AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2916529829
Éditeur : Editions Terriciaë (01/06/2012)

Note moyenne : 4.8/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Que le peintre le plus insignifiant de l'histoire de l'art ait pu enfanter le tableau le plus convoité du monde, ça suffit à faire naître des vocations. La nouvelle passion de Tonton ? L'art en général, et ce tableau très particulier. Ça l'a pris comme ça, d'un coup. Faut dire qu'il a su pour le prix de revente, et ça a été une révélation. Mais il y a un petit problème. Ce tableau n'est pas dans un musée, ni dans un coffre, ni même au fond de l'eau dans un costume é... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Sharon
  08 août 2015
- C'est une histoire de principe, Donatienne, insista le Boss. Quand je donne un ordre, j'aimerai qu'on m'obéisse.
Et croyez-moi, ce n'est pas gagné. Tout avait pourtant presque bien commencé. Tonton avait réuni son équipe pour ce qui s'annonçait être le coup du siècle. Il ne s'agissait pas seulement de monter un coup pour gagner le plus d'argent possible. Non, cela, c'était déjà fait, et le refaire ne changeait strictement rien au statut de Tonton. Non, là, sa fine équipe allait travailler pour l'art... et l'art, c'est compliqué, surtout quand on imagine que les plus fins connaisseurs de la bande sont Bruno, et Mamour. Pour Bruno, passe encore, mais Mamour est aveugle - seulement, ce sont les deux membres de l'équipe avec des cerveaux en bon état.
En quoi consiste cet "art" ? A dérober un tableau unique en ce qu'il existe en double exemplaire, tous les deux peints par le peintre lui-même, qui n'avait pas craint de se plagier - après tout, on n'est jamais si bien servi que par soi-même, surtout quand on est un artiste que l'on qualifierait volontiers de "confidentiel".
Seulement, il y a un hic, ou une olive dans le clafoutis, pour citer le texte : il faut introduire Gérard dans la place, parce qu'il est le parfait sosie du Vicomte de la Taille. En fait, soyons franc : ce n'est pas seulement un hic c'est... comme un iceberg qui surgirait, mais au beau milieu de la Méditerranée. Non, parce que le charmant vicomte, que Gérard doit "remplacer" est sur le point de se marier, bien qu'il affiche un goût très prononcé pour la gente masculine. Petite précision, toujours utile de nos jours : il épouse une femme, que dis-je, une femme, une duchesse, la duchesse de Rompay-Lérang.
Ce n'est rien de dire que tout se complexifie : il faut le lire pour le croire. Il y a tellement de retournements de situations qu'à la fin, on ne sait pas vraiment quelle était le bon sens - si tant est qu'il y en est un. Oui, l'art est difficile, presque autant que l'enfance de ce cher Gérard.
Un roman, ou plutôt une série de romans - cinq tomes à ce jour - à lire absolument.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
brigitte22
  11 août 2012
Et j'ai retrouvé la fabuleuse petite équipe du "Pire du Milieu" !! Tonton, bien sûr, mais aussi Gérard, au cerveau embrumé, son neveu Pierre guère mieux loti, Bruno, dit le Zébré, et Mamour (l'aveugle :) !), accompagné de son inséparable chien Kiki. Tonton a un nouveau coup en tête, un tableau convoité par un autre malfrat, David Chicaude… Reste à se procurer ce tableau, qui se trouve dans le château d'une famille de la haute société, où va se dérouler un mariage, et dont le marié n'est autre que le sosie parfait de Gérard… C'est une fois de plus furieusement drôle, les personnages qui entrent en scène ont des noms impossibles (à lire tout haut), la baronne Donatienne de Guayrlasse, la duchesse Benoîte de Rompay-Layran, le Docteur Hornaute (pour ce dernier j‘ai dû y réfléchir à deux fois :) ).. Et on se dit qu'encore une fois, tout est bien mal parti …
Drôlissimes à souhait, ces deux romans de Samuel Sutra auront enchanté ma fin de vacances ! Merci à lui !
Commenter  J’apprécie          10
wayana
  20 novembre 2012
Après « le pire du milieu », Samuel Sutra remet Tonton et ses acolytes en selle avec « Les particules et les menteurs ».
Ce coup-là est le coup du siècle, foi de Tonton ! Va falloir fricoter avec la particule pour arriver à ses fins. J'm'explique : le gros Gérard, bras gauche de Tonton, ressemble fort à un gars au sang bleu qu'on nomme le Vicomte de la Taille, celui-là même qui possède un tableau au doux nom de « Dame aux Godasses » très recherché par un collectionneur aux activités troubles.
Le plan est simple : le gros Gérard devient le Vicomte, et une fois dans la place, on récupère ledit tableau. Un plan sans faille, du tout cuit. Reste à peaufiner l'art et la manière, ce ne sera pas sans l'aide précieuse de la baronne Donatienne de Gayrlasse, figure incontournable de la noblesse rescapée.
Et je me suis ré-ga-lée !
Dès lors que commence cette aventure, la verve pimentée, l'éloquence drolatique de Samuel Sutra ne s'arrêtera que 144 pages plus loin. C'est du non-stop de métaphores alambiquées, de dialogues facétieux et de situations burlesques à souhait.
« - Vous faites chier, les gonzesses. Vous changez d'avis comme de culotte. Avec toi, je pensais avoir de la marge, mais maintenant si ton côté chiant l'emporte sur l'hygiène, où on va ?! »
« le regard encore englué de châssis grumeleux, Gérard s'étira dans un grognement de bête, lâchant au passage une louise retentissante qui aurait fait pleurer de jalousie Maurice André au mieux de sa forme. »
Moi, Tonton, il me fait du bien. C'est du polar anti-déprime, on devrait pouvoir l'obtenir sur ordonnance. Si vous ne connaissez pas encore Samuel Sutra, il faut y remédier urgemment, question de santé publique !
Lien : http://aupouvoirdesmots.cana..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          12
neluay
  27 août 2013
Difficile de donner un avis sur un tel roman ! « les particules et les menteurs » est le deuxième roman de Samuel Sutra, précédé de « le pire du milieu » puis succédé de « Akanguetno et sa bande » celui-ci de déroge pas à la règle. C'est hors du temps, quand on pense à Tonton, bien sûr on ne peut pas s'empêcher de penser au film « les tontons flingueurs » qui reste culte, et bien c'est roman reflète l'état d'esprit ! le langage surtout et le bien qu'on en ressent à la lecture tant ça défoule de rire !
Ce qui est important de noter, c'est qu'il est quasi impossible de savoir ce qui va se passer ! Tant les gaffes, les erreurs des personnages, les situations qui se bousculent sans savoir d'où ça va tirer en premier, c'est un délice ! Même le pauvre Tonton se demande toujours ce qui va lui tomber dessus ! Rien ne se passe jamais comme prévu et pourtant… Mais quand même… Bien que… Je ne vous en dit pas plus, ce serait vous gâcher la surprise !

Lien : http://pasionlivres.blogspot..
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
SharonSharon   03 mai 2015
- C'est une histoire de principe, Donatienne, insista le Boss. Quand je donne un ordre, j'aimerai qu'on m'obéisse. Quand je demande qu'on assaisonne UN gars, je veux pas entendre qu'il en a défoncé une demi-douzaine et que ces deux cons me les ont éparpillés entre Bastille et République.
Commenter  J’apprécie          10
samuelsutrasamuelsutra   14 septembre 2012
Gérard a eu une enfance difficile. Difficile surtout pour les autres.
Commenter  J’apprécie          20
Video de Samuel Sutra (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Samuel Sutra
Samuel Sutra, "Kind of black", Éditions Terriciae, 1er juin 2013.
autres livres classés : truandsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
14887 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre