AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782072589737
120 pages
Éditeur : Joëlle Losfeld (04/05/2015)

Note moyenne : 2.42/5 (sur 12 notes)
Résumé :
Les frangines, l’histoire de deux sœurs que tout semble opposer mais qui s’aiment de façon inconditionnelle. La première joue aux cartes dans des casinos ou des clubs, elle vit la nuit et mène une existence en marge. La seconde est une mère de famille célibataire qui travaille d’arrache-pied pour subvenir aux besoins de ses enfants.
Longtemps séparées par la vie et les hommes qui passent, elles se retrouvent un jour et partagent enfin les difficultés, la fuit... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
tynn
  26 décembre 2015
Françoise est une femme errante, un fantôme de nuit, insomniaque et taiseuse. de jobs nocturnes et salles de jeux, elle repousse le sommeil et ses créatures démoniaques. Une vie sur le fil du rasoir, faite d'amants éphémères, de parties de cartes enfumées, et de départs sans projets vers d'autres lieux.
Son seul port d'attache est sa soeur Pascale, et vient un temps où s'impose la pose. Telle une carte à jouer, les deux soeurs sont complémentaires: une battante positive, une "égoïste cinglée". Une vie familiale s'organise, autour des neveu et nièce. Les nuits sont toujours blanches mais la peur de vivre (ou de dormir) à peu près maitrisée.
"Jusqu'au Crabe.
Forcement, à fumer autant".
Jusqu'au chômage.
(Quelle galère pour laquelle?)
Le plus effrayant pour Françoise? Ses djinns nocturnes, ses parties de poker ou le simple fait de devenir une mère de famille?
Un petit livre en grosse nouvelle qui, l'air de rien, est d'une très grande force. Fort bien écrit, il a la fulgurance des vies grises aux parenthèses enchantées. de jolies formulations, un langue simple et actuelle, de l'amour fraternel à revendre sans pour autant dégouliner de sirop. En dépit d'un contexte peu crédible, cette histoire triste, très rythmée, porte une belle émotion.
J'ai dégusté avec plaisir...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
Isaac
  12 juin 2015
Françoise, cinquante ans, est une baroudeuse. Depuis son enfance, elle est incapable de dormir, ses nuits, emplies de cauchemars la terrorisent. Alors petit à petit, elle se forge un caractère dans la différence et à dix-huit ans quitte sa famille pour suivre un magicien de province sur les routes. Toute sa vie elle suivra des hommes de la nuit.
En filigrane, sa relation fusionnelle avec sa mère, son père et sa soeur qu'elle adore, qu'elle aime inconditionnellement.
Françoise est un électron libre, jusqu'au jour où elle apprend qu'elle est en phase terminale d'un cancer, au même moment, sa soeur part vivre en Bulgarie et lui laisse la garde de ses enfants.
J'ai lu ce roman d'une traite hier soir. Repéré dans les rayons de la librairie, le résumé m'avait interpellée. Ce qui me semblait être le coeur de l'histoire à savoir la relation fraternelle, ne l'est pas tant que ça. Ce roman est une tranche de vie, le bilan d'une femme qui se sait condamnée et qui revit quelques passages de sa vie, elle revient sur son enfance, sur ses premiers émois et sur ces nombreux kilomètres qu'elle a parcouru.
Je n'ai pas d' a priori sur les romans courts, quand ils sont bien ficelés, ils peuvent être d'une puissance émotionnelle redoutable, débarrassés de fioritures encombrantes, ils sont parfois d'une justesse bouleversante.
Pour ce roman, je suis restée sur ma faim. Il va à l'essentiel et j'aime assez le style de l'auteur, pour autant il me laisse un goût d'inachevé.
Je n'ai pas eu le temps d'apprécier ma lecture que celle-ci était déjà terminée. Tout reste en surface. La relation avec le père, avec la soeur, avec les hommes. Françoise ne laisse pas grand chose paraître, et même si je suppose que c'est un choix délibéré de l'auteur, je ne peux m'empêcher de tourner la dernière page avec un peu de déception.
J'ai reçu ce livre grâce à l'opération Masse Critique et je remercie donc Babelio ainsi que l'éditeur de nous permettre de découvrir des romans et de les critiquer en toute liberté.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
chardonette
  10 février 2016
En voyant la première de couverture (deux cocktails bien colorées) je m'attendais à lire un texte léger. J'ai été totalement trompé, l'auteur, Denis Soula, nous propose de suivre Françoise et Pascale deux soeurs qui ont vécu chacune de leurs côtés leurs différentes aventures, mais qui ne se sont jamais oubliées et qui vont se retrouver.
Rapidement on apprend que notre personnage principale, Françoise est atteinte d'une maladie grave, il ne lui reste que très peu de temps à vivre, cependant elle décide de ne pas informer sa soeur et va continuer à faire comme si de rien n'était.
Sauf que Pascale va être licenciée et amenée à travailler en Roumanie elle décide donc de confier la garde de ces deux enfants à sa soeur...
Parallèlement à cette histoire on va en apprendre plus sur notre personnage principale, c'est une femme qui joue aux cartes, elle vit la nuit et dort très peu, voir pas du tout. Elle va également nous raconter sa vie de jeune fille à son passage de femme. Elle est une aventurière, elle n'a pas vécue d'attache particulièrement forte sauf maintenant, à ce moment présent où elle semble avoir trouvé l'Homme. « C'est tellement improbable et compliqué de trouver l'homme de sa vie. J'ai peut-être trouvé l'homme de ma mort. Je lui ai avoué très vite que je n'en avais plus pour longtemps. Il a cessé de sourire, détourné un instant son regard. »
J'ai aimé ce texte même si j'ai trouvé l'histoire trop courte, (une centaine de pages). J'aurais aimé une centaine de pages en plus, notamment des descriptions plus approfondies et des réponses à mes questions comme le fait que l'héroïne ne dort pas la nuit. Lors de la fin de l'ouvrage on a un sentiment d'histoire inachevée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
nathanaelbentura2709
  07 juin 2015
Ce livre est assez décevant, en lisant la quatrième de couverture je m'attendais à tout sauf à ce que j'ai lu, le titre tout comme les résumés que l'on peut trouver sont dans une certaine mesure mensongers car ce n'est pas l'histoire des deux soeurs que l'on suit mais celle d'une des deux et la deuxième est un personnage secondaire au même niveau qu'un autre. le livre se révèle au final être bien trop court, étrangement, l'histoire est expédiée, de nombreux passages méritaient d'être développés mais ne l'ont pas été, cela entraîne évidemment un manque de développement des personnages et un manque d'intérêt du lecteur envers eux. le seul développement des personnages est fait par rapport à un seul aspect de leur vie et c'est bien dommage, ce roman se révèle être au final qu'une rétrospective (beaucoup trop courte une fois de plus) de la vie du protagoniste, mais comme la vie de ce personnage n'est à la base pas très intéressant et plutôt banal, je ne suis pas rentré dans l'histoire et je n'ai pas trouvé grand intérêt à l'histoire. Au final, je n'ai rien ressenti durant ma lecture qui a été rapide, même pour l'épilogue faussement émouvant qui ne m'a fait aucun effet. C'est dommage parce que le livre est plutôt bien écrit sans être transcendante tout de même et le style de l'auteur est intéressant mais l'histoire, elle, ne l'est pas du tout.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
atouchofbluemarine
  12 juin 2015
Avec sa couverture si chatoyante et son titre assez léger, je m'attendais à une lecture « sous le soleil des tropiques » où deux soeurs seraient en train de s'enfiler des cocktails en veux-tu en voilà. Mais non. Bien au contraire. Ce livre est beaucoup plus sombre et intense que je ne l'avais originellement pensé. Pas dans le mauvais sens du terme, néanmoins. Ce petit livre d'à peine 120 pages ne vous laissera pas indemne. Je l'ai lu quasi d'une seule traite, en une soirée en tout cas.
En deux mots, « Les frangines » parle, comme le titre l'indique, de deux soeurs, Françoise et Pascale, qui ne se ressemblent en rien. Françoise, la narratrice, est une joueuse de carte compulsive. Elle adore faire des parties de cartes (quel que soit le jeu en question). A 18 ans, elle a quitté le nid familial pour partir sur la route avec un prestidigitateur bien plus âgé qu'elle. Au contraire de Pascale qui est maintenant une « gentille et sage » maman au foyer, Françoise n'a jamais eu une vie « normale », calme ou responsable. Elle a une passion pour la vie nomade, la vie nocture de joueuse compulsive, une vie remplie de suprise où il est impossible de savoir où est-ce qu'on dormira le lendemain… Une vie en marge de la société traditionnelle qui ne convient qu'à certains… Pascale est l'une d'entre eux.
Mais plus pour longtemps. Car Pascale vient d'être diagnostiquée… phase terminale. La vie semble tout de suite beaucoup plus finale lorsqu'on apprend une nouvelle de ce genre. Françoise est sous le choc de savoir que son temps est compté. Bien que sa soeur et elle n'ont pas du tout le même caractère, les deux filles s'entendent très bien et sont toujours là pour se supporter. Françoise a donc une épaule pour pleurer à sa disposition mais, forte et indépendante comme elle est, elle refuse de s'apitoyer sur son sort et préfère aider sa soeur qui est dans une phase difficile avec son boulot. Elle ne lui dira rien à propos de sa maladie. Pas question.
Ce récit de vie alternant le passé douteux et décadant de Françoise avec son présent sans avenir m'a beaucoup touché. le texte est raconté à la première personne et les chapitres sont très courts ce qui invite à continuer la lecture. Une fois que vous l'aurez commencé, vous ne voudrez plus le reposer. Pas parce que c'est le livre le plus palpitant que vous n'avez jamais lu mais bien car vous allez avoir envie de savoir ce que cette jeune femme a vécu et ce qui va lui arriver. L'écriture est sincère et sensible. Presque écrit sous la forme d'un carnet intime, ce livre n'est pas pour ceux qui désirent un happy end haut en couleurs mais bien pour ceux qui refusent de baisser les bras, qui font passer le bonheur de l'autre, l'entraide et l'amour familial avant tout. Au fur et à mesure de l'histoire, je m'attendais à une fin triste et noire mais je suis contente de voir que j'ai refermé le livre avec le sourire au lèvre et les pensées qui vagabondent…
Merci à la masse critique Babelio et aux éditions Joelle Losfeld pour ce partenariat. J'ai passé un très bon moment auprès de Denis Soula et de ces deux frangines.
Lien : https://atouchofbluemarine.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
chardonettechardonette   03 février 2016
C'est tellement improbable et compliqué de trouver l'homme de sa vie. J'ai peut-être trouvé l'homme de ma mort. Je lui ai avoué très vite que je n'en avais plus pour longtemps. Il a cessé de sourire, détourné un instant son regard.
Commenter  J’apprécie          40

Video de Denis Soula (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Denis Soula
Denis Soula - Les frangines .Denis Soula vous présente son ouvrage "Les frangines" aux éditions Joëlle Losfeld. Retrouvez le livre : http://www.mollat.com/livres/soula-denis-Les frangines-9782072589737.html Notes de Musique : ?The Great Giana Sisters (Piano cover)? (by Christian Vestergaard). Free Music Archive. Visitez le site de la librairie : http://www.mollat.com Retrouvez la librairie Mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat You Tube : https://www.youtube.com/user/LibrairieMollat Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : jeuxVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox






Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1134 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre