AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782266278751
Éditeur : Pocket Jeunesse (06/09/2018)

Note moyenne : 4.17/5 (sur 99 notes)
Résumé :
Ella, quatorze ans, est passionnée de couture, un art que lui a appris sa grand-mère qui l'a élevée. Mais son premier jour de travail en atelier de couture n'est pas ordinaire : Ella est prisonnière dans le camp Birchwood, où elle confectionne les vêtements pour les femmes des officiers nazis.

Ce roman relate la vie quotidienne dans le camp de concentration d'Auschwitz-Birkenau ("Birchwood"), du point de vue d'Ella. Les journées sont longues et diffi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (44) Voir plus Ajouter une critique
Ichirin-No-Hana
  17 septembre 2018
Ella est une jeune adolescente de 14 ans passionnée de couture. Malheureusement pour elle, nous sommes dans les années 1940 et la jeune fille est prisonnière dans le camp de concentration d'Auschwitz-Birkenau (appelé Brichwood dans le roman). Elle réussit cependant à « vivre sa passion » en confectionnant des vêtements pour les femmes des officiers nazis ou des haut-gradées du camp.

Comme on se le doute, le Ruban Rouge nous dépeint le quotidien difficile d'Ella. Bien que plutôt « chanceuse » grâce à son talent, la jeune fille vit des journées longues et éreintantes. Très peu nourrie, Ella devra travailler sans relâche. Tout en étant consciente de ce qui se trame lorsque la fumée sort du crématoire, la jeune fille fera tout pour continuer de vivre. Comme bouffée d'oxygène, elle liera une amitié très forte avec la jeune Lily. Ensemble elles se soutiennent et rêvent de libération.

Le Ruban rouge est un roman fort, mais surtout important. C'est un excellent roman à conseiller pour les adolescents. le Ruban rouge est empreint de vérité et permet de faire comprendre la dureté de cette période historique tout en restant « lisable ». En effet, étant adulte et ayant suivi vu des films, des documentaires ou lu des ouvrages traitant de ce sujet, on se rend vite compte que cette jeune fille est plutôt chanceuse dans son grand malheur. Son quotidien dans le camp n'en reste pas moins inhumain et abject. Grâce à un caractère qui force le respect, Ella saura rebondir de chaque épreuve. Son amitié avec Lily est particulièrement touchante et prouve que même dans un cauchemar, les plus belles choses peuvent naitre. Cette amitié est un véritable souffle d'oxygène pour Ella mais également pour nous, lecteur.
Bien qu'assez éprouvant à lire à certains passages, le Ruban rouge est un roman à mettre entre les mains des plus jeunes. Rentrée dans la tête d'une jeune fille de 14 ans ayant vécu Auschwitz permet de se rendre compte de l'ignominie de cette période car il est impossible de ne pas se mettre à sa place et de ne pas se poser des questions sur comment on aurait vécu les choses. Cela rend les choses plus tangibles et moins factuelles. Merci Lucy Adlington, votre démarche est importante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          463
LePamplemousse
  13 mars 2019
Saviez-vous qu'il y avait eu un atelier de couture au sein même du camp d'Auschwitz ?
On ne parle pas d'un atelier de réparation pour rafistoler sommairement les vêtements des prisonniers ou même ceux des gardiens, non, on parle bel et bien d'un atelier de création de tenues dignes de la haute couture pour les femmes des dirigeants nazis.
Inspiré d'une histoire vraie, ce roman nous fait pénétrer cet atelier où des détenues décharnées, vêtues de lambeau et le ventre vide coupaient, assemblaient, cousaient et brodaient des robes de soirée en mousseline, des vestes de soie pour se rendre à un concert, des tenues légères pour l'été au bord de la piscine, des robes brodées de petits canards pour les bébés de ces dames…
Ce roman est à destination des adolescents, ce qui explique que les descriptions de la vie au sein du camp soient beaucoup moins dures qu'elles n'auraient pu l'être pour un roman à destination des adultes, sans être édulcorées pour autant.
L'accent est mis sur la passion du personnage principal, une toute jeune fille de 14 ans qui adore la couture, et sur sa survie au sein de cet endroit infâme.
C'est aussi une jolie histoire d'amitié et de solidarité, car que reste-t 'il quand on n'a plus rien, quand on n'est plus rien que les liens qu'on crée avec d'autres ?
Un roman que j'ai lu d'une traite, tout à la fois happée par cette histoire et pressée d'en sortir, espérant que l'héroïne parviendrait à s'extraire vivante de cet enfer.
Petit bémol avec l'épilogue qui est quand même un peu trop sirupeux et guère crédible, hélas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          430
lolols28
  18 novembre 2019
un roman très agréable à lire, malgrè le lieu et le danger, l'héroïne reste une jeune fille avec ses rêves, ses espoirs, c'est ce qui va la sauver. une belle histoire d'amitié et de courage. Une fin bisounours si j'ose dire . Un gentil roman destiné aux jeunes ( et moins jeunes) qui peut donner envie d'en lire plus sur le sujet. La romancière n'a pas voulu écrire un livre d'histoire et elle le revendique, ce qui n'empêche pas d'en apprendre sur la vie des femmes dans cet affreux camp de concentration.
Commenter  J’apprécie          410
Lesperanza
  15 février 2021
"Le ruban rouge" est un roman se passant lors de la Seconde Guerre Mondiale dans le camp de concentration d'Auschwitz-Birkenau, appelé ici Birchwood. Nous suivons Ella, quatorze ans, prisonnière de ce camp. Passionnée de couture, la jeune fille travaille en atelier de couture où elle crée des vêtements pour les femmes des officiers nazis. Les conditions sont difficiles, l'injustice est omniprésente, mais Ella n'a d'autre choix que de subir ce quotidien comme elle peut. Quand elle se lie d'amitié avec la jeune Lily, les deux adolescentes se raccrochent l'une à l'autre pour tenir le coup et garder l'espoir que, peut-être, elles auront un avenir loin de ce lieu horrible...
C'est un roman Jeunesse qui reste très accessible malgré le fait qu'il se passe dans cette période très sombre. J'ai tout simplement a-do-ré ce livre, que j'ai dévoré en deux jours. C'est facile à lire, addictif, j'ai un petit regret de l'avoir lu si vite, j'avoue... On s'attache au personnage de Ella, à celui de Lily également. Elles sont remplies de rêves et d'espoir comme les deux jeunes filles qu'elles sont et c'est en grande partie ce qui les font tenir tout le long. Ça rend aussi la lecture un peu plus légère que ce qu'elle aurait été si on avait eu le point de vue d'un personnage plus âgé, par exemple. On éprouve tellement d'empathie - même si on ne pourra jamais vraiment imaginer ce que ça aura été là-bas... -, de compassion et d'attachement pour elles... C'est un livre vrai où l'amitié et la solidarité sont mis à l'honneur. Bref, une pépite ce livre !
Je ne m'attendais pas à cette fin et il est vrai que j'étais un peu incrédule... Mais bon malgré tout je ne vais pas en faire de reproches, je dois bien avouer que j'étais contente et très émue que cela se finisse ainsi, même si on doit bien reconnaitre que cela fait un peu 'Bisournous'. Mais je ne regrette absolument pas de l'avoir lu ! Il mélange de beaux moments comme des extraits durs, terribles, qui font toute sa beauté et font que l'on ressent tant d'émotions différentes lors de cette lecture...
Ce "Après", de l'autrice à la fin (une note de fin pour situer le contexte historique, etc.) m'a mis les larmes aux yeux...
Bien que les oeuvres (films et livres) sur la guerre sont loin d'être faciles, j'adore en découvrir davantage sur cette période. Je trouve ça extrêmement intéressant (c'est d'ailleurs pour cela que j'avais adoré le programme d'histoire de 3ème, bien plus que celui de Seconde - de cette année- ...).
J'enchaine d'ailleurs avec un autre roman Jeunesse se passant durant la Seconde Guerre Mondiale, mais dans un contexte complètement différent !
Je conseille donc vivement ce livre !! de mon point de vue, c'est un très bon roman Jeunesse qui permet d'en apprendre sur cette sombre période tout en restant très accessible ^^
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
Meyna
  21 mars 2019
L'histoire de ce roman se passe pendant la seconde guerre mondiale.
Nous suivons Ella une jeune fille de 14 ans qui a été enlevée à la sortie de l'école, pour être déportée dans le camp de concentration de Birchwood.
Dans ce camp la vie y est inhumaine et douloureuse. Ella est seule et ne comprends pas encore ce qui ce passe et ne sait pas quand elle va pouvoir sortir de là. Notre jeune personnage va découvrir au fur et à mesure l'horreur de leur situation. Pour survivre dans cet endroit affreux il faut y exécuter un travail ; si vous n'en avez pas c'est la mort qui vous attend. Ella va essayer de travailler pour l'atelier de couture du camp. Dans cet endroit on y confectionne les costumes des nazis et les plus belles robes des officiers.
C'est dans ce lieu qu'elle va faire la rencontre de Lily qui malgré le froid, la faim et l'horreur, porte encore l'espoir et garde une bonté exceptionnelle.
C'est un roman bien ficelé et très instructif sur la seconde guerre mondiale.
On peut percevoir que l'autrice c'est vraiment bien renseignée sur ce que pouvait être les conditions de vie dans les camps de concentration. C'est un roman très enrichissant !
De plus, la plume de l'autrice est vraiment fluide.
Pour ce qui est des personnages, j'ai beaucoup aimé Lily mais aussi Ella, le personnage principal. Je me suis attachée à ces deux amies !
Pour finir, je trouve que ce roman nous apporte beaucoup de pistes de réflexions et nous amène donc à nous poser plein de questions : sur ce qui construit notre identité, la frontière entre ce qui est bien ou mal, l'instinct de survie .... Sur la complexité de l'humanité en général ! Ce livre dépeint ce qu'il y a de plus terrible dans l'homme mais aussi ce qu'il y a de plus beau.
Je vous conseille le ruban rouge, il est didactique et bouleversant ! C'est un très bon livre !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80


critiques presse (3)
Actualitte   18 février 2019
Dans ce roman très émouvant, l’auteure décrit avec réalisme la vie dans un camp de concentration. Au travers des yeux de l’héroïne, l'horreur des fours crématoires, des baraquements aux conditions d’hygiène épouvantables, des maladies.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Ricochet   15 janvier 2019
Prévoyant, le roman ménage une véritable fin après guerre, plutôt heureuse. Le parallèle avec d’autres romans traitant de l’art dans les camps (musique, théâtre) se fait aisément et Le ruban rouge avec ses personnages forts ne démérite pas sur le sujet. A lire dès treize ans.
Lire la critique sur le site : Ricochet
LeMonde   03 décembre 2018
Si Lucy Adlington a choisi de recourir autant que possible à la fiction dans son récit – Auschwitz n’est pas nommé comme tel dans le roman, la mention du judaïsme revient rarement –, la romancière a conservé au plus près la véracité, la violence et la souffrance de la vie quotidienne dans le camp, tout en offrant un récit fougueux et optimiste à hauteur d’adolescent.
Lire la critique sur le site : LeMonde
Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
caro_linecaro_line   25 juillet 2018
Pour échapper au cauchemar, je m'enveloppe dans un monde de soie et de couture. Je fabrique la robe idéale. Dehors, il y a le bruit des trains et les chiens, la puanteur des latrines, et bien pire.
A l'intérieur, il y a moi, et la magie de mon travail, l'éclat des lames de ciseaux, une aiguille qui brille, des épingles étincelantes et du fil soyeux.
Commenter  J’apprécie          90
rowenabookinerowenabookine   25 janvier 2019
Je hais les étoiles. Et les triangles. Et les listes. Je déteste quand certains individus en rangent d’autres dans des boîtes avec une étiquettes qui dit « Vous êtes différents.» Une fois que tu étiqueté «différent», les gens te traitent comme si tu ne comptais pas. Ce qui est idiot. Je ne suis ni un triangle ni un numéro. Je suis Ella !
Commenter  J’apprécie          60
LesperanzaLesperanza   14 février 2021
Je hais les étoiles. Et les triangles. Et les listes. Je déteste quand certains individus en rangent d’autres dans des boîtes avec une étiquettes qui dit « Vous êtes différents. » Une fois que tu étiqueté « différent », les gens te traitent comme si tu ne comptais pas. Ce qui est idiot. Je ne suis ni un triangle ni un numéro. Je suis Ella !
Commenter  J’apprécie          50
LesperanzaLesperanza   14 février 2021
C'est après avoir été privé de quelque chose qu'on en apprécie vraiment la valeur.
Commenter  J’apprécie          201
GaouletteGaoulette   19 février 2019
C’est comme ça que fonctionne le monde. Rien n’est plus inhumain qu’un être humain !
Commenter  J’apprécie          130

Video de Lucy Adlington (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lucy Adlington
Lucy Adlington, Great War Fashion
autres livres classés : coutureVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2275 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre

.. ..