AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1091610827
Éditeur : Komikku éditions (19/03/2015)

Note moyenne : 4.31/5 (sur 83 notes)
Résumé :
Mikoshiba continue de faire découvrir les grands classiques de la littérature jeunesse à ses lecteurs.
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (23) Voir plus Ajouter une critique
lyoko
  05 avril 2017
Un manga qui reste de très grande qualité.
La vie des personnages est une nouvelle mise en avant avec des contes : tout d'abord celui de la petite sirène . Ou les différentes versions sont mises en avant.
Mais également le petit prince de St exupéry. Et j'avoue que cela m'a juste donné envie de relire ce petit livre très imagé.
J'aime toujours autant les histoires racontées dans ce manga , et je trouve qu'il joue parfaitement son rôle. Il est lui même en quelque sorte le bibliothécaire de ses lecteurs et nous donne envie de lire ou de relire certaines oeuvres. Et je crois sincèrement que ct'était le but de l'auteur.
Commenter  J’apprécie          450
Foxfire
  14 juin 2017
Pour l'instant cette série parvient à ne pas s'essouffler. Pourtant, je craignais que, très vite, le récit tourne en rond. Pour le moment il n'en est rien, l'auteur parvient à trouver de nouvelles histoires à raconter.
Cette fois, l'histoire tourne principalement autour des doutes de Myamoto, de ses questionnements sur ses choix de vie. Des thèmes universels en qui chacun peut trouver un écho.
Ce 4ème volet met en avant 2 oeuvres, "la petite sirène" et "le petit prince", montrant que ces contes, lus et relus ont toujours beaucoup à nous dire. Et ce, quel que soit son âge.
Je vais bien entendu poursuivre cette série en espérant tout de même que Mikoshiba reprendra une place plus importante dans le récit.
Challenge B.D 2017
Commenter  J’apprécie          270
Under_The_Moon
  21 juillet 2015
Un tome assez sympathique à lire, même si une fois encore Mikoshiba, la star de la bibliothèque, est un peu relégué au second plan pour mettre en valeur d'autres personnages.
Cette fois les deux oeuvres à l'honneur sont La Petite Sirène d'Andersen et le Petit Prince. Deux courts récits que j'ai maintenant envie de relire, d'autant que la "présentation" du premier est plutôt bâclée.
Cette fois, il est beaucoup question de choix de vie professionnelle, à commencer par les bibliothécaires de la Rose Trémière qui exposent les raisons profondes qui les ont amenés à travailler dans ce secteur. Et surtout les raisons pour lesquelles ils n'envisagent pas faire autre chose de leur vie ! Il est vrai que j'ai trouvé un écho dans la situation de Miyamoto qui aspire à changer sa vie professionnelle et se demande quelle voix suivre. Ceci dit, pour rendre hommage à l'auteur, je trouve que les scènes de "soliloques" et celles où Miyamoto retrouve ses amis au bar sont superbes.

Mais en dehors de ça, rien de bien transcendant. La surprise et la magie du premier tome sont-elles définitivement envolées ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Myriam3
  15 juin 2017
Au fur et à mesure que j'avale les tomes de cette série, je m'interroge sur l'auteur. Mangaka mais aussi fin psychologue et surtout lecteur érudit de lectures jeunesse qu'il sait parfaitement illustrer par les vies intimes de nos personnages et leurs chemins dans la vie.
Il y a bien sûr toujours ce côté manga un peu exagéré quant aux expressions et réactions, mais les personnages sont sincèrement attachants et vivants, à part peut-être Mikoshiba, insaisissable - on s'attend à un dénouement imprévisible de la série en ce qui le concerne!!
Ici apparaît le Petit Prince et les questionnements de monsieur Myamoto, que la bibliothèque est en train de changer en profondeur...
Commenter  J’apprécie          120
Ariane84
  13 novembre 2017
Quel plaisir de retrouver Mikoshiba et toute l'équipe de la Rose Trémière !
Après une pause de quelques mois je me suis replongée dans la série avec beaucoup de joie, et j'ai retrouvé l'ambiance unique de la bibliothèque pour enfants, faite de tendresse et d'espièglerie.
C'est une série de qualité et ce tome est dans la lignée des précédents, fait de petites histoires ouvrant à la réflexion, par exemple sur les rêves d'enfant et leur devenir à l'âge adulte, ou encore sur les métiers liés à l'enfance.
Les personnages sont tous intéressants, aussi bien les adultes que les enfants, et l'on en apprend un peu plus au fil des pages sur chacun d'entre eux, leur caractère et leur passé.
Je compte bien sûr poursuivre la série, avec grand plaisir.
Commenter  J’apprécie          110

critiques presse (1)
Sceneario   01 juin 2015
« Le Maître des livres » est un manga écrit avec beaucoup de délicatesse.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (23) Voir plus Ajouter une citation
babel95babel95   21 octobre 2015
C'est quand même une sacrée performance, vous ne trouvez pas ?
Mais tout le monde connaît cette histoire, non ?
Les gamins doivent en avoir marre de la réécouter à nouveau !
Ah bon ? Parce que vous, vous connaissez l'histoire du Petit Chaperon rouge dès la naissance ? Chapeau, je ne sais pas comment vous avez fait.
Comment il nous parle, l'autre faux beau gosse !
Vous vous souvenez de la première fois où vous avez entendu l'histoire du Petit Chaperon rouge ? Pour tout le monde, il existe une première fois pour l'écoute d'une histoire. C'est justement pour ça qu'il existe des histoires "connues de tous".
Et il est normal que vous ne vous souveniez pas grâce à qui et quand vous l'avez entendue pour la première fois....

Mère Grand, comme tu as de grandes oreilles.... C'est pour mieux t'entendre... Mère Grand, comme tu as une grande bouche...

C'est parce qu'il y a toujours une personne qui raconte et le cœur d'un enfant attentif qu'une histoire se transmet. C'est amplement suffisant.

C'est un loup.... Attention....

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
babel95babel95   21 octobre 2015
Pourquoi aimes-tu autant la lecture ? Hein ? Pardon, je sais que ma question est bête.
Pourquoi Est-ce que.... j'aime la lecture ?Hein ? Ce n'est pas le cas ?
Si, bien sûr que j'aime lire, mais je crois que ce n'est pas la raison pour laquelle je lis des livres.Hein ? C'est vrai ? Alors pourquoi ?
Parce que c'est ma raison de vivre.
La classe... t'es vraiment bizarre, j'en ai des frissons...
Car si je n'aimais que la lecture, je me serais simplement crée ma propre bibliothèque et je passerais ma journée à lire.
Dans ce cas, qu'est-ce qui, vraiment, t'a poussé à faire ce métier ?
C'est quoi toutes ces questions ?
Ah, excuse moi.
Il est fréquent de rencontrer des gens comme toi qui croient que le boulot de bibliothécaire est un boulot pépère où l'on peut être entouré des livres qu'on aime !
Euh, je n'ai jamais pensé que c'était un boulot tranquille.
Ca n'empêche que ça a l'air plus amusant comme ambiance que dans une entreprise.
D'autant que contrairement à une librairie, on n'a pas à se faire de souci concernant le chiffre d'affaire.
Mais qu'Est-ce que tu racontes ? Les bibliothèques ont elles aussi des chiffres dont elles doivent se préoccuper.
Comment ?
Le nombre d'usagers, le nombre de prêts en cours, le nombre de réservations.
C'est grâce à ces chiffres que l'on peut mesurer à quel point on est sollicités. Et c'est notre rôle, les bibliothécaires, de nous arranger pour que ces données augmentent.
Dans une bibliothèque municipale,on nous dit souvent que l'on est un gâchis d'argent public
Il y a même des gens qui viennent vous dire que les livres sont à eux car c'est avec leur argent qu'ils ont été achetés.
Ah bon ? C'est aussi le rôle du bibliothécaire que de supporter les plaintes des usagers.
Alors ceux qui deviennent bibliothécaires pour être simplement entourés de livres voient en général très vite leurs espoirs douchés. Surtout.... quand on fait face à ce genre d'usagers...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Under_The_MoonUnder_The_Moon   20 juillet 2015
- Ça n'empêche que ça a l'air bien plus amusant comme ambiance que dans une entreprise.
D'autant que contrairement à une librairie, on n'a pas à se faire de souci concernant le chiffre d'affaire...
- Le nombre d'usagers, le nombre de prêts en cours, le nombre de réservations... C'est grâce à ces chiffres que l'on peut mesurer à quel point on est sollicités.
Et c'est notre rôle, les bibliothécaires, de nous arranger pour que ces données augmentent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
manU17manU17   04 avril 2015
Une bibliothèque n'est pas un endroit où l'on doit aller... Mais un endroit où l'on se rend quand on en a envie.
Commenter  J’apprécie          120
lilimarylenelilimarylene   18 avril 2017
- Dans une bibliothèque municipale, on nous dit souvent que l'on est un gâchis d'argent public. Il y a même des gens qui viennent vous dire que les livres sont à eux car c'est avec leur argent qu'ils ont été achetés.
- A...ah bon...?!
- C'est aussi le rôle du bibliothécaire que de supporter les plaintes des usagers. Alors ceux qui deviennent bibliothécaires pour être simplement entourés de livres voient en général très vite leurs espoirs douchés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : livresVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

le maitre des livres

Quels sont les personnages principaux ?

Nankichi et Oscar
Robinson et Osamu
Mikoshiba et Myamoto

5 questions
23 lecteurs ont répondu
Thème : Le maître des livres, tome 1 de Umiharu ShinoharaCréer un quiz sur ce livre