AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2803623811
Éditeur : Le Lombard (18/01/2008)

Note moyenne : 3.79/5 (sur 14 notes)
Résumé :
Tout le monde peut-il devenir un héros ? En 1977, Jean Van Hamme et Dany nous posaient la question avec ce one-shot consacré à un groupe d'hommes et de femmes très ordinaires qu'un crash d'avion en pleine forêt vierge allait forcer à aller au bout d'eux-mêmes. Vingt ans après, les deux auteurs se retrouvaient pour une suite qui voit les survivants de l'accident disparaître mystérieusement les uns après les autres. L'occasion de (re)découvrir le talent de Dany dans l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
gill
  07 mai 2016
Ce soir, vous pouvez éteindre votre téléviseur ...
Dans la collection "Signé" du "Lombard", Dany et Jean van Hamme vous proposent la deuxième saison d' "Histoire sans héros".
Et vous pouvez me croire ! Ça déménage ...
C'est tendu, nerveux et passionnant ... Quel programme !
Le premier tome racontait, en 1977, l'odyssée des survivants du crash d'un Boeing 707 de la Corair en pleine forêt amazonienne.
Au final, ils furent huit rescapés à en revenir.
C'était il y a vingt ans.
Ils se sont perdus de vue mais ils n'ont pas oublié.
Paru en 1997, "Vingt après" est un second opus qui, tout en rebondissant sur le récit du premier, peut se lire indépendamment ...
Le célèbre pianiste Michaël Rafalowski a disparu à Amsterdam depuis quelques jours !
Miss Taylor, qui s'occupait de Laurent Draillac quand il était gosse, vient de mourir noyée dans le bassin du jardin !
Tan Sek Toh, devenu ambassadeur de Singapour, échappe in extremis à une tentative de meurtre !
L'hélicoptère de Laurent Draillac vient d'exploser au dessus de l'océan.
Tout semble indiquer qu'il soit mort dans l'accident !
Mais c'était sans compter que le colonel Mathieu, directeur-adjoint du Service des Renseignements Généraux, allait entrer dans la danse ...
Cette suite, qui en est une sans en être vraiment une, est une véritable réussite.
Le rythme est rapide.
Le récit est inventif et minuté au cordeau.
Il est servi par un dessin impeccable, par un découpage nerveux et par un coloriage réalisé avec soin.
Dany et Jean van Hamme, prouvant que la BD n'a pas encore tout dit et peut rivaliser avec les meilleures des séries télévisées, nous offrent un réel moment de pur plaisir.
Ce soir, vous pouvez éteindre votre téléviseur ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
garrytopper9
  11 mars 2014
Voici l'intégrale des deux récits "sans héros" réalisés par le scénariste Jean van Hamme et le dessinateur Dany réédité chez le Lombar pour la collection "Signé".
L'album se divise donc en deux parties.
La première est "Histoire sans héros" sorti en 1977, une histoire simple mais diablement réaliste, avec beaucoup de profondeur, avec un récit viscéral, qui à l'époque change vraiment de ce que l'on a l'habitude de lire. Nous suivons les quelques survivants d'un crash d'avion qui vont tout tenter (en bien ou en mal) pour se sortir de là, par leurs propres moyens.
Beaucoup de retournements de situations, de morts et de sacrifices pour un récit haute en couleur.
La seconde partie de l'ouvrage nous offre "Histoire sans héros, vingt ans après" qui a effectivement été écrite en 1997.
Le style du dessinateur Dany est différent par rapport à la première histoire, mais il reste d'une très grande qualité.
Le scénario est ici beaucoup plus sombre, nous retrouvons les survivants qui ont donc vieillis de vingt ans et qui sont hanté par leur aventure survenue vingt ans plus tôt.
Le concept est toutefois différent de la première histoire, ici on est plus dans la théorie du complot, dans l'espionnage, cela est donc beaucoup moins accessible que l'histoire d'un crash. On aime ou on aime pas, personnellement j'ai préféré la première histoire, mais l'ensemble est cohérent et au final le récit est de haut niveau.
Cette intégrale rajoute une interview fictive de Largo Winch assez amusante et instructive.
Merci donc a Babelio et a la collection Signé pour m'avoir fait découvrir cet ouvrage qui est d'une excellente qualité.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          211
purplevelvet
  09 octobre 2014
Histoire sans héros, paru initialement en 1977 nous raconte la lutte pour la survie d'un petit groupe de rescapés d'un crash aérien, perdus en pleine jungle amazonienne.
A cette époque le sujet est encore dans toutes les têtes, si l'on pense au crash bien réel d'un avion en 1972, dans lequel les joueurs d'une équipe de rugby n'avait dû sa survie qu'au fait de manger leurs camarades qui n'avait pas survécu.
Ici, pas de nécrophagie, mais l'isolement, les moustiques, le rationnement, les pumas qui rodent et attaquent mettent les nerfs à rude épreuve, et révèlent la part d'ombre, voire de cruauté, la lâcheté et la mesquinerie de certains, ou au contraire, un courage que personne n'aurait pu soupçonner, et surtout pas l'intéressé d'un autre.Surtout lorsque parmi ces antihéros se trouve un général corrompu venu d'une obscure dictature sud-américaine, à la gâchette facile, et qui fait tout pour continuer à se la couler douce.
C'est grâce indirectement à Jules Verne et à un gamin qui a sauvé " 5 semaines en ballon" que les naufragés vont échafauder un plan de la dernière chance: construire un ballon et s'enfuir par la voie des airs. Tout plutôt que crever de faim et de soif en pleine jungle.
Même s'il n'y a pas officiellement de héros, certains ressortent plus que d'autres: l'acteur en fin de carrière, la prof de math, l'homme d'affaire chinois, le général, le gamin, l'hôtesse de l'air ( ils ont des noms, mais ça n'a aucune importance), surtout dans la postface qui apporte un autre point de vue sur cette histoire. Une postface signée... Largo Winch, oui, le héros récurrent de van Hamme et Philippe Francq. J'aime beaucoup cette idée, ce croisement entre une histoire indépendante et une série d'un même auteur.
Vingt ans après, paru lui en 1997, soit donc, 20 ans après revient à son tour sur ces événements.
C'est d'ailleurs impressionnant de voir l'évolution du dessin de Dany entre les deux!
Les quelques survivants du crash qui avaient réussi à fuir n'ont pas forcément réussi à oublier. Certains s'en sortent bien: le gamin devenu PDG, l'homme d'affaire chinois devenu représentant de son pays à l'ONU, d'autres ont sombré, dans la dépression ou la drogue. Ou on choisi un autre chemin en s'engageant dans la religion.
On commence par un prologue qui se passe juste quelques mois après Histoire sans héros, ou Maria, la prof de Math et Bob l'aventurier, repartent pour tenter en vain de localiser le dernier survivant qui s'est sacrifié pour permettre aux autres de s'enfuir et est resté dans jungle.
Vingt ans après, et à des kilomètres de là, à Israël, un événement qu n'a a priori rien à voir va les forcer à faire face à leurs souvenirs traumatisants: une vieille dame qui a survécu au camp de Treblinka vient de reconnaître formellement son tortionnaire sous le déguisement bien sous tous rapport du représentant canadien , d'origine allemande, de l'organisation mondiale de la paix. Problème les documents qui auraient permis de l'identifier formellement on disparu, sauf.. une copie microfilmé que transportait l'un des passagers lors du crash.
Les services secrets vont donc les traquer pour essayer de retrouver dans l'immensité de la jungle l'épave de l'avion.
Sauf que.. L'ancien nazi qui s'est refait une virginité politique est toujours en contact avec une organisation néonazie qui a tout intérêt à faire échouer ces recherches.
Je dois dire que j'ai BEAUCOUP moins aimé cette suite. le premier tome ne partait pas du tout dans ce sens, la seule note politique était donnée par le général, et la seule évocation d'espionnage tournait autour de lui. Et encore l'espion identifié comme tel dans le 1° tome et celui identifié comme tel dans la suite, sont 2 personnes différentes. A croire que cet avion contenait un certain nombre de gens qui avaient des choses à se reprocher!
Là , il y a trop de choses: le complot, les anciens nazis, les néonazis, les cartels de la drogue, le scénario va a toute allure, se balade d'un bordel de Thaïlande à un village de femmes girafes, avant d'aller à Panama city, puis dans une léproserie au bord de l'Amazone, jusque dans un village indigène du fin fond de la jungle..
Ca fait trop. déjà que je ne suis pas franchement fan de tout ce qui touche à l'espionnage...Donc malgré le dessin plus abouti que ce soit au niveau des personnages ou des décors, j'ai eu du mal à accrocher.
Je note juste la phrase de Laurent dans la seconde partie, qui me plaît bien car j'adore les méta-références: " pour moi c'est comme si je relisais une vieille bande dessinée un peu oubliée". Je note aussi la référence à Jules Verne d'un côté.. et à Alexandre Dumas de l'autre.
Pour moi, c'est cet excès d'ambition qui est un peu dommage: les thèmes abordés dans le tome 2 n'étaient absolument pas en germe dans le tome 1, qui de fait est resté un one-shot pendant 20 ans. Donc je trouve la suite un peu tirée par les cheveux question scénario, trop pleine à ras-bord de thèmes, et trop rapide, question rythme, ce qui fait tomber à plat les retournements de situations ( j'ai fini par dire à haute voix pendant ma lecture "quoi, encore un traitre ?!Ah non, encore un faux traitre qui se fait passer pour un vrai traitre".. Même au cinéma, ce genre de facilité me gêne). Alors qu'Histoire sans héros jouais sur le côté huis-clos en pleine nature et sur les relations qui se nouent et les tensions qui s'exacerbent entre des personnages de caractère opposé, ce qui me parle plus. En un sens, en passant sur le plan espionnage, le récit perd en originalité
Lien : http://chezpurple.blogspot.f..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Neneve
  07 avril 2017
Voici une BD qui se lit comme on regarde un film prenant au cinéma... Un rythme soutenu, des dialogues judicieux, justes et intelligents, des images à couper le souffle. Vraiment un très bon moment de lecture, un album qui capte l'attention, vous garde en haleine... Une très belle découverte pour moi qui n'avait jamais lu de van Hamme. A lire, mais surtout, pour ceux qui en ont la chance, à conserver dans sa bibliothèque pour y revenir souvent !
