AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Francine Atoch (Traducteur)
ISBN : 2906587796
Éditeur : Editions Dixit (31/05/1998)

Note moyenne : 4.12/5 (sur 8 notes)
Résumé :

Nouvelle Edition. Ce guide concret révèle les modéles secrets de la mythologie. Les auteurs découvriront pas-à-pas des règles essentielles. Ils apprendront à mieux structurer leurs intrigues et à créer des personnages authentiques. Des exercices faisant appel à la créativité aident les écrivains et les scénaristes à trouver des solutions et à améliorer leur travail. Ces i... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
TristanPichard
  15 décembre 2013
Dire que j'ai été déçu n'est pas peu dire. J'en attendais sans doute trop mais les échos que j'en avais eu était si prometteurs ! D'abord parlons de l'édition en elle-même simplement calamiteuse : maquette hideuse, traduction approximative, nombreuses coquilles... la reliure comme le papier sont très bas de gamme, et le tout, pour 27 euros, est truffé de publicités pour d'autres titres de l'éditeur.
Ensuite le contenu. La vision de l'auteur qui mixe les théories de Jung sur les archétypes, de Campbell sur le voyage du héros et de Propp sur la structure des contes de fées, développe l'idée que chaque récit se structure autour d'une même ossature qu'il convient de respecter afin de toucher le public au coeur. L'idée est alléchante et Vogler nous soutient mordicus que la comédie sentimentale comme le western, le roman psychologique comme le mythe grec répond à cette structure. Oui, sauf que la plupart des exemples qu'il cite sont basés sur des films d'action et d'évasion où, en effet, ça fonctionne à merveille. On aimerait le voir analyser un drame intimiste ou une fresque familiale. Exemples qui de toute façon ne sont jamais approfondis et ne nourrissent pas vraiment la réflexion. le côté New-age est agaçant mais devient tout à fait horripilant quand l'auteur veut utiliser sa méthode comme un guide de développement personnel ! le style est très mauvais (sans doute est-ce dû à la traduction) et certains passages vous tombent des mains (j'en ai sauté un certain nombre). le plus dommage est qu'il ne s'agit en rien d'un guide du scénariste contrairement à ce que le titre laisse croire. Il n'est jamais question de mise en pratique et ce ne sont pas les quelques questions posées en fin de chapitre qui vont faire illusion. L'auteur s'étant bien gardé d'en proposer les réponses. Sans doute l'ouvrage est-il plus utile pour faire du script-doctoring et interroger une histoire pour en voir les faiblesses. L'outil d'analyse est intéressant pour faire progresser votre travail, il ne vous aidera par contre en rien pour l'initier. Apprenti écrivain, passez votre chemin. La partie la plus intéressante (quoi que très fumeuse dans certains développements) est à la fin de l'ouvrage et concerne la polarité qui se met en place entre les différents éléments dramatiques et le phénomène de la catharsis. Bien ingérer, la méthode Vogler est certainement efficace, il précise d'ailleurs la souplesse de son système (en particulier, et de manière très pertinente, sur la façon dont les archétypes peuvent être considérés comme des masques que différents personnages revêtent tout au long du récit). Toutefois, il ne faut prendre ce "guide du scénariste" que comme ce qu'il ai : un éclairage particulier sur l'art de la dramaturgie et non la bible en ce domaine comme on l'entend souvent dire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
eterlutisse
  24 mars 2010
A lire quand on aime écrire et lire. Ce livre détaille la structure narrative, chaque étape et sa raison d'être. Il rapelle les tenants d'une histoire palpitante. Il série les types de personnage. Je l'ai toujours dans un coin de ma tête quand j'écris. Quand on le lit c'est une prise de conscience ; il permet d'analyser ses lectures. Il est bon de savoir que cette structure récurente existe pour apprécier les auteurs qui savent s'en détacher ;)
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Nastasia-BNastasia-B   13 septembre 2016
Comme les héros de nos histoires, nous recevons des Appels conflictuels, l'un du monde extérieur, l'autre de notre propre être intérieur, et nous devons choisir ou faire des compromis. Pour pouvoir répondre à un Appel élevé nous invitant à nous exprimer, nous, artistes, pouvons avoir à refuser l'Appel que Joseph Campbell nomme " les flatteries du monde ".
Quand vous vous préparez à entreprendre une grande aventure, le Monde ordinaire le perçoit et s'attache à vous. Il chante ses chants les plus doux, les plus insistants, ainsi que les Sirènes cherchant à attirer Ulysse sur les rochers. D'innombrables distractions tentent de vous détourner de votre travail. Ulysse dut boucher les oreilles de ses hommes avec de la cire pour qu'ils ne soient pas attirés sur les rochers par le chant ensorcelant des Sirènes.
Ulysse se fit aussi attacher au mât du navire par ses hommes, il pouvait ainsi entendre les Sirènes mais il était dans l'incapacité de succomber à la tentation de diriger le navire vers le danger. Les artistes traversent parfois la vie comme Ulysse attaché à son mât, tous leurs sens sont charmés par le chant de la vie, mais aussi volontairement attaché au navire qu'est leur art. Ils refusent le puissant Appel du monde afin de suivre l'Appel plus vaste de l'expression artistique.

LIVRE II : Le Refus de l'Appel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          301
Nastasia-BNastasia-B   13 septembre 2016
Historiquement, la société a toujours sévèrement réprimé l'élément du sexe opposé que chacun de nous détient en lui. Dès leur plus jeune âge, les garçons apprennent à réprimer leur émotivité pour n'afficher que leur virilité. Les femmes doivent étouffer très tôt leurs qualités masculines..
Aujourd'hui, les hommes tentent de retrouver ces qualités féminines que l'on a voulu inhiber en eux : la sensibilité, l'intuition et la capacité de ressentir, d'assurer et d'extérioriser des émotions. Les femmes consacrent parfois leur vie d'adulte à revendiquer ces énergies masculines — pouvoir et assurance — que la société a découragées en elles.

LIVRE I : Le Personnage Protéiforme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          400
Nastasia-BNastasia-B   10 septembre 2016
La plupart des Ombres ne se voient pas en méchant ou en ennemis. L'homme " bien ", si convaincu de la justesse de sa cause que rien ne pourra arrêter, est un être dangereux, tout comme celui qui pense que la fin justifie les moyens ; Hitler était convaincu d'avoir raison quand il ordonna les pires atrocités pour atteindre son objectif.

LIVRE I : L'Ombre.
Commenter  J’apprécie          250
TristanPichardTristanPichard   15 décembre 2013
L'aspect le plus magique des mots, c'est leur pouvoir guérisseur. les auteurs, aussi bien que les chamans ou les hommes et femmes médecine des cultures ancestrales possèdent ce pouvoir de guérison.
Commenter  J’apprécie          50
Dans la catégorie : Ecriture dramatiqueVoir plus
>Littérature : généralités>Rethorique>Ecriture dramatique (13)
autres livres classés : herosVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox

Autres livres de Christopher Vogler (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Livres et Films

Quel livre a inspiré le film "La piel que habito" de Pedro Almodovar ?

'Double peau'
'La mygale'
'La mue du serpent'
'Peau à peau'

10 questions
5049 lecteurs ont répondu
Thèmes : Cinéma et littérature , films , adaptation , littérature , cinemaCréer un quiz sur ce livre