AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2372872079
Éditeur : Komikku éditions (06/07/2017)

Note moyenne : 3.79/5 (sur 36 notes)
Résumé :
Apprivoiser des monstres géants ? Il existe une école pour ça !
Cela fait maintenant une vingtaine d'années que des monstres d'origine inconnue, baptisés "Kaiju', sont arrivés sur Terre. Depuis qu'elle a découvert que l'agressivité de ces monstres pouvait être calmée et maîtrisée grâce à la voix de certaines jeunes filles, l'espèce humaine a décidé d'essayer de cohabiter avec eux.
L'école pour filles de Tatara propose ainsi comme option d'apprentissag... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (28) Voir plus Ajouter une critique
orbe
  06 juillet 2017
Une très chouette série en deux tomes qui évoque les relations privilégiées entre des jeunes filles et les monstres qu'elles sont chargées de s'occuper dans un monde bouleversé par l'arrivée de ces êtres qu'il reste à découvrir.
Pas de violence ni de petite culotte dans cette histoire qui nous montre le quotidien et les interrogations des jeunes élèves qui vont chacune développer une relation particulière avec des animaux gigantesques mais pour l'essentiel doux et protecteurs.
Dans le premier volume, nous suivons Ion et Sora. L'une a peur des "Kaiju" et se retrouve affectée dans cette section par hasard alors que l'autre les adore.
Elles vont devoir ensemble apprendre à les connaître alors même qu'il existe peu de données scientifiques sur eux. Pour commencer, elles ont en charge de celui qui est en résidence dans la forêt à côté de l'école.
Ils vont nouer des liens uniques avec lui avant de rencontrer ensuite d'autres monstres très différents. On suit en parallèle le parcours des dresseurs de monstres qui les entourent et leurs interrogations sur leurs particularités.
Dans le second tome, notre vision s'élargit avec quelques réponses et un rapprochement encore plus fort entre les humains et les Kaijus qui doivent apprendre à cohabiter et à se comprendre.
Une série courte et terminée qui nous offre une trame originale et riche avec un monde à la fois poétique et réfléxif sur notre vision des animaux.
A lire !

Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          131
BabellesdeBlaise
  26 novembre 2018
J'ai aimé ce manga car il est très sympathique à lire. En effet cette histoire est pleine d'humour et surtout d'aventures. J'ai aimé les
kaijus, ces animaux disparus depuis longtemps dont s'occupe l'héroïne dans une école spécialisée.
Coralie
************************
Le livre m'a beaucoup plu car j'aime bien les monstres (Bleu, Fleur, Caméléon solitaire) et le livre m'a intéressé.
J'ai beaucoup aimé le moment, quand Ion Hidaka (le personnage principal) fait son apparition et chante pour que Fleur (= un kaijus) retrouve son environnement naturel dans l’eau (page 150).
L'auteur veut démontrer au lecteur que des monstres peuvent être attirants même si on sait tous que ça n'existe pas pas mais toute personne a droit de croire à ce qu'il veut ! ou peut-être veut-il faire rêver le lecteur ! C'est un livre génial. Je vous le conseille car il est passionnant à lire et il fait rêver. J'ai eu l’impression d'être au centre d'élevage et de voyager avec ces monstres ou encore d'être dans la peau des personnages. (lire la liste après).
Personnages principaux:
- Ion Hidaka.
- Sora Misumaru.
- Sugita (professeure responsable du club d’élevage).
- Tsukiko Myama.
- Kotomi Justine Kagurazaka.
- Kyôko Saegusa.
Clara F
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          22
Laguerredesvictors
  30 novembre 2018
C'est l'histoirede deux filles, Ion Hidake et Sora Misumaru. Elles vont dans un club de dresseuses de kakjus*. Tout le long du manga elles vont découvrir plusieurs choses sur les kakjus. Ion et Sora vont aussi rencontrer plusieurs personnages qui travaillent pour protéger les kakjus. Il y a aussi plein d'autres choses à dire que vous découvrirez en lisant ce livre.
*Kakjus : Terme japonais pour d'écrire des monstres géants dans les films japonais.
L'histoire m'a paru interessante. Je n'ai pas de personnage préféré mais j'aime bien les personnages principaux, Ion Hidaka et Sora Mimumaru. J'ai pris du plaisir à lire ce manga car il ya des images qui permettent de mieux comprendre. L'histoire est interéssante car il y a du suspense. le passage que j'ai adoré c'est quand Ion découvre qu'elle aime s'occuper des kakjus et qu'elle est une bonnedresseuse. Je vous conseille de lire ce livre car il est passionnant; avec lui vous allez apprendre beaucoup de choses et à la fin vous aurez envie de lire l'autre tome.Ce manga est aussi très simple à lire.
Lola du collège Victor Hugo en 6ème 3.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MangasSensei
  13 août 2017
Dresseuse de Monstres, est écrite par Shimazaki Mujirushi et publiée dans le magazine Manga Time Kirara Forward chez Hôbunsha. En France elle est publiée chez Komikku et c'est la première oeuvre du mangaka.

Au Japon on retrouve toutes sortes de sujets qui sont transposés en milieu scolaire (romance, sport, monstres, SF etc). Et l'oeuvre ne va pas y réchapper, ainsi on va avoir un sujet pour le moins atypique car on le retrouve dans bon nombres d'oeuvres de nos jours. Véritables figures de la culture populaire japonaise l'histoire va nous parler des… Kaijus !

L'école de Tatara propose un cursus de dresseuses et c'est ce dernier qu'une jeune fille ; Ion Hidaka rejoint. Elle y fait la connaissance de la responsable Sugita et de Sora, elle aussi nouvelle, mais suivant le cursus classique. Elles auront pour mission de s'occuper au quotidien du gigantesque Kaiju vivant dans la forêt derrière l'établissement.

La série, terminée en deux tomes, pourrait se décomposer en quatre grosses parties plutôt qu'en chapitres (2 parties par tomes).

En effet, la moitié du premier tome est axée sur Tsukiko Miyama, présidente du club. Aux premiers abords elle a l'air difficile à approcher et plutôt timide, de plus elle a l'air de faire fuir la plupart des Kaijus ! Entre sa jalousie vis-à-vis du lien établi entre Ion et Bleu et sa rencontre inattendue avec un bébé Kaiju, elle va finalement finir par nous attendrir.

La seconde moitié du tome se recentre sur Ion en nous dévoilant son passé, les raisons qui l'ont poussé à devenir dresseuse, son don pour le chant et donc à calmer les Kaijus etc.

Pour le second tome, la trame scénaristique est sensiblement la même si ce n'est qu'on s'intéresse à d'autres personnages. Cependant on va y retrouver d'autres éléments qui vont attiser notre curiosité comme la zone d'exploration de la zone servant de réserve naturelle pour les monstres, la découverte de différents Kaijus…

Les héroïnes sont les parfaits clichés du genre comme par exemple avec Sugita, responsable de club laxiste, Kotomi Kagurazaka qui est à la fois l'amie d'enfance et la surdouée, Ion gentille et positive etc. Cependant l'auteur n'insiste pas trop dessus et parvient à leur créer à chacune une personnalité et des discours qu'on apprécie de lire. de plus, leurs motivations pour devenir dresseuse sont très différentes, Sora a choisi cette voie par amour des Kaijyu, Ion l'a fait par admiration pour une dresseuse qui l'a sauvée quelques années plus tôt...

J'ai beaucoup aimé le trait de l'auteur. Il est tout en finesse, avec de jolie courbe et on obtient vraiment un effet Kawai plaisant. On peut aussi souligner que même si les décors sont peu nombreux et peu détaillés, ils restent très bien travaillés, avec des plans larges ou rapprochées ce qui renforce l'aspect mignons et innocent de l'oeuvre.

Ce qui m'amène à reprocher à l'oeuvre qu'elle est beaucoup trop courte… On n'a pas toutes les réponses à nos questions, on reste sur notre faim car la fin est vite expédiée, du coup on se sent frustré bien qu'on voit les héroïnes quelques années plus tard.

Pour terminer, ce que j'ai vraiment aimé comme vous avez pu le comprendre, c'est vraiment cette dimension innocente de l'oeuvre. Les humains ont tout fait pour intégrer les Kaijus dans leur société et cohabiter avec eux. Les jeunes filles sont mignonnes à croquer et accentue le côté kawai. de plus l'absence de fan service est vraiment agréable !

Même s'il est limité par deux tomes, Mujirushi Shimazaki réussi à développer avec originalité et émotions son histoire. Il arrive à créer à chacune des filles des histoires, une personnalité qui nous touche. de plus la relation dresseuses/Kaijus et très jolie, leurs liens sont fort à travers les moments vécus ensemble.
Pour une critique plus complète je vous invite à vous rendre sur mon site dont l'adresse et en dessous !
Lien : http://mangas-sensei.fr/inde..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
lecteursdu47
  06 décembre 2018
c'est un manga de Mujirushi Shimazaki. le personnage principal est une fille de 11 ans Hidaka mignonne,gentille,adorable,peureuse et sympa. Son premier jour à l'école de dresseuse de dragon. C'est un énorme collège très spacieux. Elle rencontre un dragon (Kaijou) qu'elle appelle Bleu. Un jour un énorme kaijou marin voulait attaquer le collège.
Ce livre m'a plu car c'était une fille peureuse et elle devient courageuse à la fin.
C'est une histoire plutôt drôle,animée,mouvementée.
L'auteur veut émouvoir.
je recommande ce livre à ceux qui aiment les aventures.
4\5
MARWAN de 64
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (2)
Sceneario   15 septembre 2017
Cette histoire pour jeunes ados est jusque-là mignonne et plaisante à découvrir. Les apparitions de monstres devraient rythmer la suite du scénario et apporter des épisodes dont le ton diffèrera sans doute selon le monstre "invité".
Lire la critique sur le site : Sceneario
ActuaBD   11 juillet 2017
Des jeunes filles étudient le comportement de créatures gigantesques afin d'éviter la propagation d'un fléau. Une lecture plaisante dans la lignée de "Pokemon", "Dresseuses de Monstres" ne révolutionne cependant pas le genre.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
TelKinesTelKines   14 juillet 2017
- B... Bon et bien allons-y, Bleu !
- Bleu ? Un peu trop élégant comme nom, non ?
- D... Désolée. C'est parce qu'on m'a dit qu'il n'avait pas de prénom pour le moment...
- C'est pas qu'il n'en a pas... C'est que personne n'arrive à se décider. J'en connais au moins trois de mémoire : "Grand Bêta", "Méga Glouton" et "Mont Gorille".
- C'est pas le genre de nom que j'aimerai qu'on m'attribue.
Commenter  J’apprécie          10
lheuredulivrelheuredulivre   07 novembre 2018
Dresseurse de monstres est une histoire qui est bien , page après page ont à qu'une envie c'est de terminer le livre.Je vous le conseille....
Commenter  J’apprécie          00
E_SE_S   07 août 2018
- Mais au fait, Hidaka. Pourquoi ce nom, "Bleu" ?
- Eh bien... parce qu'il a les yeux bleu marine... et qu'ils sont super jolis.
Commenter  J’apprécie          00
SeligmannenforceSeligmannenforce   20 novembre 2018
à la différence des autres on doit s'occuper de celui-ci toute l'année.j'espère que vous vous entendrez bien.page 06 07
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : monstreVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox

Autres livres de Mujirushi Shimazaki (1) Voir plus




Auteurs proches de Mujirushi Shimazaki
Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
770 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre