AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782021073812
228 pages
Éditeur : Seuil (08/03/2012)

Note moyenne : 3.42/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Vallée des merveilles
Il a des habitudes, quelques tics qu'il tient sous contrôle et, jusqu'à ce jour, il avait pour seule compagne la solitude. Milan vit dans une petite ville portuaire du Finistère. C'est en marchant le long du quai qu'il voit surgir une inconnue qui disparaît aussitôt après avoir déposé un baiser sur ses lèvres. Qui est cette femme ? Que cherche-t-elle ? Entre les bancs de nuages sombres à l'horizon se déversent des flots de lumière. Milan... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
sylvaine
  26 mai 2012
Imaginez vous face au grand large finistérien. La chaussée de Sein s'étend devant vos yeux ! Nous sommes dans un petit bourg côtier, y vit celui que nous appellerons Milan. Avec ses yeux gris clair, presque blancs, et son nez en forme de sabre turc, il ressemblait à un milan aveugle. Aussi tant qu'aucun autre nom ne semble mieux lui convenir, nous l'appellerons Milan.
Isolé, seul, sans emploi, il erre comme une âme en peine sur le môle au bout duquel se dresse le phare.
C'est alors que, telle une fée surgie de nulle part, une femme portant sur sa tête « une couronne de reine byzantine », s'approche de lui ou plutôt rapproche ses lèvres des siennes et s'en va sans un mot comme elle était venue.
Qui est-elle ? Que lui veut-elle ? Pourquoi lui ? Toutes ces questions tourbillonnent dans sa tête. Un autre signe lui parviendra un matin, dans sa boîte aux lettres une très belle enveloppe et juste un nom et une adresse…
Comment lui immobile depuis tout ce temps, planté là par hasard, prendra-t-il la décision de bouger ou non, de répondre à l'appel de celle que le narrateur appelle Lynx ? Max Jacob ce sublime poète breton, déporté mais mort à Drancy avant de monter dans ces funestes wagons, lui donnera la clef du Départ.
Adieu aussi mon fleuve clair ovale,
Adieu montagne ! Adieu arbres chéris !
C'est vous qui tous êtes ma capitale
Et non Paris.
Un texte d'une émouvante beauté, où l'écriture magique ne peut laisser indifférent.
Mêlant harmonieusement le plausible et l'imaginaire, la réalité et le rêve (ou cauchemar ! ), l‘amour et l‘Amour, Anne Weber accessoirement traductrice de Pierre Michon et Marguerite Duras en allemand, écrivant 2 versions de chacun de ses livres - l'une en allemand, l'autre en français - m'a conquise par le force de ses mots, par la tournure de ses phrases et leur musicalité.
Une lecture qui s'achève par une descente aux enfers revisitée ma foi fort brillamment mais je ne vous en dis pas plus car ce serait déflorer cette histoire à multiples rebondissements .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Candice65
  16 septembre 2015
On dit de ce livre que c'est un conte poétique, fantastique, métaphysique, d'une tonalité onirique... moi, je me suis poétiquement emmerdée et c'était pas métaphysique du tout ! Oui, c'est poétique mais la juxtaposition de jolis mots n'est pas suffisant, pour moi en tous cas. Il me faut vibrer, angoisser, rire, m'extasier, me laisser emporter quand je lis, là, rien...
Commenter  J’apprécie          10
lectrice45
  22 avril 2019
Relecture.
La première lecture m'avait semble-t-il davantage enchantée que la seconde.
Là je me suis ennuyée. Très hermétique pour moi comme si l'auteure écrivait pour elle-même. J'étais trop souvent amenée en dehors du livre par des pensées, ...
Je n'ai rien retrouvé de ce qui m'avait plu à la première lecture.
Comme je peux changer !
Commenter  J’apprécie          00
Jeanlouisk
  02 novembre 2017
Un beau texte, tout en ruptures, finement orchestré.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
sylvainesylvaine   17 mai 2012
Alors, des profondeurs, d'un centre miraculeusement commun, monta une gigantesque vague qui les saisit et emporta; accrochés l'un à l'autre, ils s'abandonnèrent au vaste océan du plaisir, aux cercles concentriques de ses larmes. et, même si beaucoup ne voudront pas le croire, dans ces instants-là, autant que des êtres humains et des bêtes, ils étaient des dieux.
Commenter  J’apprécie          110

Video de Anne Weber (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Anne Weber
Les Matins - La réforme du collège en question (2ème partie) .http://www.franceculture.fr/emission-les-matins-l%E2%80%99invitee-politique-de-la-semaine-la-reforme-du-college-en-question-2015-05-13 Anne Weber Écrivaine allemande Traductrice Vient de publier au Seuil : Vaterland
autres livres classés : conte poétiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3763 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre