AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Jean Autret (Traducteur)
EAN : 9782856165485
467 pages
Presses de la Renaissance (29/06/2007)
3.96/5   14 notes
Résumé :
A trente-sept ans, le 27 juillet 1890, Van Gogh se suicide. En cette année du centenaire de sa mort et de la grande rétrospective d'Amsterdam, le livre de David Sweetman renouvelle la vision, souvent stéréotypée, de cet artiste légendaire.
Peintre le plus célèvre des Temps modernes, Van Gogh a donné lieu à beaucoup de littérature. Aujourd'hui, alors que ses oeuvres jamais vendues de son vivant crèvent tous les plafonds des ventes aux enchères, il est salutair... >Voir plus
Que lire après Une vie de vincent van goghVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Beaucoup de livres ont paru sur Vincent van Gogh. Celui-ci est une biographie de462 pages.

Vincent van Gogh est décédé à l'âge 37 ans, laissant derrière lui d'innombrables peintures. Il a peint à un rythme effréné au cours des deux années ou il a vécu à Paris et des deux années dans le midi de la France. Les septante derniers jours de sa vie, il les passera à Auvers-sur-Oise, commune située à une trentaine de kilomètre au Nord-Ouest de Paris. le Dr Gachet, ami de Paul Cézanne et lui-même peintre amateur prendra soin de van Gogh grâce à quoi il réalisera encore de nombreuses peintures durant cette période.

Vincent van Gogh fils et petit-fils de pasteurs naquit à Zundert situé aux Pays-Bas dans le Brabant septentrional.

Son plus grand désir était de suivre une formation de théologie pour devenir Pasteur. Il suivi ces études à deux reprises, une fois à Amsterdam, une autre fois à Laeken (Bruxelles). Il échoua chaque fois. Ce n'était pas un fils facile. Son père qui se souciait de son avenir l'envoya en Angleterre. Ensuite il travailla à la Haye, à Paris suite au bon office de trois de ces oncles dans des galeries d'arts. Instable qu'il était, il n'y est pas resté. Alors son père a espéré qu'il puisse faire carrière dans une librairie de Doordrecht. Là encore, Vincent donna sa démission au bout de trois mois à la satisfaction de son patron car il ne convenait pas. Alors Vincent est revenu sur l'idée qu'il voulait évangéliser. Un stage d'essai non rétribué lui a été proposé dans le borinage. Il s'est installé dans le village de Cuesmes près de Mons en Belgique. Là il a voulu quitter sa logeuse pour vivre dans l'inconfort d'une maison de mineur. Jamais aucun ecclésiastique n'a été si loin. Il prenait l'initiative de faire ce qu'on n'attendait pas de lui. Il est même descendu dans la mine à 700 mètres de fond pour vivre de façon précaire comme les mineurs décrits par Emile Zola dans Germinal.

Sous la pression de ses parents, Vincent retourne à Etten aux Pays-Bas. Il y reste désoeuvré. Une dispute éclate entre son père et lui, si bien que ce dernier pense le mettre dans un asile en campine anversoise.

Il faut reconnaitre que Vincent connaissait assez bien le français, l'anglais et l'allemand en plus de sa langue maternelle qui était le Néerlandais.

Vincent commence sa carrière d'artiste alors qu'il a presque vingt-huit ans. C'est par cette carrière d'artiste que j'ai commencé l'exposé. Il a tellement déménagé qu'il est difficile à suivre.

Je me suis particulièrement intéressé à la vie de Vincent van Gogh avant qu'il se lance essentiellement dans la peinture. Si je m'intéresse à sa peinture, je ne suis pas un spécialiste en art. J'aurais pu espérer que ce livre me donne envie d'en savoir plus sur les peintures de van Gogh. Pour cela ce n'était pas le bon livre. le dernier tier du livre est consacré à la période qu'il a passé en Provence. Il me semble que l'auteur aurait dû rester sur l'essentiel. le fait de se disperser ne rend pas la lecture agréable. Bien que la période que Van Gogh a passé en Provence était féconde en peinture on a difficile d'en avoir un aperçu. Ses oeuvres sont inscrites en italique et il y a lieu de tourner de nombreuses pages pour les repérer.

La bibliographie est abondante (Facteur de dispersion).

J'aime cerner le contenu d'un livre en parcourant les titres des chapitres et ici des titres du genre : Une toile vierge ― L'effondrement ― Prie, mon âme ― Sous un soleil de soufre ― Vert foncé, noir et rouge feu, ne laissent rien présager. Pour le dernier tiers du livre, en tous cas, déception !

Au centre du livre, il y a vingt-deux pages d'illustrations, qui sont des portraits, des paysages et certaines de ses oeuvres.

Commenter  J’apprécie          170
Cette biographie est vraiment très passionnante. J'ai appris tout plein de choses sur ce peintre. le récit est détaillé, assez touffu.
Il aimait la lecture, notamment Victor Hugo et Zola. Il a aimé "Germinal", "l'oeuvre" et "les misérables" entre autres.
Quand vous finissez ce livre, vous avez envie de revoir ses peintures et vous en comprenez davantage le contexte.
Par ailleurs, on apprend qui était son entourage, ses influences, ses rencontres, sa formation artistique.
C'est impressionnant à quel point il était difficile à cette époque de vivre de son art. Il est consternant d'imaginer combien Van Gogh est apprécié aujourd'hui et d'imaginer à quel point il vécu toute sa vie misérablement en ne parvenant presque pas à vendre ses oeuvres malgré beaucoup de persévérance.
Ce qui m'a touché aussi c'est combien, lui, être sensible et vulnérable fut victime de méchancetés et de jugements hâtifs.
Commenter  J’apprécie          190
On aime ou on n'aime pas van gogh, moi je sublime ses tableaux, exposition à Arles magnifique, je suis restée bouche bée devant ses peintures.

J'aime sa folie, ses exentricités. J'ai donc aimé cette biographie car elle nous explique bien les complexités de ce peintre et ce qui l'a mené à sa folie.
Commenter  J’apprécie          231
Une vie de Vincent van Gogh est une biographie à la fois très documentée et très plaisante à lire.
C'est dans un style enlevé que David Sweetman nous révèle, notamment, les années de formation à la Haye, à Londres et chez les mineurs du Borinage.

Passionnant. Épatant pour tous ceux qui aiment l'art et les artistes.

Ce livre, que j'ai  dévoré  comme un roman, a aussi le grand mérite de faire voler en éclat la théorie selon laquelle nombre de chefs  d'oeuvres de Vincent VG seraient le fruit de son aliénation.

Enfin, il nous montre pourquoi le peintre se considérait comme un homme de tradition, et non pas le peintre de la rupture.
Commenter  J’apprécie          90
Excellente biographie, complète et solidement argumentée sur la vie de l'artiste. La jeunesse de Vincent est bien documentée et montre les errances du peintre avant d'arriver à Paris chez son frère en 1886, avant l'explosion de couleurs en Provence.
Lien : http://www.httpsilartetaitco..
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
Il se dirigeait vers le Louvre où il se retrouvait en compagnie de milliers d'autres visiteurs qui avaient, eux aussi, choisi ce jour-là parce que l'entrée était gratuite. Il arrivait fréquemment que des étudiants, et aussi des artistes chevronnés, plantent leur chevalet dans les galeries pour copier les chefs-d'oeuvre des grands maîtres, car on considérait encore que c'était la meilleure méthode pour apprendre à peindre.
On s'arrêtait pour les regarder car cela faisait autant partie de la visite que la contemplation des tableaux célèbres.
Commenter  J’apprécie          100
Les préparatifs de l'Exposition universelle de 1889 allaient bon train. Les quatre énormes jambes d'acier d'une tour étrange allaient se dresser (...) c'était la dernières création de Gustave Eiffel, alors que Bartholdi venait de remporter un succès éclatant en réalisant la statue de la Liberté, laquelle, à la grande fierté des Parisiens, avait aussi dominé leurs demeures avant qu'on la démonte pour l'expédier à New York.
Commenter  J’apprécie          130
On acceptait de le mettre à l’essai dans les houillères comme assistant non rétribué. Si son comportement permettait de penser qu’il s’assagissait enfin, on lui donnerait un poste temporaire au début de l’année suivante. Evidemment les tâches auxquelles serait confronté Vincent seraient les plus ingrates qu’un ecclésiastique chrétien eut jamais à effectuer. […]. Vincent obtenait enfin ce qu’il désirait depuis si longtemps : l’occasion de faire ses preuves, de montrer son dévouement au service des humbles.
Commenter  J’apprécie          70
Les seuls sujets offerts par le minuscule logement de Théo n'étaient guère que des vases de fleurs, mais Vincent se mit au travail avec un enthousiasme retrouvé : il allait peindre plus de trente vases de fleurs différents en une seule année, sans compter les études de tournesols aux proportions un peu surprenantes qu'il effectua également.
Commenter  J’apprécie          90
Les artistes qu’il fréquentait appréciaient sa compagnie et l’invitaient à venir dans leur atelier, mais il marquait à leur égard une certaine distance car, par nature, il aimait l’isolement, l’étude et la religion. Il avait encore la passion de la lecture et, à cet égard, la ville de La Haye était un endroit idéal. En tant que siège du corps diplomatique, la cité comportait des librairies où abondaient les livres les plus récents publiés à Londres ou à Paris.
Commenter  J’apprécie          60

autres livres classés : évangélisationVoir plus
Les plus populaires : Non-fiction Voir plus

Lecteurs (56) Voir plus



Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1675 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre

{* *}