour moi.
Ceci dit je conçois que ça plaise à d'autres: c'est kitshouille, coloré, poétique, on respire la cannelle et la cardamone ...
Si vous aimez Yeats, vous serez en outre ravi d'y lire quelques uns de ses vers.
http://lelabo.blogspot.com/2006/11/siddharth-dhanvant-shanghvi.html
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
CroquignolleCroquignolle   12 janvier 2019
Bref, leur conversation bancale, indécise, n'était qu'une haie de syllabes. Guindée. Destinée à scinder. Parce que ni l'un ni l'autre ne savaient comment dire adieu à une innocence qui avait été tellement absolue. Comment fermer les yeux devant l'immense ciel bleu parce que sa beauté est trop grande ? Comment se séparer de quelqu'un qui vous aime non pour vos secrets mais en dépit d'eux ?
Commenter  J’apprécie          30
AtasiAtasi   27 août 2017
Pour tirer les choses au clair, elle courut, hors d'haleine, jusqu'à la pergola, d'où elle fit signe à la gamine d'approcher. La polissonne leva la tête lentement, en prenant tout son temps. Malgré toute sa sauvagerie, sa coupe de cheveux ne lui ôtait rien de son aplomb. Sa démarche était merveilleusement féline.
"Tu marchais vraiment sur l'eau ? demanda Anuradha quand elle fut arriver à sa hauteur.
- Marcher sur l'eau ? fit la gamine, pas démontée pour un sou. ça n'est rien. Tu devrais me voir quand je marche sur la terre ferme !"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CroquignolleCroquignolle   12 janvier 2019
Sur la pelouse, pure verdure abstraite, d'une élégante villa tout au sommet de Malabar Hill, dans les quartiers sud de Bombay, une fille aux clavicules d'une beauté infinie chevauche un peintre étendu, nu : deux faucons, tournoyant au-dessus d'eaux, les observent. Egalement inclus dans cette auguste assemblée, d'autres volatiles et insectes épatés, ainsi qu'une femme dans une baignoire en albâtre sous un amandier tout couvert de la poussière de saison sèche : elle tient un gobelet de vin rouge en équilibre sur le bord de la baignoire; sa main gauche plonge en elle-même, en ressort... Sans perdre le rythme mais sans grande vigueur non plus, les jambes de la fille enserrent le torse de l'homme, ses mains agrippent les coudes de sa monture et elle saute avec, de temps à autre, un soupçon tout juste perceptible d'hérédité féline.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
CroquignolleCroquignolle   12 janvier 2019
Elle aurait été incapable de pleurer mais devina que son époux, lui, en aurait eu envie : elle ressentit une grande affection pour le coeur des hommes en général, qui ne possédaient pas de langage pour traduire leurs secrets les plus douloureux.
Commenter  J’apprécie          20
FollepicardeFollepicarde   30 novembre 2017
Un homme est comme un tapis : mets le à tes pieds une fois et tu pourras marcher dessus toute ta vie
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : indeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Siddharth Dhanvant Shanghvi (1) Voir plus




Quiz Voir plus

La littérature indienne : etes-vous intouchable ?

Quel est le nom de l'ancienne propriétaire de la maison qu'occupe le couple dans "Loin de Chandigarh" de Tarun Tejpal ?

Fizz
Karine
Catherine
Angela

10 questions
84 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature indienne , indeCréer un quiz sur ce livre