AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2259211127
Éditeur : Plon (24/03/2011)

Note moyenne : 4.28/5 (sur 18 notes)
Résumé :
En 1973, je suis venue au monde,quelque part dans une jungle féerique du Cam-bodge.J'étais une petite fille prête à dévorer la vie,amoureuse de son papa.

Cette histoire aurait pu être celle d'un conte de fées.Mais les adultes n'aiment pas les contes de fées, et Pol Pot avait de grands desseins pour un Cambodge nouveau.Haute comme trois pommes, c'est ainsi que j'entraipar la force, la peur et la violencedans l'univers des grands.

La rév... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
isla16
  31 janvier 2013
« Les larmes interdites », c'est le témoignage de Navy Soth qui raconte son enfance au Cambodge et sa traversée du cauchemar Khmer dans les camps de travail. Lorsque les Khmers rouges s'emparent de Phnom Penh et évacuent la ville de ses deux millions et demi d'habitants la nuit du 17 avril 1975 elle n'est âgée que de deux ans mais sa mémoire en a conservé des souvenirs d'une acuité troublante. Srey Mav, « la noiraude », comme la surnomment ses parents (les petits enfants portent des surnoms destinés à éloigner d'eux les mauvais esprits) va accompagner ses parents et ses cinq frères et soeurs dans une longue marche et un trajet en train vers une destination inconnue (qui nous rappelle bien sûr celui des déportés juifs pendant la Shoah). Ils tenteront de survivre de longs mois dans la jungle, pour ensuite être prisonniers d'un camp de « rééducation » du Peuple Nouveau, ces habitants des villes, commerçants, instituteurs, étudiants, intellectuels ou simples porteurs de lunettes que le régime veut éradiquer. Elle y restera quatre ans, jusqu'à ce que les Vietnamiens envahissent le Cambodge et repoussent les Khmers rouges.
La plume est tenue par Sophie Ansel, une journaliste qui interprète brillamment les souvenirs de la jeune Srey Mav, et nous donne à lire (contrairement à mes premiers a priori sur ce livre) un témoignage d'une écriture très agréable, aux mots bien choisis.
Le premier chapitre nous laisse immédiatement mesurer l'étendue de l'horreur vécue par le peuple cambodgien, en racontant un meurtre observé par une petite fille tapie derrière les buissons, contrainte d'oublier son ingénuité brutalement et pour toujours.
Certains passages m'ont beaucoup touchée, comme celui où la petite découvre cinq bébés souris et décide de les adopter et les choyer en cachette, se trouvant des amis en même temps que la responsabilité de faire survivre une famille à elle, imitant son père tant admiré qui se sacrifie pour la survie des siens.
Le livre est truffé d'anecdotes enfantines comme celles-ci, qui constituent une réelle respiration dans le quotidien horrifiant de la petite, et nous fait vivre les événements à travers les yeux d'une enfant intelligente, lucide et extrêmement vaillante.
Cette histoire personnelle, témoin de la grande, nous dégoute de l'âme humaine capable d'imaginer les pires cruautés, mais nous réconcilie avec elle, en nous montrant la résistance silencieuse, la solidarité et le courage de cette famille normale et exemplaire, qui tient bon malgré des déchirures dont on ne se relève d'ordinaire pas.
Je recommande vivement ce livre aux personnes intéressées par le sujet, qui ne redoutent ni ne banalisent la souffrance.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
gwenhol
  29 mai 2011
Dès le début de la lecture on est plongé dans ce monde violent.Je suis née la même année que l'auteur mais en France…
J'ai été absorbée par le livre du début à la fin. , l'auteur raconte sa vie d'enfant les difficultés de la survie…..il est difficile parfois de lire je m'arrête un instant et je reprends la lecture parfois j'ai envie de rentrer dans ce livre…. Il faut le dire c'est difficile car pour ma part je me suis identifiée à l'auteur sûrement dû à son âge.
Parfois on a envie de crier , parfois de rire ou pleurer…..
L'auteur a l'innocence de l'enfant et en même temps la sagesse et le respect…elle grandit vite dans son esprit….torturée pas des choses dont les enfants ne devraient pas être….
C'est un livre que je conseillerai fortement à mon entourage.
Merci à Babélio et Plon.
Commenter  J’apprécie          40
shaya
  29 mai 2011
Ici, nous sommes face au récit d'une petite fille, qui a cinq ou six tout juste lorsque tout commence. Une petite fille qui bien évidemment ne comprend pas ce qui se passe, qui comprend juste que sa famille doit quitter sa maison pour aller sur les routes, faire ce qu'on lui dit, et souffrir de la faim.
C'était prévisible et ça se ressent dans toute la lecture, si vous avez le coeur sensible ou que vous n'aimez pas les histoires tristes, vous n'aimerez probablement pas cet ouvrage.
Le massacre des Cambodgiens par les Khmers Rouges n'est pas qualifié officiellement de génocide, mais toujours est-il que dans les faits, des milliers d'entre eux sont morts, massacrés par les Khmers, de maladie, ou encore de malnutrition.
Il est terriblement de rester insensible à la vie terrible qu'a connu l'auteur pendant ces quelques années, qui semble au final avoir presque survécu à tous ça "par miracle", puisque nombre de ses frères et soeurs ont péri.
Ce livre permet de mettre en lumière ce qui s'est passé pendant ces années du gouvernement de Polpot, mais personnellement, j'ai regretté le manque d'informations sur le côté politique de l'affaire. C'est totalement compréhensible étant donné que la parole est donnée à une enfant au moment des faits, mais au final, les massacres sont des scènes difficiles à lire, et j'aurais apprécié d'avoir aussi l'aspect politique et historique de cette partie de l'histoire du Cambodge.
Un grand merci à Babelio et aux éditions Plon pour ce partenariat !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
mariedelatte1901
  11 septembre 2011
Excellent ouvrage, plein de sensibilité et très émouvant
La vision du génocide des Khmers rouges, par une toute petite fille, qui ne comprend rien au monde des adultes, engagée malgré elle dans la tourmente déclenchée pa Pol ot et qui lutte pour sa survie , avec l'aide et tout l'amour de ses parents.
Une écriture finement ciselée et un style époustouflant
Commenter  J’apprécie          20
Bidib
  17 septembre 2018
[...]C'est difficile de parler de ce livre tant il m'a bouleversé. L'histoire qu'il raconte est d'autant plus inacceptable qu'elle est vraie. Des souffrances qu'on a peine à imaginer sont infligées à cette petite fille qui n'a pas commis d'autres faute que celle d'être née dans un Cambodge en pleine tourmente. C'est difficile de comprendre comment l'être humain peut arriver à tant de cruauté. [...]
Au delà du témoignage poignant, ce livre est remarquable par son écriture, très vivante et touchante. C'est très bien écrit, on est pris par l'histoire on veut savoir ce qu'il adviendra de la Noiraude et de sa famille. C'est très poétique aussi, touchant. Ce livre raconte l'horreur comme il raconte la force de cette enfant et des liens familiaux qui l'aident à tenir. J'ai beaucoup pleuré mais il m'est aussi arrivé de sourire face à l'espièglerie de la petite Noiraude.[...]
Lien : http://mapetitemediatheque.f..
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
gwenholgwenhol   23 mai 2011
Des voitures continuent de défiler, mais les lignes de Pyjama Noirs se dispersent.Ils quittent leurs rangs.Les perles s'éparpillent,le collier s'est cassé.
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : cambodgeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Sophie Ansel (1) Voir plus




Quiz Voir plus

QUIZ LIBRE (titres à compléter)

John Irving : "Liberté pour les ......................"

ours
buveurs d'eau

12 questions
119 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature , témoignageCréer un quiz sur ce livre