AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2259207324
Éditeur : Plon (23/10/2008)

Note moyenne : 3.94/5 (sur 99 notes)
Résumé :
Quelle est la toute première religion de l'humanité ? Comment sont apparues les notions de dieu, de sacrifice, de salut, de délivrance, de prière, de clergé ? Pourquoi est-on passé du culte de divinités féminines à celui de divinités masculines ? De la croyance en plusieurs dieux à la foi en un Dieu unique ? Pourquoi la violence est-elle souvent liée au sacré ? Pourquoi y a-t-il plusieurs religions ? Qui sont les fondateurs des grandes traditions et quel est leur me... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
Luniver
  26 août 2012
Après une série de livres dans lesquels les auteurs essayaient de prouver qu'ils avaient entièrement raison et que tous les autres avaient tort, ce petit traité fait du bien. Sans prendre parti pour qui que ce soit, Frédéric Lenoir retrace l'histoire des religions des premiers temps de l'humanité à l'époque actuel.
Il met en avant les changements dans la manière de concevoir la spiritualité en fonction de l'évolution des sociétés humaines : l'homme est animiste tant qu'il est chasseur-cueilleur, les divinités se hiérarchisent avec l'apparition des villes et des hiérarchies humaines, puis les religions de salut individuel se développent quand les rites religieux deviennent trop complexes pour le commun des mortels.
Ce qui frappe le plus, c'est le mélange des idées et les concepts qui voyagent de religion en religion. Au final, les religions ne nous apparaissent plus comme des institutions rigides qui s'excluent, mais comme des courants qui s'influencent et s'enrichissent mutuellement. Il est aussi amusant de constater qu'au sein d'une religion, les différentes formes de spiritualité subsistent toujours : on retrouve des «cultes des ancêtres», les prières et les cierges pour réussir un examen ou favoriser la victoire de son équipe préférée n'est pas très éloignée des offrandes pour obtenir des meilleures récoltes, et les «punitions divines pour manque de piété» font régulièrement leur apparition à chaque catastrophe naturelle.
Le thème est vaste, l'auteur nous indique d'ailleurs dans la préface qu'il a résumé une encyclopédie entière pour réaliser ce petit traité. Il se révèle agréable à lire, très instructif, et favorise la compréhension et la tolérance envers les différents courants religieux. Une bouffée d'air frais dans le climat actuel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
Walktapus
  30 janvier 2012
Dans une première partie est présentée l'histoire globale du fait religieux à travers les premières traces archéologiques, la révolution néolithique, puis la constitution des cités, celle des empires, et jusqu'à l'apparition des grandes traditions religieuses actuelles. Celles-ci sont présentées une à une dans la seconde partie : hindouisme, bouddhisme, philosophie grecque, zoroastrisme, judaïsme, christianisme, islam et animisme contemporain, avec pour chacune la naissance, les grands principes, les transformations, les différentes traditions et les schismes, l'héritage ou les tendances actuelles. J'ai enfin compris quelque-chose à la religion en Chine, qui mélange trois sources différentes. A la différence du karma entre le bouddhisme et l'hindouisme. Au Petit Véhicule et au Grand Véhicule. Au soufisme. A l'imam caché des chiites. Et à tant tant d'autres choses.
Dire que c'est intéressant serait minimiser, mais c'est dense, très dense. Et pourtant frustrant car le domaine est immense, certains sujets à peine esquissés, et d'autres pas du tout. J'aurais ainsi aimé qu'il évoque un peu le jaïnisme (mentionné à plusieurs reprises) ou le mormonisme.
Une grande qualité du livre est de montrer, grâce à l'approche historique, que les religions (et la philosophie) naissent toujours des autres, qu'elles se fertilisent les unes les autres, ou réagissent face aux autres, et qu'elles évoluent en permanence. le chapitre sur le zoroastrisme, précurseur aujourd'hui presque éteint, est très éclairant.
Une autre est de faire apparaître des lignes directrices à l'histoire des religions, d'où la problématique plutôt risquée abordée en conclusion : peut-on parler d'une évolution, d'une histoire commune des religions ? Conclusion qui tente également de dégager une tendance dans le phénomène religieux aujourd'hui. Quoi qu'il en soit, je note que les religions ont eu beau évoluer vers des plans différents, leurs fidèles ont généralement conservé des pratiques anciennes, en complément et parfois en contradiction avec la doctrine principale : vaudou, culte des saints, culte des ancêtres, sanctuaires locaux, etc.
Pour terminer, un mot sur le point de vue et le ton. Neutre et respectueux du sujet. Un amour du sujet, sans trop de complaisance. Un livre très utile.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          131
jpryf
  23 mai 2011
Ce petit traité, écrit par un spécialiste des religions est tout a fait passionnant, devrait être lu par tous et servir de base à un enseignement au Lycée. Ce ne serait pas un luxe, à une époque où s'instaure une sorte de guerre des religions, entre le Christianisme et l'Islam et où l'on instrumentalise de manière démagogique la religion.
En ce qui me concerne cette vaste fresque historique qui va du paléolithique à nos jours, m' a simplement confirmé que les religions sont bien un phénomènes purement humain, inventées par les hommes, dès l'origine de l'humanité, lorsque ces hommes affrontaient une nature te des phénomènes naturels, à la fois magnifiques et inquiétants et qu'ils ne comprenaient pas.
Ils commencèrent donc, d'abord, par faire des "dons" à des entités mal définies en se disant qu'en échange, ils obtiendraient , sans doute des faveurs ou, au moins la clémence des éléments.
Ils allèrent ensuite vers le culte des ancêtres, des morts, des crânes, réaction à leur effroi et à leur incompréhension devant la mort.
Et puis, tout cela s'est affiné, précisé, développé au fur et à mesure du développement de l'humanité (sédentarisation- agriculture-élevage, naissance des villes-état...) pour aller vers le monothéisme (Judaïsme, Christianisme, Islam) et vers les "philosophies de la vie" des peuples asiatiques.
Lorsque l'on lit attentivement cette longue histoire, on y voit , sans cesse, la marque de l'homme et c'est vrai aussi, pour les religions dîtes " révélées" dont les enseignements étaient déjà en germe avant la "révélation", par exemple dans les religions pharaoniques et que les hommes ont, ensuite, transformés tout au long de l'histoire, parvenant même ,à partir d'une même "révélation" à créer des religions différentes!
Dieu est bien une invention humaine et si les religions ont apporté à l'humanité du bien ( la morale) et du beau (toutes les oeuvres crées en son nom),elles ont aussi apporté, malheureusement des crimes et des guerres
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
vincentf
  14 juin 2015
Faire l'histoire des religions est une entreprise un peu folle parce qu'à chaque instant on risque de se laisser happer par ses convictions personnelles et de reconstruire l'évolution lente et multiforme des croyances pour la faire aboutir soit à sa propre religion, tout le reste n'ayant été que prélude au Christ ou à Mohammed, soit à sa propre absence de foi, tout n'étant depuis le début qu'invention humaine. Ce livre échappe aux deux tentations. Il cherche dans l'humain la source des religions, enquête sur la naissance du sentiment religieux au temps des chasseurs-cueilleurs qui se sentaient partie prenante de la nature et faisaient d'elle leur "Dieu", puis il montre que l'homme s'éloigne de la nature, qu'il sépare la divinité du monde, d'abord en créant de multiples dieux qui interagissent dans un système complexe comme celui de l'hindouisme, puis en sélectionnant un dieu suprême qui petit à petit devient unique. Bien sûr, il serait nécessaire d'aller voir de plus près chacune des religions brièvement expliquées, mais le lecteur se sent quand même à la fin de sa lecture un peu moins ignorant. C'est déjà ça.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Bigmammy
  13 août 2011
« Ma religion est la liberté parce que Dieu a fait l'Homme libre. » Tel est le mot d'ordre martelé par Mohammed Talbi, grand penseur d'un islam moderniste. Je le ferais bien mien aussi !
En lisant l'ouvrage Frédéric Lenoir, vous aurez appris une foule de concepts, mis en perspective de façon éclatante et simple, dans un langage accessible à tous : une vraie « bible » pour tous ceux qui s'interrogent sur l'origine des religions, leurs caractéristiques et leur évolution. Au-delà d'un panorama de toutes les grandes croyances, depuis les rites funéraires des hommes préhistoriques, l'animisme toujours aussi présent, le polythéisme, le monothéisme… tout est exploré avec simplicité par Frédéric Lenoir, philosophe, sociologue des religions et également journaliste et directeur du magazine « le Monde des religions ».
Mais surtout, il faut s'attacher à la conclusion de cet ouvrage passionnant. Ce texte aide à comprendre pourquoi "la religion est ambivalente : elle est à la fois source de communication et de confrontation. Elle favorise la communication entre les membres d'une même communauté, mais aussi la confrontation avec ceux d'une autre culture. »
De ce survol des plus grandes religions, qui apporte notamment une meilleure appréhension des grandes problématiques politiques du monde contemporain, je retiendrai particulièrement le concept de « tournant axial ». Quatre fois dans l'histoire, l'homme semble reparti sur une nouvelle base : au début du Néolithique avec les premières traces de la sédentarisation, aux alentours de 3000 ans avant notre ère avec l'apparition de l'écriture et l'émergence d'un Etat et d'organes de pouvoir, au milieu du 1er millénaire avant J.C. quand se constituent les grands empires et que l'on assiste à l'apparition des grands penseurs de la Grèce, mais aussi de Bouddha et Confucius, enfin la modernité depuis le seizième siècle.
Après une critique plus que mitigée du dernier roman écrit en collaboration avec Violette Cabesos (La parole perdue), je me plais à recommander la lecture de ce livre qui me permet de comprendre enfin à quoi sert la philosophie ! Un livre à mettre entre toutes les mains, un auteur limpide et prolifique, dans tous les genres….y compris le théâtre avec la pièce « Bonté divine ! » Merci Monsieur Lenoir !
Lien : http://www.bigmammy.fr
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Citations et extraits (29) Voir plus Ajouter une citation
LuniverLuniver   24 août 2012
Il me paraît important d'insister ici sur le tournant majeur que constitue l'introduction, dans l'histoire des religions, de la conversion, un phénomène inédit, impliquant l'abandon des croyances antérieures au profit d'une nouvelle croyance qui les remplace. La conversion résulte d'un choix certes libre, mais radical : sages et prophètes exigeront de ceux qui les suivent une totale fidélité. Une exclusivité qui se révélera rapidement source d'intolérance, chacune de ses nouvelles voies considérant qu'elle constitue la seule ou la meilleure voie de salut, et qu'elle est donc intrinsèquement supérieure aux autres. L'autre fait inédit découlant de la nouvelle ambition des religions à vocation universelle est l'émergence d'un prosélytisme qui devient parfois agressif. Quelques siècles plus tard, le «choc des vérités» entraînera les premières guerres de religions.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
AuroraeLibriAuroraeLibri   02 mai 2016
Historiquement, et le lecteur s'en rendra compte au cours de ce long parcours, les religions apparaissent comme ambivalentes: elles sécrètent du lien social (l'une des étymologies latines du mot "religion" signifie justement "relier"), mais aussi de la violence; de la compassion pour autrui, mais aussi de l'exclusion; de la liberté comme de l'aliénation; du savoir comme de l'obscurantisme. Certes pas au même degré selon les cultures et selon les époques. Il est donc vain de vouloir enfermer les religions dans une cas "blanc" ou "noir" et de ne rien voir en elles que des ferments de paix et de progrès, ou au contraire que des lieux d'obscurités et de violence.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
AuroraeLibriAuroraeLibri   02 mai 2016
Dans un monde où les religions se brassent et s'entrechoquent et où elles continuent de jouer un rôle essentiel, n'est-il pas aujourd'hui capital, pour les croyants comme pour les incroyants, d'essayer de comprendre le phénomène religieux? De mieux connaître, sans à priori, les grandes religions de l'humanité? Leurs enracinements culturels divers, comme les questions universelles dont elles sont porteuses?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
LuniverLuniver   25 août 2012
Cette poussée [Les Lumières] est propre à l'Occident chrétien : nulle part ailleurs on ne la verra exprimée aussi clairement par des individus qui refusent le poids de tout déterminisme et entendent être libres de leurs critiques du système, émises au nom de la raison, séparée de la foi. Plus encore, rompant radicalement avec une manière de penser sans doute aussi vieille que l'humanité, ces individus valorisent le changement au détriment de la tradition, se pensent meilleurs que les Anciens parce qu'ils viennent après, et affirment que le mieux est toujours à venir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
LuniverLuniver   23 août 2012
Historiquement, et le lecteur s'en rendra compte au cours de ce long parcours, les religions apparaissent comme ambivalentes : elles secrètent du lien social, mais aussi de la violence ; de la compassion pour autrui, mais aussi de l'exclusion ; de la liberté comme de l'aliénation ; du savoir comme de l'obscurantisme. Certes pas au même degré selon les cultures et selon les époques. Il est donc vain de vouloir enfermer les religions dans une case «blanc» ou «noir» et de ne voir en elles que des ferments de paix et de progrès, ou au contraire que des lieux d'obscurité et de violence.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Videos de Frédéric Lenoir (79) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Frédéric Lenoir
Conférence du 12 octobre de Frédéric Lenoir à la Cholotte
autres livres classés : religionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr