AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2749812232
Éditeur : L'Avant-scène (19/05/2012)

Note moyenne : 3.91/5 (sur 23 notes)
Résumé :
Une sympathique réunion de famille tourne au règlement de comptes à propos du choix du prénom d'un enfant à naître, prétexte à d'autres révélations. La pièce a été adaptée pour le cinéma avec, comme au théâtre, Patrick Bruel dans le rôle titre.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
Analire
  02 décembre 2015
Si vous cherchez un petit livre sympathique à lire et à mourir de rire, choissisez le prénom ! Originalité, simplicité et humour assuré !
Le Prénom est l'histoire d'une joute oratoire entre amis. C'est une pièce de théâtre qui se passe à huis-clos, dans l'appartenant parisien de Elisabeth (alias Babou) et Pierre. Ils organisent une petite soirée, dans laquelle ils invitent Claude, le meilleure ami d'Elisabeth, Vincent, le frère d'Elisabeth, et la femme de Vincent, Anna. Alors que cette réunion de famille avait bien commencé, elle tourne rapidement au règlement de compte. Avec notamment Vincent, qui essaie de faire deviner le prénom choisit pour son enfant... jusqu'à leur avouer vouloir l'appeler Adolphe. Dans un surprenant effet de cascade, les reproches s'enchaînent et fusent des quatre coins de la pièce, les secrets se dévoilent et les personnages se mettent à nu.
Cette pièce est franchement drôle. Les blagues se succèdent à une vitesse fulgurante, notamment sortant de la bouche de Vincent. On assiste à des scènes comiques très subtiles, notamment à cause de la différence de classe sociale qu'il y a entre Vincent et Claude. Vincent est le bobo parisien par excellence, le dandy sûr de lui qui affiche fièrement sa richesse. Tandis que Claude est le personnage tout penaud, réservé, petit musicien dans un orchestre, toujours célibataire.
Malgré toutes les disputes, le lien familial est quand même fort. On a un ancrage très fort dans la famille, avec déjà en scène des membres à part entière d'une famille. La paternité et la maternité sont mis en scène (interprété par Vincent et Anna). Les taquineries des personnages sont bon enfant. L'ambiance reste quand même chaleureuse. On perçoit très bien des liens très forts qui unissent les différents personnages : Babou est très attachée à Claude, à tel point qu'on les perçoit comme un petit vieux couple.
Après avoir lu le livre, je vous conseille vivement de regarder l'adaptation cinématographique franco-belge, qui a connu un succès international. Avec comme têtes d'affiches Patrick Bruel (Vincent) ou Valérie Benguigui (Elisabeth), c'est un détour obligatoire pour ceux qui ont appréciés la pièce. Les répliques comiques sont beaucoup plus drôles (et il n'est pas rare d'apercevoir quelques blagues ajoutées).
En clair, même si ce livre est avant tout une pièce de théâtre qui montre une discorde familiale, les répliques humoristiques surpassent le dramatique et désamorçent la gravité de la situation. J'ai bien aimé, ça change des livres que j'ai l'habitude de lire !
Lien : http://addictbooks.skyrock.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Lagagne
  06 mars 2016
Cette pièce m'a fait passer un excellent petit moment. Entre la blague pas drôle du début, et les quatre vérités de chacun qui s'énoncent tout au long des dialogues, c'est un vrai festival! Et cela m'a paru tellement réaliste! j'aurai presque pu assister à ce genre de dîner familial (bon, en moins bobo tout de même). es prénoms ridicules des enfants, le sacrifice de l'un pour la carrière de l'autre, les liaisons inavouables enfin avouées, les défauts de caractère enfin dénoncés... Un vrai petit festival! Mention spéciale au monologue final de Babou.
Commenter  J’apprécie          110
nico60
  04 février 2018
cc moi qui ai vu la pièce de théâtre et le film j'ai retrouver l'ambiance de la pièce dans ce livre . un petit bémol il y a trop de narrateur et de description des gestes des personnages mais c'est un bon livre et il est très lisible pour les lecteurs qui débute ou qui n'on pas l'habitude de lire du théâtre. bonne lecture les amis
Commenter  J’apprécie          120
Pachy
  10 juin 2012
On a souvent coutume de lire un livre et ensuite de voir le film. Là le chemin s'est inversé : Pièce, film, lecture. Résultat identique. Bon résultat pour les trois étapes. C'est vrai que le sujet est intéressant, l'écriture intelligente et alerte. Des monologues très forts : ceux de Babou (Elisabeth) et de Vincent (qui termine la pièce). Toute cette histoire partait pourtant d'une blague (de bon goût ?) de Vincent sur le choix du prénom de leur enfant qui va naître pour se transformer en "chamoule-tout" où s'enchaîne révélations et vérités révélées. chacun s'envoie des vérités à la figure. Comment cela finira-t-il ? Que deviendra leur amitié qui semble solide et indéfectible ?
On peut choisir : pièce, pièce filmée ou lecture. le choix qui pourra rester unique sera un excellent choix.
Commenter  J’apprécie          60
asnico
  07 octobre 2017
Cette pièce, adaptée avec succès au cinéma, a le mérite de dépoussiérer l'image que l'on peut se faire du théâtre. On est indigné, gêné parfois, éberlué à coup sûr… Mais c'est tellement drôle qu'on en redemande !
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
morinmorin   09 février 2013
Alors moi (Élisabeth) je vais prendre mon aigreur, mon dégoût et ma rancune, et tous les quatre ont va aller se coucher en vous laissant la vaisselle pour une fois. Pierre, tu es sur le canapé, tu y restes. Si les enfants pleurent, c'est pour toi. Moi, je vais prendre une boîte de temesta et dormir pendant 2 jours. Allez tous vous faire foutre et bonne nuit.
Commenter  J’apprécie          60
RhiaRhia   23 janvier 2013
C'est vrai que je t'ai supplié de me faire des enfants parce que les enfants il n'y a rien de plus beau mais que je ne m'en suis quand même jamais occupé, enfin si, le dimanche soir, parfois, ça me prend, je joue un quart d'heure avec eux, je les énerve bien en faisant le fou, là, juste avant qu'ils aillent se coucher et qu'après je te les laisse sur les bras, surexcités, trempés de sueur, avec les cartables à préparer, les histoires à raconter, les doudous à retrouver, les pipis et les cauchemars et que je vais m'enfermer dans mon bureau parce que bon, quand même les chiards ça va cinq minutes...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
AnalireAnalire   09 octobre 2015
Ça suffit maintenant, arrête de jouer au con. Vouloir appeler son fils Adolphe, au mieux c'est de l'inconscience, au pire une horrible provocation.
Commenter  J’apprécie          130
RhiaRhia   23 janvier 2013
Vous jouez avec les sujets de société comme avec des petites voitures. Avec quoi on va jouer ce soir? L'avortement, le foulard islamique, le Vélib' ou le droit de grève? Vous prenez des positions que vous pouvez interchanger.
Commenter  J’apprécie          10
AnalireAnalire   09 octobre 2015
Elle a tellement peur de déranger que ça en devient dérangeant.
Commenter  J’apprécie          50
Videos de Alexandre de La Patellière (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alexandre de La Patellière
Interview de Alexandre de La Patellière, Matthieu Delaporte et Judith El Zein pour le film Le prénom. Interview réalisée pendant les 16 èmes rencontres du cinéma de Gérardmer par www.cine-zoom.com et www.cinealliance.fr
autres livres classés : théâtreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Couples célèbres de la litterature

Julien Sorel

Louise de Renal
Maguerite Gautier
Ariane
Camille
Celimene

10 questions
466 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , théâtreCréer un quiz sur ce livre
.. ..