Commenter  J’apprécie          151
l-ourse-bibliophile
  21 mars 2017
Deux histoires dans un ouvrage. La première (Histoire sans héros) raconte le crash d'un avion au milieu de la forêt vierge et la lutte menée par les survivants pour sauver leur vie. La seconde (Vingt ans après) reprend les mêmes protagonistes qui, menacés par ODESSA, un réseau clandestin d'anciens nazis, doivent retourner sur les lieux de l'accident.
Au premier abord, lorsque j'ai feuilleté l'album, le style graphique ne m'a que moyennement plu : les hommes étaient trop virils et les femmes des pin-up. Cependant, à la lecture, même si je ne peux me dire séduite par ces illustrations, j'ai découvert qu'elles servaient parfaitement certaines scènes, notamment celles de nuit où les personnages sont rassemblés autour du feu. A l'instar des dialogues qui laissent transparaître la psychologie des protagonistes, les visages de Dany montrent leurs émotions.
Si je ne suis malheureusement pas convaincue par les dessins, l'histoire – évoquant pour moi une sorte de transposition de Dix petits nègres d'Agatha Christie au fin fond de la forêt amazonienne avec ces personnages qui meurent un à un – m'a complètement embarquée grâce à cet éventail de personnalités prêtes à tout pour survivre. Les personnages présents sur scène (une quinzaine environ) sont évidemment très différents et tous ont leurs forces et leurs faiblesse, tous sont potentiellement une aide ou une menace pour les autres.
Ni blancs, ni noirs, ce sont simplement des hommes et des femmes confrontés à une situation difficile, voire mortelle. Comment réagir ? Se battre pour sa vie ou toutes les vies ? Attendre ou agir ? Cela ressort davantage dans la première histoire : nos héros (qui n'en sont pas) sont enfermés dans une sorte de huis-clos, opprimés par les arbres géants et les lianes et leur psychologie est mise en avant au même titre que les rebondissements. La suite relève davantage du récit d'aventure, palpitant certes, mais moins original même si les rebondissements sont fréquents.
Bien que ce ne soit pas le genre de BD qui m'attire habituellement, j'ai passé un bon moment avec ce diptyque un peu moins bourrin que ce à quoi je m'attendais…
Lien : https://oursebibliophile.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
garrytopper9garrytopper9   11 mars 2014
Portant sur leurs épaules quatorze espoirs de vivres, les deux hommes s'enfoncèrent dans la forêt. Et tout d'un coup, les rescapés se sentirent terriblement seuls...
Commenter  J’apprécie          130
gillgill   09 avril 2016
Banlieue de Londres, 19 avril ... toujours sans nouvelles du célèbre pianiste Michaël Rafalowski disparu à Amsterdam depuis deux jours ... la dernière personne à l'avoir vu semble être le portier de son hôtel qui l'avait trouvé - je cite - nerveux et fatigué.
Craignant une crise de dépression, la police néerlandaise fait sonder les canaux de la ville, sans résultat jusqu'à présent.
On se souviendra, pour la petite histoire, que Michaël Rafalowski avait fait partie des rares survivants du Boeing 707 de la Corair qui s'était écrasé dans la forêt amazonienne il y a tout juste vingt ans ....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
gillgill   07 mai 2016
Vous connaissiez cet agent, monsieur Draillac, il voyageait sur le vol Corair 512 avec un passeport américain au nom de Tony Bernstein ...
Commenter  J’apprécie          70
garrytopper9garrytopper9   11 mars 2014
- Il y a pourtant un moyen d'augmenter les rations...
- Vraiment Général ? Et comment ?
- En diminuant le nombre de convives, tout simplement !!
Commenter  J’apprécie          10
garrytopper9garrytopper9   11 mars 2014
Sans votre idée de montgolfière, et Maria pour la réaliser, nos os pourriraient dans la jungle. Nous vous devons tous la vie.
Commenter  J’apprécie          10
Lire un extrait
Videos de Jean Van Hamme (52) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean Van Hamme
Philippe Xavier a eu la gentillesse de nous accorder quelques minutes au festival de la bande dessinée de Saint Malo pour son album "Tango" T2. Tango est un aventurier malgré lui, qui a le chic pour se fourrer dans les ennuis à chaque escale. le dessinateur, qui va collaborer avec le grand Jean van Hamme sur le prochain "XIII, L'enquête", nous livre les secrets de fabrication de sa série "Tango", son ressenti sur la rencontre avec le créateur de "XIII" ainsi que ses futurs projets.
autres livres classés : survieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr