AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2203050578
Éditeur : Casterman (22/01/2014)

Note moyenne : 3.93/5 (sur 36 notes)
Résumé :
Pour tous ceux qui habitent cette vallée, je suis la mort attendue. Je supprime les faibles... Je les retire du monde et le monde y trouve son compte... La conclusion magistrale d'un western sauvage et violent.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Walktapus
  10 janvier 2015
Dernier tome d'une série magnifique, un régal pour les yeux, immersif, avec ces paysages naturels somptueux dessinés avec douceur et une grande profondeur, une lumière boréale, une colorisation à la palette toujours exquise où prédominent les teintes automnales. Nous sommes dans le grand nord, dans un pays imaginaire entre Canada et Sibérie, une nature encore largement épargnée, menacée par l'exploitation écologique et la misère sociale de la ville.
Le personnage d'Emily se révèle comme un trait d'union entre deux mondes, celui de l'avidité sans scrupule opposé à une cruauté impitoyable symbolisée par le personnage de l'aigle, l'aigle toujours somptueusement représenté, criant de vie, comme l'ours, les chevaux, et tous les animaux de cette BD.
Le découpage avec des cases généreuses, souvent en agencement verticales tantôt en horizontales, assure un déroulement limpide de l'action. J'ai un peu de mal avec les visages cependant.
Commenter  J’apprécie          110
tchouk-tchouk-nougat
  26 janvier 2014
Nous avons le droit à la fin de l'histoire de Yuma, l'enfant-aigle, et de son compagnon l'aigle-Dieu, à travers le journal intime d'Emily. Cette jeune femme était alors tombée amoureuse de Yuma Mais malgré ses efforts elle n'avait pas su le sauver de cette folie de vengeance et de sang. L'aigle a été le plus fort...
Benoit Sokal nous livre une histoire sombre, sanglante, dans la violence des hommes et de la nature. Une histoire qui décrit avec sauvagerie le conflit entre un monde ancien qui fait place au monde nouveau, plus fort, plus dévastateur.
Les dessins sont très beaux et parfaitement adaptés à cette histoire qui, au fond, est profondément triste.
Commenter  J’apprécie          63
MurielT
  03 novembre 2014
Kraa la colère blanche de l'orage
Troisième et dernier tome de l'histoire de Kraa l'aigle géant.
Les dessins sont toujours aussi beaux et j'ai trouvé les couleurs moins sombres que dans les deux premiers livres.
C'est Emily qui raconte la fin de l'histoire. Devenue adulte elle range ces affaires avant de prendre sa retraite et retombe sur les carnets où elle avait consigné l'histoire de Yuma et de l'aigle.
Vraiment une superbe BD. Je ne regrette pas de l'avoir lu et admirer
La couverture de ce troisième tome est magnifique : l'aigle avec son regard presque humain semble nous narguer
Lisez cette trilogie elle mérite le détour
Commenter  J’apprécie          60
yvantilleuil
  15 mars 2014
Voici déjà la conclusion de cette trilogie qui rend hommage à la nature et aux grands espaces, tout en pointant du doigt les dérives d'une colonisation outrancière. L'action de cette saga dont l'ambiance n'est pas sans rappeler celle du far-west au temps de la ruée vers l'or, se déroule dans le Grand Nord, quelque part entre l'Alaska et la Sibérie, au sein d'un territoire sauvage où vivent les derniers représentants d'une réserve indienne. Malheureusement pour ces derniers, leur vallée devient subitement la convoitise de plusieurs vautours attirés par l'appât du gain.
Après avoir mis en avant l'amitié entre un jeune autochtone animé par un sentiment de vengeance et personnifiant une population locale peu encline à céder aux convoitises de l'homme blanc, et un aigle géant qui règne sur le territoire et qui incarne cette nature hostile et indomptable, Benoît Sokal effectue un bond de près de quarante an. le lecteur se retrouve ainsi propulsé en 1963, dans une mégapole de Klontown plongée sous une bonne couche de neige. Il y retrouve Emily, devenue médecin, qui, au travers de son journal intime, se souvient de cette époque où elle vivait en autarcie dans cette vallée menacée par l'émergence de la cité Klontown et l'ambition de businessmen sans scrupules, prêts à tout pour exploiter les matières premières découvertes dans le sous-sol de ces terres.
C'est donc à travers le regard d'Emily que l'auteur dévoile la fin de son histoire. Livrée sous forme de long flash-back, cette fin de triptyque tient toutes ses promesses. Opposant le progrès et la cruauté humaine à la rudesse de la nature, Sokal livre une fresque émouvante qui mêle western, amitié, vengeance et spiritualité, au sein d'une Amérique en pleine mutation, où les intérêts économiques prennent le dessus sur les valeurs humaines et écologiques.
Visuellement, Benoît Sokal propose un crayonné nerveux, rehaussé d'une colorisation directe de toute beauté. À l'aide d'un dessin qui se passe volontiers de textes, il livre des paysages splendides, souvent recouverts d'une légère brume qui enveloppe le récit d'une atmosphère pesante. Des envols majestueux de Kraa aux décors somptueux, en passant par des protagonistes aux trognes particulièrement expressives, l'auteur livre un nouveau sans-faute visuel.
Notons finalement qu'un coffret (avec calle !!!) est disponible afin de pouvoir ranger cette splendide saga avec tout le soin qu'elle mérite.
Retrouvez cette conclusion dans mon Top de l'année !
Lien : http://brusselsboy.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Vexiana
  09 avril 2018
L'ultime tome de cette série refermé, je quitte à regrets Yuma, Kraa et Emily.
Cette fois, la narration est double, l'histoire étant racontée par l'oiseau et par la jeune femme.
Comme dans les premiers tomes, l'histoire est dure et cruelle.
Le rythme est parfait, la tension est palpable et le tout donne un dernier opus que je qualifierais de magistral.
Le rendu de la nature et des animaux est magnifique et, dans ce tome, le dessin des humains m'a moins gênée que dans les tomes précédents.
Commenter  J’apprécie          60

critiques presse (3)
Sceneario   17 février 2014
Un dernier opus pour une histoire superbe, mêlant drame et sensibilité, menée de main de maître par un Benoît Sokal au faîte de son talent. A lire !
Lire la critique sur le site : Sceneario
Auracan   28 janvier 2014
Si c'était le cas, Kraa comble ce manque et les trois volets de cet étonnant western méritent incontestablement de figurer parmi les essentiels de la bibliothèque de tout véritable amateur de BD.
Lire la critique sur le site : Auracan
Culturebox   24 janvier 2014
Benoît Sokal a laissé parler les images plutôt que les mots, laissant une large place à une nature à la fois hostile et fascinante.
Lire la critique sur le site : Culturebox
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
MurielTMurielT   03 novembre 2014
C'est la dernière fois que j'ai vu Yuma.
Comme une figure de légende, mi-homme, mi-bête, cruelle et sauvage...
Le vestige désespéré d'un monde qui allait bientôt disparaître...
Commenter  J’apprécie          60
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   26 janvier 2014
Ma mère disait qu'il faut savoir très vite reconnaitre les instants de bonheur qui déboulent dans notre existence. Et alors, en profiter de toutes ses forces!
Commenter  J’apprécie          40
michelekastnermichelekastner   29 mai 2014
Les éclairs font danser les acteurs d'un monde magique où Yuma s'est réfugié pour toujours ! Il est chez lui parmi les fantômes vacillants...
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Benoît Sokal (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Benoît Sokal
Un entretien avec Benoit Sokal
autres livres classés : aigleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3568 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre