AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782818506189
416 pages
Éditeur : Fayard (25/03/2020)

Note moyenne : 3.71/5 (sur 7 notes)
Résumé :
À la fin d’une conversation qui roulait sur la « construction européenne », l’ancien ministre des Affaires étrangères du général De Gaulle, qui savait tout sur tout le monde, laissa tomber d’un air entendu : « Philippe, il vous suffira de tirer sur le fil du Mensonge et tout viendra… »
Des décennies plus tard, en y consacrant un temps discret et beaucoup d’ardeur, bénéficiant par ailleurs de complicités au plus haut niveau des arcanes de l’Europe, Philippe de... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
DocIdoine
  26 mars 2019
C'est-i' pas d'la bonne enquête, ça? Non, c'est de la *****! Mais alors de la grosse, qui colle aux semelles. WALTER HALLSTEIN NAZI!!! Bon, c'est fait, j'aurai tout lu. Donc, pour résumer: on enfonce des portes ouvertes avec Monnet, Schuman et la CIA. Non mais, QUI ne sait pas ça? Qui? Les troglodytes? Mais alors, là où on touche au sublime, c'est avec le roman parfaitement farfelu - je devrais dire complètement dé/li/rant - de Hallstein, qui aurait ourdi le projet européen comme un prolongement du IIIe Reich... On n'est plus dans le document, même bas de gamme. C'est carrément Iron Sky.
Alors, non: Hallstein n'était pas nazi, et certainement pas "un adorateur de Hitler" (est-il encore possible d'écrire un bouquin en France sans Hitler dedans? Parce que même s'il n'a rien à foutre dans l'histoire, il faut quand même l'y mettre, apparemment). Hallstein était un ANTInazi de la première heure. Un résistant passif, trop soucieux de sa petite carrière de rond-de-cuir universitaire pour l'être avec éclat, mais assez pour se voir opposer un rapport très défavorable de la part du NSDAP lors de sa nomination comme professeur de droit à l'université de Francfort en 1941.
Hallstein n'a JAMAIS été un "adorateur de Hitler" (n'im-por-te quoi!), il n'a jamais été dans la SS, jamais été dans la SA, jamais été ne serait-ce que membre du NSDAP. Il n'a été membre que des corporations uniques dont on était obligé de faire partie quand on exerçait un emploi de la fonction publique (donc d'Etat, pour ceux qui ne comprennent pas le sens de "fonction publique" - et l'Etat, c'était le régime NS).
Hallstein a toujours été un atlantiste convaincu, partisan d'une "Europe américaine".
Je ne sais pas sur quoi De Villiers a tiré, mais ce n'était pas le fil du mensonge. Apparemment, c'était plus sur un truc qui se fume.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
BVIALLET
  02 février 2020
Que penser des « Pères fondateurs » de l'Union Européenne ? Les deux prétendus inspirateurs : Jean Monnet, cet homme d'affaire plus anglo-saxon que français, qui fut l'homme des Américains, lesquels financèrent cette « construction » sous le paravent de la Fondation Ford et de quelques autres… Robert Schuman, mosellan dont la famille opta pour l'Allemagne en 1870, enrôlé dans les services de la Wehrmacht, ministre sous Pétain, frappé d' « indignité nationale » à la Libération et finalement gracié par De Gaulle. le premier président de la Commission, Walter Hallstein ancien officier instructeur de la doctrine nazie avant d'être « dé-radicalisé » aux Etats-Unis et recyclé comme un certain nombre d'autres. de drôles de cocos et une idéologie qui remonte donc à la « Grande Europe » d'Hitler et à l'école d'Uriage de Vichy. Les dossiers commençant à être déclassifiés, Villiers et son équipe ont pu faire parler les archives. Bien des vérités dérangeantes comme celle-ci leur apparurent…
Cet ouvrage est une enquête sérieuse, sas concession et parfaitement documentée. En fin de volume une centaine de pages regroupant les fac-similés de tous les documents en attestent. Depuis le début, on nous a menti. Les preuves sont là, devant nos yeux ! L'Europe puissance n'existe pas. Elle n'a jamais existé et elle n'existera jamais. Par contre, délocalisations, chômage, fiasco économique et immigration de masse sont bien là. Tout comme chez Orwell, la « construction », c'est-à-dire la fabrication artificielle et totalement idéologique, n'est qu'une déconstruction des nations, des familles, des moeurs, des territoires et des civilisations. Organisée, contrôlée et financée par les Etats-Unis (« qui paye l'orchestre choisit la musique ! », dit-on), cette entité totalement artificielle ne leur fait pas contrepoids, mais est une succursale de ceux-ci et leur laboratoire principal pour le mondialisme, la globalisation, l'américanisation sans limite. le déficit démocratique est tel que ce n'est plus qu'une « prison des peuples ». La propagande, financée par les banquiers qui tiennent tous les médias et par un certain George Soros, est si puissante qu'on peut avoir l'impression que cette nouvelle union soviétique est là encore pour mille ans. En fait, selon Villiers, elle est déjà en soins palliatifs. À quand le Frexit ? Livre passionnant, très bien écrit, qu'un maximum de gens devrait lire pour que les écailles leur tombent des yeux et que les choses changent enfin.
Lien : http://www.bernardviallet.fr
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          62
EricB
  09 avril 2019
L'auteur nous livre un véritable dossiers de pièces, fondé sur des documents récemment déclassifiés, pour établir que les "Pères fondateurs" de l'Europe, au passé souvent trouble, étaient totalement inféodés aux Etats-Unis. Le projet de "construction européenne" ayant été dicté par les Américains, il ne pouvait être question d'une Europe-puissance, d'une Europe européenne. De Villiers explique pourquoi cette "construction européenne" constitue en réalité une "déconstruction", préjudiciable à tous, et une étape vers une "gouvernance mondiale" qui ne peut qu'enrayer, à terme, le processus démocratique. Bel essai, courageux, bien écrit, et qui dérangera les partisans de l'idéologie dominante.
Commenter  J’apprécie          60
Videos de Philippe de Villiers (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Philippe de Villiers
Puy du Fou, un rêve d'enfance, de Philippe de Villiers
autres livres classés : enquêtesVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox