AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.48 /5 (sur 2536 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 4/09/1949
Biographie :

Yann Queffélec, de son vrai prénom Jean-Marie Queffélec, est un écrivain français.

Il est le fils de l'écrivain breton Henri Queffélec et le frère de la pianiste Anne Queffélec ; il a été marié à la pianiste Brigitte Engerer, avec qui il a eu une fille.

Bien qu'il vive encore à Paris, il a gardé de fortes attaches en Bretagne notamment à l’Aber-Ildut.

Amoureux de la mer et de sa Bretagne il fut stagiaire dès 1962 puis moniteur à la célèbre école de voile Jeunesse et Marine et il a pu naviguer avec Éric Tabarly.

Il entame sa carrière d'écrivain en éditant à 32 ans une biographie de Béla Bartók. Quatre ans plus tard, il reçoit le prix Goncourt pour son roman "Les noces barbares". Il est l'auteur de nombreux romans et d'un recueil de poèmes. Il y décrit des personnages passionnés en mal d'amour. Il écrit aussi des paroles de chansons, notamment pour Pierre Bachelet.

En 1998, il anime sur internet la création d'un roman interactif Trente jours à tuer.

Il reçoit le Prix des Hussards (2016) pour "L'homme de ma vie".

Il a été chroniqueur pour l'émission de France 2 : "Pourquoi les manchots n'ont-ils pas froid aux pieds ?".

+ Voir plus
Source : wikipedia.fr
Ajouter des informations

Entretien avec Yann Queffélec à propos de son ouvrage L’homme de ma vie :



13/05/2016

Votre livre est l’occasion d’un portrait de votre père, Henri Queffélec. Qui était-il ?


On découvrirait dans Wikipédia qu’il fut un romancier brestois à succès, agrégé de lettres classiques, normalien, ami du Président Pompidou, père de quatre enfants – dont la pianiste Anne Queffélec - que Charles Baudelaire et François Villon étaient ses poètes français préférés, Van Gogh son peintre préféré, Mozart son musicien préféré, Rodin son… etc. Pour moi, il fut un père à la fois merveilleux et souvent cruel. Il me disait : « Tu t’es trompé de famille ».



Comment est né ce livre ? L’écrire était-il un projet de longue date ? Une nécessité pour avancer ?


Ce livre est né spontanément, je ne m’y attendais pas. Il faut croire qu’il patientait sous ma peau.



L’écriture de ce roman a-t-elle changé votre regard sur votre père ou sur vous-même ?


Non.



Comment votre famille a-t-elle réagi à la publication de ce livre ?


Aucune réaction… C’est inexact, mon frère Tanguy m’en a dit grand bien. Il a trouvé juste et mesurée la description de notre famille aux heures où nous vivions sous le même toit.



Comment êtes-vous venu à l’écriture ? Quel rôle a joué votre père dans ce choix de carrière ?


C’est ma mère qui m’a poussé à écrire. Mon père, lui, me poussait à ne plus écrire. Ma sœur aussi m’a beaucoup encouragé. Les femmes font et défont les maisons : elles font aussi les écrivains.



Était-il difficile de vous remettre dans la peau d’un enfant le temps d’un livre ?


Sort-on jamais de la peau que l’on a sur les os ? L’enfant que j’étais autrefois s’est peut-être un peu fatigué au contact répété de la vie et du sort, mais il a toujours bon pied bon œil pour aller rechercher le temps plus ou moins perdu.



Comment avez-vous procédé pour rédiger votre livre, très fourni en anecdotes et en détails ? Aviez-vous un matériel particulier pour faire ressurgir autant de souvenirs ?


Non. La mémoire est décidément ce qu’on fait de mieux pour archiver le pêle-mêle du cheminement d’une vie.



Vos rapports avec vos enfants ont-ils été influencés par votre relation avec votre père ?


Avec aucun de mes enfants. De plus je leur ai toujours dit quel homme intelligent et droit était leur grand-père. Et quel grand écrivain.




Yann Queffélec et ses lectures :



Quel est le livre qui vous a donné envie d’écrire ?


Ce n’est pas un livre, c’est la voix de ma mère.



Quel est l’auteur qui aurait pu vous donner envie d’arrêter d’écrire (par ses qualité exceptionnelles...) ?


Plus l’auteur est bon, plus j’ai envie d’écrire. Et mieux j’écris. L’écrivain est d’abord un lecteur éperdu de reconnaissance et d’admiration.



Quelle est votre première grande découverte littéraire ?


Mon premier livre qui était Mon Premier Larousse, une sorte de BD.



Quel est le livre que vous avez relu le plus souvent ?


Dimanche m`attend de Jacques Audiberti. Je le relis encore aujourd’hui.



Quel est le livre que vous avez honte de ne pas avoir lu ?


Pourquoi « honte » ? Il faudrait des milliers de longues vies pour lire ne serait-ce qu’un fragment des milliers et milliers de chefs d’œuvre laissés par les hommes à leurs semblables, une quête sans fin. La littérature et la honte ne font pas bon ménage.



Quelle est la perle méconnue que vous souhaiteriez faire découvrir à nos lecteurs ?


Le maître de Milan de Jacques Audiberti et L`autre Falstaff de Jack-Alain Léger.



Quel est le classique de la littérature dont vous trouvez la réputation surfaite ?


Voyage au bout de la nuit.



Avez-vous une citation fétiche issue de la littérature ?


« Pères et maîtres, je le demande : qu’est-ce que l’enfer ? Je maintiens que c’est la torture d’être incapable d’aimer » (Fédor Mikhaïlovitch Dostoïevski ).



Et en ce moment que lisez-vous ?


Je relis Tristesse et Beauté de Yasunari Kawabata, Les Démons de Fédor Mikhaïlovitch Dostoïevski, je lis Le Petit copain de Donna Tartt (son premier roman).



Entretien réalisé par Marie-Delphine

Découvrez L`homme de ma vie de Yann Queffélec aux éditions Michel Guerin :


étiquettes
Videos et interviews (39) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Yann Queffélec : le pouvoir d'évasion de la littérature - Extrait
Podcasts (3) Voir tous


Citations et extraits (481) Voir plus Ajouter une citation
Ladybirdy   16 avril 2019
Les noces barbares de Yann Queffélec
Moi j’ai rien fait de mal moi j’y suis pour rien moi je suis pas né tout seul dans son ventre à elle… d’ailleurs c’est pas vrai j’y suis pas né… le froid qu’il doit faire là-dedans... j’aurais pas pu m’y cacher dans son niglou.
Commenter  J’apprécie          420
fanfanouche24   16 octobre 2015
L'homme de ma vie de Yann Queffélec
On n'est jamais déçu, avec l'écriture. Quand elle a faim, elle ne cesse de vous mordiller comme un chiot rageur, de japper sur la page: écris-moi ! écris-moi ! repoussez- la, elle va faire un tour et revient avec un appétit redoublé. (p. 11- Avant-propos)
Commenter  J’apprécie          370
cicou45   20 novembre 2016
Les noces barbares de Yann Queffélec
"_La photo est toute fripée, tu sais ! et puis, même si c'est ta mère, quelle importance ? J'espère aussi que tu l'as dans le cœur, son image, et c'est la seule chose qui compte."
Commenter  J’apprécie          350
fanfanouche24   18 octobre 2015
L'homme de ma vie de Yann Queffélec
Nous baissons la vitre. Un train sympathique finit par rouler à notre hauteur. Nous voyons de tout près les voyageurs du train d'en face, garçons, filles, parents, des voyageurs comme tous les voyageurs de tous les trains du monde, comme si des millions de sosies se croisaient sur les rails en se prenant pour des inconnus. Nous leur sourions, ils nous sourient (...: p. 56)
Commenter  J’apprécie          330
Under_the_Moon   08 mai 2013
Les noces barbares de Yann Queffélec
Il eût fait n'importe quoi ce soir pour que ce trésor sans valeur, sa vie, lui fût laissé.
Commenter  J’apprécie          310
fanfanouche24   19 octobre 2015
L'homme de ma vie de Yann Queffélec
Autour de vous, ce ne sont pas des monstres marins (encore que), mais un bric -à -brac de personnages assoupis dans l'ombre, parfaitement inoffensifs. Soyez sans crainte si vous les entendez bâiller ou grommeler: ce sont des personnages en attente du maître absent, il leur arrive de s'entraîner, de tuer le temps, de jalouser leur ombre ou de crier leur amour, appeler au secours, d'agir comme tous les personnages de roman, de tuer si nécessaire, ou de pardonner. derrière eux, logés à l'étroit dans les bibliothèques aux rayonnages ployés, des centaines de bouquins grimpent jusqu'au plafond, débordent sur le plancher, doux comme des agneaux. (p. 95)
Commenter  J’apprécie          280
Epictete   24 septembre 2014
Les noces barbares de Yann Queffélec
Maxence était fils unique, orphelin. Aussi fut-il heureux d'échanger avec Ludo des souvenirs d'enfance que ni l'un ni l'autre n'avait jamais vécus.
Commenter  J’apprécie          290
cicou45   16 novembre 2016
Les noces barbares de Yann Queffélec
"Le sapin décoré par Micho clignotait bleu-vert comme l'harmonium, ce qui tapait sur les nerfs de Nicole et sur les souvenirs : les phares aussi clignotaient sur la mer, ils clignotaient dans sa tête à longueur de mémoire, elle détestait les phares, les sapins, les souvenirs."
Commenter  J’apprécie          270
fanfanouche24   22 octobre 2015
L'homme de ma vie de Yann Queffélec
Plongée ces jours-ci dans -Mémoires d'une jeune fille rangée-, je m'aperçois grâce à Simone de Beauvoir, qu'il faut dire aux enfants les sentiments qu'ils nous inspirent et qu'il est délicieux d'éprouver à leur contact. Tu as bon cœur, mon chéri, et tu devrais parler à ton papa. C'est un homme secret, mais tellement bon. Souviens-toi qu'il n'a jamais connu son père. Un mot de ta part lui délierait la langue aussitôt. Un mot suffit pour se dire les choses, et peu importe qui fait le premier pas. Tu ne le regretteras pas, mon chéri. Tu m'ôteras un tel poids du cœur ce jour-là. Et crois bien que je lui parle à lui comme je te parle à toi. Mauriac a bien raison d'épingler le mutisme imbécile des familles ravagées par le malentendu. (p. 156)
Commenter  J’apprécie          260
fanfanouche24   23 octobre 2015
L'homme de ma vie de Yann Queffélec
Comment le rencontrer sans penser: voilà l'ami qu'il me faut. Comment ne pas tomber en amitié pour un homme à qui les chiens souriaient dans la rue., à qui l'horizon souriait quand il clignait ses yeux bleus en disant : c'est beau comme on dirait adieu. (p. 232)
Commenter  J’apprécie          270

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Les noces barbares

Le héros de ce livre se prénomme:

Hugo
Ludo
Martin
Micho

20 questions
47 lecteurs ont répondu
Thème : Les noces barbares de Yann QueffélecCréer un quiz sur cet auteur

.. ..