AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2749915767
Éditeur : Michel Lafon (09/02/2012)

Note moyenne : 3.19/5 (sur 13 notes)
Résumé :
Le 21 décembre 2012, jour du solstice d’hiver, le calendrier maya achèvera son 13e cycle, et l’humanité sera détruite. Seul le décryptage d’un code millénaire pourrait empêcher la catastrophe.

Julius Gabriel, un archéologue renommé, a consacré sa vie au déchiffrement de cette prédiction. Après sa mort, son fils, Michael, seul connaisseur des travaux paternels, est interné de force dans un hôpital psychiatrique.

Or le temps presse car le... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
isallysun
  06 avril 2012
Je ne suis pas adepte de science-fiction, mais voilà que les éditions Michel Lafon proposent en partenariat avec la communauté Livraddict le livre La prophétie maya, tome 1: le domaine de Steve Alten. La couverture accroche mon regard et je m'en vais lire le synopsis. Ce dernier me plaît, je m'inscris et quelques heures plus tard, je dois remercier la «team» pour m'avoir sélectionnée. Je les remercie à nouveau, comme je remercie les éditions Michel Lafon de m'avoir fait découvrir ce livre et cet auteur.
Sachez que j'écris cette chronique en ayant lu la majorité du livre en pensant qu'il avait été écrit dernièrement. Pourquoi je le précise? Parce que je me suis demandé souvent pourquoi Obama n'était pas le président, car on croise certaines personnalités réelles dans ce roman. Cependant, j'ai appris qu'il avait été écrit en 2001, alors qu'il me restait cent pages à lire. Cela a fait que j'ai eu l'impression d'avoir un éclaircissement sur les faits qui ne me semblaient pas concordants avec notre actualité politique. Après tout, cette non-concordance était tout à fait normale et montre ce que Steve Alten pensait de l'avenir politique.
Pour ce qui concerne l'intrigue, je trouve que l'auteur semble s'être bien documenté sur la prophétie maya qui est au coeur de l'histoire. Peu après le début de ma lecture, j'ai vu un documentaire sur les pyramides (égyptiennes, mayas, indiennes...) et je ne pouvais m'empêcher de faire un parallèle avec les notes de Julius Gabriel qu'on retrouve dans le livre. Bien sûr, on connaît la prophétie, mais on se demande comment finiront l'interné Michael Gabriel et la future psychiatre Dominique Vasquez. On a également quelques revirements dans l'histoire, mais je ne les ai pas trouvés assez nombreux puisqu'on a tant entendu parler de cette prophétie dans la dernière année. Et même si les conflits politiques ont leur importance pour la réalisation de la prophétie, j'ai trouvé qu'il était parfois difficile de suivre toutes ces relations internationales. Peut-être à cause de ce que je vais aborder dans le prochain paragraphe. Sinon, je trouve que l'intrigue, malgré qu'on connaisse la prophétie, a réussi à me tenir en haleine et à avoir hâte de lire la suite.
Concernant les personnages, on suit surtout Michael et Dominique, même si j'ai également trouvé qu'on trouvait Julius à travers son journal qui, pour ma part, passe d'un journal de bord à un journal intime tout le long du roman. Mais concernant les autres personnages, il y en a beaucoup trop, rendant les relations parfois difficiles à saisir. Je crois même qu'il y avait des personnages qu'on a vu que dans quelques pages, sans les revoir. Pour moi, c'était le plus gros bémol de ce roman, car il m'a laissé une impression que certains personnages étaient peu développés. Mais heureusement, ce n'est pas le cas des deux personnages principaux pour lesquels nous pouvons aisément saisir leur personnalité.
Pour ce qui est du style, je considère que c'est un style proche du scientifique. Mais il ne faut pas rebuter à cause de ce style, puisque j'ai trouvé qu'il était agréable à lire malgré ce caractère. Bien sûr, puisque c'est moins poétique que ce à quoi je suis davantage habituée, j'ai trouvé que certaines émotions ne transparaissaient pas assez au travers de certains évènements, même si on s'attache à nos personnages principaux et qu'on sent leur questionnement. Alors, si le style terre à terre existait, ce serait ainsi que je le décrirais. Les termes scientifiques abordés sont écrits, à mon avis, de la manière la plus simple, et c'est un des points forts de ce roman.
Donc, je dois dire que j'ai apprécié ce roman, mais je ne peux m'empêcher de me demander si je l'avais apprécié davantage en le lisant au début du millénaire plutôt que cette année, au vu des développements sur cette prophétie apocalyptique et des développements politiques qui ont eu lieu dans le monde. Bref, malgré qu'on nous ai tant parlé de cette prophétie, il n'en demeure pas moins que ce livre est encore d'actualité et qu'il est intrigant. Je l'ai donc bien apprécié et je me demande quand aurons-nous le tome 2, car je suis intriguée pour connaître la suite. Encore une fois, merci aux éditions Michel Lafon et à la «team» de la communauté Livraddict.
Lien : http://paysdecoeuretpassions..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Crunches
  07 avril 2012
'ai commencé ce livre en étant persuadée qu'il s'agissait d'un thriller. du coup, j'ai été un peu perdue quand l'auteur commence à me parler d'un vaisseau spatial en iridium qui surfe sur l'espace-temps. Une fois que mon esprit a déplacé le curseur de "Thriller" à "Science fiction", il n'y avait plus de problème.
Enfin... pour moi. Parce que pour les personnages ce n'est que le début ! En effet, j'avais l'impression d'être dans un film catastrophe, mais ceux où on se dit "Bon, maintenant, c'est fini... Rien de pire ne peut arriver" et où 5 secondes plus tard, la situation se dégrade encore !!!
Ce qui forcément me tient éveillée ! Moi je veux savoir si les personnages vont s'en sortir ou non, et comment !!! Je ne vous en dirais pas plus... pas la peine de vous gâcher l'effet de surprise !!
Autrement, j'ai trouvé que l'auteur est très précis. Parfois même un peu trop !! Il nous abreuve de détails : la durée d'une année lumière en toute lettre (de quoi nous faire tourner la tête) mais aussi des précisions sur les armements militaires ou les relations géo politiques. Ce qui fait, que de temps en temps, il me perdait. Moi, ce qui m'intéresse le plus c'est le devenir des personnages. Surtout dans ce genre d'ouvrage où le suspense est très important. Ce qui fait que j'avais envie de lui dire : "oui.. et Alors ? Il se passe quoi ???". Néanmoins, ces informations ne sont pas juste là pour combler... Elles nous permettent de mieux comprendre les événements et surtout de comprendre le Pourquoi ! Ce qui est essentiel.
Les personnages principaux nous sont bien présentés. Mais j'ai eu du mal à m'attacher à eux. Dominique Vasquez est une jeune-femme qui devient la psychiatre de Michael Gabriel. Dès la première minute, elle lui fait forte impression et celui qui est en isolement depuis 11 ans commence à lui parler. Ce qui est dommage avec les personnages principaux c'est que j'ai l'impression qu'ils gardaient leurs distances avec le lecteur (mais peut être que je me fais des idées, après tout !). J'ai l'impression que leurs émotions, sentiments passaient à travers un filtre. Qu'ils étaient un peu bridés.
Et je ne vous parle pas de tous les personnages secondaires.... là c'est limite impossible !! Encore une fois, l'auteur a été très minutieux. Il nous les présente tous. Même ceux qui ne sont que mentionné une ou deux fois. A croire qu'il a fait des fiches personnages pour chacun d'entre eux et qu'il trouvait dommage qu'on n'en apprenne pas plus sur eux !!! Ce qui fait que parfois je ne m'en sortais plus.... entre ceux qui sont importants et ceux qui ne le sont pas... C'est un peu dommage !!
Ce qui m'a bien plus c'est l'alternance entre ce qui se passe au présent et les extraits du journal de Julius. Julius est le père de Michael. C'est ensemble qu'ils ont fait des découvertes concernant la prophétie maya et le décryptage d'un code. Peu à peu on se rend compte que le journal de Julius change de forme : il passe d'un carnet de bord contenant des précisions scientifiques à une sorte de journal intime dans lequel Julius parle de ses doutes, de ses craintes, de ses sentiments. Ce qui fait, qu'on se sent bien plus proche de ce personnage qui n'est présent que grâce à ce journal que nous le sommes des autres personnages.
En conclusion, c'est un roman catastrophe haletant qui nous présente suffisamment de détails concrets et vérifiables pour nous faire douter : peut-être l'auteur a-t-il raison ? Néanmoins il y a un manque au niveau des personnages.
Lien : http://plaisirsdelire.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Vepug
  13 avril 2012
Pour moi, ce roman est un véritable coup de coeur, une vrai révélation, non pas au niveau du style qui n'a rien d'extraordinaire, mais plutôt au niveau du contenu.
Tout d'abord, la couverture : couleur jade magnifique avec le signe du soleil en surbrillance... le jade est une matière propre aux civilisations d'Amérique précolombienne. Donc, dès la couverture, on rentre dans le vif du sujet : la prophétie maya annonçant la fin du monde pour le 21 décembre 2012. Cependant, je tiens à préciser que ce livre n'est aucunement récent, mais que l'auteur l'a écrit et publié en 2001 sous le titre : "Le Serpent de l'apocalypse".
J'ai postulé pour le partenariat de ce livre par nostalgie je dirai. Comme beaucoup de personnes de ma génération, une partie de mon enfance a été bercée par le dessin animé : "Les Mystérieuses cités d'or". J'avais alors 9-10 ans. A l'époque je m'étais énormément documenté sur l'histoire et la vie des peuples des civilisations précolombiennes. Jusqu'au lycée, on peut dire que j'étais une petite spécialiste de ce domaine historique. Depuis, ma passion a diminué mais elle est toujours là. C'est pourquoi j'ai pris grand plaisir à lire ce roman.
Ce roman comporte beaucoup de références archéologique, de références à des légendes maya. J'ai eu plaisir à me rendre compte qu'elles n'étaient pas inconnues pour moi et que j'avais beaucoup de souvenirs liés à mes "recherches" de jeunesse.
Second aspect du roman : la portée politique des différents évènements présentés... La tension USA-Russie est à son paroxysme.
Troisième aspect : le volet SF est présent de façon secondaire au sein du récit sous la forme d'extra-terrestres. Secondaire, certes, mais de façon très importante... S'ils n'étaient pas venus sur terre il y a quelques milliers d'années... la prophétie ne pourrait pas se réaliser. Et va-t-elle se réaliser ?
Quatrième aspect : abus de pouvoir des hommes politiques, des psychiatres...
Tout ce mélange d'archéologie, de politique, de SF en fait un roman touffus qui se lit cependant très rapidement, malgré ses 457 pages écrites avec de petits caractères. le suspense est intense, les personnages de Michaël et Dominique sont plutôt attachants. Michaël est-il vraiment fou ? Dominique est contamment en proie au doute face à lui. Tout ceci est vraiment intéressant.
Beaucoup de personnages secondaires sont présents ; la plupart meurent très vite certes...
J'ai trouvé assez "rigolo" le fait que dans ce roman, personne n'est au courant de cette prophétie et de sa portée : la fin du monde le 21 décembre 2012, alors que dans la vraie vie, tout le monde est au courant et diverses et abracadabrantes théories sont émises pour l'expliquer.
En conclusion : Excellent roman mélangeant suspense, tension politique, archéologie, extra-terrestres qui se lit d'une traite. Je pense que c'est le genre de roman qui pourrait être adapté facilement au cinéma.

Lien : http://www.coffresalivres.ca..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Tristhenya
  20 avril 2012
Un roman surprenant, initiateur d’un merveilleux voyage !
Depuis quelques années déjà , la prophétie maya fascine et déstabilise le monde entier. Changements climatiques bouleversants, tempêtes, éruptions de volcans, alignement des planètes, inversion des pôles ! Il existe des tas d’hypothèses plausibles ou non menant irrémédiablement à la fin de notre planète ! La célèbre prophétie Maya va plus loin en nous révélant la date exacte de la fin de l’humanité : le 21 décembre 2012 !
Steve Alten, l’auteur de ce roman, nous emporte dans le fin fond de la galaxie il y a 65 millions d’années alors qu’un vaisseau extra-terrestre est attaqué par un ennemi et s’écrase sur notre belle planète bleue ! Dans l’incapacité de rentrer chez eux, les extra-terrestres sont accueillis comme des Dieux au sein des civilisations Inca, Egyptienne et Olmèque.
Gràce à la connaissance aiguisée des nouveaux venus, les peuples érigent des monuments majestueux dans le but de protéger la race humaine et prévenir les futures générations du danger qu’ils courent. Lorsque la date fatidique de la fin du calendrier Maya surviendra, tout le monde mourra !
C’est à ce moment que Michael Gabriel, fils d’archéologues réputés apparaît dans l’aventure. Nous découvrons ce jeune homme très particulier entre les murs d’un hà´pital psychiatrique. Il y est interné de force afin de ne pas déranger l’ascension professionnelle d’un politicien sournois en quête de vengeance.
Mais pour être absolument précise, l’histoire ne débute pas exactement à ce moment-là ! En parallèle de l’histoire de Michael Gabriel, nous découvrons aussi la vie de son père : Julius, à travers les pages de son journal de route. Lors de ces intermèdes très astucieusement éparpillées dans le roman, nous faisons la connaissance de cet archéologue acharné qui se sera battu jusqu’à la mort dans le but de révéler ses tristes découvertes sur le sort funeste de l’humanité...
/*\ Rendez-vous sur mon blog pour lire l'intégralité de cette critique ^^ /*\
Lien : http://www.chibigeeky.be/la-..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
everhard
  08 septembre 2012
Ayant des ancêtres Mayas, et eu une enfance baignée de mythologie Indienne, j'ai été attiré par le titre et le sujet du livre de Steve Alten.
Ce premier volume met en place les personnages principaux, y compris ceux qui sont morts mais qui ont eu une influence énorme sur la tournure des événements dans le roman.
Le roman est plutôt bien écrit mais il peut être lourd dans les passages historique, archéologiques ou scientifiques. En voulant apporter des données sur divers monuments et leurs histoires, l'auteur fait un piètre professeur car il nous assomme d'informations de manière encyclopédique et il faut le dire assez pédante...
Cette première partie raconte comment une jeune psychiatre stagiaire et son tout premier patient vont essayer d'empêcher la fin du monde prévue le 21 d=Décembre 2012.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
TristhenyaTristhenya   27 avril 2012
[…] Quelle créature pitoyable que l'homme ! Né avec une conscience aiguë de sa propre mortalité, il est donc condamné à vivre son existence dérisoire dans la crainte de l'inconnu. Poussé par l'ambition, il gaspille souvent les moments précieux dont il dispose. Oublieux des autres, il se complaît dans ses entreprises égoïstes en cherchant gloire et fortune. Il se laisse déduire par le mal qui le pousse à engranger le malheur sur les êtres qui lui sont vraiment chers. Sa vie, si fragile, vacille toujours au bord d'une mort dont il n'a pas le bonheur de comprendre la signification.

La mort est la grande égalisatrice. Tout notre pouvoir et nos besoins, tous nos espoirs et nos désirs meurent avec nous, enfouis dans la tombe. Sans y penser, nous accomplissons notre voyage égoïste vers le grand sommeil. Nous accordons de l'importance à des choses qui n'en ont aucune et nous nous voyons rappeler l'incroyable fragilité de nos vies aux moments les plus inopportuns.

Créatures émotives, nous prions un Dieu en l'existence duquel nous n'avons aucunes preuves. Notre foi effrénée n'est en fait destinée qu'à étancher notre peur fondamentale de la mot, et nous essayons de nous convaincre intellectuellement qu'il y a bien une vie après la mort. Nous nous disons que Dieu est miséricordieux, que Dieu est juste et puis l'impensable se produit : un enfant se noie dans une piscine, un conducteur ivre tue un être aimé, une maladie s'abat sur un compagnon ou une compagne.

Qu'advient-il alors de notre foi ? Qui peut prier un Dieu qui nous dérobe un ange ? Quel plan divin peut justifier un acte aussi atroce ? Est-ce un Dieu miséricordieux qui a décidé de faire subir ces souffrances à ma Maria dans la fleur de sa jeunesse ? Est-ce un Dieu miséricordieux qui a décidé qu'elle se vautrerait de douleur et souffrirait jusqu'à ce qu'il se décide enfin, dans sa miséricorde, à accomplir la tâche céleste de délivrer son âme torturée ?

Et son mari ? Quelle espèce d'homme étais-je pour rester les bras ballants à regarder ma bien-aimée souffrir ainsi ?
Le cœur lourd, je laissais passer chaque jour, alors que le cancer entraînait Maria au pied de la tombe. Puis un soir, alors que je sanglotais à son chevet, elle m'a regardé de ses yeux décavés, misérable créature plus morte que vive, et elle m'a supplié de la prendre en pitié.

Que pouvais-je faire ? Dieu l'avait abandonnée. Il lui avait refusé de la soulager de cette perpétuelle torture. Je tremblais de tout mon corps. Je me suis penché pour lui donner un dernier baiser, maudissant un Dieu de l'existence duquel je doutais désormais afin de trouver la force d'agir. J'ai pressé l'oreiller contre le visage de ma bien-aimée pour éteindre son dernier souffle, sachant très bien que j'éteignais aussi la flamme même de mon âme. […]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
autres livres classés : prophétieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2337 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre