AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782020613538
466 pages
Éditeur : Seuil (08/03/2007)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 2 notes)
Résumé :
C'est à minuit dans la nuit du 14 au 15 août 1947 qu'est née une nouvelle nation. L'Inde compte aujourd'hui dix-huit langues officielles et vingt-deux mille dialectes, un milliard trente millions d'habitants, 35 % d'analphabètes et c'est pourtant le deuxième réservoir de savants et d'ingénieurs du monde. Tous les grands sujets qui ont marqué ce pays au cours des soixante dernières années sont ici abordés: la politique d'autarcie économique suivie par la libéralisati... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
HevalHeval   02 mai 2012
L'indépendance de l'Inde marqua le début de l'ère de la décolonisation. Toutefois de nombreux pays n'obtinrent leur liberté qu'à la suite de luttes violentes et sanglantes. D'autres peuples sont tombés sous la botte des envahisseurs, ont été dépossédés de leurs terres ou contraints de fuir dans la terreur leurs demeures ancestrales. Pour eux, la non-violence n'était pas un choix valable. Elle ne pouvait se révéler efficace que contre des adversaires qui étaient vulnérables à la perte de leur autorité morale, ou bien envers des gouvernements qui étaient réceptifs aux pressions exercées par l'opinion publique nationale et internationale, et étaient susceptibles d'admettre leur défaite pour éviter la honte. A l'époque même de Gandhi, la non violence n'aurait rien pu faire pour sauver les juifs de l'Allemagne nazie - ils disparurent dans les chambres à gaz dans l'indifférence générale.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
HevalHeval   30 avril 2012
Ainsi, le concept de non-violence, comme beaucoup d'autres formés à partir d'une négation, tels que la non-coopération et non-alignement, signifie bien davantage que le déni d'un contraire. La non-violence est bien plus que l'absence de violence. La non-violence était une façon de faire valoir la vérité en choisissant de souffrir plutôt que d'infliger la souffrance à l'adversaire. Il était essentiel d'accepter pleinement là sanction afin de prouver la force de ses propres convictions.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
HevalHeval   02 mai 2012
Le pouvoir de la non-violence s'exprime dans l'affirmation de l'homme qui dit: " Je m'inflige une punition pour vous montrer que vous êtes dans votre tort." Mais une telle déclaration a peu d'effets sur ceux qui ne se soucient guère d'être dans leur tort et ne cherchent qu'à punir, que l'on soit ou non en désaccord avec eux. A leurs yeux, l'acceptation de châtiment est la manière la plus simple de remporter la victoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
HevalHeval   10 mai 2012
Je suis croyant, à l'exception d'une brève période d'athéisme adolescent (qui apparaît lorsque l'on découvre la rationalité et disparaît lorsqu'on en reconnaît les limites et que l'on prend conscience que le monde offre trop de mystères extraordinaires auxquels la science n'a pas de réponse).
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : indeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La littérature indienne : etes-vous intouchable ?

Quel est le nom de l'ancienne propriétaire de la maison qu'occupe le couple dans "Loin de Chandigarh" de Tarun Tejpal ?

Fizz
Karine
Catherine
Angela

10 questions
85 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature indienne , indeCréer un quiz sur ce livre