AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2360401319
Éditeur : Artège (02/05/2016)

Note moyenne : 4/5 (sur 4 notes)
Résumé :
[LIVRE RELIGIEUX]

Le témoignage du fondateur l'association caritative catholique Le Rocher créée à Bondy, banlieue du nord-est parisien. Il raconte le parcours qui l'a conduit à cet engagement, motivé par la foi et le désir de protéger les plus démunis.
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (3) Ajouter une critique
cannibalector
  16 juin 2016
Dans son enfance et adolescence, cyril a habité les zones grises de Bondy, de Mantes et d'Argenteuil. Les zones grises sont pour les géographes et urbanistes les zones limitrophes aux grandes cités: même hyper, même école, même infrastructure sportive et sociale, c'est juste l'arrèt de bus avant, la station de métro avant celle qui fait peur. Leur niveau de vie est juste en deça de la moyenne nationale ( 2700 euros pour un couple et deux enfants- insee 2014-) donc beaucoup plus riche que les habitants des cités mais incapables de se payer un loyer en centre ville: bourge pour l'un et racaille pour l'autre. Ces populations ont été le vivier électoral du parti communiste ( les banlieux rouges) puis maintenant du front national.
Mais je m'égare, Cyril Tisserant ne parle parle pas de politique mais d'amour , d'union : il s'agit d'un homme qui n'a jamais voulu comprendre pourquoi un salaire différent, une culture différente, des origines ethniques ou des couleurs de peau empechaient d'être tout simplement bien ensemble. Faisant du karaté en plein coeur de la cité du val Fourré, il s'éclatait avec ses potes mais il ne comprenait pas pourquoi, arrivé sur la dalle, il se retrouvait seul en territoire ennemi. Bilel venait juste d'arriver de son bled algérien et cyril et lui sont devenus amis, ils partageaient avec le même enthousiasme couscous et thé, tête de veau et coca de leurs parents respectifs.Un jour, Bilel invita Cyril à un concert de raî au Val Fourré, Cyril était la seule "face de craie". Cyril fut juste expulsé mais Billel passa 3 mois à l'hosto: il fallait bien lui apprendre les règles de la cité!
Cet événement, et une conversion à la foi catholique décidérent Cyril de batir, dans ces cités une " civilisation de l'amour" selon les paroles de Jean Paul II.
Après s'être marié, il emmenagea à la " tour bleue": la pire barre de la cité de Bondy nord; de porte à porte en porte à porte, d'échanges en échanges, ils s'intégrèrent plus ou moins facilement dans la cité, creèrent demultiples activités sportives et manuelles pour les enfants, visitèrent les familles recluses et apeurées et finirent par obtenir l'aval des" caids".
Ils fondent l'association " le rocher". Aujoud'hui, 7 foyers habitent dans des cités sensibles: Val Fourré, la "dalle d'Argenteuil,le mirail à Toulouse, les quartiers nords de Marseille et même un foyer dans le Bronx à New York.
Je connais personnellement une jeune tradeuse d'une grande banque française, pleine d'avenir sous forme de bonus, qui a tout plaqué pour rejoindre un foyer à Marseille.
C'est une belle histoire mais pas un beau roman, juste un homme qui défie l'évidence de la misère , de l'exclusion, du communautarisme . Trop belle histoire pour passer sur TF1, trop populaire pour ARTE ou FRANCE CULTURE.
Merci monsieur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          382
Judithbou
  04 juin 2016
Le témoignage très fort de Cyril Tisserand, fondateur de l'association "Le Rocher". Habiter au coeur des quartiers les plus déshérités de France, y mener des actions éducatives et sociales, c'est le choix que font les éducateurs et les volontaires de cette association extraordinaire. Bâtisseurs d'Espérance retrace l'histoire de Cyril en même temps que celle du Rocher.
En 2000, à la suite de l'appel du pape Jean Paul II à "bâtir la civilisation de l'amour", Cyril et sa femme s'installent à Bondy Nord en Seine Saint-Denis dans un immeuble HLM et proposent aux enfants du quartier des animations de rue. Nul besoin en effet de partir à des milliers de kilomètres pour se mettre au service des plus pauvres. La misère sociale est murée dans les périphéries de nos grandes villes !
16 ans plus tard, le Rocher est implanté dans 7 quartiers populaires français et essaime même jusque dans le Bronx.
Animations de rue, aide aux devoirs, accueil de loisirs, camps, repas de quartier, atelier des femmes, alphabétisation… Tout est mis en place pour éduquer les jeunes à la beauté, au goût de l'effort, à la responsabilisation.
Le côté boxeur de Cyril, m'a rappelé Tim Guénard, plus fort que la haine, tagueur d'espérance... le côté éducateur m'a fait penser à ce sacré Guy Gilbert.Un petit côté Paul de Tarse indéniable également, missionnaire infatigable, commando de la foi - et ce même dans les pires épreuves.
Merci Cyril Tisserand ! Votre témoignage de foi, simple et beau m'a touché. Merci de semer l'espérance dans les territoires oubliés de la République. Merci de contribuer à faire que les cités retrouvent peu à peu leur sens originel, celui de la Grèce Antique : une communauté d'hommes autonomes et libres !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          73
Rob7
  21 juin 2016
Bâtisseurs d'Espérance de Cyril Tisserand.
Editions Artége.
Thèmes: Religion et social.
La foi déplace les montagnes
L'auteur à travers se roman nous fait parcourir sa vie. de quel manière il s'est construit à travers le temps qui passe. Il prend conscience de la force de la foi qui viens en lui pendant ces années. Cette foi le diriger vers les autres. de son enfance à l'âge adulte peu à peu l'énergie ce construit en lui. Il découvrir très tôt le faite de venir en aide au personne le sport sa famille le scoutisme tout ces éléments feront de lui l'homme qu'il est aujourd'hui. Cette aventure de l'enfance à l'adolescence au contact des autres dans les cité lui permet d'acquérir cette sensibilité au regard du prochain. Créer son association le Rocher est le résultat d'année de foi en lui et vers les autres.
Sachez que vous aller découvrir un livre initiatique un livre de l'apprentissage de la vie avec ses hauts et ses bas. Comment construire un projet pour Cyril TISSERAND est de construire une oeuvre humaine tourner vers les plus faible (mais ils sont fort de l'intérieur et ne le save) son association va les aider à avoir leur dignité.
Un très humain on devine l'humilité et la compassion vers sont prochain.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Citations & extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
JudithbouJudithbou   04 juin 2016
Un jour, me rendant sur place, dans la chapelle de l'église du quartier, j'ouvris ma bible en demandant au Seigneur un nom pour cette mission. Je tombai sur "Le Rocher".
Ce nom me sembla tellement juste : il représentait Dieu dont nous voulions annoncer pour chacun l'amour inébranlable, fiable et il était le symbole du repère et de l'ascension. Ce Rocher que nous visions pour prendre la bonne direction et qui donnait envie de grimper au sommet pour prendre du recul et s'ébahir devant la beauté de vivre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
JudithbouJudithbou   04 juin 2016
Sur le quartier il y avait environ soixante-quinze nationalités différentes, et nous en comptions au moins une vingtaine rien que dans notre cage d'escalier, chacun ayant une histoire de vie l'ayant un jour amené à vivre dans les tours de la rue des Escholiers à Bondy nord.
Commenter  J’apprécie          40
Rob7Rob7   21 juin 2016
Oui la mission du Rocher allait être une mission éducative. Actuellement, la société nous donne " le modèle du tricheur". Il semble en effet que l'on puisse réussir, non pas sa vie mais dans la vie, en trichant. Le jeune des cités voit deux modèles au quotidien: le grand de la cité, dealer, qui roule en BMW à vingt-cinq ans en toute impunité, alors que tout le monde sait qu'il n'a pas d'emploi rémunéré, et les politiciens qui parlent de citoyenneté et qui, trois mois après, sont mis en examen pour détournement de fonds ou fraude fiscale;
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
JudithbouJudithbou   04 juin 2016
La plus belle récompense d'un tel investissement est de revoir ces enfants, ces jeunes, maintenant devenus adultes, pour certains parents, et les entendre raconter comment le Rocher, grâce à ses actions et aux adultes qu'ils y ont rencontrés, leur a évité des mauvais choix, ou bien les a aidé à se relever pour une vie meilleure !
Commenter  J’apprécie          20
JudithbouJudithbou   04 juin 2016
J'ai vu, dans les clubs de boxe, s'autodétruire tous les clichés raciaux. J'ai rencontré des hommes et des femmes, tous uniques, tous différents les uns des autres, mais sans que cela n'ait de rapport avec leurs origines. Comme lorsqu'on va au combat ensemble, j'y ai connu la fraternité. J'ai admiré des personnes de toutes origines et nous nous sommes aimés jusqu'à l'amitié. Le communautarisme s'efface toujours devant la fraternité des individus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : banlieueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle




Quiz Voir plus

Ecrivains et prisons

"Différentes saisons" est un recueil de nouvelles de Stephen King. Laquelle raconte une spectaculaire évasion ?

Un élève doué
Rita Hayworth et la rédemption de Shawshank
Le corps
La méthode respiratoire

12 questions
50 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , prisons , roman , témoignageCréer un quiz sur ce livre