AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2505003440
Éditeur : Dargaud (17/04/2008)

Note moyenne : 3.84/5 (sur 407 notes)
Résumé :
Valentine a 14 ans et aime Felix en secret. Personne ne s'en doute. Normal, même dans son groupe de copines, Valentine a du mal à être elle-même.
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (84) Voir plus Ajouter une critique
Asil
  07 septembre 2013
J'ai lu cette série il y a quelques années, quand elle était encore publiée en noir et blanc sous les titres suivants : Celle que … Je ne suis pas, Celle que… Je voudrais être et Celle que je suis. Aujourd'hui la série est ré-éditée en couleurs sous le titre "Valentine", ce que je trouve bien dommage, puisque pour moi le titre "Celle que…" mettait bien en évidence cette phase de l'adolescence où l'on apprend à se connaître soit-même et a s'accepter.
"Celle que" retrace l'adolescence de Valentine, une jeune fille comme les autres, qui se cherche. Valentine n'est pas la plus jolie de ses amies, pas la plus drôle, ni la plus intelligente et elle cherche sa place. Ici pas d'événement extraordinaire, le quotidien de Valentine est tout à fait classique, elle ne doit faire face à aucun traumatisme particulier, seulement réussir à traverser cette période pas simple du mieux qu'elle peut. La nonchalance et les errements de cette période sont ici croqués avec beaucoup de réalisme, et un graphisme très doux. J'ai vraiment aimé le réalisme de la série qui ne montre pas les adolescents comme des monstres capricieux et égocentriques, comme ça peut être le cas dans certains ouvrages pour cet âge.
Chaque tome correspond à une année de la vie de Valentine, et c'est un plaisir que de la voir évoluer, elle, ses amies, leurs relations. Chaque année apporte son lot de nouveautés et d'apprentissages à la jeune fille. Je dois l'avouer je me serais bien laissée tenter par un quatrième tome, même si le troisième clôture bien le cycle. En Valentine, beaucoup d'adolescentes se retrouveront et c'est pour cela que je le conseille si souvent. Il me semble que c'est aussi une bonne lecture pour les parents qui auraient un peu oublié les errements de l'adolescence.
Lien : http://calokilit.wordpress.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          152
Arrietty
  11 octobre 2014
J'ai lu pour la première fois la série des "Celle que..." il y a un peu plus de 6 mois. Je suis retombée dessus il y a quelques jours, et depuis, j'ai dévoré le premier tome.
Je tiens d'ailleurs à parler des titres des tomes, qui sont justes magnifiques. "Celle que je ne suis pas", "Celle que je voudrais être" et "Celle que je suis". A eux seuls, ils montrent, peu à peu, la personnalité de Valentine, jeune fille de 14 ans qui se construit, sort de la bande de copine qui ne lui convient pas vraiment, devient elle à part entière.
Pourtant, et c'est peut-être parce que cette fois-ci, je ne les lit pas tous à la suite, mais le premier tome m'a un peu moins plu. Certes, il garde cette sorte d'attente, que l'on ressent durant tout le livre, mais il a un peu perdu de son intensité, de son action. J'ai eu l'impression qu'il était un peu figé.
Cela dit, ce n'est pas spécialement désagréable, juste histoire d'expliquer que ça bouge bien plus dans les autres tomes...
En bref, j'ai adoré et je file lire la suite !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Lunoelle2
  04 janvier 2010
En classe de troisième, Valentine est secrètement amoureuse de Félix… mais elle intériorise la moindre de ses émotions. Premier volet d'une bluette adolescente extrêmement bien rendue émotionnellement…
L'histoire : C'est le jour de la rentrée. le vague à l'âme, Valentine, 14 ans, prend le bus pour le collège. A la porte de l'établissement, elle est heureuse de retrouver ses copines Julie, Yasmina et Emilie. Ensemble, elles sautent de joie à l'idée d'être de nouveau réunies dans la même classe, la troisième 3. Cependant, Valentine ne peut s'empêcher de jeter un oeil furtif sur les listes affichées: Félix, le garçon dont elle est secrètement amoureuse, est en troisième 4. Les quatre copines ont à peine le temps de raconter leurs vacances, que la sonnerie retentit. Elles rentrent en cours, découvrent leur prof principal et copient un emploi du temps plutôt bien foutu, cette année, une fois n'est pas coutume. le soir venu, Valentine rentre chez elle et se cale devant la télé en attendant le retour de sa mère. Divorcée, cette dernière éduque seule et de son mieux sa fille unique… Valentine n'est guère bavarde, comme à son habitude. La nuit venue, elle cherche le sommeil en fantasmant sur les 1000 façons d'aborder Félix dans l'optique d'un début de relation favorable…
Ce qu'on en pense sur la planète BD : La très grande force de ce récit, c'est son réalisme époustouflant, aussi bien en ce qui concerne le quotidien des adolescentes de cet âge que leurs états d'âmes juvéniles. Les dialogues eux-mêmes adoptent un langage « djeunz », aux expressions toutes faites et au vocabulaire limité. On a l'impression constante d'être la copine invisible, tantôt du groupe d'amies, tantôt de manière plus intime aux côtés de l'héroïne Valentine, et de participer à chacun de ces moments adolescents. Une véritable cure de jouvence, faite à la fois de gentilles transgressions (oups on fume une taffe ; oups on boit un verre d'alcool) et de l'insouciance inhérente à cette période de la vie, où l'on n'est plus tout à fait une enfant mais pas encore une adulte. Or, cet atout du réalisme s'avère être également la principale faiblesse du récit : il ne se passe effectivement rien d'extraordinaire en cette année de troisième. On embarque donc durant 192 planches dans le même traintrain scolaire que ces ados en furie : la perm, la cantoche, les interros, les ragots, les flirts, les devoirs, les défoulements et… les refoulements. Car un suspens insoutenable s'immisce néanmoins dans ce quotidien banal, à travers la relation que Valentine entretient avec… elle-même ! Secrètement transie d'amour pour Félix, elle réprime ses sentiments et souffre en silence, tout en jouant le rôle du bien-être auprès de ses amies. Tétanisée, elle retient son souffle quand elle passe dans l'entourage proche de ce garçon idolâtré… Sur cet aspect, ce premier volet (sur 3 prévus) est accaparant au plus haut point : on vibre à chacun de leurs rapprochements, on trépigne d'impatience à la voir enfin faire le pas décisif. Dans L'année du dragon, Vanyda avait déjà prouvé son savoir-faire pour la gestion des émotions, à travers des cadrages et procédés graphiques habiles. Sans pourtant changer d'un iota son esthétique 100% manga –un dessin toujours semi-réaliste en noir et blanc, rehaussé par diverses trames et textures de gris – on a l'impression qu'elle monte encore d'un cran dans la transmission des tendres sentiments, un art très particulier. Allez, cueillez une pâquerette et ne vous privez pas d'une bonne cure de jouvence !
Benoit Cassel

Lien : http://www.planetebd.com/BD/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Lunoelle
  20 juillet 2009
En classe de troisième, Valentine est secrètement amoureuse de Félix… mais elle intériorise la moindre de ses émotions. Premier volet d'une bluette adolescente extrêmement bien rendue émotionnellement…
L'histoire : C'est le jour de la rentrée. le vague à l'âme, Valentine, 14 ans, prend le bus pour le collège. A la porte de l'établissement, elle est heureuse de retrouver ses copines Julie, Yasmina et Emilie. Ensemble, elles sautent de joie à l'idée d'être de nouveau réunies dans la même classe, la troisième 3. Cependant, Valentine ne peut s'empêcher de jeter un oeil furtif sur les listes affichées: Félix, le garçon dont elle est secrètement amoureuse, est en troisième 4. Les quatre copines ont à peine le temps de raconter leurs vacances, que la sonnerie retentit. Elles rentrent en cours, découvrent leur prof principal et copient un emploi du temps plutôt bien foutu, cette année, une fois n'est pas coutume. le soir venu, Valentine rentre chez elle et se cale devant la télé en attendant le retour de sa mère. Divorcée, cette dernière éduque seule et de son mieux sa fille unique… Valentine n'est guère bavarde, comme à son habitude. La nuit venue, elle cherche le sommeil en fantasmant sur les 1000 façons d'aborder Félix dans l'optique d'un début de relation favorable…
Ce qu'on en pense sur la planète BD : La très grande force de ce récit, c'est son réalisme époustouflant, aussi bien en ce qui concerne le quotidien des adolescentes de cet âge que leurs états d'âmes juvéniles. Les dialogues eux-mêmes adoptent un langage « djeunz », aux expressions toutes faites et au vocabulaire limité. On a l'impression constante d'être la copine invisible, tantôt du groupe d'amies, tantôt de manière plus intime aux côtés de l'héroïne Valentine, et de participer à chacun de ces moments adolescents. Une véritable cure de jouvence, faite à la fois de gentilles transgressions (oups on fume une taffe ; oups on boit un verre d'alcool) et de l'insouciance inhérente à cette période de la vie, où l'on n'est plus tout à fait une enfant mais pas encore une adulte. Or, cet atout du réalisme s'avère être également la principale faiblesse du récit : il ne se passe effectivement rien d'extraordinaire en cette année de troisième. On embarque donc durant 192 planches dans le même traintrain scolaire que ces ados en furie : la perm, la cantoche, les interros, les ragots, les flirts, les devoirs, les défoulements et… les refoulements. Car un suspens insoutenable s'immisce néanmoins dans ce quotidien banal, à travers la relation que Valentine entretient avec… elle-même ! Secrètement transie d'amour pour Félix, elle réprime ses sentiments et souffre en silence, tout en jouant le rôle du bien-être auprès de ses amies. Tétanisée, elle retient son souffle quand elle passe dans l'entourage proche de ce garçon idolâtré… Sur cet aspect, ce premier volet (sur 3 prévus) est accaparant au plus haut point : on vibre à chacun de leurs rapprochements, on trépigne d'impatience à la voir enfin faire le pas décisif. Dans L'année du dragon, Vanyda avait déjà prouvé son savoir-faire pour la gestion des émotions, à travers des cadrages et procédés graphiques habiles. Sans pourtant changer d'un iota son esthétique 100% manga –un dessin toujours semi-réaliste en noir et blanc, rehaussé par diverses trames et textures de gris – on a l'impression qu'elle monte encore d'un cran dans la transmission des tendres sentiments, un art très particulier. Allez, cueillez une pâquerette et ne vous privez pas d'une bonne cure de jouvence !
Benoit Cassel
Lien : http://www.planetebd.com/BD/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
martinperez
  14 février 2013
Il est tard genre très tard et donc c'est le moment de faire un trois-contre-un, une critique 3x1 je veux dire; à quoi pensiez-vous encore ? Qu'il me manque deux doigts ?
La série "Celle que ..." nous permet de suivre l'histoire de Valentine en format triptyque édité en noir/blanc où en couleurs car j'ai cru comprendre que l'éditeur les ressorts en 6 volumes moins épais mais en couleurs. Je doute que ce soit fait juste pour le plaisir des yeux (le dieu $$ surement derrière cela) mais d'après ce que j'ai vu , c'est pas mal du tout et cela donne une autre ambiance (j'ai également mis une photo ^^)
Valentine est une fille qui est au lycée, en troisième ; Fille de divorcée, elle habite seule avec sa mère dans un petit appartement (ou dans tous les cas le papa est loin); Pure adolescente de sa génération, elle vit son quotidien avec sa bande de copines Emilie, Julie et Yamina la fan de manga. Ces préoccupations quotidiennes sont celles des filles de leurs âges : les garçons évidemment, les interdits tel que l'alcool, la cigarette et j'en passe ; c'est l'âge des découvertes ... Grâce à sa bande de copine, On suit comment Valentine va tisser ces différents liens sociaux, se construire, éclore tel une chrysalide avant de devenir un joli papillon, une femme.
La découverte de la cire à épiler (aïe, ça fait mal), le mec un peu craignos qui vous drague en vacances, les rendez-vous à la récré pour fumer une clope à travers un grillage, les premières disputes avec ces amies et parfois la prise de distance avec certaines qui sont trop exclusives ou élitistes ou qui n'évoluent plus avec vous. de nouvelles copines aussi comme Juliette la super danseuse de hip-hop ... et puis Félix, ce garçon qui l'intimide comme pas possible quand elle le voit ...
Vous l'avez compris (ou pas mais c'est pas grave sinon ça veut juste dire que t'es au fond de la classe ^^) ... c'est un chronique sur l'adolescence féminine qui est écrite et dessinée avec une justesse. La psychologie des personnages est finement décrite et l'on sent que l'auteure à vécue la chose , qu'il y a un petit quelque chose d'autobiographique. L'évolution jusqu'à la maturité, celle qui nous rend plus grand(e) et le tout exprimé avec retenue.
Découpé en trois volumes d'une 100aine de pages chacune pour en faire une jolie trilogie, on découvre dans le premier volume ce qu'el n'est pas, le deuxième ce qu'elle voudra être et finalement ce qu'elle sera.
Cela plaira aux filles en fleur, aux ados, aux adultes aussi et toute personne qui aura une fibre un peu féminine où curieuse. J'ai été étonné d'avoir aimé cette bd alors qu'au final il y a pas de baston, de méchant, de quête etc ... c'est juste beau, ça se laisse lire et c'est criant de vérité. Une belle page à mon gout qui sonne très vrai et je suis sure que pas mal de fille vont dire "dingue, c'est exactement moi!".
Graphiquement, on ne saurait nier que Vanyda (rien à voir avec Veronique et Davina) à un style très manga avec une pointe de bd franco-belge, on peut être aussi perturbé au début par l'utilisation du tramage de gris qui choque un peu mais on s'y habitue rapidement, mais cela choque tout de même quand on ne s'y attend pas ;)
De beau moment de plénitude, de calme, de vide. C'est simple, c'est beau, c'est vrai ... A lire, même si vous avez l'âme d'un poteau télégraphique ou si vous êtes fan de Steven Seagal.
Evidemment, voici l'avis de ma warrior de fille qui a lue les trois volumes (avalée j'aurai pu dire) :
C'est bien mais c'est pas très bien dessiné, c'est pas comme les mangas. Mais j'ai beaucoup aimé :)
Lien : http://lacasebd.overblog.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (1)
Lecturejeune   01 septembre 2008
Lecture jeune, n°127 - Vanyda nous offre ici une chronique légère sur le quotidien d’une adolescente : Valentine. Ce personnage est en fait très ancien puisqu’il remonte à un projet d’étude entamé aux Beaux-Arts sur le thème de l’enfance. La gestation fut longue mais quel plaisir de lire cette série très prometteuse prévue sur trois tomes. Valentine est une jeune fille de 14 ans qui mène une vie des plus classiques : elle va au collège, suit les cours, en sèche quelques-uns, bavarde avec ses copines pendant la récréation, aime en cachette Félix, et, comme beaucoup d’adolescentes n’a pas une relation des plus idylliques avec sa mère. Dans le groupe de ses copines, elle est la plus timide, celle qui reste en retrait, n’ose pas s’affirmer, mais qui n’en pense pas moins.

Sous ses apparences de légèreté, Celle que je ne suis pas aborde avec justesse l’adolescence. Vanyda a souhaité rester au plus près de son personnage et le lecteur partage ainsi l’état psychologique dans lequel se trouve cette jeune fille. Elle décrit avec un réalisme époustouflant les rapports de force entre les adolescentes qui constituent le groupe, les premiers émois, l’ennui latent à un âge où l’on admet difficilement de passer à côté de sa vie. Le rapport au temps rend compte de l’évolution du personnage et laisse présumer des changements importants dans les prochains ouvrages. En cela, Vanyda se rapproche du manga, tout comme par son trait et l’utilisation de diverses trames et de niveaux de gris. Seul le format diffère des mangas habituellement lus par les ados. Qu’importe, Celle que je ne suis pas trouvera son public adolescent et on attend avec impatience Celle que je voudrais être et Celle que je suis, en espérant que Valentine, de chrysalide, deviendra un joli papillon.

Sonia Seddiki
Lire la critique sur le site : Lecturejeune
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
PalmyrePalmyre   31 octobre 2014
- Et s'il dit non?!
- Eh bien, au moins, tu seras fixée et tu pourras passer à autre chose...
Commenter  J’apprécie          160
ElleetsonCrayonElleetsonCrayon   04 novembre 2012
Vous avez pas vu?! Gaëlle, c'est le yéti!! Elle a des jambes... On dirait celles de mon père!!
Commenter  J’apprécie          130
MarquePageMarquePage   12 mars 2017
- Et ce qui est encore plus regrettable, c'est de ne presque jamais entendre sa voix... Je suis pourtant sûre qu'elle a plein de choses à dire et à exprimer... Valentine, il faut aussi que tu exprimes tes propres choix et envies ! Ne te laisse pas toujours guider par les autres et notamment par ton groupe de copines...
Commenter  J’apprécie          20
angie22angie22   05 décembre 2013
Je voudrais être... quelqu'un d'autre...
Commenter  J’apprécie          180
La_4e_vous_defieLa_4e_vous_defie   30 mai 2014
- AAAH ! ça me fait trop bizarre de me dire que c'est fini, le collège !
- Moi, ça me soulage ! Enfin ne plus voir toutes ces têtes de cons..
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Vanyda (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Vanyda
Vanyda - Entre ici et ailleurs .A l'occasion du Festival International de la Bande Dessinée d'Angoulême 2016, rencontre avec Vanyda autour de son ouvrage "Entre ici et ailleurs" aux éditions Dargaud. Retrouvez le livre : http://www.mollat.com/livres/vanyda-entre-ici-ailleurs-9782505064718.html Notes de Musique : Drop of Water In the Ocean by Broke For Free. Free Music Archive. Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : adolescenceVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Celle que je ne suis pas par Leila

Quel âge à Valentine ?

12ans
14ans
16ans
13ans

10 questions
30 lecteurs ont répondu
Thème : Celle que..., tome 1 : Je ne suis pas de VanydaCréer un quiz sur ce livre
. .