AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Bernard Cucchi (Traducteur)
ISBN : 2264032758
Éditeur : 10-18 (07/02/2002)

Note moyenne : 3.32/5 (sur 47 notes)
Résumé :
Présentation de l'éditeur
L'affaire Everton était close : Geoffrey Grey avait déjà passé un an en prison pour le meurtre de son oncle. Tout était contre lui. Pourtant, Marion, sa femme, savait qu'il était innocent. Il en allait de même pour la jeune cousine de Marion, Hilary, après avoir rencontré par hasard un des témoins, se mit dans la tête de prouver l'innocence de Geoff. Folle jeunesse! Si elle avait su à quoi elle s'exposait... Heureusement, son ex-fian... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
Souri7
  14 septembre 2016
Seconde enquête de la série Miss Silver.
Nous retrouvons dans ce tome, le cousin au 18ème degre (je sais... quelle précision ^^) de Charles Moray (l'un des personnages du premier tome "Le Masque Gris"). Ce dernier est fiancé avec une certaine Hilary, un feu-follet intenable qui le rend chèvre. Cette dernière décide de reprendre l'enquête ayant conduit à l'arrestation de Geoffrey (le mari de sa cousine).
Le récit commence par la fin puisque le récit débute un an après l'arrestation de Geoffrey. Et comme toujours avec Patricia Wentworth... une histoire d'héritage avec des péripéties qui s'enchainent, des personnages farfelus. Comme pour le précédent livre (Le Masque Gris), Patricia Wentworth grossit tellement le trait qu'on ne peut prendre le livre avec sérieux ^^ Dès les premières pages, vous savez qui est le coupable et il ne vous reste plus qu'à lire comment tout s'agence.
Le gros bémol avec les aventures de Miss Silver, c'est la côté statique de l'héroïne. Soyons franc, à part rester assise à tricoter, Miss Maud Silver n'a pas fait grand chose. Les personnages comme Hilary notamment font tout le travail et prennent tous les risques ^^
Autre point négatif.... l'utilisation des artifices littéraires de l'auteur qui trouve moyen dans chacun de ses livres de sortir de son chapeau des personnages liés à d'autres ou avec des mémoires d'éléphant ^^ C'est invraisemblable.
Il en va de même de certains faits du récit à la limite du burlesque. le meurtre en lui-même est trop attendu... la scène de tentative de meurtre d'Hilary en vélo en pleine forêt... dans le brouillard fait vraiment trop cliché ^^
Mais bon, ce livre est malgré tout sympathique à lire. Un moment de détente, une pseudo "enquête" gentillette et sans grandes révélations... de quoi chauffer nos neurones avant d'attaquer un thriller plus complexe :)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          460
babel95
  18 juillet 2014
Les faits ne pourraient être plus accablants.
Geoffrey Grey a assassiné son oncle, James Everton, qui venait de le deshériter. La gouvernante et le maître d'hôtel de James Everton, présents sur le lieu du crime, témoignent au procès. Geoffrey est condamné à vingt ans de prison. Sa femme, Marion, qui vient de perdre leur enfant, est à bout de forces. Ils n'ont plus d'avenir.
Hilary Carew, sa cousine, vit des heures difficiles. Elle vient de rompre avec son fiancé, Henry, et soutient Marion, sans grand espoir.... et pourtant....
La rencontre fortuite d'Hilary et de Mrs Mercer dans un train va faire vaciller toutes les certitudes. Mrs Mercer tient des propos incohérents... aurait-elle fait un faux témoignage ? Hilary doute, se rapproche d'Henry qui fait appel à Miss Maud Silver, femme d'un certain âge, douée pour le tricot, au flair incomparable.
Nous sommes en 1935, et Patricia Wentworth parvient à nous surprendre, nous les lecteurs de romans policiers modernes habitués à des effets d'un autre genre. Avec une économie de moyens, elle déroule une intrigue simple mais efficace, le suspense est bien là, et nous tient en haleine.
Nous imaginons Hilary, qui fuit à bicyclette à travers le brouillard deux comparses qui en veulent à sa vie et vont simuler un accident automobile... Nous craignons pour la vie de Mrs Mercer, au mari particulièrement violent et manipulateur.
Les personnages mis en scène par Patricia Wentworth sont sympathiques : nous nous amusons du jeu auquel se livrent Hilary et Henry, jeu du chat et de la souris entre deux "défiancés" qui ne peuvent se passer l'un de l'autre.
Miss Maud Silver, qui préfigure sa célèbre consoeur Miss Marple, résoud l'énigme en tricotant... et là, elle dénoue les fils de l'intrigue afin que l'affaire soit définitivement close.
J'ai bien aimé ce roman policier tout simple qui nous permet de retrouver l'atmosphère de l'Angleterre des années 1930.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Biblioroz
  23 décembre 2018
Une maison à l'ancienne, son bureau, son office, son argenterie… et un couple de domestiques à son service.
Une histoire de testament modifié par le propriétaire de cette demeure qui est assassiné le jour même de cette modification surprenante.
Trois neveux susceptibles d'hériter dont deux avec des alibis en béton et le troisième qui machinalement et malencontreusement ramasse le pistolet !
L'affaire est close puisque la culpabilité de ce neveu déshérité est bien prouvée et il purge sa peine d'emprisonnement depuis déjà un an, au grand désespoir de sa jeune femme Marion.
Mais heureusement que Marion a une gentille cousine Hilary, fougueuse et déterminée, qui fait inopinément la rencontre de la cuisinière de cette maison et se plonge tête la première dans les dépositions pour y trouver de quoi innocenter le malheureux neveu.
Dans toute cette mise en place, j'attendais impatiemment l'entrée de Maud Silver, célèbre détective, et j'ai été bien déçue par son apparition tardive et très discrète. J'aurais aimé davantage partager cette aventure avec cette femme décrite comme vieux jeu, vêtue de couleurs fades et qui fait activement cliqueter ses aiguilles à tricoter derrière son bureau d'époque victorienne.
Elle se lit bien cette petite aventure d'Hilary mais dès la moitié du roman la fin est prévisible et certains faits sont trop souvent relatés en les reformulant deux ou trois fois de suite. L'angoisse éprouvée par certains personnages et notamment celle de la cuisinière est très bien retranscrite mais l'ensemble est un peu longuet et je suis donc un peu déçue par cette première lecture de Patricia Wentworth.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
mogador83
  31 décembre 2013
Encore un nouveau personnage de la littérature anglaise dont je vais suivre les aventures. Dans la même veine que miss Marple, je viens de découvrir les aventures de miss Silver. Je n'ai pas commencé par le premier tome mais ça n'est pas gênant car ça se lit sans soucis. J'ai très vite été prise dans l'intrigue et j'ai eu du mal a lâcher le livre. On suit la jeune Hillary qui essaie de secourir son beau frère Geoffrey en prison pour meurtre mais innocent a ses yeux. Beaucoup d'action, le plaisir de se plonger dans l'Angleterre des années 1940 et 1950... ça/me donne très vite envie de me replonger dans une nouvelle aventure de miss Silver.
Commenter  J’apprécie          100
Pris
  27 avril 2015
Dans cette deuxième aventure, la mystérieuse miss Sliver est engagée par un couple (encore un? ça alors!) très sympathique puisque les deux parties ont soi-disant rompu, chacune voulant dominer l'autre. Il s'agit ici de démêler le vrai du faux: Geoffrey Grey condamné à plus d'un quart de siècle de prison pour le meurtre de son oncle est-il réellement coupable ou non? Hilary (la partie du couple qui a rompu) pense que non après s'être trompée de train (Geoffrey est le mari de sa cousine), Henry (celle qui n'a pas rompu) pense que oui mais engage miss Silver car il s'inquiète pour Hilary. Une enquête sympathique avec du suspense, de l'action et un happy end. Oups, un spoiler! En même temps, quel lecteur de Patricia Wentworth ne s'attend pas à un happy end?
Commenter  J’apprécie          70
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
Souri7Souri7   12 septembre 2016
Le coroner : Vous a-t-il dit s’il allait le modifier en votre faveur ?
Le témoin a hésité.
Le coroner : Je vous demande de bien vouloir répondre à cette question.
Bertram Everton : Ma foi, c’est plutôt délicat de répondre à une question comme celle-là, n’est-ce pas ?
Le coroner : Je crains de devoir insister. Vous a-t-il dit qu’il allait rédiger un testament en votre faveur ?
Bertram Everton : Eh bien, non, pas exactement.
Le coroner : Qu’a-t-il dit ?
Bertram Everton : Bon, si vous voulez vraiment savoir, il a dit que s’il avait le choix entre un beau parleur hypocrite et un imbécile invétéré, il choisirait l’imbécile.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          420
babel95babel95   19 juillet 2014
De temps à autre, Miss Silver levait les yeux avant de les baisser de nouveau. Elle tricotait à une telle vitesse que la pelote de laine semblait tourner sur elle-même.
- Et voyez-vous, Miss Silver, s'il y a quelque chose de trouble dans cette affaire, je ne voudrais pas que Miss Carew y soit mêlée.
- Bien sûr
- Mais par ailleurs, je ne pense pas qu'il y ait le moindre doute sur l'identité du meurtrier. Grey est le coupable. Je voudrais juste.....
Miss Silver retira une aiguille avant de la planter de nouveau dans la laine.
- Vous voudriez juste être conforté dans votre opinion. Comme je vous l'ai dit, je ne peux que rechercher des faits... je ne saurais garantir qu'ils vous conviendront. Désirez-vous toujours m'engager ?
Henry était plus que troublé. C'était comme si une petite fenêtre venait de s'ouvrir dans son esprit. Jusque là obscur, un coin de son cerveau était envahi d'air et de lumière - une lumière brillante, un grand souffle d'air. Puis tout d'un coup, la fenêtre se referma, et le noir se fit à nouveau.
- Oui je vous en prie, répondit-il, et il faut stupéfié par le ton ferme qu'il y avait mis.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
joedijoedi   08 novembre 2012
J'ai croisé Marion dans la rue, aujourd'hui. Cela brise le coeur - on dirait une ombre gravée dans la pierre ...
Commenter  J’apprécie          150
babel95babel95   19 juillet 2014
Flora se sentait incapable de s'en aller, et tout autant de ne pas regarder. Elle vit le visage de Marion se transformer sous ses yeux. C'était comme voir de la glace fondre, comme voir le soleil se lever. On aurait dit qu'une succession de vagues de couleur montaient et se mélangeaient en un tableau tendre et adorable....
Dans la vie, il est de ces instants où votre coeur voit en chacun un ami avec lequel partager son bonheur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
joedijoedi   09 novembre 2012
Les beaux jeunes gens ne font jamais les bons maris.
Commenter  J’apprécie          130
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1681 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre