AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2253073563
Éditeur : Le Livre de Poche (27/02/2019)

Note moyenne : 3.86/5 (sur 21 notes)
Résumé :
Quand le chef cuisinier Lars Thorvald, installé dans le Midwest, apprend que sa femme l’a quitté sans laisser d’adresse, il trouve un sens à sa vie en transmettant sa passion du goût, sa connaissance des saveurs à sa fille unique Eva.
Après sa mort brutale, Lars a tenu son engagement au-delà de toutes ses espérances : Eva possède un don culinaire, un palais exceptionnel. Elle devient un chef couru, recherché mais aussi mystérieux fuyant toute médiatisation. U... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
cathulu
  29 mai 2017
Quand un jeune papa, féru de cuisine ,concocte pour sa fille qui vient tout juste de naître des menus sophistiqués pour les cinq premiers mois de sa vie, nul doute que celle-ci ne devienne une gastronome .
Et pourtant, il faudra bien des rebondissements pour que Eva Thorvald, l'adolescente, croqueuse aguerrie de piments ,n'accomplisse son destin.
Roman d'initiation , Les cuisines du grand Midwest utilise le biais de la cuisine, de la plus traditionnelle à la plus pointue, pour nous brosser le portrait d'une jeune femme que la vie n'a pas épargnée mais qui a toujours su faire face.
Si Eva est bien le fil rouge que nous retrouvons tout au long de ce texte, elle n'est pas forcément le personnage principal de chacun de chapitres qui donne alternativement le point de vue d'autres personnes croisées tout au long de sa vie. Ainsi, l'auteur, usant des ellipses, allège son récit tout en lui conservant sa densité. Un magistral chapitre final permet de réunir des éléments ayant joué un rôle dans la destinée d'Eva, mais n'en disons pas plus.
On prend beaucoup de plaisir à lire ce roman qui m'a parfois fait penser aux premiers textes de John Irving.
Entrecoupé de recettes de cuisine, le texte d'une apparente légèreté aborde des sujets graves sans jamais se prendre au sérieux, mais en faisant preuve de bienveillance et en évitant tous les pièges du pathos. Une magnifique réussite !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Olivia-A
  22 mai 2019
Eva Thorvald ne serait pas Eva Thorvald sans la multitude de personnes ayant croisé son chemin, depuis sa naissance jusqu'au sommet de sa gloire. Elle ne serait probablement jamais devenue un grand chef renommé si son père ne lui avait pas fait goûter de nombreux petits plats maison pendant ses six premiers mois de vie. Elle n'aurait jamais eu l'idée de son entreprise florissante sans sa rencontre avec les participants de la très sélect Sunday Night Dinner Party. D'autres rencontres ont semblé moins déterminantes, mais n'en ont pas moins laissé une trace dans sa vie, et c'est par ce biais que J. Ryan Stradal décide de nous la raconter.
C'est une histoire pleine de saveur, au sens littéral comme au figuré, puisque l'auteur n'hésite pas à insérer au coeur de son récit des recettes de cuisines entières – à garder sous la main pour votre prochain dîner ! Avec son format proche de celui des recueils de nouvelles, c'est un roman qui se lit aisément, le style de l'auteur est fluide et agréable, il parvient à faire appel à l'ensemble de nos sens pour nous immerger dans son histoire. Ce schéma narratif inhabituel ajoute un certain suspense, on ne peut s'empêcher au début de chaque chapitre de se demander quel rôle ce nouveau personnage va jouer – et souvent nous finissons le chapitre sans vraiment avoir de réponse.
En choisissant de morceler son récit en petits moments issus de la vie de plusieurs personnages, J. Ryan Stradal insère de nombreuses ellipses dans l'histoire – libre au lecteur d'imaginer ce qu'il veut, ou d'être totalement perdu au début d'un nouveau chapitre quand un personnage déjà évoqué se retrouve avoir changé de nom et qu'il ignore totalement pourquoi. Alors raccourcis ou effets de style? le débat est ouvert. Il n'en reste pas moins que c'est une lecture agréable et savoureuse, à même de nous divertir de notre quotidien avec sa galerie de personnages variés et attachants !
Lien : https://theunamedbookshelf.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
carozum
  12 mai 2019
Les cuisines du grand midwest. Découvert dans le jury des lecteurs du livre de poche, j’ai vraiment refermé à regret ce livre. Plongée dans le midwest, ses particularités culinaires mais surtout des personnages truculents qui me rappellent tantôt le livre « beignets de tomates vertes » tantôt l’ambiance de « little miss sunshine ». L’écriture et savoureuse et le récit parfaitement orchestré! Quelle belle surprise! Merci le livredepoche et jryanstradal ! Un coup de cœur ❣
Commenter  J’apprécie          50
simonjean
  30 avril 2019
Après une longue série de thrillers et policiers , j'avais besoin de changer d'atmosphère et j'ai pioché au hasard dans ma pile de livres à lire . Je me suis donc plongé dans « Les cuisines du grand Midwest » .
Ce livre est plus un recueil de nouvelles qu'un roman . Chaque long chapitre tourne autour de quelques personnages et de la gastronomie .
Eva , la cuisinière prodige , est plus ou moins présente , à différentes périodes de sa vie et sert de fil rouge dans chacun des chapitres . L'ambiance est typiquement américaine : mode de vie , musique , religion , nourriture ...
L'avant-dernier chapitre m'a particulièrement amusé : c' est celui où Pat participe à des concours de pâtisserie . L'auteur se moque de la mode « bio » et « vegan » ….
Bien écrit , teinté d'humour , ce livre m'a fait passer un agréable moment .
Commenter  J’apprécie          40
MAPATOU
  25 janvier 2018
Un voyage aux Etats-Unis à travers sa cuisine, voilà ce à quoi l'auteur nous invite.
Il le fait d'une façon très originale en nous faisant découvrir le parcours d'Eva Thorvald, jeune femme douée et passionnée par le goût dès ses plus jeunes années.
Cette passion l'amènera à devenir un des plus grands chefs de sa génération.
Mais ce qui est original dans ce roman, c'est que la vie d'Eva, qui n'a pas toujours été facile, nous est racontée à chaque chapitre par une personne différente l'ayant approchée au cours de sa vie : son premier petit ami, une collègue de travail, une amie qui partage sa passion. Ce qui est aussi une excellente façon de montrer les différents milieux sociaux de ce pays et les caractéristiques qui leur sont propres : les églises avec leurs ventes de charité, les obsédés des produits bio, les végans intransigeants.
Tout cela sonne très juste et au final, J.Ryan Stradal nous a concocté un excellent roman dans lequel il a parsemé au fil des pages quelques recettes.
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (2)
Lexpress   07 août 2017
Modèle du roman américain dit "choral", Les Cuisines du grand Midwest est une fresque comme on les aime. Avec de la maîtrise, du souffle et une belle capacité d'incarnation.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Telerama   14 juin 2017
La construction originale, l'écriture à la fois réaliste et poétique, mêlée d'humour bien dosé, offrent à ce roman d'amour, et de bouche, son supplément d'âme.
Lire la critique sur le site : Telerama
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
AifelleAifelle   16 juillet 2017
Ils étaient tombés d'accord : si c'était un garçon, Lars choisirait le prénom de l'enfant, et si c'était une fille, c'était Cynthia qui le ferait. Eva Louise Thorvald naquit quinze jours avant terme, le 2 Juin 1989, en affichant avec assurance un poids de 4,6 kilos. La première fois que Lars la tint dans ses bras, son coeur fondit sur elle comme du beurre sur une tranche de pain chaud, et plus jamais il ne pourrait le récupérer. Pendant que la mère et le bébé dormaient dans la chambre d'hôpital, il sortit sur le parking, s'assit dans sa Dodge Omni et pleura comme un homme qui n'avait jamais rien désiré avant ce jour
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
luocineluocine   02 octobre 2017
Octavia qui avait grandi à Minnetonka, entouré de gens fortunés au goût sûr, qui avait obtenu des diplômes d’anglais et de sociologie à Notre-Dame, dont le père était avocat d’affaires et la belle-mère un ancien mannequin devenue représentante dans l’industrie pharmaceutique, était destinée à épouser un homme comme Robbe Kramer. Elle n’aspirait pas à une vie meilleure que celle qu’elle avait connue dans son enfance ; elle n’avait pas besoin d’être plus riche, juste aisée, auprès d’un ami comme Robbe, attaché au même style de vie. Elle serait heureuse, elle le savait, de l’accompagner dans ses dîner de bienfaisance politique, et de charmer les épouses moins intelligentes de ces futurs associés. Elle avait même appris à jouer au golf, elle savait confectionner vingt sept cocktails différents, elle pouvait regarder un match des Minnesota Vikings et comprendre ce qui se passait sans poser de questions.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
luocineluocine   02 octobre 2017
rs, quant à lui, fut stupéfait par ces vieilles scandinaves qui vinrent le trouver à l’église pour lui dire : » Un jeune homme qui prépare le lutefisk comme toi aura beaucoup de succès auprès des femmes ». Or, d’après son expérience, la maîtrise du lutefisk provoquait généralement du dégoût, au mieux de l’indifférence, chez ses rencards potentiels. Même les filles qui prétendaient aimer le lutefisk ne voulaient pas le sentir quand elles n’en mangeaient pas, mais Lars ne leur laissait pas le choix.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
cathulucathulu   29 mai 2017
Après des dizaines d'années passées loin du Midwest, elle avait oublié que cette générosité déroutante était une manie répandue dans cette région.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de J. Ryan Stradal (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de J. Ryan Stradal
Misconceptions about the Midwest | Author J. Ryan Stradal
autres livres classés : cuisineVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Les nourritures livresques : la cuisine dans la littérature

Qui est l'auteur de la célèbre scène où le personnage principal est assailli de souvenirs après avoir mangé une madeleine ?

Emile Zola
Marcel Proust
Gustave Flaubert
Balzac

10 questions
298 lecteurs ont répondu
Thèmes : gastronomie , littérature , cuisineCréer un quiz sur ce livre