AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 0224101943
Éditeur : Jonathan Cape (01/11/2014)

Note moyenne : 3/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Je me célèbre moi-même, me chante moi-même,

Toi tu assumeras tout ce que j'assumerai,

Car les atomes qui sont les miens ne t'appartiennent pas moins.



Je flâne, j’invite mon âme à la flânerie,

Flânant, m'incline sur une tige d'herbe d'été que j'observe à loisir.



Ma langue, l'ensemble des atomes de mon sang, façonnés par le sol d'ici même,

... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
DanieljeanDanieljean   15 octobre 2015
J'ouvre ma lucarne le soir et je vois les systèmes qui parsèment l'espace
Et tout ce que je vois multiplié par le nombre le plus élevé que je sache manier, n'arrive qu'aux confins des systèmes les plus lointains.
Ils deviennent de plus en plus vastes, croissant, croissant, croissant toujours, Plus loin, encore plus loin et toujours plus loin.

Mon soleil a son soleil et tourne docilement autour de lui,
Avec ses associés il fait partie d'un groupe qui décrit un cercle plus large,
Et des systèmes plus grands suivent auprès desquels les plus grands soleils qu'ils contiennent ne sont que des grains de poussière.
Il n'y a pas d'arrêt et il ne pourra jamais y avoir d'arrêt,

Si moi, toi et les mondes et tout ce qui se trouve sous ou sur leur surface, nous étions à l'instant même ramenés à l'état de pâle brume flottant dans l'espace, cela n'aurait au bout du compte aucune importance,
Nous remonterions certainement jusqu'où nous sommes en ce moment,
Et nous irions certainement deux fois plus loin et delà plus loin, plus loin encore.

Quelques quadrillions d'ères, quelques octillions de kilomètres cubes ne mettent pas en péril le moment ni ne le rendent impatient,
Ce ne sont que des parties, tout n'est que partie.

Aussi loin que porte ton regard, il y a un espace infini au-delà,
Si grand que soit le nombre auquel tu arrives, il y a le temps infini en deçà et au-delà.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
DanieljeanDanieljean   21 juillet 2018
Je me célèbre moi-même, me chante moi-même
Qui vous a dit que la victoire était bonne ? Moi je prétends que l’échec n’est pas moins bon, que les batailles se perdent comme elles se gagnent, du même cœur.
Bravo à ceux qui ont échoué !
Et puis, dites-moi, c’est quoi un homme ? c’est quoi, moi ? quoi, vous ?
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Walt Whitman (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Walt Whitman
Walt Whitman – Feuilles d'herbe
autres livres classés : santéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Ecrivain et malade

Marcel Proust écrivit les derniers volumes de La Recherche dans une chambre obscurcie, tapissée de liège, au milieu des fumigations. Il souffrait

d'agoraphobie
de calculs dans le cosinus
d'asthme
de rhumatismes

10 questions
170 lecteurs ont répondu
Thèmes : maladie , écriture , santéCréer un quiz sur ce livre