AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2226319433
Éditeur : Albin Michel (08/02/2017)

Note moyenne : 3.6/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Avec ce premier recueil de nouvelles, le jeune auteur canadien John Vigna dresse un portrait bouleversant de la condition humaine dans un monde où la brutalité prend le pas sur la raison et où les mauvaises décisions partent toujours d’une bonne intention. Saisis dans leur rôle de mari, d’amant, de père ou de frère, ses personnages poursuivent sans relâche leur quête d’un bonheur incertain.

Doué d’une empathie sans failles pour ces héros du quotidien... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
LeaTouchBook
  25 février 2017
C'est avec la très belle collection Terres d'Amérique que j'ai appris à aimer, adorer les recueils de nouvelles (il faut absolument lire le Paradis des animaux de David James Poissant), c'est donc avec grand plaisir que je découvre un nouvel auteur dans ce genre littéraire.
Voici un recueil très prometteur qui met en lumière un jeune auteur qui va devenir incontournable, une première oeuvre pleine de sincérité, à la fois dure dans les thématiques et profonde, poétique dans le style : une prose à savourer grâce à la traduction de Marguerite Capelle. Je le dis et le répète, même si ce genre littéraire n'est pas reconnu en France, c'est un exercice de style complexe et extrêmement important dans le cadre de la littérature américaine. Je trouve cela parfait cette forme de tradition qui amène le lecteur à découvrir un univers au travers de différentes histoires qui sont la substantifique moelle d'un récit et d'une plume.
Loin de la violence des hommes a tout pour me plaire car il traite de thématiques qui me sont chères : celles propres au quotidien, à la face cachée des coins paumés nord-américains, la vie de tous les jours, la difficulté de survivre, la nature qui devient un protagoniste à part entière, des personnages complexes, brisés mais très souvent attachants, des histoires qui ne sont pas toujours tendres mais qui sont émouvantes voire même déchirantes.
John Vigna maîtrise ainsi l'art de l'intrigue et son écriture est vraiment le gros point fort du recueil : chaque description est sublime, chaque dialogue précis et intelligent. Ce sont des instants de vie, des extraits d'existence : vous allez entrer dans tout ce qu'il y a de plus intime et humain, l'auteur réussit ainsi à traiter de questions existentielles via des récits personnels.
En définitive, une très belle découverte, j'ai vraiment hâte de découvrir les prochains livres (recueils ou romans) de John Vigna.
Lien : http://leatouchbook.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
PLOOM
  13 février 2017
En Amérique du Nord un grand écrivain commence sa carrière en publiant des nouvelles. C'est l'étape nécessaire, le moment où le style se forge dans le travail de l'écriture, nouvelle après nouvelle. Depuis des années la collection “Terre d'Amérique” dirigée par Francis Geffard, chez Albin Michel, nous a offert de découvrir de remarquables nouvellistes américains qui ne tardèrent pas à confirmer leur talent en passant au roman. On pense à Richard Lange, Brady Udall, Jon Ramon, Benjamin Percy, Holly Goddard Jones ou encore Dan Chaon.
Cette fois “Terre d'Amérique” accueille le premier recueil de John Vigna qui vient approfondir la ligne éditoriale de la collection. Les hommes et les femmes qui peuplent les nouvelles de l'écrivain canadien n'appartiennent pas à l'Amérique dont on parle, ce sont des gens ordinaires à qui le destin n'a pas accordé les meilleures cartes. Ils vivent au coeur des forêts canadiennes, conduisant des camions, lorgnant les stripteaseuses après le travail, dormant dans des mobile home en suivant les zones de coupe forestières ou encore élevant des chiens de combat. Vigna parvient à créer autour de ses personnages une atmosphère particulière à partir de notations minimalistes qui font insensiblement avancer l'action. La quintessence de cette écriture basée sur l'épure se manifeste particulièrement dans la nouvelle intitulée “Zone de coupe” où en quelques pages magistrales l'écrivain parvient à raconter une destinée.
Si les héros de Vigna cherche un peu de bonheur il faut bien reconnaître que ce dernier ne tient qu'à un fil. L'écrivain peint la condition humaine avec un réalisme qui sait saisir, dans des instantanés plein de beauté et de mystère, la fragilité des liens qui unissent les êtres traversant ces nouvelles.
Loin de la violence des hommes” révèle un écrivain canadien de grand talent qui parvient à peindre l'âpreté de la vie avec une empathie et un humanisme qui le place dans le sillage d'un Christian Kieffer où d'une Holly Goddard Jones.
Archibald PLOOM (CULTURE-CHRONIQUE.COM)

Lien : http://www.culture-chronique..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
virginie-musarde
  04 août 2017
Je l'ai déjà dit, mais j'aime vraiment beaucoup cette collection Terres d'Amérique chez Albin Michel C'est toujours l'occasion de découvrir de nouveaux auteurs à la plume souvent brillante et de plonger au coeur du continent nord-américain dans ce qu'il a de plus dur, de plus sauvage, qu'il s'agisse de nature ou des hommes.
Ce recueil ne fait pas exception : avec le brame des wapitis ou le bruit des tronçonneuses pour décor sonore, un pack de bières dans la glacière d'un pick-up, ces nouvelles de John Vigna évoquent l'immensité des forêts, la détresse et la solitude des hommes.
D'une pute de motel à un taximan sentimental, d'un frère en prison à une jument qui ne passera pas l'hiver, l'auteur égrène la petite misère de l'être humain, toujours à frôler le désespoir et à s'accrocher, souvent en vain, à des rêves perdus.
Si les deux premières nouvelles m'ont laissée un peu circonspecte (je ne suis pas sûre d'avoir compris leurs chutes...), je me suis ensuite laissée emporter par la narration des histoires suivantes, avec Station service ou le sud qui m'ont convaincue du talent de l'auteur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Cassy
  26 mars 2017
La nouvelle n'est pas un style littéraire que je lis très souvent, mais, de temps à autre, j'apprécie de me plonger dans la lecture de cet exercice complexe. Dans la collection Terres d'Amérique, qui plus est, je ne pouvais qu'être tentée !
John Vigna est un jeune auteur canadien qui a tout d'un grand. Dans chacune de ces huit nouvelles, nous rencontrons des laissés-pour-compte venus de contrées profondes d'Amérique du Nord. Chacun a une histoire et souffre à sa manière, entre violence, deuils, déceptions, délaissement ainsi que des rêves avortés. J'ai été touchée par ces personnages et par la plume de John Vigna, tranchante et belle à la fois.
Les nouvelles sont courtes mais on s'immisce très vite dans l'univers obscur de nos personnages. Évidemment, certaines nouvelles m'ont davantage plu que d'autres, ce qui est souvent le cas avec le genre mais toutes restent de qualité, elles nous dérangent et nous habitent. Je vous invite à prendre votre sac à dos et à démarrer ce voyage avec John Vigna, au coeur des sentiments de ces hommes que rien n'épargne…
Lien : http://romansurcanape.fr/loi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Aelys_
  08 avril 2017
Huit nouvelles, huit découvertes, huit personnalités, huit histoires. le Nord de l'Amérique en prime. Des récits intimes, profonds, simples, vrais, captivants parfois. Et pourtant… Malgré la finesse de l'écriture, je reste sur ma faim. Je ne suis décidément pas une lectrice de nouvelles.
Lien : https://figuresdestyle2017.c..
Commenter  J’apprécie          31
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Dead or Alive ?

Harlan Coben

Alive (vivant)
Dead (mort)

20 questions
1295 lecteurs ont répondu
Thèmes : auteur américain , littérature américaine , états-unisCréer un quiz sur ce livre