AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782803604401
48 pages
Le Lombard (06/11/1998)
3.5/5   26 notes
Résumé :
"Si vous désirez chasser le dinosaure, rendez-vous de toute urgence, sans en faire part à personne, à telle adresse...." Une telle phrase ferait bondir n'importe quel chasseur de fauves, surtout s'il s'appelle Frank Reeves... Mais un soir, une jeune femme éplorée vient supplier Bob Morane de voler au secours de Frank, disparu sans laisser de traces...

(Quatrième de couverture Édition Marabout Junior)
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
beauscoop
  08 mai 2020
Pour du dépaysement, en voilà un de certain. Je ne m'attendais pas à avoir du plaisir à lire cette histoire qui commence à remonter le temps de quelques centaines de millions d'années avec une machine qui utilise la relativité décrite par Einstein, et essentiellement l'espace-temps à 4 dimensions. le court raisonnement n'est pas si idiot car en fonction de la vitesse de la lumière le temps peut se contracter, de la pure science-fiction. le coeur de l'histoire d'aventures nous place avec toutes sortes d'espèces de dinosaures (la fin du livre donne une sommaire description de plusieurs de ces bestioles). Au lieu d'avoir une classique chasse à l'éléphants avec des lions et des hyènes, nos lascars doivent combattre ces monstres antédiluviens. Tout comme à l'aller, pour faire démarrer cette machine à remonter le temps Henri Vernes ne s'embarrasse pas de détails compliqués. Il suffit d'appuyer sur le bouton bleu, le rouge étant pour revenir. Mais une fois dans le crétacé, il faut revenir au XXe siècle, et, là, problème, la machine est naze. Pour Henri Vernes, ce n'est pas ennuyant du tout, il fait apparaître une soucoupe volante de la patrouille du temps (une autre saga). Cela pourrait paraître loufoque, genre Monty Python, mais, pas du tout, on continue à lire sans gêne. Bref c'est un bon divertissement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          301
jmb33320
  11 juin 2018
Bob part au crétacé, en mission de sauvetage de Frank Reeves, qui a eu l'imprudence de suivre un savant fou, inventeur d'une machine à remonter dans le temps, pour une chasse au dinosaure... Bob se retrouve bien vite seul, ses compagnons repartant au 20ème siècle pour se réapprovisionner en armes plus puissantes (genre bazooka). Mais la machine de revient pas : las de vivre dans un ginkgo géant pour ne pas se faire attaquer sans arrêt, il décide de partir tout de même à la recherche de Reeves et ses deux acolytes. Evidemment il sa battra quasi à mains nues contre toutes sortes de bestioles peu sympathiques pour finir in extremis par retrouver ses amis (enfin deux sur trois, et pas en bon état).vAlors qu'ils sont assez retapés pour tenter de revenir à l'endroit où la machine peut revenir (elle se déplace dans le temps, pas dans l'espace...), ils finissent par rejoindre Bill et Clairembart. Mais manque de bol total, la nature volcanique choisit ce moment là pour une éruption gratinée, qui met le feu partout... Ils sont obligés de revenir sur leurs pas pour ne pas griller, ce qui est sportif puisque nos amies les bêtes font bien évidemment la même chose. Des jours passent, ils reviennent enfin près de la machine pour constater qu'elle est détruite. Vont-ils rester coincés pour le reste de leur vie (probablement courteà au crétacé ? C'est là qu'Henri Vernes nous sort son Deux ex Machina : rien de moins que la patrouille du temps qui ramenera nos téméraires chasseurs et apparentés au 20ème siècle. Jouissif !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Louise1200
  26 septembre 2021
Carlotta Reeves sollicite les services de Bob Morane, Bill Ballantine et Aristide Clairembart pour retrouver son mari Frank, disparu depuis un mois lors d'une partie de chasse dans la Sierra Nevada.
La trace du millionnaire se perd dans la demeure du professeur Hunter, un physicien installé dans le désert de Mojave. Frank Reeves lui a versé cinquante mille dollars avant de disparaitre en même temps que Steve Marchall, un chasseur anglais richissime.
Dans un hangar, un mystérieux cylindre métallique contient un cadavre au dos labouré par de puissantes griffes.
Bill appuie sur un bouton rouge et voilà nos amis projetés cent cinquante millions d'années dans le passé, à l'époque des dinosaures.
Bob Morane part à la recherche de Frank pendant que les autres retournent au XXème siècle pour chercher des armes. Bob parviendra-t-il à retrouver vivant les chasseurs et le savant et surtout, pourront-ils regagner leur époque. Aux redoutables animaux, il faut aussi compter sur une nature volcanique pour ne pas faciliter la tâche à ces voyageurs imprudents.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          61
VLaureline
  16 mai 2012
Un bon roman d'aventure entre dinosaures et voyage dans le temps. L'intrigue est palpitante !
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
PavlikPavlik   09 février 2021
[Bob Morane] Ça doit être le soleil...J'ai cru voir une soucoupe volante...
[Frank Reeves] Eh, Bob ! Vous ne croyez pas que nous vivons assez d'aventures fantastiques sans encore y mêler les OVNI ?
[Bill Ballantine] Que voulez-vous Frank, le commandant a autant l'habitude de lire des romans de science-fiction que de les vivre.
Commenter  J’apprécie          50
VLaurelineVLaureline   20 mai 2013
Pour Morane, le spectacle de cette savane n'avait rien de nouveau, du moins dans son ensemble. Elle ressemblait à celle d'Afrique, mais ici les reptiles géants régnaient seuls. Des tyrannosaures, des stégosaures, des tricératops ou des iguanodons en lieu et place des lions, des éléphants et des rhinocéros - sans parler du monde inoffensif des gazelles - cela faisait une fameuse différence. Chaque fois que Bob y pensait, il se sentait saisi d'une sorte de terreur sacrée dont il avait toutes les peines du monde à se libérer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Louise1200Louise1200   08 juillet 2021
Le professeur Aristide Clairembart, Bill Ballantine et Bob Morane formaient un fameux brelan d'amis et, parfois, quand Bill délaissait son élevage de poulets d'Ecosse pour descendre à Paris, ils se réunissaient afin d'égrener leurs souvenirs, de parler de leurs aventures communes.
Commenter  J’apprécie          00
Louise1200Louise1200   26 septembre 2021
Servir de pâture à un dinosaure du secondaire sauvage ou périr atomisé au quaternaire civilisé, quelle différence ?
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Henri Vernes (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Henri Vernes
« Que Michel de Ghelderode (1898-1962) soit une des hautes pierres émergeantes […], qu'il soit pour certains le plus grand dramaturge depuis Shakespeare, ne nous occupe ici qu'en vertu des rapports que ses Contes Crépusculaires entretiennent avec le théâtre, avec son théâtre. […] Ghelderode est un homme de décors. […] […] Pour qui connaît l'homme, ses tics, ses goûts, ses itinéraires, il n'y a pas à douter. Voilà le montreur de marionnettes qui, las de tirer anonymement les ficelles, bondit sur la scène […] ; il voudrait fuir, mais les murs du décor se sont refermés sur lui, et le voilà prisonnier des phantasmes qu'il a créés. Presque damné... […] « ... le conte, m'écrivait Ghelderode, a une valeur de confession, dans mon cas, et qui a bien lu ces récits sait tout de mon âme, si lisible, si désarmée devant le Mystère, au seuil de l'univers métaphysique. » (Henri Vernes)
« […] Ceux qui m'ont connu savent que j'apprécie tout ce qui s'éclaire par le sourire de la Folie. […] » (Michel de Ghelderode, le jardin malade)
« […] Il existe d'extraordinaires crachats, montés des profondeurs – marbres, métaux, émaux, huiles saintes, gemmes ; d'admirables, pour peu que le soleil veuille luire dessus. Mais il y a longtemps que l'astre de Josué s'est détourné de moi, qui suis un type dans le genre du vieux Job. […] » (Michel de Ghelderode, L'odeur du sapin)
0:00 - L'écrivain public 30:02 - Générique
Image d'illustration : http://www.numeriques.be/index.php?id=6&no_cache=1&tx_cfwbparcourspeps_pi1[uid]=15#
Bandes sonores originales : Pavlina Roscakova and Denis Bango - Improvisation 3 | Swelling - Night I | Haunted Me - Clearing At The End Of The Path | Hinterheim - Catch the rain Improvisation 3 by Pavlina Roscakova and Denis Bango is licensed under a Attribution-NonCommercial-ShareAlike License. Night I by Swelling is licensed under a Attribution License. Clearing At The End Of The Path by Haunted Me is licensed under a Attribution-NonCommercial License. Catch the rain by Hinterheim is licensed under a Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.
Sites : https://www.freemusicarchive.org/music/Pavlina_Roscakova__Denis_Bango/VRYT_Improvisations/Improvisation_3_Pavlina_Roscakova_and_Denis_Bango https://www.freemusicarchive.org/music/Swelling/Projector_Music_For_Visual_Media/Swelling_-_Projector-_Music_for_Visual_Media_-_03_Night_I https://www.freemusicarchive.org/music/Haunted_Me/Humming_Ghost/Haunted_Me_-_02_-_Clearing_At_The_End_Of_The_Path https://www.freemusicarchive.org/music/Hinterheim/bright_and_cold/catch_the_rain
#MichelDeGhelderode #Sortilèges #LittératureBelge
+ Lire la suite
autres livres classés : aventureVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
4055 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre