AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782353481644
Le Lézard Noir (16/01/2020)
4.18/5   71 notes
Résumé :
Au cours d'une descente de police dans une maison close miteuse maquillée en salon de massage, le lieutenant Yamada rencontre Shiori, une lycéenne fugueuse qui lui rappelle sa propre fille aujourd'hui décédée. À peine raccompagnée chez elle par la police, Shiori disparaît de nouveau, fuyant les coups de sa mère abusive. Yamada part à sa recherche, mais la jeune fille désemparée trouve refuge chez un inconnu à la bienveillance plus qu'équivoque.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
4,18

sur 71 notes
5
4 avis
4
8 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
1 avis

Shan_Ze
  18 juin 2020
Mauvaise herbe ou la rencontre entre le lieutenant Yamada qui a perdu sa fille et Shiori, une lycéenne. Celle-ci lui rappelle sa fille est malheureusement morte... Il essaye de lui venir en aide mais il se heurte à l'entêtement de la jeune fille qui fuit les policiers. Elle s'abime dans la prostitution pour oublier les mauvais traitements de sa mère. Une chronique sociale sur la violence, la prostitution, une amitié particulière... L'environnement de la jeune Shiori ne parait pas tendre et elle se lance elle-même dans la gueule de loup... normal quand on a connu le pire. Une chronique pas très gaie mais qui permet de comprendre comment fonctionne certains jeunes japonais. Les dessins complètent parfaitement l'histoire... à suivre.
Commenter  J’apprécie          240
thisou08
  18 février 2022
Désirant découvrir l'univers des mangas, j'ai demandé conseil au bibliothécaire chargé des BD et des mangas. Je lui ai précisé que je désirais du fantastique, qui me paraît coller avec ce style.
Or, dans quoi je me retrouve ? Dans une maison close déguisée en salon de massage et employant qui ? des mineures.
Cela ne m'intéresse mais alors pas du tout et de plus, je trouve les dessins trop moches, sauf parfois ceux de l'ado, soyons sincère.
Mauvaise pioche !
Commenter  J’apprécie          184
Mariloup
  29 septembre 2021
J'avais déjà lu la trilogie "Tokyo Alien Bros" de ce mangaka que j'avais bien aimé, surprenante et décalée. J'étais donc curieuse de découvrir sa nouvelle série. J'ai beaucoup aimé ce premier tome. Ce manga ne plaira pas à tout le monde, c'est certain de par les sujets abordés extrêmement sombres et douloureux, sans compter les dessins ultra spéciaux.
Shiori est une jeune fille mineure qui a fuguée, maltraitée par sa mère. Elle se prostitue pour un peu d'argent et pour trouver un toit où dormir. Malheureusement, elle tombe sur de très mauvaises personnes à chaque fois, des hommes qui profitent d'elle, de sa jeunesse, de son innocente, de sa naïveté et qui ont du pouvoir sur elle. le lieutenant Yamada, quant à lui, est brisé depuis plusieurs années, depuis la mort de sa fille. Lors d'une descente dans une maison close qui se sert des mineures, sa vie va être chamboulée lorsqu'il y découvrira Shiori, qui est le portrait craché de sa défunte fille.
La lecture est particulière. C'est sombre, dramatique, mélancolique, malaisant et ça m'a pris aux tripes.
Il est question de perte d'un enfant, de maltraitance, de prostitution, de pédophilie, de fugue, de regrets, de suicide, de solitude.
L'histoire de Shiori m'a beaucoup touchée, j'ai eu de la peine pour cette jeune fille. Ce qu'elle vit au quotidien est dur. Ce qu'elle fait pour survivre est affreux et je loue le comportement et la ténacité du lieutenant Yamada qui veut absolument la sauver, l'aider. J'ai hâte de voir l'évolution de ces deux personnages, solitaires, à la vie difficile, qui se découvrent.
Les dessins sont très particuliers. le style est reconnaissable. Les petits détails font toute la différence et encore plus lorsqu'il est question d'un titre contemporain/tranche de vie.
En bref, ce fut une jolie découverte malgré les thèmes difficiles. Cette histoire ne m'a laissé indifférente, je n'y suis pas insensible. Même si le manga est sombre, une pointe de lumière se dresse. Il me tarde de découvrir la suite, surtout que c'est une petite série en seulement quatre tomes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
AquaKitsune
  02 novembre 2020
« J'aurais dû m'y attendre. Comment un type qui n'a pas été foutu de sauver sa propre fille pourrait aider celle d'un autre… »
Mauvaise Herbe, de quoi ça parle ?
Shiori est une lycéenne en fugue. Sa mère la bat, elle ne veut plus rester chez elle et vit donc tel un chat de gouttière, passant de maisons closes à plans douteux. Lorsque que le lieutenant Yamada la rencontre, il croit revoir sa fille décédée. Serait-ce un signe ? Parviendra-t-il à la « sauver » ?
Mon avis…
Avec Mauvaise Herbe, nous retrouvons un ton bien plus sombre que celui de Tokyo Alien Bros. L'humour s'est, en effet, absenté pour laisser place à des thèmes beaucoup plus sérieux et graves. Une face cachée et obscure de la société japonaise est dévoilée, de nombreux personnages dérangés et malsains sont présentés. le monde de Shiori semble noir, glauque et sans espoir. Pour échapper à la violence de sa mère dont nous sommes témoins le temps de quelques planches particulièrement sombres, elle choisit de vivre dans la rue et utilise les réseaux sociaux pour trouver des logements.
Evidemment, ses bons samaritains ne sont pour la plupart que des détraqués et des psychopathes. Certains lui demanderont de régler sa note en nature, d'autres la séquestreront… Et j'en passe. Si Shiori semble avoir pris l'habitude de vendre son corps pour survivre, aucune scène explicite n'est visible dans ce premier tome même si le lecteur déduit la suite des scènes coupées aux moments décisifs. Ce qui est certain, c'est que Shiori en bave tous les jours, rejetée de tous, maltraitée par son entourage… Voilà pourquoi les actes de bienveillance la rendent plutôt méfiante. Peut-elle vraiment accorder sa confiance à un inconnu dans un monde où chaque action cache un intérêt ? Est-elle prête à se faire aider ?
Le deuxième protagoniste, le lieutenant Yamada, ne se porte finalement pas beaucoup mieux que Shiori. Sa vie est morte avec celle de sa fille. Son mariage n'a pas survécu au choc, son quotidien est devenu morne et sans saveur… Yamada ressemble à une épave, une épave rongée par la culpabilité et hantée par le souvenir de sa fille qu'il n'a pas réussi à sauver. Aux yeux de son nouveau collègue, il n'est autre qu'un policier minable et peu dégourdi. Pourtant, lorsqu'il rencontre Shiori, c'est le choc ! Yamada croit, le temps d'un bref instant, reconnaitre sa fille. Cette révélation crée un déclic en lui. Sa fille ne pourra plus jamais connaitre le bonheur qu'il lui souhaitait… mais pour Shiori, il n'est pas trop tard. le lieutenant décide alors de vivre à nouveau dans le présent et de se battre pour cette jeune fille, il ne veut plus jamais avoir de regrets !
Au final, les deux protagonistes sont présentés comme des personnages complémentaires qui ont mutuellement besoin l'un de l'autre pour se reconstruire. Il est très plaisant d'observer peu à peu une lueur d'espoir s'illuminer dans leurs vies qui ont été jusqu'alors des gouffres de solitude. La suite de l'intrigue laisse donc présager une relation père/fille émouvante ! A voire avec les prochains tomes.
Le coup de crayon de Keigo Shinzo est très reconnaissable, il semble juste arborer un style un peu plus crayonné que dans Tokyo Alien Bros avec des traits beaucoup plus apparents, un style que, personnellement, j'adore !
Du côté de l'édition, comme d'habitude, le Lézard Noir fait un travail formidable avec son format habituel et ses premières pages en couleurs.
Conclusion…
Mauvaise Herbe est un manga qui n'hésite pas à dénoncer des vices sociétaires. Certains passages sont sombres voire glauques mais, au-delà de ça, le manga semble vouloir mettre en avant un duo complémentaire en quête de reconstruction, en quête de bonheur ! J'ai hâte de suivre l'évolution de cette relation « père/fille » qui s'annonce aussi complexe qu'émouvante !
Lien : http://lekitsunelit.monespac..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Tachan
  12 février 2020
Malgré ma bonne première impression de sa précédente oeuvre Tokyo alien bros., je n'avais pas poussé plus avant la découverte de la bibliographie de Keigo Shinzo. Cependant quand le Lézard noir, encore eux, a annoncé la licence de son dernier titre en date, j'ai eu terriblement envie d'y revenir.
Mauvaise Herbe est une chronique sociétale qui fait mal. L'auteur nous y raconte le chemin fait dans la vie par une lycéenne maltraitée par sa mère, qui n'arrête pas de fuguer pour lui échapper et qui tombe sur des types terriblement louches. Jusqu'au jour où un flic, qui a perdu sa fille de manière tragique, va s'intéresser à elle et tout faire pour l'aider.
J'avais vraiment peur en commençant ce titre de tomber sur quelque chose avec bien trop de pathos mais j'ai trouvé le ton de Keigo Shinzo très juste. Il raconte froidement une certaine réalité au Japon qui fait mal, celle des maisons closes clandestines déguisées en salon de massage et celle des jeunes filles à la dérive dont des prédateurs sexuels profites impunément. C'est terrible.
Vraiment cette histoire m'a fait froid dans le dos. J'ai eu beaucoup de peine pour cette gosse que la vie a si mal traitée. C'est une enfant blessée qui ne sait pas comment s'en sortir. Personne ne lui a appris à demander de l'aide. Personne ne lui tend la main. C'est tragique. Heureusement qu'elle croise la route de ce gentil flic. Celui-ci vit avec d'énormes regrets après la perte de sa fille et la ressemblance entre elles le pousse à vouloir l'aider. On va donc le suivre se démener pour ça et ça fait un bien fou dans ce monde pourri. En plus, j'ai trouvé attendrissant que l'auteur les fasse se réunir autour de leur amour commun pour un chat de gouttière qu'ils nourrissent chacun d'eux, ce qui fait un pont entre ces deux âmes blessées et ouvre enfin une porte sur un peu de lumière. le récit de la rencontre de ces deux personnages atypiques est très touchant.
Graphiquement, je n'ai pas grand-chose à dire, le trait rond du mangaka crée un décalage assez malaisant entre ce qu'il raconte et l'aspect enfantin de celui-ci, alors ça aide à se mettre dans l'ambiance étrangement. Il capte à merveille les jeux de regards des personnages et les mets très bien en scène. Il sait parfaitement maitriser le rythme de sa narration à travers eux. C'est simple mais efficace.
Sans être un coup de coeur, Mauvaise Herbe m'a vraiment remuée. C'est une lecture qui frappe de plein fouet et ne laisse pas indifférent. On a mal pour les personnages et on a vraiment envie de leur venir en aide tant la réalité de leur vie fait mal. C'est un portrait sévère mais juste d'une réalité qu'on cache trop. Vraiment à lire !
Lien : https://lesblablasdetachan.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Shan_ZeShan_Ze   12 juin 2020
- C'est elle qu'a décidé de se casser. C'est plus mon problème. (Burp) C'est une mauvaise graine.
Commenter  J’apprécie          100
Erik_Erik_   28 septembre 2020
Il n’y a ni mauvaises herbes, ni mauvais hommes. Il n’y a que de mauvais cultivateurs.
Commenter  J’apprécie          20
MariloupMariloup   09 février 2021
"Vous voulez bien m'héberger cette nuit? Sinon je crois que je vais me faire tuer."
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : prostitutionVoir plus
Notre sélection Manga Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

TOKYO alien BROS

Qui est Fuyunosuke ?

Un humain
Un extraterrestre
Un étudiant à la FAC
Un monstre

5 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Tokyo Alien Bros, tome 1 de Keigo ShinzoCréer un quiz sur ce livre