AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782253069393
512 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (29/03/2017)
  Existe en édition audio

Note moyenne : 3.57/5 (sur 271 notes)
Résumé :
Hanté par un passé douloureux, Lex Henderson part s'installer dans un petit village isolé, sur la côte australienne. Très vite, il tombe sous le charme de cet endroit sauvage, où les journées sont rythmées par le sac et le ressac de l'océan. Au loin, il aperçoit parfois des baleines. Majestueuses, elles le fascinent.
Peu de temps après son arrivée, sa route croise celle de Callista, artiste passionnée, elle aussi blessée par la vie. Attirés l'un par l'autre, ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (83) Voir plus Ajouter une critique
KATE92
  30 mai 2017
Après avoir eu la chance de rencontrer l'auteure (grâce à BABELIO), j'ai « plongé » tête baissée dans ce livre (après avoir adoré « La mémoire des embruns »).
J'ai apprécié les descriptions et me suis sentie transportée en Australie, l'histoire en elle-même est assez touchante (comment oublier son avenir et réapprendre à (re) vivre) et on découvre ce qu'est la baleine et ce qu'elle représente même si certaines précisions ne sont pas utiles dans ce type de livre mais plutôt dans un cadre plus spécifique tels que des ouvrages scientifiques ou autres.
J'ai aimé cette lecture toujours très dépaysante et source d'évasion.
A découvrir.
Commenter  J’apprécie          691
iris29
  03 avril 2020
Un roman emprunté en prévision du confinement parce qu'il était bien épais !;-), et que j'ai apprécié parce qu'il m'emmenait ailleurs, loin, très loin...
Lex Henderson est venu s'enterrer dans un petit village sur la côte australienne, où il n'a aucune attache. Son but : oublier...
Oublier qu'il a perdu un bébé de 8 mois et que sa femme s'éloigne comme un TGV lancé à grande vitesse. Il fera la connaissance d'une jeune artiste peintre, un peu en marge de la société. Et tandis qu'il découvre les baleines, majestueuses qui longent les côtes, il va s'immerger dans la vie du village et peu à peu se reconstruire.
Karen Viggers ( titulaire d'un doctorat en faune sauvage ), n'a pas sa pareille pour nous parler des animaux. Elle le fait avec passion, avec tendresse et professionnalisme . Les japonnais qui n'hésitent pas à tuer des baleines , pour la "recherche" , en prennent plein la figure !
Que Lex nage parmi les baleines, ou qu'on assiste à une longue ( très longue journée) de sauvetage d'une jeune (adolescente) baleine, ces parties- là sont formidables... Très documentées, très instructives.
J'ai adoré que Karen Viggers nous entraîne sur des plages battues par le vent, où le sable fouette tellement le visage que nos joues s'en retrouvent abrasées .
J'ai été un peu plus sceptique sur la reconnaissance par le "milieu de l'art ", des peintures représentant des plages, des tempêtes, fussent-elles "excellentes " de Callista. Ce genre de peintures est considéré comme ringard par ceux qui font la pluie et le beau temps... J'ai été gênée par la façon dont était décrite la peintre, tout est tellement "romantisé", "dramatisé", ça en devient un peu ridicule.
Et je n'ai pas du tout été convaincue par l'histoire d'amour !
Je les ai trouvés fatigants, avec les "je t'aime/ je te quitte", trop harlequinesque pour moi... ( même, en considérant, qu'ils ont été meurtris par la vie...)
La fin ouverte ne m'a pas satisfaite, pour moi , l'auteur botte en touche...
MAIS...
comme tout ce que je n'ai pas aimé apparaît en toile de fond , derrière la vie du petit village, le bush, les magnifiques paysages, et surtout la proximité des baleines, je dirai que, l'un dans l'autre, ce livre a fait le job : partir loin , en Australie avec une auteure qui est une conteuse née...
Une lecture agréable...
Challenge Multi défis 2020
Challenge plumes féminines
Challenge Pavés
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          530
Annette55
  19 novembre 2016
L'atmosphère fascinante de ce roman se nourrit tout au long , de la description de vastes horizons : faune sauvage, beauté de la flore, force des vents, parfums , sac et ressac de l'océan peuplé de baleines majestueuses, dont on entendrait presque le chant........
Le lecteur dépaysé est transporté dans un petit village isolé de la côte Australienne où les habitants qui se connaissent tous, sont curieux , présents, hauts en couleurs.....
Nous faisons connaissance et rencontrons deux êtres cabossés , au parcours incertain, douloureux, hasardeux, d'abord: Lex , journaliste citadin, venu s'isoler, traumatisé et meurtri par la perte de son bébé Isabel et la séparation avec Jilly, son épouse, et Callista, une jolie artiste peintre, habitée et blessée par la vie, qui s'ennuie fort dans cette vie solitaire.......
Ces deux personnages, réfugiés là , se cherchent dans une quête existentielle.
Ils tenteront de se reconstruire , une résilience dans laquelle la beauté des lieux, l'environnement majestueux, prendront" Valeur" de vertu thérapeutique .....
Une histoire d'amour passionnelle entre deux êtres fragilisés qui pansent leurs plaies, une lente reconstruction de l'humain face aux épreuves de la vie!
Avec une écriture sensible, fluide, délicate, acérée, aux descriptions généreuses , envoûtantes , l'auteur nous charme dans cet ouvrage rythmé par l'âpreté du paysage .
Très beau livre mais attention au " rythme un peu lent "... Il délivre un message d'espoir: rien n'est jamais perdu.
Une ode à la nature qui peut "guérir ".
Je ne connais pas l'auteur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          420
llamy89
  20 août 2016
Hanté par un drame familial, Lex Henderson, journaliste reconnu, fuit la ville et les événements douloureux qu'il y a vécu pour s'installer dans une maison isolée face à la mer sur la côte australienne. Noyer son chagrin dans l'observation des baleines et l'alcool deviennent ses activités favorites. Son intégration est compliquée par l'histoire de la maison et de ses anciens occupants : les Wallace.
Les Wallace : le grand-père, chasseur de baleines, a épousé Beryl après son veuvage et celle-ci a vendu la maison à sa mort. Jimmy, son fils, propose des ballades pour observer les baleines aux touristes, comme une forme de résilience face aux massacres perpétrés par ses ancêtres. Jordi, pompiste, marginal qui ne s'est jamais remis du suicide de sa compagne, comment le pourrait-il ? Il n'a jamais compris son geste. Il est un soutien sans faille pour sa soeur, Callista.
Peu de temps après son arrivée, le chemin de Lex croise celui de Callista, artiste peintre, passionnée, vivant en marge du village. Ces deux là se reconnaissent, sans le savoir, dans leur tristesse et leur douleur.
Au delà de cette histoire d'amour compliquée, Karen Viggers dépeint un environnement sublimé par les baleines. Celles-ci tiennent un rôle prépondérant dans l'histoire ainsi que la vie des Wallace, typique de celle des chasseurs de baleines. S'ensuit une réflexion sur la dureté de la vie à l'époque où la chasse était réalisée par des hommes qui risquaient véritablement leur vie pour l'huile. Sur les réactions des hommes qui veulent les sauver à tous prix même lorsque la cause est perdue, comme lors de ce sauvetage improvisé, magnifiquement décrit, où l'issue est malheureusement inéluctable, où les hommes s'acharnent pourtant. Mais comment ne pas s'émouvoir de voir cet animal majestueux échoué et ne pas tout tenter pour sa survie.
C'est aussi l'histoire d'un couple naissant qui n'a pas suffisamment avancé dans le deuil pour savoir communiquer, se libérer du poids de la culpabilité. Suis-je responsable ou non ? Ce chemin de l'acceptation, sauront-ils le faire à temps, pour laisser s'épanouir cet amour naissant ?
Ce livre est plus qu'une histoire d'amour, c'est une ode à cette partie de l'Australie et aux mammifères marins qui longent les côtes tous les ans dans toute la beauté de la nature qu'elle soit calme ou déchaînée. Un voyage dépaysant à faire absolument !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
prune42
  15 mai 2017
Après un drame familial très éprouvant, Lex Henderson quitte sa vie d'avant et part s'isoler à Wallaces Point, sur une partie sauvage de la côte australienne, battue par les vents et lieu de passage des baleines en migration. Peu à peu, Lex va devoir faire face aux habitants du village le plus proche et lier connaissance avec ses voisines, Mrs Brocklehurst et Sally, la maman de Sash et Evan, qui lui rappellent douloureusement son passé. Il rencontre aussi Callista Bennet, une jeune artiste peintre qui ne le laisse pas indifférent. Mais tous deux ont un passé douloureux derrière eux et sont désormais sur leurs gardes. le sauvetage périlleux d'une baleine échouée sur la plage réunit tout le village avec une solidarité remarquable. C'est peut-être l'occasion pour Lex de se dépasser et de trouver de nouvelles réponses en lui-même. Mais sa décision finale ne viendra-t-elle pas remettre en question le fragile équilibre qu'il commençait à bâtir autour de lui ?
C'est à l'occasion de la sortie de son dernier roman que j'ai découvert Karen Viggers et ses livres publiés antérieurement. J'ai eu envie de découvrir cet épais roman de plus de 400 pages car j'aime beaucoup les livres qui se passent au bord de la mer ou dans des îles. Ici, on est transporté dans un coin sauvage et typique de l'Australie, le dépaysement est total et réussi. Les deux personnages principaux, Lex et Callista, sont bien travaillés, Karen Viggers leur a donné la profondeur nécessaire pour qu'ils intéressent le lecteur. J'ai trouvé intéressantes les descriptions de l'environnement, de la flore et de la faune, notamment en ce qui concerne les baleines, sujet abondamment développé dans le livre, même si parfois pour moi il y an eu des longueurs, notamment pour le sauvetage de la baleine qui prend beaucoup de place à mon avis. On sent que l'auteur est passionné par son sujet, étant vétérinaire et qu'elle sait de quoi elle parle. le dénouement du roman m'a surprise, je ne m'attendais pas à une fin ouverte qui laisse peut-être envisager une suite à La maison des hautes falaises. J'aurais donc plaisir à découvrir d'autres livres de K. Viggers si j'en ai l'occasion car j'ai passé un moment agréable avec celui-ci.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          231

Citations et extraits (33) Voir plus Ajouter une citation
llamy89llamy89   20 août 2016
Lex imagina ce vieil homme en train d'observer les baleines. Il comprenait à présent pourquoi la maison n'était que fenêtres donnant sur la mer. Que se passait-il dans la tête de Vic Wallace lorsqu'il voyait un dos noir et lisse roulant sous les vagues ? Une célébration de son passé ? Un rappel de l'excitation ressentie en traquant une baleine, en tirant au canon harpon ? Ou pensait-il à autre chose ? Eprouvait-il une pointe de regret, de culpabilité, une impression de gâchis, de perte ? Comment pouvait-on ne ps être ému par la majesté de ces grands mammifères nageant le long de la côte ? Transformé par sa propre observation jubilatoire des baleines, Lex ne pouvait ressentir la moindre empathie pour le vieil homme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Annette55Annette55   19 novembre 2016
"J'ai appris que la nature appartient à tout le monde.
Et que les baleines appartiennent au royaume du sacré.
Quand la vie d'une baleine est en jeu rien ne justifie l'euthanasie. La baleine nous appartient à tous et nous voulons tous la sauver"
Commenter  J’apprécie          251
prune42prune42   15 mai 2017
La vérité est toujours là, sauf qu'on la perd parfois de vue dans le brouillard de nos orages internes. Il faut des événements importants pour qu'on l'aperçoive de nouveau. Puis il y a des moments de lucidité intense où le chemin paraît si évident qu'on se demande comment on a pu s'égarer.
Commenter  J’apprécie          210
ladesiderienneladesiderienne   19 décembre 2017
Il regarda autour de lui. Au début, il n'entendit rien à part le bruit assourdi de sa respiration dans le tuba et le clapotis de l'eau et, chaque fois que la planche lui cognait la tête, cela produisait un claquement mat. Vint alors un son, un gémissement creux, qui descendait dans les graves avant de remonter dans les aigus, puis de redescendre. Plusieurs notes suivirent, l'une glissant sur l'autre, montant et descendant comme un arpège. Le chant des baleines. Abasourdi, Lex s'accrocha à sa planche, envahi par des vagues de frissons. Il avait de la compagnie, tout près. C'était une expérience formidable, une leçon d'humilité bouleversante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Caro17Caro17   01 mai 2017
Il y a cette étrange idée que les baleines sont le symbole de tout ce qui est grandiose et beau sur Terre. Tout ce qui est sauvage et libre. Je ne sais pas d'où ça vient. Cela n'a rien de rationnel. C'est peut-être parce qu'elles sont gigantesques, parce qu'on ne les voit pratiquement jamais. Et, si par bonheur on les aperçoit, c'est toujours une rencontre incroyable...
Commenter  J’apprécie          110

Videos de Karen Viggers (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Karen Viggers
Retrouvez vos "Live Books" du dix-septième numéro saison 2 de Gérard Part En Live ici :
X-Men : Grand Design T01 de Ed Piskor aux éditions Panini https://www.lagriffenoire.com/131696-achat-bd-x-men---grand-design-t01.html
X-Men : Grand Design T02 de Ed Piskor aux éditions Panini https://www.lagriffenoire.com/1001738-achat-bd-x-men---grand-design-t02.html
Poisons de Golo Zhao aux éditions Pika https://www.lagriffenoire.com/1000391-livres-mangas-poisons.html
Le cahier de recettes de Jacky Durand aux éditions Stock https://www.lagriffenoire.com/146941-divers-litterature-le-cahier-de-recettes.html
Stray bullets T01 de David Lapham aux éditions Delcourt https://www.lagriffenoire.com/147916-achat-bd-stray-bullets-t01.html
Un manoir en Cornouailles de Eve Chase et Aline Oudoul aux éditions 10-18 https://www.lagriffenoire.com/1002225-nouveautes-polar-un-manoir-en-cornouailles.html
La Disparition de Stephanie Mailer de Joël Dicker aux éditions de Fallois https://www.lagriffenoire.com/1002577-poche-la-disparition-de-stephanie-mailer-poche.html
Le bruissement des feuilles de Karen Viggers et Aude Carlier aux éditions Les Escales https://www.lagriffenoire.com/148246-divers-litterature-le-bruissement-des-feuilles.html
La Mémoire des embruns de Karen Viggers aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/6940-divers-litterature-la-memoire-des-embruns.html
Le Murmure du vent de Karen Viggers aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/108896-divers-litterature-le-murmure-du-vent.html
Godman, Tome 1 : Au nom de Moi de Jonathan Munoz aux éditions Fluide Glacial https://www.lagriffenoire.com/111366-achat-bd-godman.html
Godman, Tome 2 : Au nom de Möa Godman, Tome 2 de Jonathan Munoz aux éditions Fluide Glacial
La disparue de Saint-Maur (T.3) de Jean-Christophe Portes aux éditions City poche https://www.lagriffenoire.com/1002685-nouveautes-polar-la-disparue-de-saint-maur-t3.html
La Prisonnière du temps de Kate Morton et Anne-Sylvie Homassel aux éditions Presses de la Cité https://www.lagriffenoire.com/147457-divers-litterature-la-prisonniere-du-temps.html
Ragdoll de Daniel Cole et Natalie Beunat aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/104626-polar-livres-de-poche-ragdoll.html
L'Appât de Da
+ Lire la suite
autres livres classés : australieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3760 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre

.. ..