Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

> Régis Boyer (Traducteur)

ISBN : 2213614962
Éditeur : Fayard (2004)


Note moyenne : 4.83/5 (sur 6 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :

Dans le nord de l'Islande du début du XXe siècle, Bjartur est un petit paysan qui s'efforce de préserver son indépendance, d'autant plus précieuse qu'il l'a acquise au prix de longues années de labeur et de sacrifices. S'affranch... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (1)

> Ajouter une critique

    • Livres 4.00/5
    Par Marple, le 26 octobre 2013

    Marple
    Que je me sens démunie devant cette critique à rédiger ! J'ai beaucoup aimé Gens indépendants, ça c'est sûr, mais ce que j'ai aimé, et pourquoi, ça l'est beaucoup moins...
    Le livre retrace la vie de Bjartur de Sumarhus, un petit paysan farouchement indépendant dans l'Islande du tout début du XXe siècle : ses moutons, sa famille (qui passe bien après ses moutons), ses idées politiques ou philosophiques (sur les marchands, les mérites comparés d'une épouse et d'une gouvernante ou la vanité des grands idéaux), son goût pour la poésie islandaise des rimur, les difficultés de son quotidien dans la ferme de Sumarhus, encore les moutons...
    C'est très âpre, il ne se passe pas grand chose, et quasiment rien de positif, pourtant le livre possède un vrai souffle épique, à la 'Cent ans de solitude' ou 'Kristin Lavransdatter'. Surtout, il s'en dégage un optimisme profond, qui résiste à tous les malheurs et toutes les douleurs. Pas beaucoup de sentiments en revanche, le soin des moutons et la fierté d'être indépendant(s) prennent toute la place. En apparence, du moins...
    Sauf si ces gens indépendants, Bjartur, Sola, Gvendur, la vieille, Nonni, le Roi de la montagne, sont plus complexes, plus riches et plus humains qu'ils n'en ont l'air au départ... et justifient à eux seuls le Prix Nobel obtenu par Halldor Laxness. Je crois que c'est le cas !
    Lu dans le cadre du Challenge Nobel
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          1 39         Page de la critique

> voir toutes (1)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par Marple, le 26 octobre 2013

    Mon avis a toujours été, dit-il, qu'on ne doit jamais abandonner tant qu'on est en vie, même si on vous a tout pris. On possède quand même toujours le souffle que l'on respire, ou du moins que l'on vous prête.

    Commenter     J’apprécie          0 19         Page de la citation










Sur Amazon
à partir de :
23,08 € (neuf)
20,00 € (occasion)

   

Faire découvrir Gens indépendants par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (26)

> voir plus

Quiz