AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2211207111
Éditeur : L'Ecole des loisirs (07/05/2012)

Note moyenne : 3.43/5 (sur 7 notes)
Résumé :
C’est un magnifique château qu’Émile a passé la matinée à construire. Le plus beau de toute la plage, et le plus gros. Tellement beau que tout le monde le convoite et veut y habiter. Il suffit qu’Émile ait le dos tourné et parte se baigner pour qu’une famille de bigorneaux, puis un jeune crabe déboulent, entrent et prétendent être les rois du château… Évidemment, Émile n’est pas d’accord. Le roi, c’est lui. Mais il lui faudra apprendre que, sur la plage, tout près d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
jo75
  08 mars 2016
Un petit garçon contemple avec satisfaction le travail d'une matinée : il a construit le plus beau, le plus gros château de sable (on n'en voit pas d'autres, la plage est déserte). Il part se baigner avec sa mère et à peine ont-ils le dos tourné qu'une famille de bigorneaux s'installe sans façon entre les quatre tours, bientôt suivie par un crabe. Les intrus seront vite délogés et Emile redeviendra roi du château jusqu'à ce qu'une vague…
Le texte est simple, rythmé par les répétitions qui annoncent les entrées en scène successives : Arrive une famille de bigorneaux… Arrive un crabe… Arrive Emile… Arrive maman… Arrive la vague. La phrase « c'est le plus beau de toute la plage et aussi le plus gros » revient comme un refrain. Les illustrations d'Adrien Albert sont très évocatrices, avec une grande économie de moyens. Les postures, les gestes, les expressions sont « justes » : quand la mère d'Emile le chatouille dans le cou, on a au bout des doigts cette sensation de chaud et doux d'une peau d'enfant au soleil et on perçoit le plaisir qu'Emile éprouve. On n'aura aucun mal non plus à lire l'effroi dans les yeux des petits bigorneaux tous tassés les uns contre les autres (pas facile pourtant de dessiner un gastéropode en proie à la panique). Les bleus du ciel et de la mer, le blanc de l'écume, le jaune du sable se partagent l'espace. Les changements d'échelle soulignent le rapport de l'enfant au monde : minuscule face à la mer et à la vague, géant devant le crabe et les bigorneaux – mais un géant effrayé par plus petit que lui. L'enfant lecteur aura envie de prévenir Emile, comme au théâtre de Guignol, en voyant les bestioles prendre possession du château et la vague arriver.
Le roi du château ravive les souvenirs d'été au bord de la mer et nous rappelle que pour un jeune enfant rien n'est anecdotique, tout fait événement, tout est source de nouvelles sensations et émotions.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
bdelhausse
  10 août 2016
Une plage, un enfant, la mer, un château de sable...
Un beau château de sable...
Et quand l'enfant va se baigner, une famille de bigorneaux s'y installe. Puis un crabe, trouvant le château à son goût, vient contester la propriété des lieux aux bigorneaux avec des arguments ... coupants.
L'enfant, de retour de la baignade, appelle sa maman qui déloge les importuns. Jusqu'à ce que la marée vienne balayer le tout.
C'est simple, linéaire, avec une belle économie de moyens, qui souligne le propos.
Mais il m'a manqué quelque chose... Un je-ne-sais-quoi d'imprévu, de surprenant. Autre chose. Quelque chose qui apporte de la profondeur à un récit très superficiel.
Si on se place dans la tête d'un enfant de 4 ans (sans doute le public-cible, àmha), il suffit d'appeler maman (ce qu'ils ont déjà tendance à faire...) pour régler le tout et redevenir le roi du château... ??? Je ne veux pas faire mon bobo-gaucho-ecolo, mais ouù sont la tolérance, le partage, le vivre ensemble dans tout cela? Plus je réfléchis (et ce n'est sans doute pas bon...) et plus je me dis que ce roi du château est bien égoïste, et que le propos du livre abonde dans un penchant déjà bien présent chez l'enfant. Une vision alternative n'aurait as fait de tort au récit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Asil
  12 septembre 2012
J'ai beaucoup aimé cet album à l'histoire simple et à l'illustration délicate. Emile passe la journée à la plage et fait un château de sable, un très beau château, rien qu'à lui, d'ailleurs il en est le roi. Mais lorsqu'il revient de sa baignade, sa création est envahit par crabes et coquillages.... Et surtout attention à la vague !
Cet album est un plaisir simple, le lecteur est invité à se laisser gagner par le calme de cet après midi, par les petits plaisirs et les petites peines d'Emile. L'illustration qui peut sembler vieillotte au premier abord est en fait assez subtile, notamment dans les aplats de couleurs et les dégradés.
Commenter  J’apprécie          40
luthien
  16 mars 2019
Un petit garçon a construit un beau et gros château. Lorsqu'il part se baigner avec sa mère, des bigorneaux et un crabe tentent de clamer leurs droits sur le château. Dommage pour eux, le petit garçon en est le roi et il ne compte pas se laisser détrôner, avec sa maman à la rescousse pour chasser les bêtes. Cependant la vague ne sera pas aussi facile à arrêter... Cet album raconte une histoire toute simple se passant en bord de mer qui rappelle la journée d'un jeune enfant. le texte est aussi adapté à un jeune public avec des répétitions et des onomatopées. Les illustrations sont réussies, j'aime beaucoup les différents points de vue et les expressions des personnages.
Commenter  J’apprécie          00
nathaliepeine
  13 juin 2012
Emile a construit un château avec sa maman. Il est tellement beau que la faune du coin va y élire domicile...
Un bijou de tendresse
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (1)
Ricochet   31 mai 2012
Un album équilibré, chaleureux, dans la lignée des albums de Jeanne Ashbé pour apprendre à vivre pleinement les modestes et fondamentaux micro-événements de la vie.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
bdelhaussebdelhausse   14 juillet 2016
Arrive Emile, qui revient de la baignade.
Il est content de retrouver son beau, son gros château mais...
"MAMAN ! ! ! Viens viiite, il y a des bêtes ! ! ! "
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Adrien Albert (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Adrien Albert
Papa sur la lune, un album d'Adrien Albert
autres livres classés : plageVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

A l'abordage : la mer et la littérature

Qui est l'auteur du célèbre roman "Le vieil homme et la mer" ?

William Faulkner
John Irving
Ernest Hemingway
John Steinbeck

10 questions
240 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , mer , océansCréer un quiz sur ce livre