AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Miss Silver tome 1 sur 32

Sophie Vincent (Traducteur)
EAN : 9782264020765
285 pages
10-18 (21/09/1999)
3.46/5   97 notes
Résumé :
Miss Silver, tome 1

"Les amateurs d'émotions douces, d'intrigues policières que l'on dénoue à l'heure du thé, de longues conversations pleines de finesses, d'atmosphères familiales poliment sulfureuses seront comblés par la lecture de Patricia Wentworth : une charmante dame anglaise née au siècle dernier, et créatrice d'une irrésistible héroïne, Maud Silver, détective à l'esprit vif et aux vêtement surannés.

Les clients de Miss Silver ... >Voir plus
Que lire après Le masque grisVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (27) Voir plus Ajouter une critique
3,46

sur 97 notes
5
4 avis
4
9 avis
3
11 avis
2
0 avis
1
1 avis
Premier livre mettant en scène Miss Silver.
Les éditeurs classent ce livre dans les "Grands Détectives"... mais soyons franc : Miss Silver n'y fait que quelques apparitions et c'est à peine si elle mène l'enquête. En lisant le récit, nous avons surtout l'impression de voir les personnages subir les événements.
Par contre, ce roman possède un côté "burlesque" avec Margot Standing, menacé de mort et qui est une idiote blonde aimant le chocolats et ne pouvant s'empêcher de révéler ce qu'il vaudrait mieux taire (les "méchants" dans l'histoire n'ont pas trop de difficulté à la trouver).

Burlesque également par l'agencement des faits et la survenue des protagonistes de l'histoire. Nous avons notre héros Charles qui revient en Angeleterre 4 ans après que sa fiancée l'ait abandonné. Il se rend un soir obscur dans sa demeure abandonné et surprend un complot en train de se préparer... dont l'un des acteurs n'est autre que sa fiancée :D (je sais... pas croyable !) Pour couronner le tout, le complot vise une demoiselle qui n'est autre que la cousine de sa fiancée (REVELATION !! :D) Vous pensez avoir eu votre comptant d'inattendu... eh bien non ! Promotion du jour ! La fiancée (Maguerite) découvre qu'en plus d'avoir une cousine, que sa mère qu'elle pensait morte depuis 6 mois est vivante .... et ce grâce à une amie de cette dernière Mrs Lesbia (dont elle venait de se souvenir la veille :D).
Et le pompom... lorsque le Masque Gris est découvert... rooo.... il ne termine pas ses jours en prison... non non.... le brouillard et un avion ont eu raison de lui. :D

Un excellent roman pour se détendre, pour s'évader avec des rebondissements en pagaille. Le seul bémol vient de la redondance du sujet de base des oeuvres de Patricia Wentworth : il est très souvent question d'histoire d'héritage avec demoiselle en détresse. Mais bon, c'est un roman INDÉMODABLE... comme les oeuvres d'Agatha Christie.
Commenter  J’apprécie          1060
Etrangement tout le long de ce livre, j'ai bien cru que j'avais fait une erreur en choisissant de le lire comme le tome 1 mais c'est bien le premier tome alors que l'auteure écrit comme si nous connaissions bien Miss Silver. La description donnée dans le résumé est la seule que nous aurons à notre disposition mais ce n'est pas très grave, Miss Silver apparaît peu et surtout nous n'avons aucune idée de la manière dont elle travaille, comment elle résout les énigmes ni qui elle est réellement ! Pour mémoire nous sommes à la fin des années 1920.

Une histoire de fiançailles rompues, d'un héritier qui rentre de son vagabondage à travers l'empire britannique, de société secrète qu'il voit, subrepticement, se réunir dans sa maison inoccupée et dont les membres son masqués. Puis une héritière putative, jeune et que son entourage considère comme une enfant. Charmante idiot eu début elle devient rapidement irritante puis... fuyez pauvres fous !!!! Et la lecture en devient insupportable de ses idioties : en danger elle persiste à faire comme si de rien n'était !!

Sans le comportement de cette idiote, le roman aurait pu être un honorable polar mais comme quasiment toute l'histoire est axée sur elle, c'est lassant, inintéressant, le cerveau se mettant en pause quand elle ouvre la bouche !

Challenge 20ème Siècle 2022 : Couleurs du temps
Pioche dans ma PAL janvier 2022 : Fuyating
Commenter  J’apprécie          324
1er tome des aventures de Miss Silver.
On fait sa connaissance mais malheureusement, on ne la voit pas beaucoup. Ses interventions sont plutôt courtes et éparpillées dans l'histoire.
Je regrette également qu'à part Maud Silver, les femmes croisées sont soit niaises soit sujettes à des malaises à répétition.
Malgré ça, j'ai apprécié ma lecture. C'est agréable à lire, avec un charme anglais suranné. Je vais me laisser tenter par le tome 2.
Commenter  J’apprécie          240
Le moins que je puisse dire est qu'écrire cette chronique n'est pas dur. Il serait en effet très simple de se moquer de cette ouvrage, et de se demander comment il a pu rencontrer du succès à sa parution – ou à sa réédition. La première jeune fille que nous rencontrons est une jolie gourde pleine de vide. Rien ni personne ne pourra la transformer, et je suis franchement inquiète pour sa survie, tant personne ne semble l'avoir armé pour affronter la vie. Les pensionnats suisses ne servent visiblement à rien. Son père ? Il n'a longtemps rien prévu pour elle. Sa mère ? Je ne dirai rien, pour ne pas spoiler.

La seconde jeune fille, c'est Margareth, et si elle semble doter de quelques traces d'intelligence, on peut parfois avoir des doutes. Oh là là oui, elle a un sens admirable du sacrifice. Quatre ans plus tôt, elle a renoncé à se marier parce que… parce que… non, je ne spoilerai pas non plus. Son fiancé, cependant, quand il découvre pourquoi elle a annulé le mariage, ne prend pas très bien les choses, et l'on peut le comprendre. Alors oui, Margareth peut se sentir héroïque en se sacrifiant ainsi, en ayant aussi, depuis quatre ans, des conditions de vie difficile. Cependant, pour éviter ces longues successions de sacrifices et/ou de personnes sacrifiées, il aurait suffi non d'un peu de jugeote, mais de moins d'orgueil et de plus de sincérité. Trop de personnages de ce récit ont avant tout pensé à eux, avant de penser aux conséquences de leurs actes sur leurs proches.

Le masque gris est la première enquête de Miss Silver. Pourtant, on la voit très peu, elle passe beaucoup de temps à tricoter, parvient à savoir beaucoup de choses sur beaucoup de personnes, et reproche, évidemment, à son client Charles Moray de ne pas tout lui dire, lui faisant après perdre son temps. Et pourtant, l'affaire sera résolue, en dépit du nombre de fois où l'héroïne en danger n'a pas su se protéger, faisant exactement le contraire de ce qu'on lui disait de faire.

Sinon…. le dernier mot qui me vient à l'esprit est « naïveté ». C'est fou ce que l'on peut faire croire à certaines personnes.
Lien : https://deslivresetsharon.wo..
Commenter  J’apprécie          162
Comment parler de ce roman de Patricia Wentworth (de son vrai nom Dora Amy Elles), premier de la série des Miss Silver… Ou comment en parler de façon positive ! (Déjà ça commence bien, me voici comme elle dans l'utilisation des points de suspension et d'exclamation, dont elle use et abuse, au point où ça en devient parfois ridicule.) Roman d'introduction de son enquêtrice, la description qu'elle en fait tient dans trois paragraphes tout au plus, et elle est le plus souvent en arrière-plan, sauf pour le dénouement où elle ne manque pas d'apercevoir un élément-clé… que le Masque gris lui, « méchant » qui dissimule habilement son identité depuis vingt ans, n'a pas remarqué ? Pour apprécier ce roman, où des rebondissements incroyables arrivent toujours à point nommé, il faut mettre son esprit logique en veilleuse : l'invraisemblable y règne. Sauf pour Miss Silver, les personnages paraissent tous plus ou moins sots. Et que dire du mode sur lequel ils vivent leurs émotions, en montagnes russes incompréhensibles ! Par exemple Margaret, qui a un emploi et assure seule sa subsistance, bien que ce ne soit pas facile pour elle, et qui devrait donc avoir quelques ressources internes, de laquelle il est dit, alors qu'un revolver est pointé sur elle : « Si au moins elle pouvait s'évanouir… pour ne plus rencontrer ces yeux pleins de haine, ne plus sentir cette angoisse torturante… », parce qu'effectivement, on ne peut penser meilleur moment pour s'évanouir ! Et je ne pense pas qu'il s'agisse ici de la psychologie du personnage (elle est déprimée, une part d'elle veut mourir), car les personnages ne sont pas très développés sur ce plan… Je les imaginais tous la main sur le front, emphatiques tels ces acteurs des films muets. J'espérais un récit délicieusement suranné, et découvrir une nouvelle héroïne… Je ne peux pas dire que je ne l'ai pas trouvé divertissant, car par moment j'ai adhéré au style de l'auteure, mais je ne lirai probablement pas les autres aventures de Miss Silver. On a comparé Wentworth à Christie, en plus sentimentale… Je reste avec Agatha !
Commenter  J’apprécie          91

Citations et extraits (22) Voir plus Ajouter une citation
— Je ne peux m’occuper de votre cas si vous vous méfiez de moi, et je ne travaillerai pas pour un client qui ne se livre qu’à moitié. Si vous m’accordez votre confiance, il me la faut tout entière. J’ai pour maxime : « Faites-moi totalement confiance ou pas du tout. » Bien que Tennyson ne soit plus à la mode, je l’admire beaucoup et j’ai adopté sa devise.
Commenter  J’apprécie          420
— C’est effrayant ce que vous connaissez vos classiques ! Moi, en pension, j’ai appris « Être ou ne pas être ». C’est terriblement stupide : je sais que je suis puisque c’est moi qui parle…
— Pauvre vieux William, fit Archie rieur.
Commenter  J’apprécie          410
— Charles, qu’est-ce qui se passe ? Voilà que la voiture recommence à zigzaguer.
— Parce qu’il faut vous occuper de la route et non pas de moi. Je vais prendre le volant et vous pourrez me contempler tout à votre aise.
Commenter  J’apprécie          430
— Je pense que vous voulez rire ! Avez-vous réfléchi que vous n’aurez pas un centime, si vous repoussez mon offre ?
— Cela m’est égal, j’aime mieux vivre misérablement que d’épouser un imbécile.
Commenter  J’apprécie          450
- Vous a-t-il demandé de l’épouser ?
Greta éclata de rire.
- Pas encore, pas plus qu’Archie ! Du reste, je ne veux pas me marier, mais simplement m’amuser. Florence, une de mes amies de pension, disait que sa sœur, Rose, avait été fiancée quinze fois. Il faut dire qu’elle était atrocement jolie et qu’elle avait « une philosophie des fiançailles ». Elle répétait à qui voulait l’entendre qu’il fallait s’amuser des hommes avant qu’ils ne vous bousculent et deviennent désagréables. Selon elle, après trois semaines, il n’y avait plus rien à en tirer !
Commenter  J’apprécie          40

autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus


Lecteurs (278) Voir plus



Quiz Voir plus

Londres et la littérature

Dans quelle rue de Londres vit Sherlock Holmes, le célèbre détective ?

Oxford Street
Baker Street
Margaret Street
Glasshouse Street

10 questions
1056 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature anglaise , londresCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..