AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2803636786
Éditeur : Le Lombard (01/04/2016)

Note moyenne : 3.12/5 (sur 17 notes)
Résumé :
Suite à l'attaque du village viking par les Berserkers et à l'enlèvement d'Aaricia, Thorgal, Sigurd, Ratatosk et d'autres compagnons vikings ont pris la mer. Sur la bateau des Bersekers, une lutte se joue entre leur chef, Moldi-le-furieux et Runa, la mercenaire « Skjaldmö » qu'il avait engagée pour les aider à piller les vikings. En parallèle, Gandalf-le-fou, malgré son statut de roi des Vikings du Nord ridiculement perdu au jeu, ne se laisse pas abattre et tente de... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
svecs
  11 avril 2016
Thorgal est de retour.
Enfin, la jeunesse de Thorgal.
Thorgal est ma madeleine ultime. J'y suis profondément attaché, même malgré les dérives de ces 10 (20?) dernières années. J'ai pour Thorgal une indulgence que je ne m'explique pas.
J'avais bien essayé de m'arrêter lorsque JVH avait abandonné le personnage à Yves Sente. Mais j'y suis revenu. Thorgal et ses mondes.
On a considéré Sente comme le fossoyeur de Thorgal, jusqu'à se faire débarquer.
pourtant, Yann a fit bien plus de mal à Thorgal que le gentil faiseur qu'est Yves Sente et ses formules éculées.
Le premier problème de Yann, c'est qu'il a réussi à me faire me demander s'il n'y avait pas un calembours sous les imprécations de ses personnages. Il a quand même déjà osé invoquer la double hélice de Crick et Watson et, de memoires, tous les bosons de Higgs. Sans être un puriste exalté, j'ai tendance à considérer que les calembours ont autant leur place dans Thorgal que les blagues de pets dans Blake & Mortimer.
On pourra toujours arguer que c'est la marque de Yann.
Mais il pourrait un peu plus se consacrer aux dialogues, parce qu'en deux pages, il explique, employant quasi les mêmes mots, que le "Tyggegumi" est une drogue à base de champignons séchés "qui provoque leur folie meurtrière". Repris quasi à l'identique à 2 pages d'intervalles, j'ai presque l'impression d'un copier-coller d wikipedia.
Pour la pêtite histoire, Tyggegumi est la traduction norvégienne de chewing gum.
Jusque là, ce n'est pas follichon. La jeunesse de Thorgal a définitivement pris le parti d'être une série jeunesse, dans laquelle des adultes épais se font gruger de des gamins malins comme des singes. C'est un choix éditorial.
Mais au terme de cette planche 31, Yann se permet une outrance de trop.
Un personnage, qui accompagne Thorgal, explique sa science des plantes qu'il les utilise pour endormir les gardes du chateau de son père afin de faire le mur...
... et aussi de trousser d'accortes et coquines bougresse.
Le phrase est torchée avec suffisammant de subordonnées pour laisser plâner un doute, mais le sens ne me semble pas mystérieux. Cela s'appelle un viol. Yann illustre parfaitement ce qu'est la culture du viol.
Il preésente cela de manière complètement badine. Un autre compagnon répond "je t'avais mal jugé, tu pourrais devenir un joyeux camarade!"
On me répondra que les moeurs rudes des vikings, bla bla bla, mais c'est de l'humour, on ne peut plus rire de rien...
cette case n'a aucun rôle dans l'intrigue, elle n'apporte rien, est complètement gratuite et véhicule un truc nauséeux.
grand slam pour Yann.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
tchouk-tchouk-nougat
  04 mai 2016
Après l'enlèvement d'Aaricia par Runa et les berserkers, Thorgal et ses deux rivaux pour la main de la belle princesse vikings se lancent à leur poursuite. Pendant ce temps là Gandalf-le-fou tente de faire disparaitre la moindre trace de ce qui c'est passé ce soir là.
J'ai une fidélité et une tendresse infinie pour Thorgal mais j'avoue que "La jeunesse" n'est pas la meilleure des série dérivée. Elle s'adresse probablement a un public plus jeune car le ton y est beaucoup moins sérieux. le couple Thorgal-Aaricia n'est pas au mieux de sa forme, leur grand amour étant traitée de façon assez niaise. ce qui parfois me tape sur les nerfs. Ca manque un peu de finesse dans le propos.
Néanmoins c'est dynamique, il y a de l'aventure et des héros sympathiques. alors ça se laisse lire facilement même si les amoureux des débuts de Thorgal n'y retrouverons pas leur compte.
Commenter  J’apprécie          110
Domichel
  07 novembre 2016
Après sa rencontre avec Runa dans le tome précédent, le jeune Thorgal se retrouve sur un drakkar mené par Sigurd, mais perdu la nuit et en plein brouillard. Runa de son côté, est embarquée avec la petite Aaricia, sur un autre navire en compagnie de Moldi-le-Furieux (!) et ses sinistres Berserkers. Tandis que sur terre, Gandalf-le-Fou extermine ses ennemis avec application tout en poursuivant Hiérulf, le représentant de l'Althing.
À moins d'être passionné à l'extrême par la mythologie viking dont les personnages usent et abusent à grand renfort d'imprécations et d'exclamations, au vu ce ce court résumé, on aura compris qu'il est bien difficile pour le lecteur fidèle de de passionner ou de s'y retrouver, à moins de relire à chaque nouvelle parution, les albums précédents !…
Car c'est non plus, depuis quelques années, une seule saga, mais quatre, en comptant celle de Louve, celle de Kriss de Valnor, ici la Jeunesse de Thorgal, et bien sûr la série-mère Thorgal qui est en panne depuis trois ans au n° 34 (bis) … Les auteurs ont beaucoup d'imagination pour faire vivre toutes ces histoires et les lecteurs bien du courage pour les suivre… Autant on aimait l'origine de Thorgal par Kosinski et Van Hamme même si certains albums étaient un peu en dessous, autant on se lasse de tant d'histoires dont il va être grand temps qu'elles se rejoignent et se terminent.
Et l'on peut légitimement se poser la question de l'intérêt autre que financier de l'éditeur, de faire autant d'albums sur un même sujet, à part Blueberry en son temps qui avait exploité le filon mais avec combien plus de talent !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Tbilissi
  23 février 2018
Cet album suit directement le précédent (Runa) sans ellipse : Gandalf-le-fou cherche à effacer les traces des festivités sanglantes du Sumarblôt, tandis que Thorgal vogue sur les mers, affublés d'accolytes rivaux, à la recherche d'Aaricia, enlevée par Moldi-le-furieux et Runa, la skjalmö de l'épisode précédent.
L'histoire est riche en rebondissements et en action, et pourtant tout sonne creux. Thorgal semble lobotomisé par son amour pour Aaricia, on lui a connu des heures plus glorieuses, et les "super méchants" que sont les Berserkers s'avèrent vite plus empotés que dangereux, plus ridicules et inefficaces qu'effrayants.
Des jurons tels "par les mamelles blêmes de la déesse Hel" ou "par les fausses plumes noires de l'aigle Thiassi" sonnent anachroniques et contribuent à éloigner le ton de cet album de la série originale.
Quelques lueurs, avec Hiérulf qui sort de son habituel rôle diplomatique, et Nigürd dit "Ratatösk" dont l'évolution, quoique très cliché, apporte un peu d'intérêt à l'histoire.
C'est également lors de cet histoire qu'Aaricia est officiellement promise à Thorgal par son père (bien qu'à contre-coeur! ), et ça mon côté fleur-bleue a adoré!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CapitaineBapt
  25 août 2016
Fin du deuxième cycle de la jeunesse de Thorgal... on touche le fond… Une suite sans intérêt, quelconque, sans relief qui ne rehausse malheureusement pas le tome 3… ce fut pénible de lire ce quatrième tome tant les retournements de situations sont mal venues et le déroulement de l'histoire stéréotypé.
Des répliques de séries Z par pelletées à tel point que la brouette des mauvaises idées déborde (Jamais ! Plutôt me trancher moi-même les deux poignets qu'accepter cette infamie / Moi, j'ai une idée / Sacrifiées ?... Non ! Non ! Non ! C'est impossible !...).
Mention spéciale à la scène de la page 37 :
[Sigurd] : Runa ! je…
[Runa] : Oui, sigurd ?! Qu'y-a-t-il ?
[3e case] : Ils s'embrassent langoureusement en croisant leurs épées…
[Résultat] : Navrant, pathétique !
Je vais plutôt relire dans la série mère le tome 7 : L'Enfant des Etoiles ou le tome 14 : Aaricia, cela va me faire le plus grand bien...
Le Lombard, arrêtez le massacre !
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (3)
ActuaBD   23 mai 2016
Yann et Surzhenko développent et prolongent de façon convaincante l’univers créé par Jean Van Hamme et Grzegorz Rosinski. "La Jeunesse" est l’une des mini-séries dérivées les plus inspirées.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
BDGest   18 mai 2016
Il n’y aucune bonne raison de se priver d’un tel plaisir de lecture. Tant que les reprises ou suites auront cette qualité, elles seront légitimes.
Lire la critique sur le site : BDGest
Sceneario   28 avril 2016
Ce récit offre beaucoup de choses et tous les événements se clôturent en un grand final digne de ce nom. Les amateurs d'aventure, de gestes héroïques, d'action et de rebondissements apprécieront cette lecture !
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
DomichelDomichel   07 novembre 2016
- Comment, Femme, oses-tu contester une décision de Moldi-le-Furieux !? En tant que chef, j’ai le droit de m’attribuer la part du butin qui me convient !
- Cette fille ne fait pas partie du butin ! Je l’ai conquise moi-même au jeu d’échecs !
- Prends garde Runa !… Je pourrais facilement oublier nos accords et te fendre le crâne d’un malencontreux coup de hache !
- Est-ce une menace ?
- En voilà assez ! Cette fille me revient : j’en ai décidé ainsi !
- Haaaaa !
- Et moi, j’ai dit non !
- ? !
- Chienne de Skjaldmö !
- Runa, Attention !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
okkaokka   28 décembre 2017
p.19.
- J'aime Aaricia et tu restes mon rival !
- Tu es bien étrange gamin, Thorgal... Tu me fais penser à l'obstinée petite araignée Hamingja qui veut absolument tisser seule la toile de sa destinée... mais méfie-toi, Thorgal ! À chaque fois qu'elle croit l'avoir terminée, un insecte trop gros déchire son mince ouvrage de soie ou un gros crapaud saute dans sa toile pour la dévorer !
Commenter  J’apprécie          30
okkaokka   28 décembre 2017
p.48.
- Pauvre Hiérulf ! C'était la dernière personne du village en qui j'avais entière confiance et qui osait encore s'opposer à Gandalf ! À présent nous comme seuls !
- Non, Thorgal ! Nous ne sommes pas seuls ! … Puisque nous sommes deux.
Commenter  J’apprécie          50
okkaokka   28 décembre 2017
p.20.

Ô vous, nobles filles du dieu Aegir, je vous en supplie... engloutissez ce drakkar maudit et son équipage et évitez-moi le déshonneur d'être livrée aux appétits bestiaux de ces brutes !
Commenter  J’apprécie          30
okkaokka   28 décembre 2017
p.48.
- Ta fille dit vrai, Gandalf ! Si tu persistes à renier toute parole, tout serment, comment nous, tes propres guerriers, pourrions-nous te respecter ?
- Nils Hannsön a raison !
- Je suis d'accord !
- Moi aussi !
Commenter  J’apprécie          20
Lire un extrait
Videos de Roman Surzhenko (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Roman Surzhenko
Les séries parallèles des mondes de Thorgal touchent à leur fin comme celle de Louve ou la jeunesse de Thorgal tandis que la série principale va se poursuivre avec un nouveau dessinateur qui va prendre le relais de Grzegorz Ronsinski. A l'occasion du festival international de la bande dessinée d'Angoulême, nous avons rencontré Roman Surzhenko, l'un des dessinateurs des mondes de Thorgal, pour une interview en français très enrichissante. Il nous parle de son travail sur Thorgal, son pays la Russie et de son actualité à venir dans la BD.
autres livres classés : vikingsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3442 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre