AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9791034901142
287 pages
Éditeur : Liana Lévi (28/03/2019)

Note moyenne : 3.79/5 (sur 7 notes)
Résumé :
À quoi rêve-t-on quand on a quatorze ans dans un bourg ouvrier de Toscane? Pour Sauro, la réponse a l’allure d’un dieu du rock en boa blanc découvert au début de l’été 1985. Avec le Docteur, Momo et le Trifo, ils vont chanter comme David Bowie et monter «le meilleur groupe de la région». Qu’importe si personne ne sait jouer, s’il faut répéter dans la chambre froide d’un ancien abattoir. Bientôt, rien d’autre ne compte que leur premier concert pour impressionner la b... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Bazart
  29 avril 2019
Une petite ville du centre de l'Italie, très loin de la Toscane touristique. Une petite ville sans avenir et une jeunesse qui s'ennuie l'été. Pourquoi s'ennuyer, à l'âge où tout est encore possible et pourquoi surtout ne pas combattre la prédestination des enfants de Badiascarna?.
Non ! Sauro, le Docteur, Momo, Trifo et la belle Bea, tous les protagonistes de ce beau " le temps qui reste" ( le titre d'un des plus beaux films de François Ozon au demeurant) ne finiront pas employés dans l'usine d'engrais et de pesticide, ni dans la centrale électrique qui font vivre toute la ville.
« Qui font ivre toute la ville » n'est peut-être pas la bonne formule, les retombées délétères des poussières d'amiante de la centrale empoisonnent les ouvriers qui y travaillent.
Un été plein d'espoir tout de même, sous l'impulsion de Sauro, fan de Bowie et de Lou Reed, les cinq adolescents se préparent pour le grand concours de groupe de musique qui a lieu chaque année au quinze aout, ils répètent dans une chambre froide désaffectée de l'abattoir de la ville.
Hélas les derniers jours de la saison seront tragiques. Vingt ans plus tard Sauro est de retour et les feux mal éteins du passé ne demandent qu'à se rallumer.
Récit d'apprentissage à l'américaine, le mésothéliome pleurale pourrait remplacer le clown maléfique de « Ça » de Stephen King. Il flotte, entre les lignes de ce roman, l'amertume des rêves brisés et des promesses non-tenues.
Récit nostalgique, alternant passé et présent, le lecteur, observateur privilégié, met en place un puzzle triste et tragique.
Cette histoire intime d'une fin d'adolescence devient l'histoire des hommes oubliés d'une région sinistrée et constitue surtout le point d'orgue de ce remarquable premier roman.
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          340
JML38
  13 septembre 2019
1985, dans un petit village de Toscane, Sauro, le Docteur, Momo et le Trifo sont quatre copains de 14 ans qui espèrent passer un bon été. Sauro, inspiré par son idole David Bowie, propose à ses potes de former un groupe pour jouer du punk, le style musical qui lui semble le plus accessible pour les apprentis musiciens qu'ils sont. Une salle désaffectée de l'abattoir où travaille l'oncle du Trifo servira de lieu de répétition.

Il faut dire que la région incite à trouver des moyens de s'évader pour ces enfants qui vivent au quotidien le drame de parents confrontés à une triste réalité. Après des années d'euphorie suite à l'installation d'une centrale géothermique exploitant les réseaux d'eau chaude du sous-sol, synonyme pour les habitants de lendemains qui chantent, le retour sur terre a été on ne peut plus brutal à l'apparition des premiers cas de cancer dus à l'utilisation massive de l'amiante.

L'histoire se déroule sur deux époques espacées d'une vingtaine d'années. L'été 1985 et les efforts de nos musiciens en herbe pour concrétiser tous les espoirs qu'ils nourrissent, bien aidés par Béa la seule fille admise par les garçons, puis le retour de Sauro, qui revient pour la première fois dans son village après l'avoir quitté ce fameux été au cours duquel un événement dramatique a mis fin à la belle aventure des enfants.

Il faudra patienter pour connaître à travers ces deux récits parallèles ce qui s'est réellement passé, marquant adolescents et adultes de façon irréversible.

Un premier roman remarquable, avec de superbes personnages magnifiés par l'écriture lumineuse et sensible de Marco Amerighi qui fait ressortir à chaque ligne l'immense tendresse qu'il a pour eux. J'ai ressenti une réelle émotion à la lecture du destin de Sauro et de sa bande durant cet été de découvertes et d'apprentissage, le drame pouvant malheureusement côtoyer le bonheur. La description de la vie des habitants de ce petit coin de Toscane, à la fois révoltés et résignés, faisant face dignement au malheur qui les a frappés alors que l'avenir s'annonçait sous les meilleurs hospices, est particulièrement poignante.

Une belle réussite et une révélation pour moi que cet auteur Italien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
JoyeuxDrille
  06 juin 2019
Un premier roman bouleversant, quand les vérités se révèlent enfin et que tombent les non-dits. le destin tragique de Sauro est à la fois une histoire familiale et une histoire d'amitié sur fond de musique punk, les deux brisées à l'été 1985 alors qu'il n'a pas 15 ans. Sauro, personnage troublant et attachant, qu'on suit dans son retour dans sa ville natale, un coin de Toscane ravagé par l'amiante.
Lien : https://appuyezsurlatouchele..
Commenter  J’apprécie          40
InTheMoodForBooks
  18 septembre 2020
In the mood for...un roman d'apprentissage.
Quatre adolescents avec des rêves plein la tête refusent de se laisser engluer par la ville et sa centrale géo-thermique: ils décident de créer un groupe de rock punk, entreprise improbable dans la Toscane ouvrière des années 80.
De sa plume rythmée, Marco Amerighi propose des aller-retours entre l'été adolescent et l'âge adulte, pour aborder différentes réflexions sur la disparition, le rapport filial, le réflexe de fuite…ainsi que l'amiante et ses conséquences.
Ce thème douloureux et délicat est mis en lumière avec justesse, sans pathos, là où la terre est aride et rude à la Steinbeck.
Un grand roman.
Ce livre est publié chez @edlianalevi sous le magnifique titre « le Temps qui reste ».
#lenostreorecontate #marcoamerighi @zibi_bo #inthemoodforbooks #instabook #bookstagram
Lien : https://www.instagram.com/in..
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (1)
Liberation   10 juin 2019
Le Temps qui reste, roman d’autant plus épatant qu’il est le premier de son auteur, raconte la formation d’un adolescent à travers son effondrement.
Lire la critique sur le site : Liberation
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
BazartBazart   28 avril 2019
J’ignore où ils sont à présent, et ça ne m’intéresse pas. Et pourquoi ça m’intéresserait, d’ailleurs ? Nous étions camarades de classe, les meilleurs amis, des âmes sœurs, des jumeaux séparés à la naissance. Après l’été où le Trifo a disparu nous n’étions plus rien. Il y a pourtant une chose, à leur sujet que je sais. Où qu’ils soient maintenant, quand le soleil s’éteint à l’horizon et que l’obscurité remonte les collines comme une marée, je suis sûr que rode encore sous leurs paupières cette même image que je vois chaque soir : nous quatre, immobiles, assis sur notre banc préféré, dévorés par les flammes
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox