AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
La Carte des Confins tome 1 sur 3
EAN : 9782266310666
456 pages
Pocket Jeunesse (06/05/2021)
3.92/5   850 notes
Résumé :
Et si le plus terrible des pirates était une femme ?

Callie, une voleuse hors pair, est parvenue à s'emparer d'un compas marin enchanté. L'instrument permettrait de trouver la mystérieuse carte des Confins, un monde au-delà du nôtre dont personne n'est jamais revenu.
Explorer les Confins, c'est la certitude d'entrer dans la légende et le désir le plus cher de Blake Jackson, jeune capitaine de
L'Avalon, le bateau pirate le plus redouté de... >Voir plus
Que lire après La Carte des Confins, tome 1Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (220) Voir plus Ajouter une critique
3,92

sur 850 notes
Mon dieu, mais quelle déception que ce roman ! Et elle se situe à deux niveaux, les deux étant intimement liés. le premier concerne mon choix d'acheter ce livre en grand format et en état neuf. Certains pourraient trouver les propos qui vont suivre hors sujet mais pourtant ils correspondent à la réalité du marché du livre actuellement. Voilà, d'habitude je suis réticente à mettre presque 20€ dans un bouquin si je ne suis pas quasi sûre qu'il me plaira. le résumé de ce bouquin m'intéresse grandement car il mêle tout ce que j'aime. Je lis donc des avis par ci par là pour être sûre de ne pas me tromper, prends bien note que la romance est très présente-chose qui ne me gêne pas si elle est bien construite- et que cette histoire a connu un grand succès sur Wattpad avant publication-élément qui ne m'arrête pas non plus car je suis sûre qu'il y a de belles pépites sur ce site. Pourtant j'hésite encore(comme quoi j'aurais dû me fier à ma première impression) et là je tombe sur un avis coup de coeur d'une booktubeuse que je suis depuis longtemps et qui est généralement tatillonne sur la qualité d'écriture, la construction des personnages ou bien encore la romance. Et si elle aime un roman qui pêche un peu sur l'un de ces éléments, elle reconnait ses faiblesses et le côté plaisir coupable de la lecture. Mais là,non, c'est un coup de coeur intersidéral, elle a beaucoup aimé la romance et trouve que c'est bien écrit. Me voilà donc convaincue car je fais confiance à cette booktubeuse au vu de son exigence passée. Là je lis le livre et patatras, j'ai eu l'impression d'être complètement flouée, arnaquée. Ce roman n'est qu'un ramassis de facilités scénaristiques et de clichés au niveau des personnages. Pas ce qu'on m'avait vendu donc. Et je ne peux m'empêcher de penser que cette booktubeuse, en qui j'avais confiance, avait fait preuve de complaisance-consciente ou inconsciente, elle seule le sait- car cette histoire avait été écrite par l'une de ses pairs influenceuses. D'où mon extrême colère à l'issue de cette lecture. Car si elle avait reconnu que l'histoire était porteuse de défauts qu'elle n'aime pas d'habitude, j'y serais peut être allée mais en connaissance de cause. Voici donc un exemple typique qui fait de moi un mouton des réseaux sociaux alors que je pensais avoir assez de recul pour ne pas tomber dans ce piège. A l'avenir c'est sûr, je me contenterai du panel de critiques lues sur les plateformes littéraires, surtout quand le bébé est issu d'un ou d'une influenceuse littéraire. Certains ont des doutes sur la sincérité des booktubeurs ou instagrammeurs quand ils sont en partenariat avec une maison d'édition mais, honnêtement, ce risque d'avis biaisé existe bien plus sur des titres écrits par des collègues des réseaux...

Mais revenons en au livre. Je vais essayer d'être assez concise car cette critique est déjà bien longue.
Nous avons une romance qui cumule tous les clichés et le fait que cette histoire soit écrite à la première personne n'aide pas à ce niveau-là. Car vous êtes sûrs que les pensées des personnages vont être polluées toutes les 20 lignes par des "qu'est ce qu'elle est belle" et des "qu'est ce qu'il est séduisant". Et c'est le cas ici, le pire étant à la fin quand ce cher Blake affirme que Callie est tellement belle qu'il ne sait pas s'il a le souffle coupé à cause de sa beauté ou bien à cause du fait que le grand méchant soit en train de lui comprimer la poitrine...et pendant qu'on parle du grand méchant, nous avons surtout un grand néant, un méchant de type jeu vidéo qui rigole de manière machiavélique qui parle, qui parle et qui parle mais qui ne possède aucun charisme.

Niveau scénario, ce n'est pas bien plus glorieux, la quête vendue par l'histoire étant sans grand intérêt et surtout motivée par des sentiments méprisables. A la fin, le sentiment qui en ressort c'est un "tout ça pour ça". Et je ne m'attarde pas sur la construction du monde de la piraterie où tout le monde est décrit comme sanguinaire alors que l'on est témoins de tout le contraire pendant 95% du roman.

Bref, vous l'aurez compris, ce roman est une déception à tous les niveaux, l'écriture, quelconque, ne rattrapant en rien toute la médiocrité de l'ensemble.

Alors oui c'est facile à lire, oui certains peuvent y trouver un côté addictif s'ils ne sont pas gênés par les éléments mentionnés précédemment. Mais voilà ,la présence de ces seules qualités là ne me gênent pas quand je lis une histoire mise à disposition gratuitement sur Internet, sauf qu'ici j'ai dépensé 18 balles pour lire ce roman donc je m'attendais à mieux, à beaucoup mieux. Et j'ai l'impression que ce récit n'a été choisi parmi les centaines de manuscrits que parce qu'il était populaire sur une plateforme et qu'il a été écrit par une influenceuse(donc ça fait une belle masse de clients potentiels sans beaucoup de boulot en amont). Et il serait temps que les maisons d'édition accordent un peu plus d'attention à des histoires moins connues mais de meilleure qualité.

Je reconnais que ces mots sont extrêmement durs mais ils sont à la hauteur de la déception que j'ai ressentie au cours de ma lecture. J'ai bien conscience que l'auteure n'est en rien responsable de la campagne marketing ou de l'avis de ses collègues, mais il est parfois important de souligner certains travers du marché du livre. Ici nous avons typiquement l'exemple du récit avec du potentiel mais qui a été publié alors qu'il manquait clairement de maturité.

Pour conclure, si vous cherchez un bon roman d'aventures mêlant magie et piraterie, passez votre chemin. Si au contraire vous voulez quelque chose de facile à lire et que vous n'êtes pas gênés par les éléments cités plus haut, alors allez-y et peut-être que ce récit vous conviendra.
Commenter  J’apprécie          4511
Pris par hasard à la médiathèque, je ne m'attendais pas à un tel coup de coeur. J'ai lu les deux tomes dans la foulée complètement ensorcelée.
Mes yeux avaient craqué devant cette couverture sublime. La piraterie n'est enfin n'était pas du tout mon truc et voilà que non seulement je dévore les pages mais en plus je me prends d'affection pour les personnages.
J'ai adoré ce que l'auteure a proposé: mêler le monde des pirates à de la magie et une belle romance par dessus. Piraterie, fantasy et sorcellerie n'étant pas mes genres de prédilections, Marie Reppelin a relevé un sacré défi pour me charmer.
La plume est vraiment agréable. Les chapitres courts. le récit alterne entre plusieurs voix. Autant dire que les pages se tournent toutes seules.
Quant à l'histoire, elle m' a fait rêver.
Callie est une jeune voleuse qui revend des objets magiques même si la magie sur Terre est illicite. Dans une taverne, elle rentre en contact avec le capitaine de l'Avalon, le plus célèbre et redouté des bateaux pirates. Elle marchande avec lui au sujet d'un compas magique qui indique ce que l'on désire le plus au monde. Pour Blake, il s'agit de trouver la carte des Confins. Blake rêve d'être le premier à naviguer sur les confins, d'entrer dans la légende. Callie elle ne rêve que de fuir. Par un concours de circonstances, la jeune femme va se retrouver sur l'Avalon et apprendre le métier de pirates.
Callie est une jeune fille au caractère bien trempé. Blake paraît arrogant presque cruel. Mais tous les deux ont des blessures profondes. C'est certainement cela qui va les rapprocher.
Les autres pirates sont également très attachants. (je n'aurais jamais cru dire ça un jour).
Ensuite la romance entre Callie et Blake m' a fait chavirer. Il n'y a rien de niais. Les réparties entre les deux m'ont souvent fait sourire car tous deux manipulent le sarcasme et l'humour avec talent.
C'est plein d'aventures et de péripéties. Et la fin, cette dernière phrase m'aurait tué si je n'avais pas eu le tome 2 sous la main.
Commenter  J’apprécie          400
Adorant les pirates et les romances bâties sur le modèle enemies to lovers, je ne pouvais qu'être tentée par ce roman, d'autant que j'apprécie le blog de l'autrice : Muffins and Books.

Cette dernière happe rapidement l'attention des lecteurs en les plongeant dans un monde où la magie est interdite. Un monde hanté par l'ombre du Sorcier noir, un redoutable et légendaire sorcier qui a, par le passé, semé la mort et la désolation autour de lui. Mais ce qui obsède Blake, ce n'est pas ce sorcier, mais la Carte des confins, une entrée vers un monde nouveau à explorer et à piller. Un monde qui lui permettrait d'inscrire son nom dans la légende comme son père, un célèbre pirate maintenant décédé, en a toujours rêvé.

Et pour trouver cette fameuse Carte, il lui faut le compas magique que son contact doit lui vendre. Ce que n'avait pas prévu notre pirate, c'est qu'à la place du vieux bedonnant édenté qu'il avait imaginé, son contact est une ravissante jeune femme à la chevelure flamboyante et au caractère bien affirmé. de fil en aiguille, ou plutôt de trahison en trahison, Blake étant un pirate après tout, les deux vont finir par travailler main dans la main. Callie, voleuse de talent, va ainsi très rapidement se faire une place de choix à bord du magnifique Avalon dont Blake est si fier ! Ayant déjà lu pas mal d'histoires de pirates et de romances piquantes, la relation entre Callie et Blake ne m'a pas surprise outre mesure et m'a semblé plutôt classique. Cela ne m'a pas empêchée d'être conquise par les échanges pleins de mordant entre ces deux personnages qui ont appris, chacun à leur manière, à cacher leurs sentiments. Vu leur passif respectif, que l'on découvre progressivement, cela peut se comprendre…

J'ai donc aimé leurs interactions, leurs petites piques, leur aveuglement devant l'évidence de leur attraction et de leurs sentiments, et la manière dont, petit à petit, ils vont s'ouvrir l'un à l'autre. Chose qui, dans ce monde et leur milieu familial, demande un certain courage, exposer son coeur pouvant vite se retourner contre vous, a fortiori quand, comme Callie, vous détenez un sombre et dangereux secret. le passé de Blake, avec un père violent et obsédé par ses rêves d'éternité, est intéressant et permet de mieux comprendre ce pirate et son obsession pour la carte. Mais c'est tout le mystère autour du passé de Callie et la réalité de son enfance qui m'a passionnée.

Je n'en dirai évidemment pas plus, si ce n'est que cela lui apporte une certaine profondeur et l'a rendue encore plus chère à mon coeur. Têtue, mais pas obtuse, forte mais pas sans faille, sincèrement gentille, débrouillarde, ouverte d'esprit et intelligente, Callie est vite devenue mon personnage préféré. J'ai d'ailleurs adoré certaines de ses réactions et réparties comme lors de l'arrivée de femmes pirates sur l'Avalon, validant à 100% son discours. Mais je vous rassure, j'ai également apprécié la gouaille de Blake, sa tendance à titiller Callie à la moindre occasion, ses blessures qu'il a verrouillées à triple tour, et ses cas de conscience qui nous prouvent qu'il n'est pas le monstre sanguinaire qu'on pourrait penser.

Pour autant, et c'est un très bon point, l'autrice ne le décrit pas comme un gentil pirate au grand coeur. Il n'hésite pas à piller, à tuer, à se venger et à faire couler le sang, notamment durant ses épisodes de rage intense. Alors oui, il est touchant, oui, il est capable de sentiments, même quand il pense le contraire, mais non, ce n'est pas un enfant de coeur, loin s'en faut ! J'ai apprécié la dualité de ce protagoniste, tout comme j'ai adoré le pirate qui a élevé Blake comme son propre fils. Sage, doux malgré sa stature et patient, il sera toujours de bon conseil et un très bon ami pour Callie, sur laquelle il veillera avec une réelle tendresse. D'autres membres de l'équipage, à l'instar d'un jeune cuisinier, attirent également d'emblée la sympathie.

Si vous aimez les ambiances de franche camaraderie, vous allez adorer l'ambiance à bord de l'Avalon, ce qui ne vous empêchera pas d'apprécier les différentes escales de l'équipage. L'autrice trouve ainsi un bon équilibre entre les scènes en mer et les quelques excursions sur terre et dans les tavernes, haut lieu de divertissement pour nos pirates préférés. Les relations entre les personnages, et plus particulièrement entre Callie et Blake, qui se tournent autour sans se l'avouer, prennent une certaine place dans l'intrigue. Mais le roman comporte aussi des scènes d'action, quelques batailles sanglantes, sans oublier une bonne vieille rivalité entre pirates. Et puis, en trame de fond, il y a le secret de Callie et ses conséquences s'il venait à être dévoilé, un danger sourd qui se veut de plus en plus angoissant, et la détermination de notre pirate à assouvir le rêve de son père coûte que coûte ! Mais cette obsession pour la Carte des confins ne risque-t-elle pas de lui faire passer à côté du plus important et de ce qui compte vraiment pour lui ?

Quant à la plume de l'autrice, j'ai trouvé qu'elle s'affirmait au fil des pages et gagnait en profondeur, même si j'ai regretté des phrases parfois très courtes, préférant les phrases avec peut-être un peu plus de liant. Mais happée par l'intrigue, le rythme et les interactions entre nos deux fortes têtes, je reconnais avoir très vite occulté ce détail pour simplement savourer cette histoire menée tambour battant.

En conclusion, avec son premier roman, Marie Reppelin nous propose une histoire de pirates comme je les aime, des personnages forts, divers et attachants auxquels il est impossible de résister, une romance pleine de mordant qui vous tiendra en haleine, et des péripéties emplies de magie, de sang, d'ombre et de mystère. La Carte des confins ou une aventure en mer durant laquelle vous devriez réaliser que le plus grand des dangers n'est pas toujours celui que l'on pense… Action, amour, amitié, sorcellerie et piraterie au programme de ce roman addictif, qui vous donnera très envie de monter à bord de l'Avalon aux côtés de son tonitruant équipage. Aventure et sensations fortes garanties ! Quant à la survie…
Lien : https://lightandsmell.wordpr..
Commenter  J’apprécie          260
Oh cet enthousiasme à l'idée de commencer cette lecture qui ne m'a pas lâchée d'un iota durant tout le récit! Il faut dire que je partais avec de bonnes prédispositions. de la piraterie, de la fantasy et surtout une romance qui prend le pas sur tout ça! Que demander de plus?
Tout ce que j'ai espéré c'est confirmé. J'ai eu entre les mains un véritable page-turner si bien qu'il a été dévoré en moins de 24h et est devenu le compagnon d'une insomnie. Ah les livres qui te tiennent éveillée...

Dans la Carte des confins, on suit deux protagonistes, un peu écorchés par la vie, qui vont se trouver liés par une quête et surtout par leurs sentiments. Certains estiment que la romance trop présente est un petit bémol à ce récit d'aventure. Pour moi, avertie, je m'en suis délectée, savourant les réparties de nos ennemies to lovers, fondant sur les moments émotions et aspirant à un rapprochement concret entre Callie et Blake après toutes ces scènes de séduction.

Elle, est en fuite et s'avère être une receleuse d'un objet magique intéressant : un compas qui indique ce que vous souhaitez le plus au monde (oui, on a un petit goût de Pirates des Caraïbes en prime). On arrive très rapidement à deviner ce qu'elle fuit et on s'attache irrémédiablement à cette héroïne fougueuse, au tempérament bien trempé qui va merveilleusement s'acclimater à l'univers pirate. Oui car Lui est un pirate. Pas n'importe lequel. le plus légendaire. Je craignais, étant donné que c'est un ouvrage jeunesse, qu'il y ait une certaine édulcoration. Dans les faits, il y en a une mais elle est bien tournée. Marie Reppelin ne fait pas de notre pirate un homme doux comme un agneau. Elle glisse juste sur les scènes trop violentes en ne rentrant pas dans les détails. Si bien qu'on le sait. Mais ce n'est pas trop sombre, idéal pour le public visé, à l'exception peut-être d'un événement... Comme Callie, Blake essaye d'échapper aux démons de son passé, persuadé que sa quête, la fameuse Carte des Confins, lui permettra d'être apaisé. Encore que, ce n'est pas sans compter Callie...

