AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782268106755
144 pages
Les Editions du Rocher (02/02/2022)
4.33/5   9 notes
Résumé :
Pierre, un moine chartreux vient de mourir. Le supérieur de Pierre a remis une lettre de Pierre ainsi qu’un cahier, une sorte de journal qu’il a tenu au cours des neuf derniers mois de sa vie, alors qu’il se savait condamné par une tumeur au cerveau inopérable, à son frère.

La lecture de ce journal permet de suivre le cheminement du religieux à l'approche de la mort et de saisir toute son histoire personnelle.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
mariech
  09 décembre 2021
Récit émouvant , assez poétique d'un moine chartreux , Pierre qui nous a laissé un témoignage écrit des neufs derniers mois de sa vie , cet homme de 59 ans savait qu'il souffrait d'un cancer du cerveau incurable . Il passera vingt cinq ans de sa vie au monastère .
J'ai beaucoup aimé l'histoire de cet homme qui au fil des pages raconte comment il est devenu moine chartreux , la vie qu'il mène dans cette communauté contemplative où il arrive malgré tout à être en contact par des relations épistolaires avec des êtres meurtris qu'il essaye d'aider .
Cette fin de vie est racontée avec un grande dignité , jusqu'à son dernier souffle , Pierre pensera toujours aux autres avant lui , il trouvera un grand réconfort parmi ses ' frères ' , beaucoup plus âgés que lui , une fin prématurée et toujours difficile à admettre , il faut un courage inouï pour accepter de mourir dans la force de l'âge , sa fin sera adoucie par la présence des autres moines chartreux .
Un beau livre plein d'espoir et d'esprit .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
Il_voyage
  07 février 2022
"Mort d'un chartreux" est de ces livres qui, lorsque vous les ouvrez, dès les premières lignes, les premières pages, résonnent en vous.
Parce que le style vous parle, que vous vous glissez entre les mots comme dans un écrin naturel, protecteur.
Bien sûr, ce sentiment ne se partage pas, ne s'explique peut-être même pas, tant il est lié à l'histoire personnelle de chacun de nous.
Dans ce roman, Gérard Vincent se met à la place d'un moine chartreux, condamné à brève échéance par une tumeur inopérable. Il va alors, durant ses derniers mois de vie, et avec l'accord de son supérieur, tenir un journal. Mélange de relecture d'une vie passée, de réflexions philosophiques ou théologiques, moments de doutes, d'interrogations, de souffrance jusque dans la chair, instants d'extase, d'émerveillement, d'action de grâce aussi. Tant et si bien qu'on se demande si ce livre est bien un roman. Sur la forme comme sur le fond, puisque ce journal intime sonne profondément juste, sonne vrai.
L'ouvrage pourra déplaire, dérouter. Il m'a profondément touché. Parce qu'il peut rejoindre parfois nombre de mes interrogations. Parce que j'y associe les images de la Grande Chartreuse, lieu ô combien paisible, isolé, à l'écart du tumulte des hommes et pourtant au coeur de ce monde. Parce que des amis proches y ont des attaches. Parce que le parcours et la fin de vie du "héros" font aussi écho en moi.
Me voilà donc comme apaisé à la sortie de ces quelques 150 pages, serein, empli d'un regard confiant. Conclusion un peu "grandiloquente" mais reflet d'une belle rencontre littéraire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Chantalame
  31 janvier 2022
Reçu à l'occasion d'une Masse critique, Mort d'un chartreux m'a étonnée et interrogée. J'avais à peine lu quelques pages du journal intime du moine chartreux, que j'ai voulu revenir à la page de couverture pour vérifier que j'avais bien vu, sous le titre, le mot "roman". Oui, il s'agit bien d'un roman, et même du premier roman de Gérard Vincent, comme l'affirme la quatrième de couverture. Vint alors le besoin d'en savoir plus.

En cherchant des éléments dans la biographie de l'auteur, je découvrais certaines similitudes avec son chartreux. le nom du moine est Pierre Dambleteuse, or Ambleteuse est une commune littorale proche de Boulogne-sur-mer où est né Gérard Vincent. Tous deux ont traversé une grave dépression dans leur jeunesse. A trente ans, Gérard Vincent quitte le nord pour s'installer dans la région grenobloise, en lisière du massif de la Chartreuse. Massif où est implanté le monastère de la Grande Chartreuse où Pierre sera accueilli après sa dépression, à l'âge de trente ans. Il y restera vingt six ans, jusqu'à sa mort, pour vivre sa vocation. L'auteur se cache-t-il dans les habits et la personnalité de son personnage ? C'est fort probable !
Mais le fait que l'auteur parvienne à imaginer les pensées d'un moine, pensées qui apparaissent d'une grande justesse, cela m'interroge encore. Gérard Vincent fréquente-t-il le monastère, est-il en contact avec des moines ? Je n'ai pas la réponse. 
Quoiqu'il en soit, ce journal imaginaire d'un moine chartreux, souffrant d'une tumeur au cerveau et se sachant condamné, fait preuve d'une grande spiritualité, d'un amour indéfectible pour la beauté et d'un goût prononcé pour la poésie.
L'avancée du chartreux vers la mort, pas à pas, presque jour après jour, est à la fois d'une humanité touchante et d'une grande élévation. Pas de pathos dans ce "roman", mais une espérance à la fois humble et incontestable.
Une avancée vers l'avenir, dans le présent à l'éclairage du passé. "Notre présent, nous devons le servir, le nourrir, le chanter, le glorifier. Maintenant et à l'heure de notre mort".  Un chemin de vérité dont on suit pas à pas la réflexion qui laisse des empreintes, comme celles de pas sur la neige menant vers le sommet. Un chemin de consentement qui mène au salut. Un consentement qui rend VIVANT, aujourd'hui et pour l'éternité.
Merci à Gérard Vincent pour ce ”roman” lumineux et inspiré. Merci aux éditions du Rocher et à Babelio de m'avoir permis de le découvrir et l'apprécier.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          141
gilles3822
  26 décembre 2021
Le terme roman sous le titre me paraît inexact. Ce livre raconte une histoire, avec un début, un milieu et une fin puisqu'il s'agit des derniers mois d'un moine chartreux mais la forme du journal quasi-quotidien enlève à celui-ci la linéarité propre, le plus souvent, à la narration romanesque. L'évolution de la maladie y est dépeinte quasiment an arrière-plan, voire pas du tout. Lire entre les lignes permet de savoir ou en est le personnage. le plus important est dans l'évolution spirituelle du personnage, des choix à l'heure du dernier parcours. Je dois avouer humblement que j'ai eu un peu de mal à suivre le cheminement intérieur, y retrouvant quelques éléments autobiographiques de l'auteur, le peu que je connais. Les aphorismes et appels à une entité spirituelle sont nombreux, soutien, on le suppose, à un passage dans la douleur physique, assumée, le tout dans un apaisement d'une conscience non dénaturée par la présence d'un corps en délitement.
La foi, le temps, la mort, ces mots soulignent la brièveté de notre existence terrestre, passage obligé vers une transcendance invisible aux yeux du commun. Les quelques références orientales me donnent à penser que les graves manquements de notre espèce résident dans l'exclusion de l'autre, le grand tout formé par la communauté des hommes reste à construire, et non à détruire, comme nous pouvons le constater chaque jour.
Si je pouvais, quand l'heure sera venue, atteindre le degré de sérénité décrit dans ce livre, se débarrasser de tous les oripeaux matériels qui nous encombrent, j'en serais fort heureux.
Ceci est un livre, la vie, celle de chaque jour, nous prend et nous consomme une énergie, un peu vaine certes, dédiée à la satisfaction de nos besoins immédiats. Je ne suis ni un moine, ni un sadu, la sainteté, je le crains, n'est pas pour moi.
Pas simple à lire, ouvre des portes sans les refermer.
Amicalement
Gilles
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
mathildewm
  24 novembre 2021
Le journal d'un moine chartreux, Pierre, qui se sait condamné par une tumeur au cerveau inopérable. La tradition monastique des Chartreux se base sur la Contemplation.
Et c'est bien à cet exercice que se livre Pierre qui "peut écrire parce qu'il peut à nouveau prier".
Entre contemplation, réflexion théologique et réflexion sociétale (parce que l'une ne va pas sans l'autre, après tout), Pierre vit au rythme de sa tumeur, qui le fait souffrir parfois des jours durant avant de lui laisser quelques heures de répit.
J'ai été émue par ce qui dessine en creux de son caractère, de sa douceur, de sa force également. Force dans la prière, force dans la Foi.
Un journal à égrener, entrée par entrée, et à méditer.
Commenter  J’apprécie          80


critiques presse (2)
LaCroix   17 février 2022
Ce roman de Gérard Vincent trace les derniers mois d’un moine de 56 ans qui, se sachant mourant, consigne ses émotions, pensées et souvenirs.
Lire la critique sur le site : LaCroix
LeFigaro   20 janvier 2022
L’auteur d’essais et de récits se penche sur la vie d’un moine atteint d’une tumeur et prête sans doute une part de sa propre expérience intérieure à son personnage.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
Il_voyageIl_voyage   04 février 2022
Nous montions en voiture vers le couvent et, quand celui-ci apparut avec son immense toit d'ardoises et ses pierres claires qui réfractaient la douce lumière des hauteurs, alors je sus, je compris, je touchai, j'étreignis presque physiquement ce qu'était la liberté.
Commenter  J’apprécie          40
Il_voyageIl_voyage   07 février 2022
Jusqu'à sa mort on est promesse. On naît promesse, on est promesse et on scelle cette promesse du chemin à l'heure de notre mort.
Notre avant et notre après ne doivent pas trop nous préoccuper. Nous n'avons pas vraiment de prise réelle sur leur réalité ultime. Mais notre présent, notre maintenant, nous devons le servir, le nourrir, le chanter, le glorifier.
Maintenant et à l'heure de notre mort.
Commenter  J’apprécie          20
ChantalameChantalame   19 février 2022
Et ce n'est pas un hasard si ce sont les pays les plus riches qui se détournent de la poésie. Ils croient ne plus en avoir besoin, comme ils croient que les religions ou les mythes sont des balivernes qui seront bientôt balayées de toutes les consciences. Mais ils font fausse route !
Commenter  J’apprécie          20
Aquilon62Aquilon62   06 février 2022
Aujourd’hui on vient des quatre coins du monde s’émerveiller de ce lieu de silence, de beauté et de recueillement. Et c’est le monde des villes, de la vitesse et des rythmes déments qui est devenu le désert de la vraie vie.
Commenter  J’apprécie          20
ChantalameChantalame   30 janvier 2022
Alors qu'il était à l'article de la mort et tandis qu'on le suppliait de songer à l'au-delà et de se préparer au grand passage, le poète américain Henry David Thoreau répondit : "Un monde à la fois."
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : contemplatifVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Captain Tsubasa

Comment s'appelle le personnage principal ?

Tsubasa
Genzo
Rio
Tom

7 questions
9 lecteurs ont répondu
Thème : Captain Tsubasa, tome 1 : Voler de ses propres ailes ! de Yôichi TakahashiCréer un quiz sur ce livre

.. ..