AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Pierre Nordon (Éditeur scientifique)
EAN : 9782253132707
1281 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (12/12/2002)

Note moyenne : 4.18/5 (sur 31 notes)
Résumé :
ROMANS
- La Chambre de Jacob / Mrs Dalloway
- Voyage au phare / Orlando / Les Vagues
- Entre les actes.

NOUVELLES - La Marque sur le mur / Kew Gardens
- Un roman qu’on n’a pas écrit / Objets massifs
- Une maison hantée / Une société
- Lundi ou mardi / Le Quatuor à cordes
- Bleu et vert / Un collège féminin vu de l’extérieur
- Dans le verger / Mrs Dalloway dans Bond Street
- Le Premier min... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
moertzombreur
  15 septembre 2014
Orlando
Ne pouvant pas parler de l'ensemble des romans et nouvelles, je vais me concentrer sur celui que je préfères. le narrateur est comme un biographe qui intervient dans le déroulement du roman, nous faisant part de sa difficulté à écrire sur la vie de son personnage. L'histoire est celle d'un jeune aristocrate, elle débute à l'ère élisabéthaine,et se déroule sur plusieurs siècles. Deuxième originalité notre héros devient un femme au milieu du roman. C'est certainement un double de Virginia Woolf, ils sont tout deux écrivains, et un peu désabusés par le milieu littéraire, ils ont un côté androgyne et un amour commun des femmes. Ce changement de sexe n'en fait pas du tout un roman fantastique, cela montre simplement les multiples facettes d'un être humain, on peut voir aussi à quel point la société anglaise est étouffante pour une femme, le personnage, après son changement de sexe, n'a plus la possibilité de gérer sa fortune comme elle le souhaite. le livre est fascinant en tout point, les descriptions de l'auteur, de la nature notamment, sont somptueuses. J'adore par dessus tout son humour distancié dans le rôle du narrateur, son ironie se fait mordante
quand elle parle de la domination masculine sur la société anglaise. "Tous les secrets de l'âme d'un auteur, toutes ses expériences, toutes les qualités de son esprit sont gravés dans son oeuvre", nous dit Virginia Woolf, il n'est donc pas étonnant qu'une certaine mélancolie accompagne le personnage d'Orlando.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Ckan
  10 août 2013
J'espère me régaler !
Mes critiques voir :
La chambre de Jacob... A suivre
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Nastasia-BNastasia-B   01 octobre 2014
L'amour et la religion ! [...] Comme cela était détestable, détestable ! [...] C'était les choses les plus cruelles du monde, pensa-t-elle, les imaginant maladroites, violentes, dominatrices, hypocrites, indiscrètes, jalouses, infiniment cruelles et sans scrupules [...] : l'amour et la religion. Avait-elle jamais essayé de convertir quelqu'un , elle ? Ne souhaitait-elle pas simplement à chacun d'être lui-même ?

MRS DALLOWAY.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
Nastasia-BNastasia-B   12 novembre 2014
Jamais par exemple il ne serait venu déjeuner chez Lady Bruton, qu'il connaissait depuis vingt ans, sans lui tendre un bouquet d'œillets ni sans demander à Miss Brush, la secrétaire de Lady Bruton, des nouvelles de son frère en Afrique du Sud, ce qui, pour une raison ou une autre, la contrariait tellement, privée qu'elle était pourtant de tout attribut du charme féminin, qu'elle répondait : " Ses affaires vont très bien en Afrique du Sud, merci ", alors que depuis une demi-douzaine d'années, ses affaires allaient très mal à Porthmouth.

MRS DALLOWAY.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
ay_guadalquiviray_guadalquivir   08 juillet 2014
De nombreux amis m'ont aidée à écrire ce livre. Certains sont morts et si illustres que j'ose à peine les nommer. Pourtant, personne ne peut lire ou écrire sans en être à jamais redevable à Defoe, Sir Thomas Browne, Sterne, Sir Walter Scott, Lord Macaulay, Emily Brontë, De Quincey et Walter Pater, pour ne citer que les premiers venant à l'esprit.
(Préface d'Orlando)
Commenter  J’apprécie          20
Marylou26Marylou26   23 juin 2018
Il y a de la dignité chez les gens; de la solitude; même entre mari et femme, un fossé; et cela, on doit le respecter, se dit Clarissa, en le regardant ouvrir la porte; car on ne saurait s’en priver soi-même ni en priver son mari contre sa volonté sans y perdre son indépendance, son respect de soi - quelque chose qui après tout est sans prix (Mrs Dalloway).
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Virginia Woolf (39) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Virginia Woolf
"De quoi avait peur Virginia Woolf ?" par Raymond Las Vergnas. Première diffusion le 20/09/1968 sur France Culture. Dans sa conférence, Raymond Las Vergnas, spécialiste de la littérature anglo-américaine, proposait plus une étude psychologique, clinique de Virginia Woolf elle-même, qu’une analyse de son œuvre. Et la vie de Virginia Woolf s’était déroulée dans la peur…peur indispensable pour créer.
Source : France Culture
autres livres classés : littérature anglaiseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Virginia Woolf

Virginia Woolf a grandi dans une famille que nous qualifierions de :

classique
monoparentale
recomposée

10 questions
166 lecteurs ont répondu
Thème : Virginia WoolfCréer un quiz sur ce livre