Pour que l'on s'attache très vite à nos personnages, l'autrice a choisi une narration interne alternée. Si bien qu'on a très vite les idées, les opinions et surtout les sentiments de nos deux protagonistes à l'esprit. A cela s'ajoute des chapitres très courts, qui donnent du rythme à notre lecture et encouragent cet effet "page turner". La plume est fluide, l'univers, bien construit. Enfin, la fin est on ne peut plus réussi. On finit sur un cliffhanger qui bien sûr n'appelle qu'une envie : se jeter sur le tome 2. Pour ma part, ne l'ayant pas sous la main, je vais devoir différer cette envie à quelques semaines (vais-je tenir, telle est la question?) mais j'ai vraiment hâte de connaître la suite ( notamment la narration alternée qui risque d'être très intéressante) et surtout le dénouement!
Commenter  J’apprécie          270
Ce roman, on en a déjà beaucoup parlé avant sa sortie sur la "bookosphère". Quoi de plus normal, sachant que son autrice est une blogueuse assez connue, qui tient le blog Muffinsandbooks ? Son roman était déjà paru il y a quelques années sur Wattpad, et le voilà repris en papier par Pocket Jeunesse !

Une histoire de pirates, à laquelle vient se mêler de la magie, une héroïne "badass" au caractère flamboyant, qui promet une romance pleine de piquant... Ce roman a quoi en séduire plus d'un ! Je l'ai beaucoup aimé, je m'apprête même à rédiger un long article à son sujet pour Page des libraires. Et pourtant, certains points m'ont parfois un peu fait lever les yeux au ciel, et me laissent des sentiments ambivalents face à cette lecture. Pour compléter, je vous rajouterai le lien de mon article pour Page dès sa parution en ligne !

Le point noir, pour moi, c'est la romance. Callie est une jeune femme qui gagne sa vie en volant des objets de grande valeur pour les revendre. Si elle s'est toujours tenue à l'écart de la magie pour des raisons mystérieuses, la voilà en possession d'un compas magique, très recherché par un des pirates les plus célèbres : Blake, jeune capitaine de L'Avalon. La rencontre entre ces deux-là, dès les premiers instants, est explosive. Deux forts caractères qui, on le devine tout de suite, cachent plus de failles qu'ils ne veulent bien l'admettre, cela donne des dialogues pleins de piques plus ou moins ironiques. On pressent alors immédiatement que sous cette agressivité enjouée vont naître des sentiments bien plus ambivalents, et une attirance qu'ils auront du mal à saisir, l'un et l'autre. de ce point de vue, je dois souligner tout de même des éléments très réussis, remarquables pour un premier roman. Les dialogues sont très bien menés, pleins de rythme, et ne viennent en aucun cas prendre la place de la narration. Et la psychologie des personnages est bien étudiée : on s'y attache sans mal, et dans l'évolution de leur relation, aucun manque de cohérence ne se fait ressentir. Ils sont eux-mêmes jusqu'au bout, et ça, on peut l'admirer.

Malgré tout, je trouve dommage que leur intrigue amoureuse prenne une place aussi importante. D'abord, parce que, j'en parlais récemment, je pense qu'il est important, en littérature jeunesse, de sortir des stéréotypes en matière d'amour, voire de montrer des histoires d'amour qui ne se finissent pas toutes bien. J'avais à cet égard beaucoup aimé Steam Sailors, roman de piraterie lui aussi, mais où l'amour n'est que peu présent, et cela fait du bien. En commençant La Carte des Confins, je pensais que l'intrigue évoquée dans le résumé (la quête de ce compas et de cette carte qui permettraient d'explorer les Confins et d'en revenir vivant, rêve de Blake pour faire entrer son nom dans la légende) était le propos principal du roman. Certes, c'en est une partie importante, mais force est de constater que la romance entre Blake et Callie prend nettement le pas dessus. Même si elle a quelque chose d'addictif qui nous fait guetter avidement le moment où ils vont ouvrir leurs coeurs, cette histoire d'amour est porteuse de bien des stéréotypes nocifs. Nous avons une jeune femme qui, forcée de se faire une place dans un monde dominé par les hommes, s'est créé une carapace et rembarre toutes remarques grivoises avec son humour grinçant ou, si nécessaire, à la force des poings. Elle vit dans un monde où la culture du viol est banale, et devra s'en défendre plus d'une fois. Face à elle, Blake est le type même de l'homme à femmes, qui ne peut pas s'empêcher de considérer les femmes qu'il croise comme des choses à séduire pour les mettre dans son lit. Parviendra-t-il à changer de comportement pour l'amour de Callie ? Au-delà de la question rhétorique, je ne trouve pas que ce schéma amoureux soit le meilleur à mettre dans l'imaginaire des jeunes, et le voir romantisé m'exaspère... Enfin, même si mon petit coeur d'artichaut avait hâte de voir Blake et Callie tomber dans les bras l'un de l'autre, j'ai pu parfois me lasser des trop nombreuses scènes de baisers. C'est d'abord plutôt touchant, mais on peut finir par être écoeurés, à l'image du second de l'équipage, Bold...



Si je suis si partagée sur ma lecture, c'est entre autres parce que je n'étais pas prévenue que la romance y était si importante. Je crois qu'il faut donc catégoriser ainsi ce roman : c'est une romance qui se déroule dans l'univers de la piraterie, portée par une excellente intrigue. Car en effet, tout le reste de l'intrigue est mené d'une main de maître. J'ai déjà souligné l'aspect des personnages, très bien campés, la part bien maîtrisée entre narration et dialogue. A ces qualités d'écriture, s'ajoutent la gestion des péripéties : le suspense est toujours présent, il y a les personnages clairement mauvais, et ceux dont la position n'est pas clairement identifiable. Les "méchants" ont autant d'intelligence et de force dans leurs actions que les "gentils", permettant des scènes d'affrontements d'une grande qualité. Si je suis déstabilisée par cette histoire d'amour trop présente, l'aspect roman de piraterie m'a complètement séduite, c'est vraiment orchestré avec beaucoup d'intelligence, et je me suis complètement laissée happer par cette partie de l'intrigue !

Maintenant que vous êtes dûment prévenus de l'importance de la romance, rien ne vous empêche de succomber, et avec cet aspect bien en tête, je suis persuadée que La carte des Confins saura séduire grand nombre de lecteurs !
Commenter  J’apprécie          133

Citations et extraits (70) Voir plus Ajouter une citation
"Le choc fait place à la colère. Envers mon père qui a fait de mauvais choix et qui m'a forcé à le fuir. Envers la magie qui a provoqué ça. Envers l'océan, pour m'avoir laissé croire que je pouvais être en sécurité ici. Envers l'Avallon, pour m'avoir accueillie et donné une maison, ce que je n'avais pas eu depuis longtemps. Envers ces hommes, parce que je me suis attachée à eux. Envers Black qui m'a probablement menti et probablement manipulée, qui m'a aussi séduite et fait tomber dans un piège. Le plus beau des pièges, certes, mais un piège quand même. Parce que je réalise que, peu importe à quel point j'ai peur de me retrouver face à mon père, je ne peux pas abandonner l'Avalon et son équipage. Je me suis attachée à eux, bien plus que je ne le pensais et l'idée qu'ils risquent leur vie sans moi me donne des sueurs froides. D'autant que, si je ne les aide pas, ils ne franchiront jamais la porte d'entrée du château. C'est pour cela que, plus que tout, je suis en colère contre moi-même." pg 320
Commenter  J’apprécie          60
Vous les hommes, vous êtes vraiment délicats. Vous ne pourriez pas supporter la moitié de ce qu’une femme endure dans sa vie. Une bonne chose pour l’espèce humaine que les dieux aient décidé que les femmes seraient celles qui donnent la vie, sans quoi ça ferait longtemps que l’humanité aurait disparu.
Commenter  J’apprécie          130
La plupart du temps, je me mens à moi-même et je le fais tellement bien que je n'arrive pas à savoir ce que je ressens réellement.
Commenter  J’apprécie          221
Je sens une douleur lancinante se répandre dans mon corps. Elle part de mon cœur, parcourt mes veines et retentit avec force dans mon crâne. Je me sens soudain très lasse. Est-ce que toutes les relations sont comme ça ? Est-ce qu'elles nécessitent toutes de se battre, d'arracher des promesses voilées, des confessions et des moments de paix ? Peut-être que ça n'en vaut pas la peine.
Commenter  J’apprécie          60
Les histoires d’amour contiennent toujours plein de métaphores pour expliquer l’importance des sentiments.
Quand j’étais jeune et que je lisais des romans à l’eau de rose, cela me faisait rêver.
Plus tard, ça m’a fait ricaner.
Mais aujourd’hui, je sens distinctement mon cœur fondre dans ma poitrine, puis tripler de volume quand Blake m’adresse un de ses sourires. Je crois que je commence à comprendre. Comme quoi, il suffit de trouver la bonne personne. Celle qui peut te faire voler en éclats et te reconstruire en un sourire.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Marie Reppelin (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marie Reppelin
Talents Cultura 2021 - La Carte des Confins de Marie Reppelin
autres livres classés : aventureVoir plus
Les plus populaires : Jeune Adulte Voir plus



Lecteurs (1732) Voir plus



Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
2431 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..