AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070462102
Éditeur : Gallimard (12/03/2015)

Note moyenne : 3.62/5 (sur 24 notes)
Résumé :
Deux femmes disparaissent sans laisser de traces à Ărhus. Le même automne, un paysan découvre dans un de ses champs, sous un tas de pierres, deux valises contenant deux corps de femmes. La peau de la première victime présente une multitude de traces en « Y » comme autant de petites incisions, les cheveux de la seconde sont piqués d’une fleur rarissime qui pousse essentiellement dans les prairies américaines. Le commissaire Daniel Trokic, en charge de l’enquête,... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
canel
  10 avril 2014
Contrairement à ce que peut laisser présager la couverture, cet ouvrage n'est ni un catalogue de s3x-toys ni un manuel sur l'art de rafler tous les petits canards en plastique dans les fêtes foraines. Pas plus qu'un livre de bain "1er âge".
Il s'agit d'un thriller danois, deuxième volet des aventures du commissaire Trokic et de ses collègues dans la petite ville de Aarhus.
Après les guêpes sur les scènes de crime dans 'Nid de Guêpes', place à d'autres animaux dans le rôle de serial killers, ou plutôt de tueurs à gages.
Ce thriller reprend des ficelles et des éléments fréquemment rencontrés dans la littérature noire des dernières années. du hacking, des sites pas nets sur le net, des meurtres en série, un psy, des traumatismes d'enfance...
Pas de violence, pas de surenchère dans le gore au-delà de la description du modus operandi. Laquelle est particulièrement éprouvante, cela dit, pour qui craint les bestioles au look mi-ver mi-limace, de celles qui s'agrippent pour vous pomper le sang et peuvent mesurer jusqu'à vingt centimètres.
Pas d'action à outrance non plus, tant mieux.
J'ai trouvé en revanche ce que je savoure dans les polars : du suspense, une intrigue solide et captivante, des personnages et des interrogatoires intéressants et crédibles. Une atmosphère calme et une certaine douceur malgré le sordide, qui me font penser à Karin Fossum, autre auteur danoise que j'apprécie.
Bref, une lecture vraiment agréable.
Pour en savoir plus sur le passé traumatisant de Trokic en Bosnie, il faudra revenir, on n'apprend rien dans ce second opus. Rendez-vous en 2015 pour la VF du prochain volet.
••• ouvrage édité chez Mirobole, une maison qui déniche des talents étrangers dans les registres "policier" et "fantastique", comme le fai(sai)t Sonatine •••
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          322
Crazynath
  15 avril 2016
Des auteurs danois, pour l'instant, j'avoue que je n'en connaissais qu'un : Jussi Adler-Olsen et c'est tout à fait par hasard que je suis tombée sur ce livre ci en flanant dans les rayons de ma mediatheque.
C'est surtout la couverture qui a attiré mon regard, puis la quatrième de couverture a fait son reste...
Un policier d'origine croate , Daniel Trokic, enquête sur des meurtres qui semblent très ritualisés. Lui et son équipe vont aller de surprises en surprises. L'origine de ces meurtres se trouve-t-elle effectivement en Afrique, comme beaucoup d'indices semblent le suggérer ?
Ce livre a été une agréable découverte pour ma part, avec une enquête qui tient la route, sans trop de rebondissements abracadabrants, ( c'est ce qui m'agace le plus dans les thrillers actuels ) et des personnages suffisamment attachants pour qu'on ait envie d'y revenir, ce que je ferais sans doute un jour, vu que un autre tome de cet auteur est disponible dans la mediatheque ou je m'approvisionne régulièrement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
christinebeausson
  13 avril 2015
Il y a quelques temps j'avais prévu un nouveau week end danois avec Inger Wolf.
Chose promise, chose due..... Maintenant c'est chose faite.
J'ai retrouvé avec grand plaisir, le commissaire Daniel Trokic, moins traumatisé par son passé croate et désormais amoureux d'une charmante Christiane,
l'ami Jasper, plutôt en grande forme, sans trop d'état d'âme, et
l'amie Lisa, qui a fait son travail du deuil de sa mère et qui a désormais charge d'un gamin.
Et tout ce petit monde se débat dans l'atmosphère d'Aarhus, humidité, lac et compagnie,
le tout pimenté par un peu de traditions d'Afrique, pas vraiment les meilleures, non plutôt les plus obscures et les plus abominables ...
Les découvertes de cette lecture :
Qu'est ce que le lignite ? Moi ca ne me disait rien!
Réponse : le lignite est un sédiment fossile d'origine organique, résultant de la transformation de résidus végétaux souvent ligneux (bois) enfouis dans le sol. (Plus connu sous le nom de charbon). Au Danemark comme en Allemagne il existe de nombreux anciens gisements.
Autre curiosité qui a nécessité une recherche internet le "frappe-devant"... Drôle de nom, ce n'est pas une faute de frappe ou une mauvaise traduction, non, il s'agit d'un grand marteau de forgeron.
Le quart d'heure culturel étant passé, vous pouvez désormais vous lancer dans la découverte de cette ville tranquille.
Ne vous fiez pas au petit canard de la couverture, si seulement il était question de canard dans ce livre, l'atmosphère serait vraiment beaucoup plus légère, non là, il s'agit bien d'eaux qui en plus d'être mauvaises sont aussi profondes.
Concernant nos amis, Trokic et Jasper, j'ai cru qu'il avait enfin retrouvé le sens commun et découvert les vertus du vin rouge. Mais ils préfèrent encore la vodka, malgré la gueule de bois qui est inévitable le lendemain. Il y a encore du boulot à faire pour les convertir à nos breuvages et faire monter notre balance commerciale !
Mais je ne désespère pas d'y arriver un jour !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Sharon
  23 février 2015
Les bibliothèques nous réservent de belles découvertes. Ainsi, ce livre faisait partie des nouveautés, j'ai tout de suite été attirée par le quatrième de couverture, et je n'ai absolument pas regretté son emprunt.
Daniel Trokic est l'enquêteur attitré de cette série, qui comporte à ce jour trois tomes (et j'attends avec impatience la parution du troisième). Il est originaire de Croatie, il garde le souvenir de ce pays dévasté, par flash. Il a une compagne, Christiane, et pense que la vie de couple, ce n'est pas facile. Il s'entend bien avec deux membres de son équipe, Jasper, joueur de poker quasiment clandestin à ses heures perdues, et Lisa, qui rentre tout juste de congé maternité (son fils a six mois).
Les fans de Camilla Lackberg, je pense, aimeront ce roman. Certaines caractéristiques, la nature des meurtres, le mobile du tueur m'ont rappelé les meilleurs romans de l'auteur suédoise. Maintenant… nous sommes dans le pur roman policier, la vie privée des enquêteurs n'a pas une part importante dans ce roman, non plus que les « intuitions ». Les relevés d'indices, les témoignages, les recherches, sur le terrain ou dans les archives, sont le quotidien des policiers.
Comme c'est presque devenu la coutume, nous entrons dans la tête du tueur. Peu, très peu : les chapitres qui lui sont consacrés sont très courts. Ce n'est pas lui qui est important, ce sont ses victimes, leurs souffrances, la souffrance de celles et ceux qui leur survivent et doivent maintenant vivre sans eux. le but, bien sûr, est de découvrir l'identité du coupable, non en tant que tel, mais pour l'empêcher de faire une ou plusieurs victimes. Les enquêteurs ne sont pas des personnes animés d'un optimisme foncier, ils ne rêvassent pas en sirotant leur thé. Ils y vont franco, du moment qu'ils ont une piste et des preuves. Il est bon, parfois, de rappeler dans quel ordre les choses fonctionnent, les preuves ne doivent pas se plaquer sur les intuitions des enquêteurs. Ils bousculent, parfois, les personnes qu'ils interrogent, parce que si eux et la procédure ont tout leur temps, ce n'est pas le cas des victimes potentielles.
Pourtant, il était bien joli, ce coin de Danemark où nous a entraîné Inger Wolf. La pêche est bonne (prévoir tout de même un détour par le poissonnier le plus proche si vous souhaitez dîner), la campagne est agréable, la forêt est accueillante, même les pavillons sont sympathiques, on y prend soin des chats errants. Et si la plupart des personnes sont bien ce qu'elles paraissent être, nous découvrons aussi des lâchetés, des errances, des secrets, des coutumes et des traditions qui se mêlent aux découvertes de la science.
Mauvaises eaux, et la maison d'édition Mirobole qui l'édite tout comme elle a édité l'assassinat d'Hicabi Bey d'Alper Caniguz méritent tous les deux le détour.
Lien : https://deslivresetsharon.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Taylor
  28 mars 2014
Après Nid de guêpes, Daniel Trokic revient pour une nouvelle enquête. le cadavre de deux femmes sont retrouvés cachés dans des valises et avec des marques étranges sur les corps.
Même si les indices sont maigres, Trokic et son équipe vont avancer avec minutie. Trokic ne mène pas l'enquête seul, il a toute une équipe derrière lui et c'est cette équipe qui donne de la force à l'enquête.
L'auteur donne la parole au tueur et ce qui se passe dans sa tête n'est pas beau à voir, les racines du mal sont ancrées très profondément dans son esprit.
Dans cette enquête, l'équipe de Trokic est aussi importante que lui. Il est certes le fer de lance mais il y a des passages où ce sont ses enquêteurs qui mettent de l'huile dans la machine.
J'ai apprécié retrouver ce personnage qui m'avait beaucoup plus lors de la première enquête. Il a encore beaucoup à nous apporter ce qui laisse beaucoup de possibilités à l'auteur de nous épater encore.
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (1)
Bibliobs   15 juillet 2014
Tout est dans les révélations au goutte-à-goutte: peu à peu, on déchiffre les raisons de ces assassinats, avec, en bonus, une description de ce que Dinobdella ferox peut faire.
Lire la critique sur le site : Bibliobs
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
canelcanel   09 avril 2014
[au Bénin]
- (...) Nous informons les tribus locales et nous les empêchons de tuer leurs nouveau-nés, ce qui est malheureusement très courant s'ils s'écartent de la norme.
- De quelle façon, s'écarter de la norme ? demanda Trokic, aux aguets.
- Si l'enfant naît les jambes en avant, par exemple, n'a toujours pas de dents arrivé à son huitième mois, ou si sa première dent sort de la mâchoire supérieure. (...)
C'est de la superstition, expliqua John. De la sorcellerie ou du juju, comme ça s'appelle. Même les enfants qui survivent seront maudits jusqu'à la fin de leurs jours. Ils sont aussi en danger de mort s'il arrive malheur à leur famille.
(p. 120-121)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
canelcanel   09 avril 2014
(...) quand Trokic avait lu un article sur cet homme qui avait trimbalé à pied un cadavre de femme dans une valise à travers tout Manhattan, il n'avait pas du tout réfléchi à l'aspect pratique de la situation. Il ne s'était même pas demandé si le bagage avait des roulettes. (p. 15)
Commenter  J’apprécie          100
CrazynathCrazynath   15 avril 2016
Elle avait peur de la folie. des gens qui vivaient dans leur propre réalité, selon leur propre organisation et sans se soucier du reste du monde. Des gens qui pouvaient se montrer hostiles à son égard.
Commenter  J’apprécie          10
CrazynathCrazynath   15 avril 2016
Elle était très mal à l'aise en présence d'un thérapeute et, de façon générale, elle n'y croyait pas. ces machins sur l'enfance la laissaient assez sceptique.
Commenter  J’apprécie          10
CrazynathCrazynath   15 avril 2016
La douce lumière automnale tombant entre les feuilles faisait remonter par vagues des parfums de terre.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Inger Wolf (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Inger Wolf
Inger Wolf vertelt over haar thriller 'De Zangvogel'
autres livres classés : littérature danoiseVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1200 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
. .