AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782702160312
360 pages
Éditeur : Calmann-Lévy (17/05/2017)
3.21/5   19 notes
Résumé :
Ivre et pris d’un accès de violence, le président de l’Afrique du Sud tue son épouse d’un coup de lance. Sans scrupule, il ordonne aussitôt à son fidèle exécuteur des basses œuvres d’organiser le mensonge qui lui permettra de rester au pouvoir. Comment ? En forçant un ancien flic à la réputation irréprochable à monter une enquête bidon accusant quelqu’un d’autre à sa place. Rien que ça.
Pendant ce temps, l’inspecteur Disaster Zondi, relégué à des tâches subal... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
mimipinson
  07 mai 2021
Cela faisait un bail que je n'étais pas partie en ″balade‶ en Afrique Australe. Il me restait sous le coude le dernier Roger Smith ; je l'ai fait durer autant que je pouvais…
L'auteur n'écrit habituellement pas de série ; donc en principe, pas de personnage récurrent dans ses romans. Ici, c'est l'exception, nous retrouvons l'inspecteur Zondi déjà rencontré dans son premier opus. Cette fois, Zondi, très critique à l'égard du pouvoir post-apartheid corrompu, est au placard en attendant que son unité soit dissoute. Il est alors envoyé au milieu de Nulle part, dans une petite ville du Kalahari réservée aux blancs, pour arrêter un vieil Afrikaner responsable du meurtre d'un fermier noir.
Pendant ce temps, le président du pays, rien que ça, complètement ivre, tue sa femme, et intime à ses sbires de maquiller la vérité. Rentre dans le jeu, Joe en ancien flic sans histoire ‶fortement incité″ à présenter les choses de manière à ne créer aucune vague, et à ne pas compromettre le futur du chef d'état.
Forcément, il arrivera un moment où les deux enquêtes vont se découvrir des points de convergences. Mais avant tout, Roger Smith confronte deux Afrique du Sud : celle de l'Apartheid, et celle d'aujourd'hui, censée être plus juste, plus apaisée, plus égalitaire. Roger Smith, nous montre au contraire une réalité cruelle et plus violente que jamais. La situation du pays est difficile. À l'idéal et la sincérité des premiers dirigeants post-apartheid, ont succédé des responsables rongés par le vice, la cupidité prenant en otage un pays qui peine à trouver le chemin d'une démocratie apaisée.
Au milieu de nulle part de Roger Smith, traduit de l'anglais (Afrique du sud) par Estelle Roudet, chez Calmann Levy (Mai 2017, 350 pages), et au livre de poche (Mai 2018, 408 pages)
Roger Smith est un écrivain sud- africain.
Il a grandi à Johannesburg avant de s'installer au Cap, où il a rencontré sa femme Sumaya, originaire du ghetto des Flats.
Militant anti-apartheid, il a commencé par écrire des scénarios pour le cinéma, à réaliser des films pour la télévision et a été producteur.
"Mélanges de sangs" (Mixed Blood, 2009), son premier roman, a reçu le Deutschen Krimi Preis 2010 et fera l'objet d'un film avec Samuel L. Jackson dans le rôle de Disaster Zondi.
"Pièges et sacrifices" (Sacrifices, 2013) est son cinquième roman traduit en français.
Roger Smith est salué par la presse comme la nouvelle voix du roman policier sud-africain.
En 2012, il a publié "Vile Blood" sous le pseudonyme de Max Wilde. Il récidive avec "La vérité même" (The Truth Itself, 2017), un premier roman d'espionnage, publié sous le pseudonyme de James Rayburn.
Roger Smith vit en Thaïlande.

Lien : https://leblogdemimipinson.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Amnezik666
  20 juin 2017
C'est le troisième roman de Roger Smith que je lis, incontestablement son style direct est toujours aussi efficace pour plonger le lecteur au coeur de l'intrigue, mais je n'ai pas retrouvé la niaque et l'absolue noirceur de Blondie Et La Mort, ou plus récemment d'Un Homme A Terre. le roman vous réserve bien quelques morts brutales, mais j'ai trouvé que l'ensemble manquait de liant, comme si le récit servait de prétexte à un réquisitoire à charge (et toujours sans la moindre concession) contre l'omniprésence de la corruption qui règne en Afrique du Sud et semble n'épargner aucun secteur (justice, police, gouvernement… tous pourris !).
Un pays qui semble avoir bien du mal à panser les plaies béantes laissées par des années d'apartheid, d'autant que certains nostalgiques attisent les dernières braises dans l'espoir (vain, espérons-le) de voir renaître la suprématie de la race blanche. le racisme aussi est de fait omniprésent et n'épargne personne, pas seulement Blancs contre Noirs et vice-versa, mais aussi à l'encontre des métis et mêmes entre Noirs selon leurs origines et/ou leur position sociale.
Une fois de plus Roger Smith ne perd à son temps à nous vendre du rêve, il nous plonge au coeur de la réalité sud-africaine, et cette réalité n'est pas toujours belle à voir ! Mais ce n'est certainement pas en se voilant la face que les autorités pourront espérer changer les choses.
Une fois de plus Roger Smith peut se reposer sur des personnages au caractère bien trempé, ni tout noir, ni tout blanc. Dans le coin droit, Joe Louw, une ancienne gloire de la police qui a démissionné après avoir accidentellement abattu une jeune femme tandis qu'il poursuivait un braqueur en fuite. Dans le coin gauche, Disaster Zondi, un flic un peu trop épris de justice, qui, à force de dénoncer le système, se retrouve plus ou moins mis au placard par sa hiérarchie. Au centre, l'arbitre, ou plutôt le marionnettiste, l'intriguant (dans tous les sens du terme) Steve Bungu.
Les personnages plus secondaires ne sont pas pour autant laissés pour compte, ils bénéficient du même traitement en profondeur ; c'est pour laisser intact le plaisir de la découverte que je ne m'épanche pas davantage sur leur cas.
Comprenons-nous bien, Au Milieu de Nulle Part reste un polar haut de gamme, brillamment construit, mais je n'ai simplement pas retrouvé l'effet WAOW que m'avait procuré la lecture des deux autres titres de l'auteur. Je me suis régalé, mais je n'en pas pris plein la gueule.
Lien : https://amnezik666.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
alapagedesuzie
  27 juillet 2017
Roger Smith nous revient avec un roman policier au coeur de l'Afrique du Sud avec des personnages d'un réalisme incroyable. Une intrigue à la fois étourdissante et surprenante. Dans une situation politique postapartheid difficile...
D'un côté nous avons un colonel à la retraite suite à un meurtre accidentel lors d'une poursuite et de l'autre, un inspecteur qui est sur le point de quitter son poste suite à la fermeture de son département.
Joe sortira de sa retraite sous la contrainte. Effectivement, l'homme de main du président a un moyen de pression sur lui... son fils Leon qu'il n'a pas vu depuis plusieurs années a fait une bêtise et le seul moyen de le sortir de là est de faire ce que Bungu attend de lui. Joe a promis à sa femme, sur son lit de mort, qu'il allait prendre soin de leur fils. C'est donc avec un sentiment de culpabilité et d'impuissance que ce colonel intègre se verra embarquer dans une fausse enquête sur le meurtre de la femme du président.
Quant à Disaster Zondi, celui-ci était à quelques jours de fermer son bureau lorsque son patron l'envoie dans cette ville que l'on surnomme Au milieu de nulle part pour aller chercher Kruger, ce chef rebelle et l'emmener en prison pour une accusation de meurtre. Mais voilà, autant l'un que l'autre, nos deux protagonistes se verront embarquer dans une situation hors de leur contrôle et tenteront justement de démystifier tout cela.
Au début, il est un peu difficile d'embarquer au sein de l'intrigue en raison du contexte. La situation politique, les nombreux personnages, mais aussi le fait que l'auteur ait préféré deux protagonistes qui enquêtent sur deux meurtres ayant l'apparence de n'avoir aucun lien l'un avec l'autre, fait en sorte qu'on s'y perd un peu. Et tout à coup, les liens se font, les pistes se rapprochent et le tout nous surprend.
Roger Smith nous fait découvrir l'Afrique du Sud sous plusieurs angles tant politiques que sociaux. Les tensions sociales, la toxicomanie, la violence... tous ces éléments qui entourent ses personnages et son intrigue nous laissent sans voix. Un roman noir, sans ombrage et une fin que j'étais loin d'avoir prévu!

Lien : http://alapagedesuzie.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
shmileblik
  07 août 2017
Une plongée au coeur de l'Afrique du Sud sans concessions. Au milieu de nulle part, certes mais aussi au milieu du pouvoir, des pots de vin, des manipulations et du racisme. Des personnages écorchés par leur passé, et charismatiques. Mais l'histoire a parfois manqué d'un peu de punch et je n'ai su m'y tenir. Je réitèrerai, ce n'était peut être pas le bon moment.
SP
Commenter  J’apprécie          50
apilou20
  20 avril 2018
L'histoire se déroule dans l' Afrique du Sud de l'après Mandela.
Le Président ivre tue sa femme d'un coup de lance dans un accès de colère ce qui n'est pas politiquement correct.
Un corbeau sur un ciel bleuSteve Bungu, l'homme de l'ombre du Président "explique" que l'épouse a été assassinée par un garde du palais, lui-même abattu par un autre membre du service de sécurité. Pour authentifier sa version, Bungu fait appel à Joe Louw, un éminent policier qui jouit d'une excellente réputation dans le pays.
Louw avait pourtant pris sa retraite quelques années auparavant suite à une bavure. Quel argument Bungu a-t-il trouvé pour le faire revenir au devant de la scène et lui faire jouer ce rôle contraire à ses principes?
En parallèle à cette histoire, Zondi Disaster, un flic en disgrâce pour avoir critiqué le pouvoir mène une enquête aux confins du Kalahari. Il est chargé d'arrêter un vieux chef suprématiste blanc.
L'auteur décrit avec humour et réalisme une Afrique du Sud de l'après apartheid où les tensions passées restent toujours présentes. Les personnages sont caricaturaux: de l'idéaliste en recherche de rédemption au dégénéré causant le mal par pur plaisir en passant par les nostalgiques de l'apartheid, l'auteur nous décrit toute la difficulté de l'Afrique du Sud qui en une génération doit surmonter des siècles d'injustice. le racisme, la rancoeur, mais aussi des sentiments nobles animent les personnages écartelés entre leurs idéaux et leurs désirs de vengeance.
Un très beau polar noir, parfois dur à l'excès mais dans un style direct et percutant. Vous passerez un moment agréable à lire Au milieu de nulle part.
Lien : https://aimerlireunepassiona..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
LUKE59LUKE59   24 février 2018
A l'époque de l'apartheid, les sang mêlé, les métis, s'étaient vu octroyer quelques miettes.Ils pouvaient utiliser les bus réservés aux Blancs ( s'ils s'asseyaient à l'arrière) et avaient obtenu certains privilèges en matière de logement. Ces quelques os à ronger leur avaient laissé l'impression d'être à la fois inférieurs aux Blancs et supérieurs aux Noirs. ( p 99 )
Commenter  J’apprécie          10
Amnezik666Amnezik666   15 juin 2017
— Ja, des connards stupides qui font des conneries stupides, dit Assegaai.
— Y a pas pénurie de connards stupides.
— Non.
— C’est toute l’histoire de ce pays.
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : afrique du sudVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura