AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782756079332
304 pages
Éditeur : Delcourt (25/01/2017)

Note moyenne : 4.26/5 (sur 112 notes)
Résumé :
L'histoire se déroule dans une petite entreprise spécialisée dans les broyeuses à papier qui vient de se faire racheter, le matin même, par un gros concurrent. L'aventure commence lorsque Jean Doux fait cette découverte mystérieuse : une mallette contenant une disquette molle dans le faux-plafond du débarras. Après avoir mis sa collègue dans la confidence à la cantine, ils décident d'enquêter.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (38) Voir plus Ajouter une critique
HORUSFONCK
  28 septembre 2019
Avec des artistes tels que Philippe Valette, la bande dessinée ne court pas le risque de tomber dans la routine et la morosité!
Dans cet album épais et soigné au format à l'italienne, ce sont de belles cases comme autant d'images en couleurs directes qui rendent le graphisme d'une sophistication presque enfantine. Jean Doux y est à l'aise, pour entraîner le lecteur dans une aventure digne de Jules Verne ou H.G. Wells...un siècle après.
Nous sommes en 1994, et la découverte d'une disquette de 1976 nous emmène dans un passé moderne et lointain déjà... sans téléphone portable, vous vous rendez compte?
L'occasion de faire connaissance avec les collègues de jean Doux et le patron de Privatek ( L'esprit tranquille, c'est L'esprivatek)... Et avec le trio de Shraver qui vient d'acquérir Privatek pour trois fois son prix...
Une histoire palpitante et très drôle, donc, que le mystère de la disquette molle... et pleine de clins d'oeil plus ou moins appuyés à d'autres bandes dessinées, dans un style unique à l'auteur.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          400
jamiK
  19 mars 2018
Jubilatoire ! Et pourtant…
Il y a tout pour dégoûter le lecteur, une histoire de rachat d'une société par une autre, des personnages étriqués dans leur ronron quotidien qui forment une ribambelle de caricatures de lourdingues, avec des looks ringards à souhait, il y a celui qui joue au démineur toute la journée et qui ne supporte pas qu'on lui demande quoi que ce soit, les spécialistes des blagues potaches nulles, le tout dans une ambiance de technologie des années 90 avec un recul dans le temps où l'on se retrouve confronté à une disquette molle des année 70 (je crois que mes enfants n'en ont jamais vu de leur vie), et sans oublier le problème du “compte photocopieuse”. C'est réalisé avec un dessin vectoriel un peu raide, des mises en pages répétitives, (chaque pages est divisée en 4 images de tailles identiques). En plus, la société en question vend des broyeuses à papier, le sujet le plus excitant jamais évoqué en BD. Mais voilà, tout ceci est parfaitement maîtrisé, voulu, une maîtrise qui tient du génie, tout ceci est en total harmonie avec cet univers, et le moment où tout part en cacahuète, on jubile. ça démarre avec “Jean Doux arrive une minute en retard au bureau” pour devenir à notre plus grande surprise “Indiana Jone” au pays de la bureautique” ou “Indiana Jones au royaume de la broyeuse à papier”. Et c'est à pleurer de rire, c'est plein de rebondissements, de surprises. et la plus grosse surprise, c'est que derrière ce style un peu lourd et rigide se cache un énorme moment de bonheur de lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          323
tynn
  24 avril 2017
Voici une bande dessinée qui a fait l'unanimité dans ma tribu, des ados aux plus anciens.
Il faut dire que ce gros pavé élégant à tout pour plaire: un format original, un graphisme assez proche de certains jeux vidéo, des couleurs en « à plat », vives et dynamiques et une excentricité dans le propos qui rend sa lecture addictive.
Les cases carrées, toutes identiques, déplient une délirante histoire d'open space qui tourne à la science-fiction surréaliste, à la recherche du Graal: une vieille disquette pour une photocopieuse du futur.
On entre dans un imaginaire qui a beaucoup de charme avec des décors de monde parallèle insolites et de belles trouvailles visuelles (celle du tunnel creusé dans la moquette est totalement délirante).
Les traits du contexte "relations collègues" sont enflés à l'envi, mais l'humour corrosif fonctionne et je parie que certains reconnaîtront certains...
Excellent!
Commenter  J’apprécie          230
badpx
  06 février 2018
Une lecture de la sélection Cezam.
Pour ne pas monopoliser tous les livres en une seule fois, parce que je ne suis pas la seule à les lire, je m'astreints à n'en emprunter qu'un seul par semaine.
Celui ci, était certainement celui que j'avais le moins envie de lire, et je pense que si tous avaient été disponibles c'est certainement celui que j'aurais emprunté en dernier.
Mais voilà, la semaine dernière c'était le seul disponible que je n'avais pas encore lu.
Première surprise, son format : je n'avais vu que la couverture, mais en fait il est très épais, plus de 300 pages. OUps.... alors il ne me tente pas et en plus il est énorme.... pff... je soupirais déjà.
Je le feuillette, et je vois des dessins relativement grands, colorés tout en aplats.
Pas convaincue je ressors de la médiathèque avec ce pavé.
J'ai tardé à me lancer dans la lecture, mais je ne pouvais pas le garder indéfiniment, donc hier soir je me suis lancée.
Et là, surprise. C'est jubilatoire.
La vie en entreprise dans les années 90, avec les stéréotypes de chaque collègues (ce sont les mêmes que dans les années 10 du siècle suivant).
Un retour arrière technologique.
Et un retour à la "préhistoire" quand Jean Doux (le héros) découvre une disquette molle dans un faux plafond.
Et là tout bascule, dans une histoire totalement capillo-tractée, une espèce de chasse au trésor improbable, et une fin que je n'attendais pas.
Un pur bonheur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          112
Vexiana
  09 avril 2018
De prime abord, cette BD n'avait pas grand chose pour me plaire mais vu les critiques élogieuses de mes condisciples du Challenge BD, je me suis un peu forcée à ouvrir ce pavé aux dessins ringards qui n'ont pas été sans me rappeler mes lointaines parties de Zak McKracken.
Et pourtant, dès les premières pages, j'ai été happée par la quête de Jean Doux et de ses amis.
Entre les personnages clichés et hauts en couleur, les rebondissements loufoques et les réflexions absurdes, j'ai passé un très très bon moment.
C'est drôle, c'est inventif et, pour le coup, c'est vraiment une excellente BD.
Commenter  J’apprécie          140


critiques presse (4)
BoDoi   20 mars 2017
Une comédie de bureau en forme de saga d’aventure à tendance surnaturelle. Si si. Et le plus fort, c’est que ça marche !
Lire la critique sur le site : BoDoi
Sceneario   01 mars 2017
Un album assez atypique, en fin de compte, mais bourré de charme !
Lire la critique sur le site : Sceneario
BDGest   24 février 2017
Une lecture agréable. Quoique copieux, l’album se parcourt rapidement. Un coup de crayon (ou de souris) plus soigné pourrait inciter le lecteur à prendre son temps.
Lire la critique sur le site : BDGest
BulledEncre   01 février 2017
C’est parfois un peu longuet mais les cases défilent vite, la lecture reste donc dynamique (plus que la coupe de cheveux de Jean-Doux et de tous ses collègues).
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
jamiKjamiK   17 mars 2018
Jean-Yves : "Vous pensez que dans 20 ans les gens se moqueront des années 90 ?"
Jean Doux : "Je ne vois pas ce qu'ils pourront trouver de drôle."
Jeanne-France : "On a atteint le sommet de la chaîne vestimentaire."
Commenter  J’apprécie          140
deuxquatredeuxdeuxquatredeux   18 août 2018
- Bon... Il faut vraiment que je me mette au boulot, là !
- Moi aussi bon sang! Il est temps de m'extirper de ce vortex de procrastination. Je crois que j'ai besoin d'un café...
Commenter  J’apprécie          121
CapitaineBaptCapitaineBapt   26 septembre 2018
Je vous dérange deux secondes à propos du pot de Noël ce soir. On s'est pas mal fait taper sur les doigts par le service d'entretien l'an dernier, parce qu'on avait trop défoncé la moquette de la salle Bélanger. Alors cette année, ça a été super compliqué pour l'orga. La direction voulait pas nous lâcher la salle... Mais on a brainstormé comme des foldingos toute la matinée et on a trouvé une PURE THÉMATIQUE !
*Grosse soirée : gourde et chaussette. Pot de Noël 94*
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
VexianaVexiana   09 avril 2018
-C'est lui notre homme!
- Il était plutôt beau gosse!
-Mouais...Le mec porte quand même une cravate sur son pull à col roulé!
Commenter  J’apprécie          90
SZRAMOWOSZRAMOWO   15 novembre 2017
-Faites-moi plaisir Jean-Pierre... la prochaine fois allez-y mollo...
-Désolé Jean Doux
Commenter  J’apprécie          130

Lire un extrait
Videos de Philippe Valette (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Philippe Valette
Un entretien avec Philippe Valette
autres livres classés : travailVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
16056 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre

.. ..