AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2505009899
Éditeur : Dargaud (05/11/2010)

Note moyenne : 4.26/5 (sur 155 notes)
Résumé :

Ciel Phantomhive est l'héritier d'une grande famille de la noblesse anglaise. C'est sur ses épaules que repose l'empire familial.Il vit dans un grand manoir entouré de ses domestiques et de Sebastian, son majordome qui lui sert aussi de garde du corps.Mais il ne faut pas se fier à ses belles manières car des gangsters menaçant la vie de son jeune maître découvrent, à leurs dépends, sa vraie nature... Ciel ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
rabanne
  19 novembre 2016
Ciel et son fidèle Sebastian s'infiltrent dans une compagnie de cirque, qui semble avoir un lien avec la disparition récente et mystérieuse d'enfants...
Manga toujours aussi mouvementé, aux accents ésotériques et fantastiques (voire gores), en plus d'un humour décalé. Je m'initie au vocable ambiant, dont les "shinigami" (ceux qui récupèrent l'âme des morts) par exemple !
Commenter  J’apprécie          200
belette2911
  07 juin 2014
Non, on ne devient pas fournisseur de la Cour en claquant des doigts ou en faisant une risette à la reine Victoria ! Pour obtenir le précieux sésame qu'est le Royal Warrant, faut se sortir les tripes et proposer des produits irréprochables !
Deux règles, en fait : se distinguer durant un concours ET servir gratuitement la famille royale durant trois ans.
Cette fois-ci, le curry est à l'honneur avec un concours de cuisine à faire pâlir Master Chef. Notre beau et sexy Sebastian doit affronter l'ancien serviteur du prince Soma, Aghni, doté, comme Diego Maradonna, de "la main de dieu".
Entouré de montagnes d'épices permettant des combinaisons infinies, Sebastian s'affaire car il n'a jamais préparé de curry de sa vie et s'il veut que son maître gagne de Royal Warrant, va falloir faire mieux qu'un truc avec de la poudre de curry !
Lorsque j'avais lu la première fois ce tome, j'avais terminé ma lecture avec l'eau à la bouche de voir tout ces mets passer devant mon nez !
Quasi incollable sur le sujet on devient... car dans ce tome, pas vraiment d'enquête, juste le match au sommet entre Aghni, préparateur de curry du tonnerre de Dieu et Sébastian, diable de majordome.
Bon, il faudra penser aussi à la fin de l'épisode de clôturer l'enquête des pendus par les pieds... mais c'est bouclé en vitesse, le coupable n'étant pas puni.
Si la reine Victoria, en guest star dans ce tome, fait "débile" à force de se coucher à terre en pleurant son prince Albert qui a passé l'arme à gauche, le prince Soma, lui, prend un peu de plomb dans la cervelle en se rendant compte que tout le monde n'est pas à son service.
Au final, Sebastian nous concoctera un curry "indien" avec une touche anglaise ! Et me donnera faim !
Ok, agréable, mais j'ai quand même hâte d'avoir une véritable enquête dans le prochain !
[EDIT : j'avais posté la critique du tome 6 ! Je viens de rectifier et ceci est la bonne).
Lien : http://thecanniballecteur.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          121
LunaZione
  24 septembre 2013
Si on m'avait raconté l'histoire de ce tome avant que je le lise, je n'aurais surement pas pris la peine de l'ouvrir. Il ne tourne qu'autour un concours de curry et Seb' (au bout de 5 tomes, on est intime lui et moi ;D) passe donc son temps à chercher le bon dosage d'épice. Vu comme ça, ça ne fait pas rêver et pourtant... j'ai vraiment passé un très bon moment avec ce tome !
Du coup, encore merci au mois blanc du challenge Bookineurs en couleurs de Liyah et à mon baby-challenge manga ;)
En soit, c'est vrai que l'histoire de fond ne m'a pas vraiment passionnée. J'ai beau adorer la cuisine et manger du curry... 200 pages là dessus, c'est beaucoup. Heureusement que le manga est bourré d'humour, sinon, je crois bien que je me serais ennuyée. Sincèrement, je ne pensais vraiment pas que l'on puisse tenir tant de page pour un concours de curry !
Par contre, je dois dire que j'ai adoré faire la rencontre de la reine Victoria : elle m'a beaucoup amusée, même si la vision "japonaise" m'a un peu dérangée... Victoria est bien loin de la sévérité anglaise qu'on pourrait lui prêter.
De la même façon, j'ai trouvé qu'il y avait pas mal de redite du tome précédent sur l'intrigue de celui-ci. Ça m'a un peu dérangée même si, en soit, ça m'a pas mal éclairée sur l'histoire précédentes que je n'avais pas très bien comprise (faut dire qu'il était vraiment confus et rapide ce tome...).
Du coup, je ne sais pas trop comment je dois prendre ce tome : en soit, je ne trouve pas qu'il soit particulièrement intéressant si on le regarde bien et pourtant, je l'ai vraiment apprécié. Bizarre...!
Une bonne surprise !
Lien : http://lunazione.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Kristalli
  15 juin 2015
Black Butler est une série de mangas qui me tient particulièrement à coeur! Il faut dire que ça fait bientôt 5 ans que je suis les aventures de Ciel et de son diable de majordome... Cette chronique englobera les cinq premiers tomes : c'est une sorte de "long" prologue qui introduira les personnages clefs du manga ainsi que l'univers sombre du mangaka. Les futurs tomes de la série seront présentés par arcs (environ 3-4 tomes avec un fil rouge différent pour chaque arc).
Nous sommes plongés en pleine époque victorienne, dans le manoir des Phantomhive. Ciel, un jeune garçon orphelin, se trouve être le maître des lieux, en plus d'être à la tête d'une grande société de jouets très réputée à Londres. Mais ce n'est qu'une facette de sa personnalité. Car dans le "monde de l'ombre", il est le "chien de garde" de la Reine Victoria : il doit résoudre des enquêtes qui trouble Sa Majesté. Il est épaulé d'un majordome nommé Sebastian, qui excelle dans son métier. Son secret? Il est le diable en personne, lié par un pacte à Ciel. Sebastian est ainsi chargé de protéger Ciel d'agresseurs peu scrupuleux et d'un shinigami (dieu de la mort en japonais) plutôt farfelu. Mais il devra aussi remporter un concours de curry pour aider le prince Soma en personne, venu tout droit de l'Inde afin de retrouver quelqu'un de cher à ses yeux...
Comme je l'ai souligné dans l'introduction, l'univers est sombre. Même si l'humour est assez présent afin de détendre un peu l'atmosphère, ce manga n'est pas destiné à un public sensible. Personnellement, ça ne m'a nullement dérangée durant ma lecture. L'histoire est remplie de tragédie, de mort, de personnage impitoyable. Ces premiers tomes présentent parfaitement bien l'ambiance dans laquelle se tournera le récit, ainsi que les protagonistes que l'on va suivre.
Les dessins sont très jolis, les personnages ont chacun leurs charmes et ont de bonnes expressions faciales. C'est très dynamique durant les phases d'actions, sans être brouillon. Il y a également beaucoup de travail dans la précision des décors, des costumes, des couverts de cuisine : la mangaka a le souci du détail, et c'est ce qui me plaît énormément dans Black Butler.
Parlons un peu des personnages. On découvre un petit peu le triste passé de Ciel, mais il reste encore bien des mystères à éclairer. J'ai parfois du mal avec Ciel, car il inspire à la fois la pitié mais aussi la crainte; malgré son caractère insupportable à certains moments il n'est qu'un enfant qu'on a envie de voir heureux pour une fois. Sebastian est l'un de mes personnages préférés, à la fois classe, flippant et drôle. J'ai également une grande préférence pour Grell et William, deux shinigamis, je trouve qu'ils forment un excellent duo! Et pour finir, je citerais aussi Undertaker, cet homme qui s'occupe d'une entreprise de pompes funèbres et qui m'a bien fait rire à cause de son côté complètement décalé.
Les bases mettent peut-être un peu de temps à se poser, mais je pense que cela vaut le coup de se pencher sur ce manga (pour les fans du genre évidemment). La mangaka mélange avec brio l'action, l'humour et le drame, et j'ai pris plaisir à lire chaque chapitre. On a même un petit indice à la fin du tome 5 sur la prochaine enquête de Ciel et Sebastian, et cela promet de belles choses!
Lien : http://kristalli.skyrock.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Vidia
  12 décembre 2014
Fin de l'histoire avec le prince. Sébastien montre encore une fois sa détermination pour ne pas ternir l'image de son maître. Il travaille dur pour gagner le concours et c'est payant !
Ciel, froid mais sous cette glace se cache une envie d'aider même s'il ne le dira pas de vive voix. Je pense a la proposition faite au prince.
L'ouverture pour le tome suivant est lancé avec l'arrivée du cirque ! Les premiers dessins a la fin du tome annonce quelque chose de superbe avec une palette de personnages !
Le dernier chapitre du tome 5 est assez hilarant avec les tentatives de Sébastien à faire taire Aghni!
Une fois encore la mangaka nous montre son talent ! Les dessins sont superbes les personnages travaillés et riches en caractères, tous apportent un plus à cette histoire passionnante.
Commenter  J’apprécie          50
Citations & extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
SoftymelSoftymel   08 septembre 2012
Les humains aiment ce qui est obscur et incompréhensible. C'est bien pourquoi ces créatures sont faites pour moi.
(Sebastian)
Commenter  J’apprécie          260
belette2911belette2911   07 juin 2014
"Il met quelque chose dans la marmite ! Du chocolat ?!
— Du chocolat dans le curry ?
— C'est répugnant ! Il est fou ?
[Pensées d'Aghni] : "C'est un véritable ingrédient ! Le mélange de cacao, de beurre de cacao, de lait et de sucre accentue l'arôme et l'amertume tout en conférant plus de corps et d'onctuosité à l'ensemble ! C'est une idées que seuls les anglais pourraient avoir ! Un indien n'y penserait jamais".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
KanakoKanako   22 octobre 2013
Où que l'on soit, à quelque époque que l'on vive, c'est toujours pareil... en tout cas, pour l'être humain.
(Sebastian)
Commenter  J’apprécie          40
MariloupMariloup   27 août 2016
Aghni: Je ne peux pas perdre!!
Sébastian: Quelle coïncidence! Moi, non plus!
Commenter  J’apprécie          40
belette2911belette2911   07 juin 2014
— Ce curry manque de corps !
[Pensées de Sebastian] : "Donner du corps en conservant le goût tel quel ? Quelle indication ambiguë. Les humains aiment ce qui est obscur et incompréhensible... c'est bien pourquoi ces créatures sont faites pour moi..."
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Yana Toboso (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Yana Toboso
Avant premiere Black Butler - Japan Expo 2014
autres livres classés : majordomeVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
667 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre