AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782266268639
Pocket Jeunesse (07/09/2017)
3.74/5   54 notes
Résumé :
Matthew a 10 + 3 ans (il déteste le chiffre 13). Il souffre de TOC, porte des gants en latex et ne mange que des plateaux-repas sous cellophane. Obsédé par les germes, il vit reclus dans sa chambre. Sa seule occupation : espionner les allées et venues des voisins. Jusqu'au jour où le petit Teddy, âgé de 15 mois, est porté disparu. Avec Melody, sa voisine rigolote et un peu pot de colle, Matthew va mener l'enquête... et s'aventurer dans le monde extérieur
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (43) Voir plus Ajouter une critique
3,74

sur 54 notes

book-en-stock
  01 août 2018
Premier roman de l'auteure, une histoire qui sonne juste.
Matthew est un collégien qui ne parvient plus à se rendre à l'école depuis plusieurs mois et reste reclus dans sa maison, principalement sa chambre et le bureau. Atteint de TOC (Troubles Obsessionnels Compulsifs) il a peur des microbes et se lave constamment les mains. le mal empire et il se sent obligé de tout laver autour de lui. Dans les moments de répit, il observe ses voisins de l'impasse.
Un jour, un enfant disparait. Matthew est la dernière personne à l'avoir vu. Il veut mener son enquête mais comment faire s'il ne peut plus sortir de chez lui ? Pourra-t-il revenir à une vie normale ? Pourquoi souffre-t-il de ces TOC ?
Ecrit à la première personne, ce récit est aussitôt prenant et on s'attache vite à ce jeune personnage. Il a un regard aiguisé sur le monde qui l'entoure et soulève plus d'une fois les manques de logiques, non sans humour.
L'intrigue tourne autour de son quotidien difficile : ses craintes et obsessions, l'incompréhension de ses proches, le début d'une thérapie, des éléments du passé portés à notre connaissance progressivement. Puis l'enquête sur la disparition de l'enfant apporte un rebondissement. Tous les habitants de l'impasse sont bouleversés, le quartier est en émoi. Les TOC redoublent d'importance…
Chaque personnage du voisinage est bien caractérisé et dépeint par Matthew avec sa touche personnelle et son ressenti.
J'ai trouvé l'ensemble très crédible, fort bien construit avec un crescendo d'intérêt et d'émotions au fil des pages. La fin est attendrissante avec un passage poignant.
Un roman jeunesse réussi sur un sujet pas facile à traiter, qui n'est pas sans rappeler « le bizarre incident du chien pendant la nuit » de Mark Haddon qui porte sur une autre maladie, l'autisme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
Saiwhisper
  18 juillet 2018
Contrairement à tous les avis positifs que j'ai vu circuler sur la toile, je n'ai pas eu de coup de coeur pour cette lecture. Certes, certaines réflexions sont amusantes, les personnages sont touchants, l'enquête est prenante, les thématiques abordées sont intéressantes cependant, je m'attendais à mieux. Les ressentis étaient vraiment unanimes sur cet ouvrage, si bien que je pensais être transportée comme tous les lecteurs… D'ailleurs, j'ignore si les jeunes lecteurs sauront apprécier cette ambiance. Il faudrait que je teste avec mes ados de la médiathèque… Malgré ma petite déception liée aux critiques élogieuses, je dirais que cet ouvrage vaut quand même le détour…
« L'histoire du garçon qui voulait vivre dans un bocal » commençait de façon très atypique, puisque le personnage principal n'est pas comme tous les enfants : il est totalement hypocondriaque et atteint de troubles obsessionnels compulsifs ! Vivant reclus dans sa chambre, il évite tout contact avec les autres. Il ne va donc pas à l'école, ne fait jamais de câlins et n'a aucune marque d'affection à l'égard de ses parents. Ses repas sont toujours des plateaux sous vide tandis qu'il porte des gants protecteurs en permanence. Lorsque quelqu'un le touche, même à travers un vêtement, il court se laver six à dix fois. Quand on pose le pied sur la moquette de sa chambre, il sort directement les produits ménagers pour tout effacer. La présence de son chat sur le lit le paralyse. C'est simple : tout ce qui peut le rendre malade ou contenir des microbes, il en a peur ! Cette crainte et cette obsession de la santé sont des sujets rarement traités en littérature jeunesse/ado. J'ai donc été charmée par cette originalité. de plus, lorsque l'on regarde certains documentaires, on constate que le comportement de Matthew est crédible. Ses tocs sonnent malheureusement justes… D'ailleurs, sans trop en dire, même si l'adolescent va surmonter sa phobie à plusieurs reprises, j'ai aimé le fait qu'il ne soit pas guéri à la fin de l'aventure… Cela aurait été trop simple et peu réaliste. J'ai donc apprécié le fait que Lisa Thompson ne joue pas la carte de la facilité en proposant un personnage plein de tocs, de peurs et de tracas qui reste fidèle à lui-même jusqu'au bout. Alors, certes, ce n'est pas facile de s'identifier à Matthew ou de s'attacher à lui toutefois, le jeune homme est assez touchant. Sa fragilité ainsi que ses remords concernant Callum, son petit-frère décédé, m'ont beaucoup émue.
En plus du côté hypocondriaque du narrateur, l'auteure a opté pour des personnages secondaires complexes et qui sortent de l'ordinaire. Jake Bishop est un voisin du même âge de Matthew. Autrefois son meilleur ami, il a tourné sa veste et s'est révélé être un véritable tyran. Découvrir son passé et pourquoi il est devenu ainsi m'a plu. Une fois encore, Lisa Thompson a choisi de sortir des sentiers battus en proposant un physique atypique à cet antagoniste. Il y a également la petite Melody Bird, une adolescente adorable, loufoque, pétillante et bavarde qui dissimule un secret aussi surprenant qu'atypique ! Même si on en sait peu sur elle ou sur sa famille, j'ai adoré cette demoiselle qui apporte un véritable vent de fraîcheur au récit ! Hélas, ces deux jeunes manquent cruellement de consistance. Je sais bien que l'on est sur de la littérature jeunesse et que l'on a plutôt tendance à développer l'intrigue au dépens du reste… Mais tout de même, je m'attendais à ce que l'on exploite davantage Jake et Melody ! C'est regrettable de les survoler comme cela, car ils sont très intéressants et apportent une touche insolite au roman.
L'enquête, qui arrive une fois le premier tiers du livre passé, est assez bien construite. L'auteure a d'abord pris le temps d'installer le contexte en présentant le voisinage, les spécificités de son héros et l'intégration de Casey et Teddy, les deux bambins qui vont être au coeur de l'intrigue. En effet, un jour, le petit Teddy disparaît mystérieusement… Quelqu'un l'a enlevé… Or, le dernier témoin n'est autre que Matthew qui a vu le bébé depuis la fenêtre de sa chambre. Cette histoire va le toucher, si bien qu'il va partir enquêter… D'abord depuis son cocon via son PC, puis dehors, aux côtés de la petite Melody… L'avancée des recherches se fera lentement, mais sûrement. le rythme n'est donc pas haletant néanmoins, la tension ne baisse jamais et reste constante. Petits comme grands lecteurs devraient donc être pris par le récit. Celui-ci est entrecoupé de mails (des échanges entre les trois ados) ou de notes tirées des carnets de Matthew. Tous ces éléments rendent la lecture fluide et agréable. Ce polar jeunesse/ado a donc beaucoup de qualités et mérite les avis positifs qui circulent sur la toile… Cependant, je m'attendais à quelque chose de plus exceptionnel. Je reste tout de même globalement satisfaite, notamment grâce aux thématiques développées derrière l'enquête. Pour un premier roman, c'est vraiment bien ! Merci à Mikasa pour la découverte.
Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          202
BOOKSANDRAP
  28 août 2017
> https://booksandrap.wordpress.com/2017/08/28/lhistoire-du-garcon-qui-voulait-vivre-dans-un-bocal-lisa-thompson/

Alerte coup de coeur ! Alerte petite pépite qui se dévore en une seule fois ! Waou qu'elle surprise ce bouquin. Je ne m'attendais clairement pas à autant apprécier cette histoire. A vrai dire je ne savais pas vraiment dans quoi je me lançais. J'avais lu le résumé il y a quelques mois et depuis je ne m'y étais pas de nouveau attarder. Un peu à l'aveugle je me plongeais dans les premiers chapitres de ce roman jeunesse... Et quelques heures plus tard j'en ressors complètement bouleversée, les larmes aux yeux et la gorge serrée.
Comme bien souvent quand les histoires sont des coups de coeur pour moi j'ai envie de vous dire de vous lancer les yeux fermés, de le tenter, de ne pas trop faire attention aux avis sur la toile mais d'y aller, de vous faire votre propre avis. Bien évidemment il vous en faut plus. Pourquoi ce livre ? Pourquoi je l'ai tant aimé, pourquoi il m'a tant touché ? J'ai souvent du mal à exprimer ce que je ressens quand un livre me fait cet effet. Mes idées s'embrouillent, les mots m'échappent… Je vais tout de même essayer de faire au mieux pour vous convaincre de donner sa chance à ce petit bijou de la littérature jeunesse. On y va ?

Je ne sais pas vous mais un bon roman passe d'abord par des bons personnages, bien construits, intéressants et complexes.
Autant vous dire que Matthew fait partie de ces personnages qu'on oublie pas. Il est terriblement attachant. Atteint d'obsession maladive il ne va plus à l'école et reste à la maison par peur d'attraper des maladies. Il me semble, si je ne dis pas de bêtises, que c'est la première fois que je rencontrais cette maladie dans un roman. Troubles obsessionnels compulsifs. TOC. J'ai vraiment adoré cet aspect du livre. J'ai aimé le fait qu'on aborde des thèmes importants comme celui-ci et qu'on le fasse aussi bien. On est loin du récit enfantin et lisse dont certains peuvent avoir peur. C'est une histoire mature et structurée. le fait de rencontrer un personnage comme celui-ci, adolescent, fragile et à la fois si courageux, apportait vraiment une dimension plus profonde et plus dense à l'histoire. J'ai trouvé ça hyper bien foutu, amené de manière intelligente, de sorte à ce que des jeunes entre 10 et 13 ans n'ai aucune difficulté à comprendre et à appréhender ce trouble qui pourri la vie de Matthew. Qu'est-ce que j'ai aimé cette histoire. On suit le quotidien de dernier, son mal être, comment lui voit le monde et les menaces qui le peuplent et en même temps on à l'occasion de voir comment les parents de Matthew eux, vivent la situation et les TOC de leur fils. Certains moments étaient vraiment déchirants, je comprenais leur douleur de ne pas pouvoir frôler leur fils, de le voir rester à la maison de peur d'attraper une maladie et en même j'ai été en colère par moments de les voir perdent patience et de ne pas comprendre ce qui le ronge tant.

Mais ce roman ne tourne pas qu'autour de Matthew, mais bien d'une disparition mystérieuse…
Je pense que vous devez savoir maintenant que les enquêtes, les affaires policières, tout ça c'était ma came. J'ai bien évidemment été raaaaavie de retrouver dans ce young-adult un côté thriller. Je vous resitue : Matthew est à sa fenêtre, observant ses voisins comme tout les jours. Teddy quant à lui, le petit voisin de deux ans et demi, joue dans le jardin de son grand-père. le lendemain, panique générale Teddy à disparu. le petit s'est-il perdu ? A-t-il été enlevé ? Qui sont les suspects ? Notre jeune héros se voit contraint de partir à l'aventure et s'aventurer à l'extérieur pour résoudre l'enquête…
Cet aspect policier était vraiment inattendu et apporte un rythme certain. Et pourtant même si durant les 100 premières pages on nous introduit simplement l'univers sans réellement entrer dans le vif du sujet, je peux vous assurer qu'on ne s'ennuie pas une seconde. La plume est entraînante, les chapitres assez courts. On a constamment envie de découvrir ce qui va se passer ensuite, ce qui fait qu'il est très difficile de le lâcher. Bien évidemment ça reste très léger, rien de traumatisant ou réellement thriller rassurez-vous, mais néanmoins ça reste surprenant. On nous envoi constamment sur des mauvaises pistes, faisant douter le lecteur sur l'identité du coupable.

« L'histoire du garçon qui voulait vivre dans un bocal » n'est pas seulement un bouquin jeunesse policier traitant de trouble obsessionnel compulsif. C'est aussi bien plus que ça. Et je ne pourrais pas vous parler de tout sans vous gâcher le plaisir de le découvrir par vous-même. C'est un récit bourré d'émotions, qui vous fera peut-être pleurer si vous êtes un petit coeur d'artichaut, qui vous réchauffera ou brisera le coeur, vous fera sourire et qui sait, vous redonnera peut-être espoir. On y aborde aussi le deuil, l'amitié et la culpabilité et encore une fois je ne peux que tirer mon chapeau à Lisa Thompson qui à su, en seulement quelques centaines de pages me faire croire à son histoire. C'est un premier roman terriblement réussi, qui n'est bien évidemment pas parfait, mais qui à mes yeux, est un joli bijou.
J'espère vous avoir donné envie de vous y intéresser, c'est une histoire visant un jeune lectorat avant tout, il faut garder ça en tête, et malgré tout, les thèmes sont abordés avec profondeur et justesse …
Je vous le recommande chaudement !

Lien : https://booksandrap.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
letilleul
  04 janvier 2018
Un joli thriller qui se lit rapidement et est rondement mené. La traduction de l'anglais donne une ambiance à la lecture très Agatha Christie. le héros est confiné dans 20 m2 et atteint de TOC va mener une enquête pour retrouver Teddy, un bébé de quinze mois.
Un roman psychologique réaliste et sensible qui permet de porter un regard différent sur les TOC, une maladie psychologique lourde et handicapante puisqu'elle enferme au quotidien «ses victimes» dans des rituels immuables.
Il y a beaucoup d'humour et d'émotions dans ce roman pour une enquête bien ficelé.
Commenter  J’apprécie          190
Cannibalecteurs
  16 novembre 2018
Par Natalia
Matthew peureux mais courageux.
Lisa Thompson : "L'histoire du garçon qui voulait vivre dans un bocal" est son premier roman.
C'est l'histoire de Matthew Corbin. Il a 10+3 ans autrement dit 13 ans mais il déteste le nombre 13. Il souffre de troubles obsessionnels compulsifs. Lui et les microbes c'est la guerre, il passe son temps à tout nettoyer et va même jusqu'à ne plus aller à l'école. Mais le jour où Teddy disparait, c'est le chaos ! Il va mener une enquête avec Melody, découvrira-t-il qui a kidnappé Teddy ?
Ce livre est un roman d'aventure. Il m'a plu car on découvre que même avec une "phobie" on peut arriver à ses fins, il est mouvementé, réaliste, intéressant, étonnant, il fait réfléchir.
Je le recommande pour ceux qui aiment les enquêtes.
Mon passage préféré :
"N'attends jamais que l'orage soit passé il faut que tu sortes et que tu danses sous la pluie".
Commenter  J’apprécie          60


critiques presse (1)
Ricochet   28 septembre 2018
Un roman psychologique réaliste et sensible sur les TOC, une maladie psychologique lourde et handicapante puisqu'elle enferme au quotidien «ses victimes» dans des rituels immuables. Heureusement, ça se soigne !
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
letilleulletilleul   04 janvier 2018
M. Charles avait un coup de soleil pile sur le sommet du crâne.
J'avais une vue plongeante sur lui, tandis qu'il passait en revue ses roses,
Agitant les plus grosses pour en faire tomber les pétales. Sa calvitie, rouge tomate,
était couronnée par des cheveux blancs duveteux. Il aurait dû porter un chapeau
Par cette chaleur, Mais je suppose qu'on ne sent pas le soleil vous brûler quand on est autant occupé.
Moi je me.en suis aperçu.
Je remarque beaucoup de choses quand je regarde par la fenêtre.
Je ne fais rien de mal.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
SaiwhisperSaiwhisper   17 juillet 2018
J'avais une boule dans le ventre, comme à chaque fois que maman ou papa mentionnait Callum. La culpabilité me ronge comme un scarabée noir qui rampait dans mes intestins.
Il y a des jours où j'ai envie de plonger la main dans mon ventre pour en arracher cet insecte. Je le jetterais au sol. Ses petites pattes se mettraient à s'agiter dans l'air, et je serais miraculeusement libéré de toutes mes peurs, libéré de ma culpabilité. Mais le scarabée reste là, endormi. Il guette le moment où je commencerai à me détendre alors il se remettrait à ramper.
Scritch. Scritch. Scritch.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
4D_Quintin4D_Quintin   07 novembre 2018
Pendant que Teddy cueillait des pétales, M.Charles était en train de faire une petite sieste dans son fauteuil. Moi, j'étais en train de nettoyer ma chambre,quand, à 14h37, j'entendis crier dans le jardin.

-Teddy! Teddy! Où es-tu ? Viens voir grand-père, sors de ta cachette. Je regardai dehors et vis la calvitie rouge de M.Charles.Le vieil homme était debout sur la terrasse, les mains sur les hanches. -Il se passe quelque chose, dit-je au lion. - Teddy! Teddy! Viens ici tout de suite!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
SaiwhisperSaiwhisper   17 juillet 2018
A : Matthew Corbin
De : Melody Bird
Sujet : J'ai eu tort
Je pensais que toi, justement, tu comprendrais.
Nous ne sommes pas si différents, toi et moi, Mattew.
Nous sommes tous les deux des âmes solitaires. On ne rentre pas dans les cases. Du moins, je n'essaye pas de me faire passer pour quelqu'un de normal.
Commenter  J’apprécie          40
SaiwhisperSaiwhisper   17 juillet 2018
- Tu es en train de détruire notre famille, Matthew. On n'en peut plus.
Elle alla rejoindre papa dans le jardin. Il était près de ses haricots. Elle l'enveloppa de ses bras , et ils restèrent ainsi enlacés.
J'avais toujours l'œil du lion au fond de ma poche, pourtant je me sentis horriblement seul.
Commenter  J’apprécie          40

autres livres classés : tocVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura




Quiz Voir plus

L'histoire du garçon qui voulait vivre dans un bocal

Quel est le nom du psy de Matthew ?

Docteur Rhade
Docteur Rate
Docteur Rhodes
Docteur Ride

5 questions
5 lecteurs ont répondu
Thème : L'histoire du garçon qui voulait vivre dans un bocal de Lisa ThompsonCréer un quiz sur ce livre