AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782818020029
256 pages
P.O.L. (02/01/2014)

Note moyenne : /5 (sur 0 notes)
Résumé :
Peut-on aimer deux personnes à la fois ? La question est si simple et la réponse inévitablement si compliquée. Surtout lorsqu'elle n'est pas formulée par celui qui a doublement aimé mais par l'un de ceux qui devaient se contenter de la moitié d'un amour. Les quelques jours de ce voyage en Italie racontent ce qu'a vécu un homme qui n'était plus aimé qu'à moitié.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
isabelleisapure
  15 décembre 2014
Une pépite au fond d'une bibliothèque perdue dans la campagne !...
Je ne sais par quel hasard je suis « tombée dessus » mais j'aimerais bien qu'une telle découverte me surprenne plus souvent !
Et je crois bien que ce sera aussi votre appréciation au dernier mot de mes quelques lignes…
Notre écrivain, narrateur de sa propre histoire, vit très mal le départ de son épouse, célèbre comédienne, qui l'a quitté le laissant seul. Il est prêt au pire mais à la pensée de ne plus revoir ses enfants, surmonte sa douleur et se contente de faire un voyage en Italie sur les trace de son bonheur perdu.
Au cours de son périple, Il s'adresse à la femme qu'il aime dans une sorte de lettre ininterrompue à travers laquelle il perpétue son amour dans un long monologue.
L'intérêt de cet ouvrage ne réside certes pas dans son thème hélas banal, mais dans la transcendance avec laquelle l'écriture absolument lumineuse de l'auteur va lui donner son relief.
J'aurais pu m'arrêter là, mais j'ai éprouvé tellement de plaisir et d'émotion à sa lecture que m'intéressant à son auteur inconnu, absent de mes souvenirs en tout cas, j'ai fini par une découverte bien dans l'air du temps… Santiago H. Amigorena est tout simplement l'ex-mari de … Julie Gayet !
Une chance que ce livre ait échappé à la fureur médiatique et soit resté ainsi un joyau dans cette histoire autobiographique et ne soit pas devenu un livre « people ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
boubile
  07 novembre 2017
C'est l'histoire d'un homme qui doit faire le deuil de son histoire d'amour. Un roman très personnel écrit par l'ancien compagnon de Julie Gayet après leur rupture. Quand sa compagne lui annonce qu'elle en aime un autre, il se réfugie en Italie afin de revivre seul les souvenirs de leur amour, aux endroits qu'ils ont arpentés ensemble plusieurs années auparavant, au début de leur histoire. Cette histoire de rupture est triste bien sûr, comme toute histoire de rupture qu'on n'a pas choisie, mais je la qualifierai plutôt de larmoyante.. En effet, le narrateur se place dès le début dans une position de victime énervante pour la lectrice que je suis. En effet, j'aurais aimé lire l'histoire d'un homme qui se bat un peu plus... La construction du roman est par ailleurs surprenante, on alterne entre des passages de narration classique à la troisième personne, des passages à la première personne que j'imagine sous forme de lettres destinées à la personne aimée, et des extraits de poèmes de Guillaume Apollinaire, qui n'apportent pas grand chose à ce récit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
l-opulence-de-la-nuit
  19 novembre 2019
Le début ne fut pas une magie de découverte. La forme, un peu lourde y était sans doute due. Des phrases, très courtes. Un peu brutales. Puis l'on s'y fait, puis l'on s'attache au narrateur. Cette histoire c'est celle de beaucoup de monde, mais ce qu'elle laisse à penser au narrateur est pur. Cependant, il y aurait pu y avoir davantage d'analyse de l'amour partagé qui trahi cette homme. C'est très terre à terre, très introspectif, mais cela reste très personnel et n'a pas valeur à décrire exactement l'amour partagé, le résumé peut être un peu trompeur si on y recherche philosophie.
Commenter  J’apprécie          10
darcourt
  29 janvier 2014
Le narrateur (probablement l'auteur) se souvient des jours qu'il a vécus quand sa femme l'a quitté pour un autre. Je l'ai lu en 1h30 sans sauter aucun passage, c'est très aéré. On est triste pour lui mais pas avec lui. On a l'impression de lire une longue lettre destinée à cette femme infidèle.
Peut-être que ceux qui ont vécu la même chose seront plus sensibles à la lecture.
Commenter  J’apprécie          20
smouhot
  23 novembre 2019
C'est beau un homme qui souffre. La souffrance et la douleur de la séparation, intenables, oppressantes, guident l'homme délaissé en Italie sur les traces encore vivaces de l'amour. Il a mal et on a mal. On rouvre le livre en guettant la prochaine strate de désespoir, résolu, contraint comme prédéterminé à l'accepter. Quand l'abandon impose sa chape de solitude et d'isolement, quand on n'est qu'un et même plus sûr d'être un entier, même la beauté de Rome est flétrie, fânée, fantoche.
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (2)
Lexpress   16 janvier 2014
S'il n'évite pas quelques envolées kitsch [...] et si la virée transalpine relève du cliché, le désarroi d'Amigorena émeut, et la construction fait mouche. Moins lyrique qu'à l'accoutumée, son style sied d'ailleurs assez bien à une situation paradoxale: celle d'un homme détruit dont le malheur est une matière à reconstruction par l'écriture.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Telerama   02 janvier 2014
Narrateur graphomane, comme il aime se présenter, Santiago Amigorena (né en 1962) poursuit sa poétique du ressassement, ses contradictions permanentes entre le désir d'exprimer et l'envie d'en finir.
Lire la critique sur le site : Telerama
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
armand7000armand7000   14 janvier 2020
“ Petite fleur je serai le soleil que tu veux que je sois. Le soleil féconde les fleurs. - Je ne veux pas que tu sois désemparée et je ne partirai jamais, jamais, je serai toujours auprès de toi, pour te consoler quand tu auras du chagrin, pour te défendre si on veut te faire du mal, pour t'aider à marcher si tu es lasse, pour te bercer très doucement quand tu voudras et je prendrai ta bouche doucement et passionnément dans de longs baisers quand tu auras besoin de ma tendresse, quand tu seras désabusée des amours moins tendres, moins durables, moins certaines.


Quand tu auras besoin d'un coeur qui sera toujours là comme une sentinelle devant un pont.


Petit Lou, je ne partirai jamais de ta vie que j'aime mieux que la mienne…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
KanelbulleKanelbulle   09 mai 2014
Le matin est triste et tout me semble au-dessus de mes forces.
Je n'ai pas la force de me lever. Je n'ai pas la force de rester couché. Je n'ai pas la force de m'habiller. Je n'ai pas la force de faire un noeud à mon lacet. je n'ai pas la force de lire. Je n'ai pas la force d'écrire.
Je n'ai pas la force d'écrire - alors j'écris.
Commenter  J’apprécie          30
armand7000armand7000   14 janvier 2020
“ Il écrivait, et il était heureux d'écrire. L'écriture n'était plus une source désincarnée de souffrance. L'écriture ne semblait plus naître de la mémoire et promettre la mort. Il écrivait sur son corps à elle sans oublier, comme il l'avait toujours fait en écrivant, son corps à lui. Il écrivait, et tout son être était à fleur de peau, et tous ses sens passaient par ses doigts, et le monde entier était au bout de sa langue : il écrivait et l'écriture l'enivrait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
l-opulence-de-la-nuitl-opulence-de-la-nuit   19 novembre 2019
Tu as été aussi jalouse que j'ai été jaloux. Nous avons fait des folies l'un pour l'autre : je suis parti, à n'importe quelle heure du jour ou de la nuit, pour te retrouver dans des lieux interdits, tu m'as suivi dans la rue des journées entières sans que je le sache.
Commenter  J’apprécie          20
l-opulence-de-la-nuitl-opulence-de-la-nuit   19 novembre 2019
Dans un couple, l'amour - ce fils de la pauvreté et de l'abondance, ce sentiment qui, pour les Anciens, n'existe que lorsqu'il apporte la nécessité et la plénitude - ne devrait jamais changer, il devrait seulement - dans le respect de sa double nature - augmenter, s'augmenter.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Santiago H. Amigorena (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Santiago H. Amigorena
Les silences de Santiago Amigorena - Le Premier Exil
autres livres classés : argentineVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4303 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre

.. ..